AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne jamais se fier aux apparences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Ne jamais se fier aux apparences   Ven 29 Jan - 18:43

La tenue:
 

Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Premier jour de travail, et ça la saoulait déjà. Chance qu’elle ait des réductions sur les habits et accessoires du magasin et que ce soit bien payé. Parce que sérieusement, la Coréenne qui lui demandait une robe élégante ras le cul… Elle voulait l’étouffer avec les froufrous de son téléphone. Mais rien à faire, elle souriait encore et l’écoutait. Finalement, la pouff, comme elle pouvait la qualifier repartit avec sa foutue robe vulgaire.
Malia soupira longuement avant que son patron lui demande d’aller à l’hôtel Yggdrasil pour livrer un vêtement commandé par monsieur Powell. Ça la ferait sortir de la boutique, elle était ravie. Elle accepta rapidement et attrapa le sac qu’on lui tendit. Chance, elle devait d’éviter la Japonaise siliconait qui rentrait. Pas de meurtre en prévision.

Après quelques minutes au volant de sa voiture fraichement acquise, la demoiselle s’arrêta devant un énorme bâtiment, imposant, élégant, unique. A peine entra-t-elle qu’elle fut attirée par le lustre, la décoration, si bien qu’elle se prit quelqu’un en pleine poire. Elle recula d’un coup en faisant les gros yeux et en s’inclina. Ah le respect des asiatiques…

« Je suis désolé ! »

La Coréenne se redressa et croisa les yeux de l’homme qu’elle avait percuté. Elle s’écarta et marcha en faisant très attention cette fois-ci. Le lieu était magnifique, elle avait l’impression d’être dans le château d’une princesse. Elle aimait clairement quand sa brillait, que c’était grand et bien décoré. Le paradis !
Finalement, elle arriva à la réception et demanda Matthias Powell, loin d’imaginer que c’était le directeur de l’hôtel. Son patron avait omis le détail. La demoiselle patienta avant que l’homme du début ne se présente devant elle. Oh merde… Elle avait foncé dans le responsable sans grâce, avait tapé assez fort et … La demi-portion tendit le sac d’un coup à l’homme. Qu’est-ce qu’elle était douée pour se mettre dans ce genre de situation. Elle serra doucement la mâchoire avant de sourire du mieux qu’elle pouvait. L’image de la marque, pense à l’image de la marque se disait-elle.
Elle allait perdre son boulot quand son patron apprendrait la gaffe qu’elle avait fait.

« De la part de monsieur Sheeran ! Je… Bonne journée. »

Ouais… Là, en position délicate, bizarrement, Malia pouvait se révéler peu courage. Elle et la politesse, ça ne marchait pas. Elle ne savait pas s’aplatir. Elle le devait pourtant. Il aurait pu tenir un café et s’en renverser ! En tenait-il un quand elle l’avait percuté ?! Elle en avait aucune idée. Panique quand tu nous tiens… La fuite. Vite retourner voir les pimbeches !
Sauf que voilà, en partant, y’avait eu un surplus de lumières, des paillettes et de la musique. Tout pour l’attirer. Après tout, il y avait très bien pu avoir des embouteillages sur le chemin. Oh oui, ça passerait. Puis l’odeur de l’alcool et du sucre. C’était un véritable appel ! Son chemin avait finalement dévié vers le bar. A croire que c’était aussi de famille !

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Ven 29 Jan - 19:29


Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Assis dans l'un des fauteuils de sa suite, face à la vitre, Matthías se laissait aller à rêvasser. Il pensait à absolument tout, à ses prochaines rencontres. Il était revenu depuis peu en ville, ne cessant de voyager à travers le monde. Nomade. Il ne supportait pas de rester, de s'ennuyer. Un bruit de drap froissé résonna faiblement dans la chambre avant qu'une silhouette féminine ne se glisse derrière lui pour se faufiler discrètement dehors. Un sourire amusé se glissait sur les lèvres de l'ancien hybride. Comme si elle pouvait se montrer discrète. Malgré tout, il jouait le jeu. La porte se refermait, il ne bougeait toujours pas. Attendant un déclic, une envie. Il se leva une dizaine de minute plus tard, se prépara longuement avec soin. L'image, ce physique qu'il maintenait depuis si longtemps. Il n'était pas du genre narcissique, mais il aimait garder sur certaine élégance. Conséquence de son sang divin ou angélique, sans doute. Il ne s'était jamais posé la question et aimait se voir comme une incarnation démoniaque, tentatrice. Le beau brun vérifia son reflet, approuva et sortit de sa chambre. Assez de room service, il voulait un repas à la terrasse d'un restaurant étoilé.

Il salua la femme de chambre avec politesse et fit de même avec chacun de ses employés. Il était apprécié, très apprécié par ses employés et ne s'en plaignait aucunement. Tous semblaient plus efficaces ainsi. Il évita l'ascenseur et prit les escaliers, s'arrêta un instant à l'accueil pour discuter avec la nouvelle au regard émeraude. Son regard mystérieux, son sourire charmeur. C'était son truc. La jeune réceptionniste, riait, rougissait alors qu'il s'éloignait déjà. Une jeune demoiselle lui rentra aussitôt dedans. Il resta fixe, la détailla de la tête aux pieds avant de tout simplement acquiescer à ses piètres excuses. Il était intéressé par toute autre chose. Sans parler de sa robe court, non c'est son aura mystique qu'il avait retenu. Le regard de Matt suivit la jeune femme qui semblait demander après lui. Il revint au comptoir, souriant et accepta le sac avec un regard amusé. Elle lui semblait plus adorable que redoutable.

