AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I can't live without you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
blondie
Messages : 115
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Cara Delevingne
avatar
MessageSujet: I can't live without you...   Mer 16 Sep - 22:33


I can't live without you...
Ft. Phoenix & Cara


La tirade de Phoenix résonnait dans la tête de la plus jeune alors qu’elle tentait désespérément d’oublier chacun des mots que le vampire avait pu prononcer. Elle haïssait sa manière de dire les choses parce qu’il savait piquer là où ça faisait mal. Cara soupire longuement en fermant son sac, la confrérie était réduite en cendre, elle ne risquait plus rien, alors autant ne pas rester plus longtemps chez Symphonia. La chasseuse était indépendante et ne voulait pas non plus empiété sur la relation de son frère. A peine sortit de la maison, elle soupira doucement et s’assit dans sa voiture. Elle ne voulait pas rentrer chez elle. Elle avait envie d’oublier, de s’oublier quelques temps.
Quelques heures plus tard, elle arriva au beau milieu d’un état réputé pour sa densité de démons. La demoiselle voulait chasser car c’était pour elle le seul moyen de ne plus penser à rien et elle en avait besoin. Il s’était passé tellement de chose depuis la mort de sa mère qu’elle avait juste besoin de décompresser.

Les jours de chasse s’enchaînèrent. Cara oubliait presque de manger et de boire, se laissant presque mourir, proche de la limite à chaque fois. Mais la montée d’adrénaline dans le corps pour survivre était le meilleur moyen pour la blonde de ne plus penser à rien. Elle savait très bien que c’était mal, mais rien à faire, elle le faisait. Son corps tremblait, craquait mais elle continuait à chasser.
Elle n’avait plus envie de mettre un pied à San Francisco… La raison ? Elle s’en voulait tellement d’avoir fait souffrir et d’avoir impliqué tant de personnes contre son gré. Haebin et YuJin avaient failli mourir, Symphonia était toujours ses gardes, Phoenix pouvait se faire traquer pour ses chasses nocturnes.
La jeune femme grogna, pourquoi Phoenix revenait sans cesse dans sa tête. Elle soupira longuement et s’habilla de noir une nouvelle fois. Cette nuit-là, elle était sur la piste d’un démon, il avait fait quelques victimes dans un temps record. Elle était loin d’imaginer qu’elle aussi était pistée.

_________________________

Après sa dernière altercation avec Phoenix, Car était retourné chez elle et avait même accepté de dîner avec son frère et Symphonia. Ca faisait sûrement plaisir à Morgan de recréer une nouvelle  famille. Le phénix ne tarda pas à parler du vampire, en apprenant qu’il était une des raisons pour laquelle la blonde était revenue. La remarque du démon fit sursauter la plus jeune. Comment le monstre qu’il pouvait être craqué sur elle, une humaine ?! Son cœur se mit à battre tellement fort qu’elle avait eu l’impression de manquer d’air.
A peine le restaurant quitté, la jeune femme soupira faiblement. Elle devait peut-être arrêter de faire des conneries et assumer qu’elle ressentait aussi quelque chose pour l’ancien. Elle prit route vers l’entreprise de Phoenix mais la secrétaire lui indiqua qu’il ne serait pas là d’un petit moment. Merde. Elle qui pensait pouvoir le voir c’était raté. Elle se tourna alors vers une autre solution… Infructueuse aussi. La médium dans le parc n’avait pas pu l’aider. Il lui fallait le véritable nom du vampire qu’elle ne connaissait pas. Finalement, elle opta pour la méthode qu’elle connaissait le mieux : La traque.

Et deux bonnes semaines plus tard, elle trouva où se trouvait Phoenix, en voyage d’affaire. Un voyage en avion plus tard, elle le chercha de nouveau et après de longue heure à se renseigner, elle eut une adresse. Un bâtiment dans le centre-ville, sûrement une succursale au vue de la grandeur de la tour.
Elle y resta posté un moment, attendant désespérément une apparition du plus vieux. Elle était adossé à sa voiture de location, jouant sur son portable, laissant quand même un œil sur la porte d’entrée, au cas où. Finalement, la cible pointa le bout de son nez et Cara se posta devant lui.

