AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 quand la cité dépéris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 13
Date d'inscription : 15/08/2017
Célébrité : Luanna Perez
Crédits : (a) moi même

avatar
MessageSujet: quand la cité dépéris   Jeu 29 Nov - 20:54

quand la cité dépéris
Frissonnante, Nahia ouvrit péniblement les yeux. Elle venait de dormir d’un sommeil des plus lourds, seulement la fatigue la téraillait toujours. La rouquine se sentait tellement faible… L’atlante avait arrêté de compter ses jours de confinement depuis fort longtemps à présent. Certes, son homme passait, jour après jour, pour être à ses côtés, mais la solitude qui suivait devenait de plus en plus étouffante.

Malgré son statut, elle n’aurait jamais vraiment cru se retrouver ici… Enfin, elle n’aurait jamais cru se retrouver ici à cause de ce qu’elle représentait. De ce secret qu’elle gardait caché depuis sa plus tendre enfance. Un secret qui expliquait pourquoi la cité se mourrait lentement. Nahia était cette cité. Son coeur. Mais, son état dégradant l’entraînait dans sa chute. Autant dire qu’elle avait été tenté de révéler cela, de mettre faim à tout cet enfer. Seulement, une partie d’elle se disait qu’il fallait être réaliste et que une telle révélation serait prise comme un mensonge, un blasphème qui la mènerait bien plus vite à la mort.

Un soupire lui échappa alors qu’elle glissa misérablement contre les barreaux. Il était glacé contre sa peau déjà bien trop fraîche et pourtant, cette sensation lui fit un bien fou. Alors, elle ferma les yeux, sentant une nouvelle partie de la cité faiblir. Et dire que personne n’avait remarqué ce qui se cachait réellement derrière cette décadence… Si seulement Deamon et Siloë étaient présent comme autrefois… Tout était si simple à cette époque, si lumineux et maintenant… Subissant un instant de nostalgie, la demoiselle se roula péniblement en boule dans le coin de sa cellule proche des barreaux. Puis, lentement, elle s’assoupie de nouveau.  

Dieu seul sait combien de temps s’écoula lorsque le grincement de la porte des cachots la fit se réveiller en sursaut. Une pointe d’espoir brilla dans son regard et il lui fallu une retenue monstre pour ne pas prononcer le nom de son aîné. Etait Léan ? Elle l’espérait sincèrement, car sa visite remontait à bien trop longtemps à son goût. Avait-elle raison d’espérer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
quand la cité dépéris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pecher quand il ya du vent
» Quand sentir le bébé bouger ou voir un gros ventre ?
» Quand des artistes se mêlent de vélo...
» pas de "zizi" quand il fait pipi? !!!
» A quand la date définitive des brevets 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: SAN FRANCISCO :: Monde-