Toujours silencieux, il la regarda s'éloigner, amusé par son comportement. Il laissa son paquet en demandant à ce qu'il soit remonté rapidement dans sa chambre. ❝ Vous semblez apprécier l'ambiance de l'hôtel... Mademoiselle... ❞ Dit-il en se glissant près d'elle adossé au comptoir du bar. Il était curieux et mord d'ennuis. Alors, il voulait en profiter pour comprendre ce petit mystère ambulant.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Ven 29 Jan - 20:12

La tenue:
 

Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


L’hôtel était immense et Malia le trouvait merveilleux. C’était si grand, si lumineux, il n’y avait aucunes fautes de couleur. Une véritable bénédiction pour les yeux. Elle était tellement éblouie que la demoiselle frappa de plein fouet un homme. Elle s’inclina et s’excusa avant de filer vers la réception et faire appeler monsieur Powell. Loin d’imaginer que c’était l’homme qu’elle avait percuté sans grâce quelques secondes plus tôt. Elle était maladroite, trop… Et avait tendance à s’attirer des ennuis comme là. Lorsqu’elle aperçut le fameux Matthias, elle se sentit tout de suite mal à l’aise et tendit le sac avant de fuir.
Seul problème… Son nez et ses yeux furent attirer par le bar. Elle adorait l’odeur de l’alcool et grâce à Phoenix elle était devenue une adepte des grands crus et vieux millésimes. Des goûts de luxe pour une demoiselle d’à peine 20 ans. La Coréenne y entra et regarda toutes les boissons avant qu’on l’interpelle. Merde… Lorsque l’homme s’installa contre le comptoir, elle aperçut… Le Big Boss. Tiens ? Il faisait dans le cliché du patron macho qui dragué la nouvelle vendeuse de son magasin de luxe d’à côté ? Sauf que, pas de chance pour lui, elle n’était pas une princesse, c’était plutôt un monstre.

« C’est lumineux, j’aime quand ça brille… Y’a juste les pimbeches et les pétasses siliconées qui gênent. »

Et l’image de la marque ? Rien à foutre, là, c’était plus qu’une simple civile. Ok, elle grattait du temps de plaisir sur son temps de travail, mais ça tout le monde le fait. Elle regarda l’homme. Pas mal quand même, ça devait être le fantasme de la plupart de ses employées. Finalement, elle se sentit presque obligé de reprendre. Elle le voyait venir avec son air charmeur et son regard de braise.

« Qu’on mette les choses au clair, j’suis pas la vendeuse qui fantasme sur le beau riche propriétaire d’hôtels qui va la faire rêver cinq minutes. Alors la voix mielleuse, vous pouvez vous la garder. »

Et elle, elle pouvait ranger les crocs. Mais c’était plus difficile. Elle avait toujours été comme ça. Le démon dans le corps d’une fille à la bouille d’ange. Aussi dangereuse que Phoenix. Plus sauvage sûrement. Mais plus jeune, ça devait expliquer pas mal de chose.
Malia commanda alors un verre de Whisky, l’exact chose que commanderait l’Ancien. Il était tellement bon, elle adorait, et cette odeur. Elle sentait chaque subtilité, chaque nuance. Une merveille. Elle déposa aussi l’argent pour payer. Avant de regarder le propriétaire et d’avaler une gorgée du merveilleux breuvage.

« Et puis je crois que votre réceptionniste sera plus réceptive. »

On a dit ranger les crocs !
Plus facile à dire qu’à faire… Et puis, elle avait son indépendance et là, elle avait l’impression d’être surveillé. Elle aurait dû retourner au travail…
Malia était loin de se douter qu’en fait, l’homme fasse à elle était un demi-dieu. Et qu’il ne venait pas pour sa robe courte mais pour ce qu’elle représentait : La rareté chez les loup-garou, la puissance, le pouvoir. En effet, elle faisait son possible pour masquer cette partie d’elle. Etre incognito c’était son truc.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Ven 29 Jan - 22:03


Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Un louveteau dans son hôtel. Il était vrai que les créatures surnaturels avaient tendance à apprécier les lieux, pour affaire ou non. Seulement, l'hybride n'avait pas la chance d'apercevoir beaucoup d'alpha. Il laissa sa curiosité pour ce petit bout de femmes l'accaparer l'esprit. Ce sera toujours mieux que l'ennuis d'un déjeuner tout ce qu'il y a de plus humain. Dès les premiers instants, cette petite tête brûlée l'amusait. Sa maladresse, ce visage adorable qui cachait pourtant plus de puissant qu'il aurait pu le croire. Il la regarda s'éloigner avant qu'elle ne dérive vers le bar. Un sourire amusé aux lèvres, Matt laissa sa commande fraîchement arrivée à la réceptionniste en demandant à ce qu'elle soit rapidement montée avant de prendre le même chemin que la louve.

Il s'accouda au bar, l'interrogeant sur l'ambiance et la décoration des lieux. Il rit légèrement à sa réponse. Si franche, il aimait beaucoup ça chez une femme. ❝ La clientèle... Il faut de tout. ❞ Dit-il amusé. Humain ou non, pétasse ou non. Il fallait absolument de tout. Il est faiblement surpris par se changement soudain dans l'attitude de la demoiselle. Le loup sort les crocs. Il ria légèrement, trouvant cette réaction des plus adorables. Etait-ce un rejet ou bien une début de jalousie? Dans les deux cas, le demi-dieux semblait s'en amusé. ❝ Je ne vous draguais pas, ma belle. J'étais juste curieux de voir à quelle vitesse vous alliez sortir les crocs... ❞ Dit-il un sourire amusé sur les lèvres. La faire sortir de ses gonds, il allait beaucoup apprécier ça.

