-83%
Le deal à ne pas rater :
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
4.99 € 29.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Yggdrasil, new one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Yggdrasil, new one   Yggdrasil, new one EmptyVen 15 Fév - 19:42

« Siobhàn ! Debout ! »

La blondinette avait à peine eu le temps d’ouvrir les yeux que la porte de sa chambre s’ouvrit dans un bruit sourd. Le soleil venait à peine de se lever mais son agresseur avait décidé qu’il était grand temps pour elle de sortir du lit. Elle grogna faiblement, mollement même, avant de se rouler en boule sous ses couvertures dans l’espoir de retrouver le sommeil. Elle avait dû retenir sa protection contre le froid avec toutes ses forces, et même avec tous les efforts du monde, elle n’avait pas pu concurrencer la force de son adversaire. Trois ans de plus, de sexe masculin, clairement plus grand et puissant qu’elle… Elle n’avait eu aucune chance. Là, Axell, le fameux géant reprit la parole, une suite de mot que la demoiselle encore à demi-endormie avait eu beaucoup de mal à comprendre, voire avait simplement hoché la tête pour qu’il la laisse. Siobhàn soupira doucement en ouvrant les yeux alors que la porte se refermait dans un claquement. Définitivement, son ami d’enfance ne savait pas y faire. Après quelques minutes à tenter de rassembler son courage, la demoiselle sortit du lit pour rejoindre la salle de bain. Elle resta un instant perplexe face à ce qu’elle voyait. Ça changeait de ce qu’elle avait pu connaître les années d’avant, et elle avait un mal de chien à s’en servir. Le robinet, elle savait qu’elle devait le tourner pour que l’eau coule, mais la grande cabine avec beaucoup plus de boutons… Elle n’était pas à l’aise. D’ordinaire, elle avait besoin d’un simple sceau, une bassine, et elle se débrouillait, mais ici, tout était différent. Avant qu’elle puisse esquisser un mouvement, la porte s’ouvrit, Kai. C’était la copie de son frère, Axell, mais l’odeur était différente. Un faible sourire se dessina naturellement sur ses lèvres alors qu’il s’approcher d’elle. Il avait dû comprendre à quel point elle n’était pas à l’aise ici. Il avait pris le temps de lui expliquer, pour la énième fois, qu’elle avait simplement à tirer sur la sorte de poignée pour que l’eau arrive. A droite l’eau froide, à gauche l’eau chaude. Elle devait être capable d’y arriver. Le brun la laisser de nouveau et Siobhàn se déshabilla pour entre dans la petite pièce transparente. Elle referma la porte avec toute la délicatesse du monde avant de tirer sur le mitigeur - si c’était bien comme cela que ça se prononçait – L’eau ruissela le long de son corps et la demoiselle commença à se laver. Le savon avait une odeur particulière qui lui plaisait mais qu’elle était incapable de nommer. Ce n’était pas pomme, ni poire, c’était plus sucré, mais inconnu. Il avait fallu que l’on tape à la porte pour que Siobhàn se reprenne. L’heure était importante et les jumeaux lui avait dit qu’elle devait être prête quand la plus petite des deux aiguilles serait sur le sept. Elle se rinça et sortit avant de se sécher. Tout était mille fois plus douces ici. Elle s’enroula dans la serviette et s’essuya autant que possible avant de s’habiller, ou plutôt commencer à s’habiller. Ses sous-vêtement et son débardeur n’avaient pas posé le moindre problème, mais pour le reste… Elle sortit donc en petite tenue pour rejoindre le salon ou se trouvait ses deux aînés. Là, elle avait pu les entendre rire et l’instant suivant Axell s’était approcher pour l’aider à enfiler sa chemise et sa jupe, à ça, il avait fallu ajouter une cravate et un pull avec une écriture étrange et un symbole. C’était blanc et vert foncé et d’après les deux frères, c’était ce qu’elle devait mettre pour aller à l’école. Ensuite, elle passa dans la cuisine pour déjeuner. Elle grimpa sur la chaise alors que Kai venait de déposer un bol de lait devant elle. Sa bouille montrait clairement son dégoût.