« Vous êtes difficile à trouver ! »

Une fois à sa hauteur, sans trop savoir pourquoi, elle l’avait embrassé. Elle avait mis quelques secondes à réagir pour reculer la tête. Nan mais, il avait vraiment un effet étrange sur elle. Elle n’en revenait pas. Et au vue de la tête de Phoenix, lui aussi était sur le cul.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the ripper
Messages : 104
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Logan Lerman.
Crédits : Freesia (a) & tumbrl (g) & Exception (s)
avatar
MessageSujet: Re: I can't live without you...   Ven 18 Sep - 19:39

la tenue de Phoenix:
 
I can't live without you...

FT. Phoenix & Jessica

S'inquiéter pour une humaine est loin d'être le genre de Phoenix, plus depuis qu'il a renoncé à son humanité pour l'attrait des ténèbres. Pourtant, pour cette chasseuse, il a laissé son instinct de tueur se mêler à une certaine irrationalité. Il a tué ceux qui ont fait du mal à la blonde et a terminé la liste avec le principal concernée. Il sait qu'elle sera bientôt là, dans cette chambre de motel miteux. L'ancien en termine rapidement avec la cible, le vidant jusqu'à ce que sa tête se détache de son corps. Un faible sourire de prédateur se dessina sur son visage lorsque le son si familier d'un battement de coeur lui parvient. Cara, cette fragile petite humaine lui cria qu'il n'avait aucunement le droit de tuer aussi facilement l'homme qu'elle a traqué depuis si longtemps. D'un geste nonchalant, il s'essuie la bouche à l'aide d'un mouchoir et fixe son regard sur celle qui peine à reconnaître. Ses crocs toujours sortit, son regard sombre et sanguinaire poser sur cette fragile petite chose, il lui fait face en lui déclarant la pure vérité sur celle qu'elle était devenue. Enfin, il l'a laissé avec une interrogation en suspend. Il s'est attaché à l'humaine, mais n'éprouve pas la moindre sympathie pour le monstre qu'elle feint de devenir.

Après cette nuit-là, Phoenix n'a plus entendu parler de la jeune chasseuse et aucune inquiétude à son égard ne plane sur le visage du vampire. Aucune émotion humaine ne pourra y être surpris, un talent parmi d'autres. Il a reprit une vie normal, travaillant avec d'autres modèles comme il le faisait autrefois. La vie a reprit son court. Un soir, par une nuit sombre, l'ancien prend la route dans le but de payer son fourniteur secret de sang. Une connaissance de longue date avec qui il fait des affaires depuis aussi longtemps. Son secret est sauf et cela lui évite de tomber dans les bas-fond en dérobant des poches à l'hôpital du quartier. Bien entendu, les poches de sang ne sont qu'une mesure de sécurité, lorsque l'envie de la chasse n'est pas présente.

Il sort de l'appartement de sa connaissance, se glissant dans la nuit sombre après avoir entendu une histoire qui traîne parmi les démons. Une chasseuse s'amuserait à se défouler sur les démons du coin et la plupart sont terrifiés à l'idée de croiser la faucheuse à la chevelure d'or. Il n'y a aucun doute sur l'identité de cette fameuse chasseuse et comme pour le prouver, une odeur familière arrive jusqu'à Phoenix. Un sourire mi-amusé, mi-déçu se glisse sur ses lèvres. Que la chasse commence.

------------------

La seconde altercation avec Cara semble avoir été décisive, elle n'a plus rien de l'humaine qui l'amusait autrefois. Oubliant avec facilité, il reprend une vie ordinaire. Gardant un oeil discret sur la demoiselle qui tient à coeur à Jaeden tandis que cette dernière semble s'épanouir dans la société. Ces nuits, quant à elles, semblent plus sombres encore. Pour une raison qu'il ignore, il s'arrête plusieurs fois devant cette chambre à la décoration sobre de princesse où il n'a plus remit les pieds depuis le départ de la chasseuse. Il délaisse ses chasses nocturnes, n'y voyant que peu d'intérêt et accepte finalement un voyage d'affaire qu'il repousse depuis trop longtemps à présent. Il confie sans mal la liaison entre son bureau et lui-même à son assistante avant de prendre son envol.