Matthías laisse dériver son regard vers l'alcool la choisis la demoiselle. Quelque chose de bien fort pour un si jeune minois. Il ne connaissait personnellement qu'une autre personne en plus de lui a réellement apprécié cette boisson à sa juste valeur. C'était d'ailleurs Matt qui lui avait fait connaître toutes les subtilités d'un bon verre. ❝ Du whisky? Surprenant pour une demoiselle si jeune... ❞ Dit-il en espérant en découvrir davantage sur cette mystérieuse alpha. Il ne savait pas vraiment d'où il tenait cette curiosité tenace, mais elle pouvait parfois se montrer utile pour passer le temps entre autre et c'est tout à fait ce qu'il comptait faire. Il commanda un bourbon et s'installa sur le tabouret aux côtés de l'inconnue.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Ven 29 Jan - 22:52

La tenue:
 

Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Le bar était si bien décoré que la jeune Alpha n’avait pas réussi à s’en détourner. C’était les aléas de son don, elle n’arrivait pas encore à résister. Ça faisait déjà 5 ans qu’elle avait été mordu, mais sa condition supérieure n’était apparue que depuis quelques mois. Elle y arriverait avec le temps, mais pour le moment, c’était peine perdue, sa louve était bien plus persuasive que son côté humain.
Malheureusement, le patron de l’établissement la rejoignit. En quête d’une femelle faible peut-être. Mais il parla tout d’abord de son avis sur le lieu. La réponse fut habituelle : Franche, direct. La remarque du gérant la fit sourire.

« Effectivement, mais les pétasses aiment bien les hommes riches. »

Malia continua rapidement en sortant les crocs. Les hommes à femmes, elle n’aimait pas ça, alors autant qu’il garde ses distances avec elle. La réceptionniste qui croit au prince charmant, oui, elle, non. Elle était loin de la princesse, alors elle était loin d’être ouverte à la drague. La réponse de l’homme la fit presque grogner : Sortir les crocs, il n’avait pas idée.
Elle passa une main dans ses cheveux et regarda le brun.

« Sortir les crocs ? C’est qu’un avant-goût. Par contre, c’est Malia, pas ma belle. »

Distance, distance. Elle n’aimait pas vraiment le contact avec les gens. Sa condition faisait qu’elle préféré la solitude ou être avec des gens comme elle. La Coréenne était loin de pensé que Matthias était un demi-dieu. Elle aurait peut-être été moins brutale.
Finalement, elle décida de commander un verre du meilleur Whisky que possédait le bar. Une merveille en bouteille qu’elle avait pris le temps d’apprécier avec Phoenix. Elle se sentait bien avec lui, elle savait qu’elle pouvait se laisser aller. Le patron prit place avec elle, avec un bourbon. La prise de parole de l’homme la fit sourire. Effectivement, ce n’est pas banal.

« Il faut savoir apprécier les bonnes choses quand on en a l’occasion. »

Son regard se glissa dans les yeux du brun. Il avait du charme, quelque chose d’irrésistible, mais elle tenait bon. Il était vieux, et ne faisait que passer le temps en compagnie d’une jeune femme. Elle reprit une gorgée de sa boisson se perdant ensuite dans ses pensées en regardant les glaçons au fond du verre.
La demoiselle soupira faiblement, la journée s’annonçait dure, elle n’avait aucunement envie de retourner dans sa boutique. Elle en avait déjà ras le bol des asiatiques, de leur caprice à deux balle, de leur foutue air hautin. Malia pouvait s’y faire, elle le savait, elle était douée pour ça, mais elle n’aimait vraiment pas.

« J’vais devoir vous laissez, j’ai des clientes ultras chiantes à conseiller pour des robes ras les fesses mais pas vulgaire ! »

Le désespoir dans la voix

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Sam 30 Jan - 19:00


La tenue:
 
Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Le moins qu'il pouvait constater c'était que ce petit bout de femme avait du mordant. Une vraie alpha dans l'âme, mais peut-être légèrement instable à en croire la rapidité avec laquelle elle avait sortit les crocs. Matthías avait tout de suite été intrigué. Elle dégageait une puissance peu masqué pour le demi-dieu. Il l'avait donc suivit jusqu'au bar dans l'espoir de se divertir un peu plus qu'au cours de son petit-déjeuner prévu initialement. Il commença en douceur, une discussion purement amical pour assouvir sa curiosité persistante. Il ria à la réponse de sa cadette. Elle sortait dors et déjà les crocs, amusant. Matt aimerait certainement la taquiner dans le futur cette petite. ❝ Les pétasses uniquement? ❞ Demanda-t-il amusé par le changement considérable de comportement de la jeune femme. Impulsive et franche, il aimait beaucoup ça. Elle pensait qu'il la draguait? Il n'avait même pas encore commencé, si jamais il y arrivait. Il s'expliqua poliment. L'ancien jouait avec elle, rien de plus. Il fit une allusion à la condition surnaturel de la belle qui ne sembla aucunement le relevé, prenant cela pour une simple expression, sans doute. Un sourire mi-amusé, mi-charmeur se glissait sur ses lèvres. Il avait enfin pu mettre un nom sur cette petite louve. Malia. Intéressant.