« C’est pas du lait de chèvre ? C’est quoi ? ça sent pas bon… »
« Matthias a pas eu le temps de faire des courses, c’est du lait de vache, c’est un peu pareil. »
« C’est quoi une vache ? »

Il était vrai que les connaissances de Siobhàn étaient particulièrement faibles, maison elle venait d’un endroit plutôt reculé où il n’y avait pas de vaches. Finalement, elle but quelques gorgées de sa boisson avant de regarder tout ce qu’il y avait à table. Ça sentait bon, elle pouvait reconnaître certaines choses, mais d’autre lui semblait inconnu. Elle se pencha pour tenter d’attraper ce qui la tentait le plus et au final, elle se retrouva avec des tranches à l’odeur proche du porc, des œufs, du pain à la couleur étrange, et une pomme. Durant ce simple repas, Axell et Kai avait tenté de lui faire répéter plusieurs fois le nom des aliments qu’elle découvrait : Bacon, œuf au plat et pain aux céréales. La prononciation ne semblait pas être la meilleure de toute mais on pouvait y sentir les efforts de la blonde. Une fois le repas terminé, elle enfila ses chaussures et attrapa son sac avant de le mettre sur ses épaules pour sortir. L’air était humide, chargé d’un tas d’odeurs. Elle resta quelques instants sur le pas de la porte avant de sentir une main se glisser dans la sienne. Axell. Il se comportait avec elle comme un frère. Il était doux, lui apprenait un tas de chose et passait énormément de temps avec elle. Kai aussi, mais pour le coup, tout était différent.

« On a trente minutes de marche pour arriver à Tralee. »

Tralee s’était la ville la plus proche de là où ils vivaient. Et il y avait une partie de la forêt de Ballyseedy à traverser car la maison qu’ils occupaient était située à l’intérieur du bois. Une manière de l’isoler des regards. Ce qui pouvait s’y dérouler était inimaginable pour certaines personnes. Sur tout le chemin, le petit groupe discuta ou du moins parla. Siobhàn venait d’arriver et elle avait un mal fou à parler anglais. C’était une langue très étrange pour ses oreilles, alors elle devait apprendre encore et encore pour réussir à s’intégrer. Elle écorchait chacun des mots qu’elle prononcer et son accent rendait la compréhension difficile. Son nez avait beau se froncer, le résultat rester le même. D’après Matthias, le frère aîné d’Axell et Kai, il lui faudrait un bon mois pour assimiler quelques mots pour comprendre et se faire comprendre. Autant dire qu’elle n’avait pas du tout envie d’aller à l’école car elle serait totalement perdue,
Revenir en haut Aller en bas
Destiny
Messages : 707
Date d'inscription : 19/05/2015
Célébrité : unknow.
Crédits : (a) noralchemist
Admin
Admin
MessageSujet: Re: Yggdrasil, new one   Yggdrasil, new one EmptyDim 17 Fév - 19:51

Le temps était passé vite, car ils arrivaient déjà aux abords d'une zone habité. L'odeur était déplaisante pour Siobhàn, car sa bouille montrait son dégoût. C'était loin d'être aussi sain que ce dont elle avait l'habitude. Elle frotta doucement son nez en se sentant totalement agressé par l'amas de senteurs. Ça et le bruit. Beaucoup de personnes parlaient, il y avait quelques enfants qui chahutaient, des bruits puissants venu d'étrange objet métallique. Là, la blonde n'avait pas pu s'empêcher de vouloir faire machine arrière. Elle n'était pas prête pour toutes ces nouveautés. Les larmes lui montèrent aux yeux alors qu'elle tirait, en vain, Axell vers la forêt. Son cœur battait la chamade et elle avait l'impression que l'air lui manquait. Il avait fallu que son aîné s'accroupisse devant elle et l'oblige à le regarder pour qu'elle se calme.