Les journées s'enchaînent et le voyage d'affaire semble traîner en longueur au plus grand malheur de Phoenix. Assit confortablement dans un fauteuil, entouré de vieillard et de grands patrons, le vampire reste silencieux. Il écoute, enregistre le débat qui a lieu depuis les premières lueurs le matin même. Les heures s'écoulent, la discussion s'éternise. Finalement, sans un mot, il se lève et d'un seul discours, l'ancien clou le reste de l'équipe sur place. Des murmures sont prononcés tandis qu'il sort tranquillement de la pièce. Il ne s'est pas nourrir depuis la veille et ne demande qu'à planter ses crocs quelque part ou bien encore à s'abreuver d'une poche de sang. Hélas, il semble écrit que sa journée sera loin d'être la meilleure. Sortant du bâtiment, il reconnait l'odeur du sang familière lier à un bruit de battement de coeur caractéristique. Un soupire intérieur lui échappe. Tout avait pourtant été dit. Il s'approche, lui fait face avant de se figer littéralement sous la surprise. Jamais il n'aurait attendu une telle réaction de la part de l'humaine, pas après son discours tout du moins. Conscient qu'il affiche sa surprise, il reprend un masque de marbre. « Puis-je savoir ce qui vous prend ?  » Prononce-t-il d'une voix glaciale sans la moindre retenue. Interrogeait-il Cara sur sa présence ou le baiser aussi bien surprenant que plaisant.

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie
Messages : 115
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Cara Delevingne
avatar
MessageSujet: Re: I can't live without you...   Ven 16 Oct - 12:23


I can't live without you...
Ft. Phoenix & Cara



Cara chassait de plus en plus, comme si elle avait eu la mission divine de tuer tous les mauvais démons des Etats-Unis. Elle avait pas mal bougé mais avait finalement trouvé un coin où vivait un tas de monstres. Elle y posa ses bagages et rapidement une rumeur se répandit sur le fait qu’une chasseuse à la chevelure d’or avait décidé de nettoyer le coin. Cette histoire la faisait presque rire, mais elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. C’était comme si elle avait réussi à faire taire sa conscience.
Vêtue de noir, la cadette O’Connor prit route vers la forêt de la ville. Elle avait cru comprendre qu’un démon y avait élu domicile. Elle chargea son arme fétiche de douze balles avant de prendre route entre les arbres. Elle ne mit pas bien longtemps à repérer la créature, mais la tuer serait peut-être plus compliqué que ce qu’elle avait pu penser. La bête était au moins deux fois plus grande qu’elle et sa peau avait l’air impénétrable. Elle devait donc trouver son point faible.

La chasseuse le traqua et alors qu’elle s’apprêter à tirer, elle sentit une présence derrière elle. Elle se retourna et pointa son arme vers la silhouette. Son cœur manqua un battement quand elle reconnut l’homme. Phoenix. Mais que foutait-il ici ? Elle avait mis des kilomètres entre eux pour l’oublier. Pour ne pas le noyer dans de l’eau bénite. Elle lui en voulait tellement. Elle baissa son arme avant de prendre la parole.

« Vous foutez quoi ici ? Je… »

Elle avait envie de lui dire qu’elle ne voulait pas le voir, mais il devait le savoir.

__________________

Son altercation avec Phoenix l’avait terriblement blessé mais ça avait eu le mérite de la faire réfléchir. Elle n’avait pas tardé à rentrer à la San Francisco pour profiter d’un bon repas avec son aîné et sa petite-amie. Elle s’en voulait encore d’avoir mis la rousse dans ses problèmes tout comme ses amis au bar. La blonde avait d’ailleurs fait un tour au bar pour prévenir qu’elle reviendrait le mois prochain. Les garçons avaient eu l’air soulagé de la voir revenir. Ils ne lui en voulaient pas, elle le sentait, mais elle, elle s’en voulait terriblement.
Cara voulu parler à Phoenix, surtout après les révélations de Symphonia sauf qu’on lui annonça qu’il était en voyage d’affaire. Elle grogna et opta pour une solution facile… Mais en vain, elle ne connaissait pas le vrai prénom du vampire alors la gamine du parc ne pouvait pas l’aider. Elle opta donc pour la traque. Après tout c’était une chasseuse renommée, elle allait bien finir par le trouver.