Elle le rendait curieux un peu plus à chaque instant. Du whisky? Pour une si jeune demoiselle. Peu de personnes dans son hôtel se laissait tenter par une seule boisson, l'une de ses favorites. Il y a fort longtemps, il avait initié un jeune vampire au bonheur d'un bon alcool. Il devrait sans doute lui rendre une petite visite. Il souleva le caractère unique d'une telle boisson avant de demander un bourbon au barman. Il ne paya pas, bien entendu. Il prenait place aux côtés de la belle Malia quand elle lui répondit qu'elle appréciait les bonnes choses. ❝ Hélas, je connais peu de personnes capables de les apprécier. ❞ Dit-il en tournant légèrement son verre avant d'en boire une gorgée. Il profita que la jeune femme soit dans ses pensées pour la détailler. Il avait beau ressentir les vibrations surnaturels qui en émanaient, sa puissance, Matt se demandait bien comment c'était possible. Une si petite chose, si jeune. ❝ Si vous appréciez si peu votre travail, pourquoi ne pas en chercher un autre? ❞ Demanda-t-il fortement amusé par le comportement de sa cadette. Si adorable et pourtant si revêche.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Sam 30 Jan - 21:02

La tenue:
 

Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


« Plus particulièrement. »

L’argent n’était rien pour Malia. Elle avait grandi sans, sa famille n’était pas très riche.
Finalement la jeune femme montra les crocs rapidement. Elle n’aimait pas qu’on tente de la draguer ou quoi que soit d’autre. Elle était solitaire. Peut-être un peu trop, mais c’était son don qui avait voulu et l’éclatement de sa famille n’avait pas aidé. L’homme lui fit la remarque qu’elle avait grogné trop vite, loin de se douter que c’était une pique pour sa condition de loup-garou.

La blonde commanda un verre de Whisky, profitant avant de devoir vendre des vêtements à des filles plus connes les unes que les autres. Elle haïssait ce genre de femmes, mais elle était douée en communication. Ses dons lui permettaient de sentir les subtilités dans la voix, la manière de regarder les sacs, c’était un avantage non-négligeable.
Matthias s’installe près d’elle et commanda lui aussi un verre tout en lui faisant remarquer que c’était un choix original de la part d’une femme. Elle eut un sourire amusé, Phoenix détenait un peu trop sur elle, mais elle aimait ça. Il représentait l’idéal masculin à ses yeux. Il avait de la présence, il était beau, dangereux, séduisant… Et surtout, il était le mal incarné. Tout ce qu’elle appréciait.

« C’est triste… Mais disons que j’ai un très bon professeur qui m’enseigne cet art depuis des années. »

Boire de l’alcool, elle avait commencé bien avoir d’en avoir l’âge pour le faire. Mais ça, ce n’était qu’une petite partie des conneries qu’elle avait fait depuis sa plus tendre enfance. Grandir sans parents lui avait facilité les choses.
La demoiselle se perdit quelques secondes en regardant les glaçons de son verre. Elle soupira faiblement en repensant à sa journée atroce. Elle ne tiendrait probablement pas très longtemps. Elle n’aimait vraiment pas ça. Elle prit la parole pour dire au directeur de l’hôtel qu’elle n’allait pas tarder, sa réponse la fit doucement sourire.

« C’est compliqué… Mes parents sont morts quand j’avais 9 ans, et je suis allée dans un pays que je ne connaissais pas et dont je parlais à peine la langue. Je ne connaissais pas les personnes chez qui j’ai vécu, je ne les avais jamais vu avant, c’était ma famille sans vraiment l’être. On me demande toujours ma situation au vue de mon âge et dire que je suis orpheline ça en bloque pas mal. Et puis, là-bas on ne m’a pas demandé de justifier que j’étais une fille modèle. J’ai fait des conneries, mon casier n’est plus vierge et aux Etats-Unis, ça bloque pas mal de poste. Je n’ai pas de diplômes particuliers. Alors même si je n’aime pas, c’est une des seules choses que je peux faire qui paye mon loyer. Je n’ai pas envie d’être un fardeau pour mon frère et ma sœur. »

Elle avala une nouvelle gorgée de sa boisson, la dernière. Elle se leva et remit sa veste. Tout d’un coup, elle n’avait plus vraiment envie de rester. Instinctivement, elle avait touché le médaillon qu’elle portait à son cou sur un très long collier. Le même que pour son frère et sa sœur. Quelque chose qui lui donnait du courage et qui faisait qu’elle ne lâchait jamais. Car oui, elle ne baissait jamais les bras.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Sam 30 Jan - 22:13


La tenue:
 
Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Matthías riait faiblement aux côtés de la belle. Un rire charmeur comme à son habitude et ce même s'il ne cherche pas vraiment à draguer la jeune femme. Cette discussion était uniquement le fruit d'une certaine curiosité à son égard. Un minois si jeune et adorable qui cache bien plus. Ce n'était pas la première de ce genre que le demi-dieu croissait au court de son existence, mais cette petite avait quelque chose de plus. Quelque chose qu'il était actuellement incapable de nommer. Le sujet passa de la décoration, aux pétasses du coin pour finir sur le choix d'alcool de la jeune louve. Whisky. Matt releva à quelque point cela pouvait être unique, qu'une personne si jeune puisse réellement apprécier ce genre de crus. Il se souvenait en avoir appris les subtilités à un jeune vampire une fois, Phoenix. Une connaissance qu'il n'allait sans doute pas tarder à revoir d'ici peu. La réponse de Malia fit arquer un sourcil à l'ancien. ❝ Puis-je savoir qui? J'aimerais bien connaître un tel connaisseur. ❞ Lança-t-il poliment avec un sourire en coin typique et son regard mystérieux.

