AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Question existencielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2016
Célébrité : Jesse Williams
avatar
MessageSujet: Question existencielle   Jeu 3 Mai - 17:50

Question existencielle
Deaven avait deux jours de repos, il avait donc décidé d’emmener sa petite voyageuse en week-end. Après tout, elle n’avait pas de contrat tout de suite, autant en profiter. Il ne lui avait rien dit, préférant lui faire la surprise. Il avait déjà prévu de passer quelques jours au bord de la mer dans un petit coin isolé sur la côte. Il avait repéré un petit chalet au bord de l’eau. Parfait pour un moment à deux. Et puis… C’était aussi pour lui proposer quelque chose qu’il avait décidé de s’éloigner de San Francisco.
Le brun se réveilla doucement et serra sa cadette dans ses bras. Elle somnolait probablement plus que ce qu’elle dormait vu les petits ronrons qu’il avait eu le loisir d’entendre. Il la chouchouta un instant avant de se lever. Il avait prévu de lui emmener le petit-déjeuner au lit, mais il avait finalement eu de la compagnie lorsqu’il se glissa dans la cuisine.

L’homme déjeuna tranquillement avant de passer dans la salle de bain. Une douche à deux, particulièrement chaude mais qui n’avait pas dérapé. Il avait juste eu envie de donner un bon coup de chaud à sa cadette mais la vengeance avait été particulièrement bien exécuté.

« Hum… Tu viens m’aider à préparer un sac pour un petit séjour de deux jours à la mer. Je sais qu’on l’a ici, mais j’ai trouvé un petit chalet pas mal un peu plus bas sur la côte. »

Là… Il avait eu droit à petite surexcitée qui l’avait tiré dans la chambre pour préparer de quoi partir en week-end tranquillement. Il avait même dû envisager de la calmer un minimum car il ne voulait pas qu’elle fasse comme tout bon Kitsune, une sorte de surcharge et qu’elle glace des habits. Il embrassa doucement son front avant de lui caresser les cheveux quelques instant.
Une fois le sac terminé, les amoureux avaient pris route vers la voiture. Il avait répondu à un appel professionnel mais avait fait son possible pour ne pas y rester longtemps, mais il ne pouvait pas non plus ignorer les incidents de dernières minutes. Certes, il était en repos, mais c’était qui qu’on appeler pour les soucis à régler, les changements de dernières minutes, les extras à engager, etc.

Il monta dans la voiture et soupira doucement.

« Je te promets d’essayer de faire vite si on me rappelle encore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2016
Célébrité : ailee
Crédits : (a) suture (s) exception (g) tumblr
avatar
MessageSujet: Re: Question existencielle   Mar 12 Juin - 13:51

Question existencielle
Cela faisait de longues minutes à présent que Mahina était réveillée, mais elle n’avait pas la moindre envie d’émerger complètement. Voilà pourquoi elle s’était contentée de rester toute nichée, à moitié sur Deaven alors qu’elle ronronnait à un rythme régulier. Elle était si bien comme ça. Elle n’avait pas la moindre envie de se lever, de quitter la ville. Et pourtant, elle ne pourrait pas rester ici et elle le savait bien ça. Aussi, Mahina grogna faiblement lorsque le seelie commença à bouger faiblement à ses côtés afin de quitter le lit. Non. Pas maintenant… Elle grogna un peu plus avant de fini un petit moment en boule au centre du lit.

Lorsque l’eau commença à couler, la jeune kistune se leva tel un zombie pour rejoindre son mâle sous la douche. Si le début avait été des plus tendre, il s’en était fallu de bien peu avant que l’instant ne devienne brûlant. Pas de dérapage, juste brûlant avec des coups de chaud et beaucoup de vengeance de la part de la renarde. Mais au moins, il fallait dire que c’était une manière particulièrement efficace de la faire complètement émergé. Lorsque Deaven fut sortie, Mahina resta un peu pour mettre de l’eau glacée. Après tout, elle était une renarde de glace et Deaven utilisait souvent de l’eau un peu trop chaude pour elle, alors il lui fallait quelques instants au frais.

Finalement, elle se prépara rapidement avant de tirer Deaven telle une excité lorsqu’il lui souffla l’idée d’un week-end en amoureux un peu plus bas sur la côte. Pour une fois qu’elle l’aurait rien que pour elle depuis son arrivée à SF, elle voulait en profiter à fond ! Et partir le plus tôt possible pour avoir un maximum de temps avec lui. Elle était tellement impatiente que sa peau s’était naturellement faîtes plus fraîche. Ce fut le contact de son aîné qui la calma un minimum. Un sourire se glissa sur ses lèvres et elle reprit plus calmemant.