Quelques temps plus tard, elle se retrouva dans une autre ville, devant un énorme bâtiment. Succursale d’Eternal Beauty surement. Elle attendit un long moment devant l’entrée avant que l’Ancien sorte. Elle s’approcha de lui et sans même comprendre ce qui se passait, elle lui fit une remarque et l’embrassa. Elle recula la tête en se rendant compte de son geste. Le vampire avait eu l’air aussi choqué. La subtilité ce n’était définitivement pas son truc… Les O’Connor n’étaient pas subtiles, c’était pourtant bien connu. La réponse, ou plutôt question la fit sursauter. Parlait-il du baiser ou de sa venue ici. La blonde bafouilla doucement :

« Je… Je suis désolé. Je… Je voulais vous remercier. C’est peut-être un peu trop tard, mais… vous aviez raison. J’ai fait du mal à ma famille et ce que je considère comme mes frères. Alors, merci. »

Elle préféra prendre la question comme étant celle lié à sa présence. Après tout, il n’avait pas du tout l’air d’avoir été pour le baiser, autant oublier. La jeune femme s’écarta doucement et frotta son bras, mal à l’aise.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the ripper
Messages : 104
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Logan Lerman.
Crédits : Freesia (a) & tumbrl (g) & Exception (s)
avatar
MessageSujet: Re: I can't live without you...   Jeu 12 Nov - 19:33

la tenue de Phoenix:
 
I can't live without you...

FT. Phoenix & Jessica

Un verre d'alcool à la main, Phoenix discute en toute tranquillité avec l'une de ses plus anciennes connaissances, son fournisseur de sang personnel. Du sang frais de qualité en toute discrétion pour les cas d'urgence. La discussion d'affaire terminée, quelques banalités sont échangées avant que l'ancien ne prenne congé. Il salue poliment sa connaissance et se glisse dans les ténèbres de la nuit. Son véhicule est garé à quelques rues d'ici, mais le vampire semble avoir bien d'autres plan en tête que celui de rester enfermé dans sa demeure. Une rumeur circule dans les environs concernant une chasseuse vengeresse qui s'attaque aux moindres démons sans réel discernement. Il n'a aucun doute sur l'identité de la dîtes chasseuse à la chevelure dorée. Un sourire partagé se dessine sur le visage enfantin du vampire sanguinaire, mi-amusé et mi-déçu. Devait-il s'attendre à autre chose d'elle vue la tournure de leur dernière rencontre?! Elle a choisis de devenir exactement ce qu'elle traque, rien de plus. Le visage impassible de Phoenix se reconstruit tandis qu'il se glisse dans la nuit, pistant avec aisance l'objet de ses pensées du moment.

Il se glisse entre les arbres de la forêt, traquant sa proie qui semble faire de même avec une nouvelle créature qui subira sont courroux. Il ne fait rien, absolument rien pour masquer son arrivée, ce n'est pas là son but. Il se place derrière Cara. Elle se retourne, pointe l'arme sur lui. Il reste immobile, impassible, fixant la jeune femme d'un regard sombre et inexpressif. ❝ J'obtiens une réponse à la question que j'ai autrefois laissée en suspend. ❞ Dit-il sur un ton neutre, sans le moindre sentiment. Une fois encore, il fait le constat de la faiblesse humaine, à quel point ces êtres peuvent abandonner aisément. Rares sont les humains qu'il a réellement tenu en estime depuis qu'il est devenu un vampire. Une seule a marqué son esprit et en rencontrant Cara, il pensait qu'elle sera la seconde. Une telle humanité gâché pour en arriver là.