Le demi-ange déchus détailla la jeune femme qui semblait captivé par le liquide dans son verre. Ce décalage entre son physique et son caractère l'intriguait, de manière positive. Un tel tempérament était assez rare, hélas. Il l'appréciait déjà, sachant pertinemment qu'il s'amuserait à la faire sortir de ses gonds dans les années à venir. Son air adorable donnait envie à Matt de lui faire sortir les crocs. Taquin? Joueur peut-être. Il se divertissait comme il pouvait avec toutes ses années au compteur. Il se concentra un peu plus lorsque la belle évoqua son travail. Elle ne semblait guère l'apprécié, alors il lui demanda ce qui pouvait bien pousser à continuer. Buvant son verre en toute tranquillité, il écoutait le récit de la belle. Une histoire touchante, mais il lui en faudrait bien plus pour l'attendrir. ❝ Vous savez, les louves, sont rarement des femmes modèles, je vous rassure. ❞ Lança-t-il en se tournant légèrement sur le tabouret pour suivre la belle du regard. ❝ Et beaucoup de lieu ne s'intéresse guère au passé du moment que vous bossez plus ou moins sérieusement. ❞ Ajouta-t-il avec un sourire en coin.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Sam 30 Jan - 23:20

La tenue:
 

Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Qu’est-ce que monsieur Powell pouvait être curieux ! Malia n’en revenait pas. Sa journée devait être drôlement ennuyant pour qu’il finisse par boire un verre avec la gamine qu’elle était. Son choix était réfléchi, elle avait regardé chacune des bouteilles et ses yeux avaient été attiré par un vieux Whisky, au goût subtil. Effectivement, c’était un choix surprenant pour son âge, mais elle avait appris à aimer, surtout avec les sens surdéveloppés qu’elle possédait depuis longtemps. Matt se montra de nouveau curieux. Ah… Son sourire était si beau. Elle ne l’aimait définitivement pas, c’était qu’un coureur de jupons.

« On ne vous a jamais dit que vous étiez vraiment curieux ? Il s’appelle Phoenix Jenkins. Vous devez le connaître, son entreprise est à deux pas d’ici. »

Malia savoura son verre avant de se perdre quelques secondes dans ses pensées. Elle ne voulait pas retourner travailler. Elle en avait déjà marre alors que ça ne faisait que quelques heures. La demoiselle ne tiendrait pas longtemps. Pourtant, elle le devait, ça payait son loyer. L’homme l’avait remarqué, et lui demanda pourquoi elle y travaillait encore. La Coréen expliqua alors sa vie de famille difficile qui faisait qu’elle restait là-bas. Puis elle ne voulait pas déranger YuJin, il avait d’autres chats à fouetter. Puis deux Alpha ensemble aussi souvent, c’était dangereux. Avalant sa dernière gorgée, elle se leva. Hors de question de rester plus longtemps ici après avoir dit ça. Elle n’aimait pas ça. Sauf que… Un seul mot la figea. Elle était pourtant certaine de couvrir son aura de louve. Elle savait le faire depuis toujours. Comment ? La demoiselle se retourna vers le patron de l’hôtel.

« Comment ? Vous… Je… »

Il venait de la déstabiliser, elle ne l’appréciait vraiment pas, et encore moins avec son foutu sourire en coin. Il fallait qu’elle se reprenne, qu’elle bombe le torse. Bordel. Elle avait fini par le regarder.

« C’était déjà le cas avant. »

Effectivement, elle n’était pas la petite fille modèle, pas du tout même. Et c’était ça qui avait fait qu’elle avait été mordu. Qu’elle idée de noyer sa tristesse dans de l’alcool ? Elle avait juste voulu oublier sûrement. Ou alors c’était pour s’attirer des ennuis encore une fois ? Sûrement, elle n’aimait pas sa famille alors faire des conneries ça permettait de couper les ponts.
Et cette remarque, il comptait faire d’elle sa petite réceptionniste à draguer ? La pitié, elle n’aimait pas ça. Loin de comprendre que ce n’était pas le cas du tout.

« Les hôtels de luxe aux patrons dragueurs dans l’âme ? Je ne suis pas intéressée. »

Difficile la demi-portion.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Dim 31 Jan - 15:58


La tenue:
 
Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Matthías était bien du genre curieux, bien que rare était les personnes qui attisaient réellement cette caractéristique. Malia en faisait partit. Le contraste et la complexité qui émanaient d'elle. Le demi-dieu n'avait tout simplement pas pu s'empêcher de prendre les devants en lançant une discussion purement amical. Hélas, son attitude naturellement charmeuse semblait le cataloguer dans la catégorie des gros lourds trop dragueur. Il venait d'être rejeté avant même de temps la moindre chose. Une réaction de la part de la jeune femme qu'il l'amusait énormément. Il fut légèrement surpris en remarquant le choix d'alcool de la jeune demoiselle. Du whisky. Elle l'informa qu'une personne lui avait appris à apprécier la boisson. Un sourire amusé aux lèvres, l'ancien se souvenait avoir apprit les subtilités des alcool à un fort vieil ami. Un ami qu'ils avaient de toute évidence en commun. Il ria légèrement lorsque Malia prononça le nom de Phoenix. ❝ Toujours... C'est parfois nécessaire... Et puis, je connais ce petit jeunot. Jenkins, c'est moi qui lui ai apprit ces subtilités. Il ne boit plus de piquettes depuis. ❞ Dit-il en riant légèrement avant de siroter son propre verre d'alcool.