Prête, Mahina fonça dans la voiture. Mais, le téléphone de Deaven sonna. La renarde n’avait pas pu s’empêcher de grogner. Non ! Il avait dit qu’il était de repos ! Aussi, il eut droit à un regard des plus glaciales lorsque son mâle monta enfin dans la voiture. Autant dire que les paroles de ce dernier n’avaient pas sû la rassurer et qu’elle était passée de l’excitée à la grognon. Elle boudait encore lorsqu’il se gara au abord d’un restaurant avec vu sur l’océan.  Mahina prit naturellement placée dans un petit coin d’ombre. Calmemant, elle commanda un véritable brunch, puis entreprit de jouer avec sa serviette avant de soupirer faiblement. Elle ne savait même pas si elle était en colère. Elle avait juste espéré que comme elle repartirait certainement bientôt, elle l’aurait enfin à elle seule le temps d’un week-end… Mais, elle ne voulait pas être égoïste alors elle souffla. ❝ tu sais… si tu dois travailler, on ferait mieux de rester, enfin rentrer…  ❞ des paroles qui s’accompagnèrent d’une sonnerie de téléphone reconnaissable. Elle n’avait même pas eu à relever le regard vers Deaven pour comprendre qu’on l’appelait à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2016
Célébrité : Jesse Williams
avatar
MessageSujet: Re: Question existencielle   Jeu 14 Juin - 10:06

Question existencielle
Deaven avait eu du mal à se réveiller. C’était tellement rare de faire la grasse matinée pour lui. Il avait toujours quelque chose à faire même sur ses jours de repos, comme appeler Mahina à une heure raisonnable pour elle. Bref, il avait naturellement commencé à bouger pour resserrer quelques minutes la puce contre lui. Elle ronronnait de manière bien trop régulièrement pour dormir profondément.
Finalement, il se leva pour rejoindre la salle de bain et prendre une bonne douche. Certes, il n’avait pas dit à sa belle qu’ils partaient en week-end mais il était excité. Rapidement, la renarde se glissa sous l’eau avec lui et le brun lui donna un bon coup de chaud pour la faire émerger. Cependant, la vengeance avait été particulièrement brûlante. Bon… Point positif, c’est qu’elle comprendrait tout quand il lui parlerait. Une fois propre et habillé, d’une manière bien simple comparé à ses éternelles costumes, il lui indiqua qu’ils passeraient du temps loin de San Francisco. Là… Il avait eu droit à une surexcitée qui le tira vers la chambre pour faire un sac.

Deaven embrassa doucement le front de la Kitsune qui allait disjoncter. Sa peau était bien fraîche, et il ne voulait pas qu’elle glace ses habits en perdant le contrôle. Il passa ensuite la main dans ses cheveux et il put la sentir lentement s’apaiser. La crise était passée ! Ils s’occupèrent donc de faire un sac pour rejoindre le chalet qu’il avait loué un peu plus bas sur la côte. Certes, le paysage ne changerait pas, mais cela éviterait de prendre l’avion. Même si elle voyageait souvent, il était connu que les animaux avaient dû mal à rester enfermé longtemps.
A peine sorti que son téléphone sonna. Le Seelie soupira avant de répondre. Pour les problèmes techniques comme les numéros des fournisseurs, les extras à engager, etc, il était quasiment toujours le seul à avoir les informations. Il se pressa de répondre et rejoignit la voiture pour démarrer et filer. Il sentait bien que sa cadette boudait mais il avait promis d’essayer de faire son possible pour finir rapidement. Car clairement, ça allait l’énerver à la longue.

Un moment plus tard, ils s’installèrent à la terrasse d’un restaurant, à l’ombre, et la rouquine ne tarda pas à commander un bon brunch. Il l’avait suivi, mais pris quelque chose d’un peu plus léger avec surtout, une énorme tasse de café. Lui et son addiction… Un faible sourire se dessina à la prise de parole de sa belle. Rentrer ? Hors de question. Malheureusement son téléphone le ramena à la réalité. Il répondit en expliquant que même si son bureau était officiellement fermé, ils pouvaient y entrer en demandant la clef à Matthias et que Navi et Dulce connaissait une grande partie des détails. La dernière phrase avait été un peu plus dure : Gérer sans moi, je suis en vacances. Et il avait raccroché.

« C’est bon, c’est terminé. On va profiter de ce week-end, la seule qui risque de téléphoner, c’est ma sœur, mais là, si je veux pas me faire engueuler je devrais répondre. »

Non pas que Tara était une violente, mais il avait plutôt peur qu’elle s’inquiète parce qu’il était encore noyé sous le travail. Et il n’avait pas envie d’entendre une demie morale sur son répondeur qui le ferait probablement culpabiliser. Lorsque le repas arriva, Deaven avala une longue gorgée de café. Peut-être pouvait-il parler de son idée maintenant. Ils étaient assez loin de San Francisco.

« Dis-moi, ça te pose vraiment problème d’être à San Francisco, ou c’est surtout à cause de Malia ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Question existencielle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Question existencielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: SAN FRANCISCO :: Etats-Unis-