-------------------------

Après sa dernière altercation avec Cara, Pheonix a reprit une vie aussi ordinaire que possible et finalement accepté le voyage d'affaire qu'il repousse depuis si longtemps. Il n'a plus vraiment le choix et l'ennuis commence lentement à l'étreindre. Hélas, les réunions qui s'enchaînent n'arrangent pas vraiment ce sentiment. Voilà plusieurs jours qu'il se retrouve assit à la même chaîne en compagnie des mêmes personnes du lever du jour jusqu'au coucher. La veille, il n'a pu abreuver sa soif et il ne souhaite qu'il seule chose mordre quelqu'un pour se délecter du nectar rouge qui affectionne tant. Aussi après des heures de négociations inutiles, l'ancien se lève pour prononcer de simples paroles. Ordres ou non, il en ira des autres membres présents de le deviner. A peine eut-il terminé, que Pheonix s'éclipse, décidé à prendre un petit en-cas.

Il sort du bâtiment quand une odeur ainsi qu'un son familier lui parvient. Son regard ce pose sur une jeune blonde qui lui bloque le passage jusqu'à sa voiture. Sans laisser transparaître le moindre sentiment, il avance d'un pas fluide. Il s'arrête à sa hauteur et délaisse son masque pour laisser la surprise apparaître sur son visage quelques instants par un geste aussi surprenant que plaisant de la part de Cara. Elle vient de l'embrasser. Leur dernière rencontre ne s'est pas terminé aussi bien pour qu'il en soit ainsi, non?! La voix de Phoenix claque, glaciale, interrogeant sa cadette. Sa question est vaste. L'interroge-t-il sur sa présence ou bien sur ce baiser? Les deux, sans doute. Son regard glacial devient perçant, curieux, interrogateur lorsque la voix de sa cadette résonne de nouveau à ses côtés. Où est passé la guerrière qui lui a fait face la dernière fois? Il reste un instant silencieux, la détaillant comme s'il attend une autre réponse, comme s'il pèse ses mots. Finalement, ce n'est qu'un soupire qui lui échappe. ❝ J'ai besoin d'un verre. ❞ Prononce-t-il d'un ton neutre en montant dans son véhicule, ouvre la porte du côté passager et en attendant que la demoiselle face de même.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie
Messages : 115
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Cara Delevingne
avatar
MessageSujet: Re: I can't live without you...   Dim 29 Nov - 15:37


I can't live without you...
Ft. Phoenix & Cara



Un long travail sur soi et une longue traque avait permis à Cara de retrouver Phoenix. Elle s’en voulait, l’homme avait su taper là où ça faisait mal, sa fierté. Elle était devenue le monstre qu’elle avait traqué toute sa vie. Un chasseur sans âme prêt à tuer pour de l’argent. Qui renie père et mère et tous les codes de sa famille. Ceux que les O’Connor rejetaient depuis toujours. La blonde avait beau avoir une excuse, elle n’excusait malheureusement pas tout. Ce n’était pas un démon, un loup ou un vampire qui avait tué sa mère et avait voulu sa mort… Non c’était les siens. Les loups avaient plutôt tenue le rôle d’amis, de personnes sur qui compter et pas des personnes à rejeter.
Si elle s’était d’abord excusée auprès de ses amis, elle avait gardé Phoenix en dernier. Elle devait trouver les mots pour lui parler, pour avoir l’impression de pouvoir effacé l’image qu’elle lui avait laissé la dernière fois. Cara avait du temps à accepter, mais l’Ancien représentait ce qu’elle pouvait qualifier d’amour. C’était la personne qui pouvait lui faire le plus de mal lorsqu’il lui reprochait quelque chose.

Finalement, elle se retrouva devant un grand bâtiment attendant patiemment que la porte s’ouvre pour laisser apparaître le vampire. Chose qui arriva tardivement… Et Cara l’embrassa. Elle avait mis ça sur le coup de la fatigue, oui… Elle ne dormait pas assez pour être consciente de ce qu’elle venait de faire. C’était la seule explication. Et d’ailleurs elle bafouilla comme une enfant quand Phoenix lui parla. Puis il lui proposa un verre. Enfin laissa l’idée se confirmer quand la porte de sa voiture d’ouvrit. La demoiselle entra rapidement à l’intérieur et regarda le paysage tout le long du trajet. Elle était mal à l’aise et elle était sûr que le plus vieux le sentait très bien.