Le demi-dieu détailla un instant la belle avant de se concentrer sur ses paroles. Il ne semblait guère aimer son travail. Il lui demanda la raison qui la poussait à le garder dans ce cas-là. La réponse ne tarda pas et semblait mettre la belle mal à l'aise au point de s'enfuir. Un sourire en coin, Matt tourna son tabouret pour être face à la belle. Il évoqua la nature de la belle. Les loups avaient tendances à avoir le sang chaud, être des modèles de vie n'étaient pas tout à fait leur truc. Il ria amusé par la réaction de Malia. ❝ Vous ne masquez pas assez bien votre nature, ma chère. N'importe qui d'un tant soit peu attentif ou puissant serait le voir. ❞ Souffle-t-il avant de finir son verre. Il se pinça les lèvres pour ne pas rires aux éclats à la réponse de la belle concernant les lieux qui l'engageraient sans problème. ❝ Ai-je mentionné mon hôtel?! Vous semblez vous attachez énormément aux apparences, ma belle. ❞ Ajoute-t-il faiblement. Quel dommage. Pour être capable d'illusion et de métamorphose, Matt n'est pas du genre à s'arrêter au plus évident.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Dim 31 Jan - 16:43

La tenue:
 

Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Ce foutu patron d’hôtel était bien trop curieux. Elle n’aimait pas du tout ça. Elle était franche et n’évitait quasiment jamais les questions mais là. Elle se voyait presque lui balancer son Whisky à la figure. Pourquoi ?! Il voulait vraiment qu’elle sorte de ces gonds, elle n’en avait aucune idée. Mais en tout cas, il y arrivait bien. Il était trop calme, trop maître de lui-même. Elle était trop sanguine… Mauvais duo. Puis il avoua connaître Phoenix, elle n’avait pas pu se retenir.

« Je pensais qu’il choisissait mieux ses amis. Il me déçoit. »

Comment Phoenix pouvait être ami avec une personne du genre ?! Elle allait finir par perdre le contrôle s’il continuait à la taquiner de la sorte. Malia sentait que ce n’était qu’un jeu, mais c’était impossible pour elle de rester calme. Il touchait trop facilement la corde sensible. Elle avait horreur de ça et ça avait le don de l’énerver un peu plus.
Il lui parlait de son travail, elle ne l’aimait pas, il ne fallait pas être devin pour le comprendre. Et puis, il avait parlé de sa condition. Horreur. Elle s’était figée alors qu’elle était sur le point de partir. Malia était pourtant certaine de camoufler son aura. Les être puissants ? Mais qui était-il ? Cette fois-ci, il avait attisé sa curiosité. Finalement, peut-être que le vampire choisissait bien ses amis… Et voilà qu’en l’espace de quelques secondes, il avait de nouveau de nouveau attisé sa colère. Ma belle ? Il avait pas encore compris qu’elle n’aimait pas qu’on l’appelle comme ça ? Et puis, elle lui avait donnée son prénom. Là… Elle n’avait pas pu se retenir et elle venait de lui donner une énorme claque. Une véritable furie. Malia venait de perdre son calme.

« Déjà de un, ce n’est PAS ma belle, c’est clair ? Et de deux, je ne juge que ce que je vois. Ce n’est pas moi qui roucoulait avec la réceptionniste y’a vingt minutes. »

Il lui avait empoigné le poignet. Sa force était impressionnante mais elle ne laissait aucunement transparaitre qu’elle avait mal, ça lui ferait sûrement plaisir. Son regard c’était planté dans le sien. Ses yeux étaient noir. Elle voulait vraiment lui sauter à la gorge. Et elle lui tenait tête alors qu’il était clairement plus puissant qu’elle.

« Maintenant lâchez-moi. »

Sa voix s’était fait glacial. L’ange qu’elle pouvait être, la voix douce qu’elle avait, tout venait de disparaître pour laisser place à l’Alpha sanguinaire qu’elle était. Sa puissance commençait à se dégager laissant le mécanisme de camouflage tomber. Définitivement ce Matthias Powell, elle ne l’aimait pas. Pas du tout.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Dim 31 Jan - 17:09


La tenue:
 
Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Ils avaient tous les deux une connaissance commune, Phoenix. Il s'agissait bien de la seule et unique chose qu'ils pouvaient avoir en commun. Leur caractère était opposé, en apparence. Matt maîtrisait à la perfection sa force, sa puissance et son calme. Il ne sortait pas de ses gonds aussi facilement que l'on pourrait le croire. Le calme de l'ange l'emportait presque toujours sur la violence et l'impulsivité du dieu. Il arqua faiblement un sourcil à la réplique de la belle. Phoenix ne savait pas choisir ses amis? Cette idée fit faussement rire le beau brun. Il était déjà jugé aux yeux de la belle et cela ne semblait pas s'arranger au fil de la discussion. Cette dernière dérapait doucement, mais surement, attisant plus encore la curiosité de Matt à l'égard de Malia. Savoir à quelle vitesse elle pourrait s'énerver, à quel point? Le demi-dieu s'ennuyait clairement, et le frisson du danger était un truc qu'il appréciait. Malicieux et rusé, il aimait parfois se jouer des autres lorsqu'elles se fixent ainsi sur les apparences. Superficielle. C'est là ce que la jeune louve semblait être enfin de compte. Matthías s'en retrouva particulièrement déçu, lui qui s'attendait à davantage d'une louve d'une telle puissance. Où se trouve donc la sagesse qui devrait l'accompagner ? Aussi, il avait décidé d'accepter son jeu et de jouer uniquement sur les apparences. Elle était jolie et se sera donc ainsi qu'il l'appellerait, c'était aussi simple.