« Hey… Faut pas que tu pleures, sois forte, tu peux le faire Siobhàn. C’est comme à la maison… Y’a juste un peu plus de monde, hum ? »

L’instant suivant, son frère de cœur essuyait avec tendresse les larmes qui avaient déjà perlées sur ses joues. La jeune fille prit une grand respira pour retrouver son calme. Elle avait hoqueté quelques secondes pour retenir ses pleurs, mais tout semblait allait mieux. Elle s’essuya le visage avec son pull avant de reprendre la route. Le groupe s’arrêta devant une énorme maison d’une couleur assez étrange pour une habitation. C’était l’école. Tous les enfants autour d’elle entraient à vive allures après avoir embrassé leurs parents. Ils semblaient ravis d’y aller, alors qu’elle, elle hésitait à passer le pas de la porte. Une femme aux yeux verts et aux cheveux d’une couleur étrange avec le blond et l’orange s’approcha d’elle. Elle se mit à sa hauteur pour mieux pouvoir la détailler. Naturellement, l’enfant s’était mise derrière son ami, ne laissant que dépasser un bout de son visage et sa crinière blonde. Voir un étranger voulait dire qu’elle devait parler en anglais et elle était loin d’être à l’aise avec l’idée. Lorsque la femme prit la parole, la petite fille se refugia un peu plus dans le dos d’Axell. La réaction avait arraché quelques rires aux trois autres alors que Siobhàn était terrorisée par l’inconnue. Elle avait carrément accroché le pull de son aîné pour ne pas qu’on puisse l’écarter. Surtout que pour une enfant, elle avait pas mal de force. Kai soupira faiblement, un sourire aux lèvres, et ébouriffa les cheveux de la plus jeune, il prit ensuite la parole.

« C’est notre petite-sœur, elle arrive de Norvège. Sa mère est morte alors elle est venue vivre chez nous. Elle ne parle pas anglais, et la ville d’où elle vient est très petite, alors… Elle est assez effrayée. Elle s’appelle Siobhàn, enfin… Je suppose que vous le savez déjà. »

Matthias était passé à la fin de la semaine d’avant pour prévenir de l’arrivée, en cours d’année, de sa demi-sœur, fraîchement débarqué d’un autre pays suite au décès de sa mère. La maîtresse devait, par conséquent, être au courant de ses informations, mais elle hocha la tête en guise de compréhension. Elle tendit sa main à la demoiselle qui était toujours cachée derrière Axell. Il avait fallu un brin de patience pour qu’elle lâche le brun et prenne la main de l’inconnue. Si ses deux amis lui faisaient confiance, alors elle pouvait elle aussi et la suivre. Puis, elle savait qu’elle ne serait pas au même endroit qu’eux puisqu’elle n’avait pas leur âge. C’était comme ça au village, alors ça ne devait pas être bien différent ici. Docilement, Siobhàn avait emboité le pas lent de la femme pour arriver devant une porte qui donner sur une pièce avec plusieurs tables et chaises, alignés face à une sorte de panneau noir accroché au mur. Elle se fit tirer juste devant enfants qui étaient assis à leur place. Ils devaient avoir son âge et ils la détaillaient comme s’il n’avait jamais vu une bouille du genre avant. Là, son cœur recommença à battre la chamade. Tant de regards braqués sur elle, alors qu’elle n’était personne… Sa petite poigne se resserra sur la main de la maîtresse alors que l’angoisse grandissait en elle. Parler. Elle devait parler ! Son souffle se fit plus rapide et ses pupilles se dilatèrent. Elle n’était qu’à un pas de la crise de larmes, mais la femme à ses côtés serra elle aussi sa poigne et lui adressa un sourire qu’elle aurait pu associé à celui d’une mère. Elle prit la parole et accompagna la demoiselle jusqu’à sa place. Elle passa une main affective dans ses cheveux en bataille avant de rejoindre une plus grande table dans le sens inverse des leurs.
Revenir en haut Aller en bas
https://forever.forumactif.org
Destiny
Messages : 707
Date d'inscription : 19/05/2015
Célébrité : unknow.
Crédits : (a) noralchemist
Admin
Admin
MessageSujet: Re: Yggdrasil, new one   Yggdrasil, new one EmptyDim 17 Fév - 22:19