Une fois installé dans le bar, la demoiselle commanda un verre. Il le tritura un long moment sans oser parler. Elle s’en voulait encore et ne savait pas comment se racheter. Alors en bonne O’Connor, elle fit ce qu’ils faisaient de mieux : Raconter de la merde. Ils n’étaient pas doué sentimentalement parlant, après tout, elle avait été entraîné pour tuer et faisait partie des meilleurs chasseurs de sa génération.

« Je… Je ne pensais pas que vos mots me blesseraient autant. Vous aviez raison, je suis devenu le monstre que j’ai toujours chassé. L’ombre de moi-même. Je n’ai aucune excuse, la mort ne peut pas tout excuser. »

Effectivement, la mort ne pouvait pas tout excuser. Œil pour œil, dent pour dent, ça ne correspondait pas à ce qu’elle avait appris à suivre. Non, on lui avait appris à protéger les gens faibles qui se faisaient attaquer par des monstres. A quoi ça lui servait de tuer un loup-garou totalement intégré dans la vie normale avec une femme et des enfants sous prétexte qu’il avait pu tuer au début ? Tout le monde fait des erreurs, et se contrôler demande beaucoup de travail, au final, elle n’était peut-être elle-même qu’au début de l’entraînement.

« Au final, de nous deux, c’est moi le monstre. Je n’ai peut-être pas des crocs pour tuer, mais je… J’ai la même soif de sang, et la même absence d’humanité. Et entendre ça de la bouche d’une personne importante, ça fait plus mal encore que la perdre. J’aurais aimé ne plus vous voir plutôt d’entendre que vous avez était déçues par ce que j’ai pu faire. Vous m’avez sauvé et je… Je n’ai pas été à la hauteur. »

Une sorte de déclaration ? Elle ne le savait pas. La seule chose qu’elle savait et qu’elle voulait, c’était que Phoenix puisse un jour la pardonner.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the ripper
Messages : 104
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Logan Lerman.
Crédits : Freesia (a) & tumbrl (g) & Exception (s)
avatar
MessageSujet: Re: I can't live without you...   Dim 13 Déc - 21:21

la tenue de Phoenix:
 
I can't live without you...

FT. Phoenix & Jessica

Phoenix n'en peut plus de cette réunion qui s'éternise depuis plusieurs jours à présent. Le bruit de la pendule résonne à ses oreilles comme une véritable torture et bientôt les derniers rayons de soleil de la journée disparaîtront. Il n'en peut plus. Décidant d'enfin prendre les choses en main, il se lève de son siège et lance une stratégie marketing avant de sortir sans que personne ne puisse l'en dissuader. Il a les crocs et il n'a qu'une hâte, pouvoir mordre dans quelque chose. A la source serait parfait, mais le temps allait sans doute lui manquer, sans parler de son invité surprise qui empêcherait ses projets pour la soirée. En effet, à peine eut-il franchit les portes du bâtiment qu'il reconnu le parfum et le rythme unique du coeur de Jessica, cette jolie blonde qui a délaissé son humanité au prix d'une vengeance stupide. Une chasseuse qui semble avoir bien changé depuis leur dernière rencontre et qui le prouve dès les premiers instants. L'espace de quelques secondes, le masque de Phoenix n'est plus et il se surprend à apprécier plus que nécessaire les lèvres de sa cadette sur les siennes. Sa réaction est glaciale, sans le moindre tact, pourtant, il prend le temps d'écouter sa cadette avant de lui proposer un verre de manière bien peu clair. S'ils doivent discuter, il va en avoir grand besoin.