Voilà, elle avait craqué. Sa mâchoire se serra légèrement, il se releva et maintenant son poignet. La jolie louve avait définitivement sortit les crocs. Elle venait de le gifler. Le silence s'était aussitôt abattu sur les lieux. Le ciel hors de l'hôtel commence à s'obscurcir lentement sous la colère latente du demi-dieu qui se contient face à ce geste. ❝ Les apparences peuvent être fort trompeuse.... Mais... Comme vous semblez y attaché une affection toute particulière je vais suivre vos règles, regarder uniquement votre apparence. Ma belle. Il en sera ainsi jusqu'à ce que vous ouvrez enfin les yeux. ❞ Sa voix était sourde, glacial malgré le calme dont il pouvait faire preuve. Les menaces de Phoenix ne ressemblaient à rien à côté, oh non, c'était le niveau largement au-dessus.

Matthías planta son regard dans celui de l'alpha. Il était loin d'être terrifié par ce petit minois, non. Elle ne pourrait rien lui faire de bien grave. Violemment, il laissa son aura de puissance l'entourer avant de la masquer à nouveau. Un avertissement pour la prévenir qu'elle n'était clairement pas à la hauteur. Puis, il lâcha sans main sans détourner son regard.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Dim 31 Jan - 17:40

La tenue:
 

Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Phoenix avait des amis odieux, elle lui ferait la réflexion, c’était sûr. Malia ne supportait pas Matthias et ça n’allait pas en s’arrangeant. Pourquoi voulait-il l’énerver. Pourquoi est-ce qu’il y arrivait si facilement ? Bon sang, il lui avait simplement parlé de la décoration de son hôtel. Et là, elle avait envie de lui sauter à la gorge. Il fallait qu’elle se calme, qu’elle respire longuement.
Ce qui l’avait fait craqué, c’était le ma belle. Elle n’avait pas pu retenir la magistral gifle qu’elle venait de lui mettre. Il l’a mérité. Elle aurait même dû frapper plus fort. Malheureusement, là, il lui faisait mal en tenant son poignet. Il avait beaucoup plus de force qu’elle. La blonde voulait hurler, mais le silence régnait depuis la claque.

Son regard noir était plongé dans celui du brun. Se fier aux apparences ? Il ne faisait rien pour changer à ses yeux, il jouait de ça. Peut-être simplement pour l’énerver un peu plus ? La demoiselle ne put y penser, écrasé par une aura bien plus puissante que la sienne. Elle avait l’impression de ne plus pouvoir respirer à cause de la pression, mais elle continua de le fixer. La fierté, son plus gros problème…
Elle ramena son bras contre elle quand il la lâcha enfin. Elle avait envie de pleurer. Elle était à bout et il avait l’air plus amusé qu’autre chose. Il était énervé certes, mais ce n’était pas la seule des choses qu’elle ressentait. Elle prit alors la parole, sa voix était toujours aussi froide, elle n’haussait pas le ton, pas la peine qu’un client ou un employé entendent. C’était LEUR problème pas celui des autres.

« Vous n’êtes qu’un connard. Ça vous amuse de me faire perdre le contrôle ? Ce n’est pas un jeu pour moi ! Je n’ai pas tué et je ne veux pas que ce soit le cas pour amuser un homme qui n’en vaut pas la peine. »

C’était sa hantise, il venait de toucher la plus sensible des cordes. Malia savait très bien qu’elle n’avait pas un parfait contrôle d’elle-même. Elle était solitaire pour cette raison. Et lui, il voulait simplement voir ce que ça faisait de jouer avec les nerfs d’une louve. En plus, elle n’arrivait pas envie de se calmer. Elle sentait même que ses yeux allaient changer de couleur. Elle n’avait jamais atteint ce point-là.
Des larmes coulèrent doucement de ses yeux alors qu’elle fixait encore le « démon » face à elle. Malia serrait sa mâchoire, elle se sentait partir et pourtant, elle lui tenait encore tête. Elle serra aussi les poings, elle ne pouvait pas se montrer faible, pas depuis que c’était une Alpha capable des pires choses. Il lui fallait du calme, et très vite.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Lun 1 Fév - 16:52


Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Elle avait osé le gifler. Ce n'était pas la première à faire cela, mais les autres avaient un minimum conscience des conséquences et tentaient davantage d'opter pour un lieu isolé pour éviter ce genre de situation. Matthías serra sa mâchoire, il bouillonnait de l'intérieur à présent. Se relevant, le poignet de la belle sous son emprise, il la fixa. Le ciel s'assombrissait et un silence de plomb s'était abattu autour d'eux. Il aurait pu serré la main bien plus fort, réduire son os en miette s'il ne mesurait pas sa force à l'heure actuelle. Elle qui aimait tant les apparences, Matt lui avait donné ce qu'elle voulait, une discussion uniquement basé sur les apparences et pourtant. Sa voix était sourde lorsqu'il prit la parole, tel le tonnerre qui gronde. Glaciale et tranchante. Phoenix aurait ressemblé à un novice ou pire à un ange à côté du demi-dieu qui se contenait. Alors que les barrières mystiques de la belle faiblissait, il libéra une partie de sa puissance. Un instant avait suffis pour écraser Malia et c'était tout ce qui était nécessaire avant qu'il la cache à nouveau. Il n'avait pas peur d'elle, absolument pas. Mais, il voulait lui faire comprendre qu'il était mal venu de jouer ainsi avec ses nerfs. Nerfs beaucoup trop à vif comparer à d'habitude. C'était étrange. Il finit par la lâcher, ne quittant à aucun instant son regard alors qu'une aura étrange commençait à les envelopper tous les deux. L'aura d'une illusion pour le reste des personnes présentes et Matt avait bien fait de la libérer à cet instant même. Il serra davantage les mâchoires. Croyait-elle réellement que c'était là son but? Certes, sa curiosité avait prit le pas sur la raison, mais elle s'était montrée bien trop décevante à l'arrivée. Les apparences. Elle plus que quiconque devrait se douter qu'elles cachent bien plus.

Finalement, il se figea. Cette puissance et pourtant, elle lui semblait si vulnérable. Elle allait devoir apprendre à se maîtriser pour éviter de dérailler un jour ou l'autre. Matt n'avait fait que la taquiner et cela avait suffis pour déclencher une tempête. Il soupira faiblement et ferma les yeux un instant. Lorsqu'il les rouvrit, sa colère bien que toujours était toujours présente. Il n'aimait pas voir une femme pleurer. Il était peut-être un dragueur, mais il restait doué de compassion. Il essuya les larmes de la belle. Un fort court contact qui avait suffis à les téléporter sur sa terrasse privée, un lieu où la louve pourrait se calmer. Il se recula lentement. ❝ Certes, je voulais voir vos limite. Seulement les apparences sont trompeuses que vous l'acceptiez ou non et je voulais savoir si votre puissance n'était pas qu'illusion ou plutôt que votre...jeune âge ne cachait pas davantage. Je ne vous ai pas dragué quand au travail, j'y ai pensé...❞ Il se recula d'un nouveau pas pour éviter une nouvelle gifle à cette simple réflexion avant d'enchaîner. ❝ Je recherche une personne assez puissante et fiable pour s'occuper de mes clients pour le moins unique. Certains sont timides et ont davantage confiance lorsqu'ils font face à un non-humain derrière le comptoir. ❞ Tenta-t-il d'expliquer.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   Mar 2 Fév - 16:34

La tenue:
 

Ne jamais se fier aux apparences

Ft. Malia & Matthias


Malia avait à peine fermer les yeux lorsque Matthias essuya ses larmes qu’elle se retrouva sur une terrasse. Tiens, un don de téléportation ? Elle n’y pense même pas prenant à la place une bonne bouffée d’air frais. Il fallait absolument qu’elle se calme. Hors de question qu’elle se transforme ici et maintenant. Elle devait se contenir, apprendre à se maîtriser.
L’homme prit la parole et la blonde tenta de comprendre. Son esprit était légèrement embrouillé. Elle avait du mal avec les mots qu’elle entendait. Il lui avait bien fallut cinq minutes pour comprendre la phrase. Malheureusement, elle ne s’était toujours pas calmé, alors répondre devenait difficile. Malia ferma fortement les yeux en tenant son médaillon. Elle ne pouvait pas faiblir, non, elle devait tenir, c’était elle la maîtresse de ce corps, pas la louve. Malheureusement, l’animal ne l’entendait pas vraiment ainsi. Trop de pouvoir pour une si jeune demoiselle.

Lorsqu’elle se calma finalement, son corps se fit lourd. Elle n’aimait pas cette sensation de faiblesse. Il fallait qu’elle fuit. Mais il fallait aussi qu’elle réponde. Le poste pouvait être tellement bien. Elle devait y réfléchir mais son esprit n’était pas assez clair pour qu’elle puisse y penser correctement. Si bien qu’elle prit la parole, sa voix tremblante.

« Je… J’y réfléchirait à… tête reposée. Je… Je ne peux pas vous répondre tout de suite. »

Non, elle n’y arriverait pas. Pour le moment, elle avait juste besoin de calme, d’air frais. Malheureusement, son portable se mit à sonner. Le travail l’appelait. Effectivement, elle avait mis quelques longues minutes pour se calmer. Elle répondit, sa voix était encore faible. Il fallait qu’elle y retourne, même si sa responsable s’était montré compréhensive envers la crise de la blonde.
La Coréenne s’inclina faiblement avant de quitter les lieux. Elle tenait à peine droite mais il fallait qu’elle se reprenne. La journée serait terriblement longue et très épuisante. Mais maintenant, elle avait des responsabilités, elle ne pouvait pas rester chez elle à ne rien faire. Elle avait un loyer à payer. Rha… L’offre de monsieur Powell était plus qu’alléchante. Elle aurait moins de problèmes de pouffiasses.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne jamais se fier aux apparences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sujet officiel] Les voitures qui n'ont jamais vu le jour
» On ne devrait jamais quitter Montauban
» mieux vaux tard (vieux motard) que jamais
» Je suis fier de mes filles
» Ma première 914 (jamais restaurée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Matthías & Malia-