Comme Kai lui avait appris, la Norvégienne sortie ses affaires de son sac, une petite poche noire en cuir avec des stylos à l’intérieur. Elle l’ouvrit et regarda les étranges objets qui s’y trouvait avant de soupirer doucement. Comment est-ce que les autres s’en servait ? La blonde avait jeté un coup d’œil à tous les autres enfants avant de reporter son attention sur la femme qui commença à parler. Au fur et à mesure que les mots sortaient de sa bouche, la demoiselle se recroquevilla sur elle-même. Elle essayait de comprendre, mais c’était tellement compliqué qu’elle avait l’impression de n’avoir jamais appris à parler. Pourtant, elle se débrouillait plutôt bien, du moins, comme une enfant, son vocabulaire était limité, mais elle savait s’exprimer. Là, elle avait l’impression que sa mâchoire ne s’ouvrait plus et que le son de sa voix ne pourrait pas passer ses lèvres. La maîtresse passa dans les rangs pour donner des feuilles. Il y avait un étrange quadrillage, des chiffres, des signes et sur le haut, une suite de mots qu’elle n’était pas capable de prononcer. Alors que les autres enfants s’activaient, elle regardait la feuille intensément sans savoir quoi faire. La femme à la chevelure étrangement colorée s’installa auprès d’elle en déposant des stylos de couleur différentes sur sa table. Elle prit ensuite la parole, ses mots étaient prononcés doucement et Siobhàn essayait de se souvenir des mots qu’elle avait appris pour tenter de comprendre. Malheureusement, cela avait été un échec, mais la femme n’avait pas renoncé pour autant, elle changea de méthode et opta pour un exemple. Elle prit trois stylos, puis deux de plus, elle lui montra ensuite une case sur sa feuille où était écrit le chiffre cinq. Juste à côté, il y avait un autre mot : Bleu. L’enseignant lui montra une couleur particulière, ainsi qu’une case. Que voulait-elle qu’elle fasse ? Les yeux bleus de la gamine se glissèrent sur ceux du professeur, on pouvait aisément y voir l’incompréhension. Alors, comme lui l’inciter, elle prit le stylo de la couleur donnée pour remplir la fameuse case qu’elle lui avait montré. Lorsqu’elle se pencha un peu plus dessus, la blonde pu y voir un trois et un deux ainsi qu’un signe étrange qui ressemblait à quelque chose qu’elle connaissait. Peut-être que ce signe voulait dire qu’il fallait ajouter les chiffres de chaque côté ? Il fallut plusieurs exemples du genre pour que Siobhàn finisse par essayer de faire une des cases. Elle savait compter alors elle devait pouvoir réussir l’exercice qu’on lui demander. De toute façon, l’échec n’était pas une option tolérable. Quelle était la sentence lorsqu’un enfant ne terminait pas ce qu’on lui avait demandé ? Un frisson avait parcouru son corps alors qu’elle se rappeler des coups qu’elle avait pu prendre peu de temps avant. Mais sa vie ici semblait totalement différente de celle de sa commune d’origine. Un moment plus tard, la maîtresse ramassa les feuilles et les déposa sur sa table. L’instruction semblait changer. Cette fois-ci, elle écrivait sur l’étrange panneau noir. A tour de rôle, les enfants répétaient ce qui était écrit et ce, jusqu’à son tour. Une nouvelle fois, la panique gagna la petite blonde dont la gorge s’était de nouveau nouée. Ses lettres… Ce mot… Elle ne savait comment le dire, le prononcer correctement pour ne pas passer pour une idiote.