Phoenix se glisse dans sa voiture, ouvre la portière passagère et patiente. Lorsque Cara a enfin pris place, il démarre sans la moindre prudence. La conduite d'un vampire peut souvent se montrer dangereuse et c'est celle que le vampire adopter la plupart du temps, lorsqu'il n'est pas accompagné d'une humaine. Le silence est au rendez-vous, quelque peu gênant, pourtant le vampire ne fait rien pour le briser. Il n'a que peu de choses à dire, feintant de se concentrer sur sa conduite alors qu'il s'interroge sur la manière dont il se doit de réagir. Une réflexion qui est coupée court lorsqu'il se gare devant un bar qu'il connaît. Il s'installe dans un coin assez tranquille pour facilité la conversation et commande " l'alcool du chef " ou autant dire quelque chose qui n'est pas ce qu'il semble être.

Plongeant son regard azur et glacial dans celui de sa cadette, il l'écoute avec attention. Elle semble avoir ouvert les yeux, réalisée la bêtise de son comportement. A cela, Phoenix ne prononce pas le moindre mot, laissant l'humaine enchaîner par des mots qui ont l'allure d'une déclaration. Elle a raison, il a été fortement déçu par son comportement, mais peut-être un peu trop... Seulement, la voir sombrer ainsi lui a rappelé à quel point sa défunte soeur s'était battu pour continuer à vivre. Une bataille juste pour une jeune femme au coeur si naïf. En certain point, la chasseuse lui rappel sa cadette et c'est sans doute ce qui explique cette réaction excessive ou du moins, c'est là ce qu'il pense pour le moment. ❝ Vous avez fini par ouvrir les yeux... Je me demandais si vous étiez devenu un cas désespéré.  ❞  Dit-il tout en sirotant son verre. Un compliment masqué derrière sa froideur habituelle. ❝ Je ne pensais pas que mon opinion serait si importante pour vous. ❞ Le ton et le regard sombres, se liant à la perfection à un petit sourire qui se forme au coin de ses lèvres.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie
Messages : 115
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Cara Delevingne
avatar
MessageSujet: Re: I can't live without you...   Dim 27 Déc - 15:37


I can't live without you...
Ft. Phoenix & Cara



Cara avait fait des centaines de kilomètres pour retrouver Phoenix et lui donner une explication… Des excuses. Et alors même qu’elle était face à lui, elle l’avait embrassé. Acte incontrôlé, typique des O’Connor et leurs manies de s’attacher aux êtres qu’ils chassaient. Un phénix et un vampire. La blonde était presque heureuse que ses parents soient morts.
Finalement, elle commença à parler, et l’Ancien l’invita à boire un verre. Une fois dans le bar, elle avait trituré son verre pour trouver le courage de lui parler. Et comme elle n’était pas douée, ce qui devait être des excuses se transforma en déclaration. Elle ne lui disait peut-être pas clairement qu’elle ressentait quelque chose pour lui mais on comprenait l’idée.

La chasseuse se mit brutalement à rougir quand Phoenix reprit la parole. Oups… Elle avait peut-être fait trop. Mais effectivement, son avis lui importait beaucoup. Autant que l’avis de Morgan ou d’un de ses amis.

« Eh bien… Disons que vous avez plus d’expérience que moi dans la vie. »

Il avait des années de plus à son actif et semblait largement plus mature que lui. La demoiselle avala son verre comme pour espérait que l’alcool l’empêcherait de plus parler. Elle grimaça faiblement, le cocktail n’était pas très bon. Elle soupira faiblement et passa une main dans ses cheveux. La chasseuse de sentait mal à l’aise. Elle regarda l’heure, elle devait partir. Se serait le mieux pour elle avant qu’elle n’en dise trop.

« Je vais devoir y aller. Je viendrais vous voir à Eternal Beauty si vous voulez bien. Bonne soirée… »

La jeune femme se leva et attrapa sa veste, elle l’enfila et quitta les lieux. Elle ne pouvait pas rester non… C’était trop dangereux. Elle avait besoin de temps pour ne pas trop se dévoiler quand elle le verrait.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I can't live without you...   

Revenir en haut Aller en bas
 
I can't live without you...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [9ème journée] Louhans-Cuiseaux - Bourg-Peronnas (live)
» Solenzara en live !!!
» 4ème journée de Pro D2 (live)
» MonteCarlo en directe live sur www.rtbf.be
» IronMan Nice 2007 - Live

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Phoenix & Cara-