« Siobhàn, ça se prononce Va-Che. »
« Vache ? »

Un franc sourire se dessina sur les lèvres de la maîtresse car il était évident de voir que la demoiselle connaissait le mot, ou du moins, l’avait déjà entendu ailleurs. De son côté, la blonde pouvait maintenant associer l’écrire au son du mot qu’elle avait appris un peu plus tôt dans la journée. Vache. Ce n’était peut-être pas grand-chose pour les autres, mais c’était une véritable victoire pour elle. Il lui en faudrait d’autres, de nombreuses pour réussir à s’intégrer dans son nouveau lieu de vie. Puis un bruit strident ne tarda pas à retentir et tous les enfants de la pièce se précipitèrent à l’extérieur. La demoiselle resta un instant sur sa chaise avant d’apercevoir ses amis qui s’étaient approché du pas de la porte pour lui faire signe de sortir. Elle se hâta pour les rejoindre et elle fut tout de suite plus à l’aise. Eux, au moins, ils la comprenaient.

« J’ai des livres à la maison, on va t’aider quand on rentrera ! Si tu travailles en plus, ça sera plus facile plus vite. »
« Mais… J’ai pas appris à lire et à écrire au village. C’est difficile. Je… On rentre bientôt ? »
« Dans quelques heures. Il faut que la petite aiguille soit sur le trois et la grande sur le six… »

Le regard de la demoiselle se vida. Pour que la petite aiguille avance, il fallait un temps fou !
Revenir en haut Aller en bas
https://forever.forumactif.org
love
Messages : 153
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
Maelan E. Park
Maelan E. Park
MessageSujet: Re: Yggdrasil, new one   Yggdrasil, new one EmptyLun 4 Mar - 18:09

Le temps de pause dura un petit moment où Siobhàn en profita pour poser un tas de questions à ses amis pour en savoir un peu plus sur l’école. Combien de matières, combien de temps – même si sa notion de temps était clairement différente – et tant d’autres choses. Ils lui répondirent tout en précisant qu’elle allait devoir travailler à la maison le soir, et qu’elle ne ferait plus autant de sport qu’avant. Autant dire qu’elle était loin d’être ravie de sa vie ici, mais elle devait y rester car sa terre natale n’était plus aussi accueillante qu’avant. Le bruit strident survenu quelques minutes plus tôt se manifesta de nouveau et la blonde déposa ses mains sur ses oreilles. C’était atroce, elle avait l’impression qu’on tentait de percer ses tympans tant le son était aigu. Axell la raccompagna jusqu’au reste de sa classe où elle devait attendre la maîtresse pour retourner en classe. De nouveau assise à sa place, un nouveau cours commença. Les élèves et l’instructrice ne parlaient plus la même langue et tous semblaient avoir de sérieuses lacunes. Un peu comme elle avec l’anglais. Elle était au même niveau que les autres, même si certains se débrouillaient un peu mieux. Très étrange, mais ses frères de cœur lui avaient expliqué qu’il y avait deux langues différentes ici, un peu comme chez elle : L’anglais, pour parler avec tout le monde, et le gaélique, un dialecte utiliser surtout entre habitant d’un même village. Certains mots changeaient selon les régions, tout comme les accents. Exactement comme chez elle. Après un tour de cadran pour la petite aiguille, l’instruction changea une nouvelle fois. La maîtresse inscrivit de nombreux chiffres au tableau et leur appris à les prononcer, les additionner et les soustraire, un peu comme ce qu’elle avait fait plus tôt le matin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Yggdrasil, new one   Yggdrasil, new one Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Yggdrasil, new one
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Contexte & co' :: Autres-