AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un mal pour un bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Un mal pour un bien   Sam 21 Nov - 18:07


Un mal pour un bien

Ft. Poésie & Jaeden


Jaeden se réveilla difficilement. Ca faisait des jours que ses pauvres heures de sommeil étaient tourmentées. Il avait peur pour Poésie et pourtant, il avait fait son possible pour l’éviter. Il l’avait embarqué dans histoire trop compliqué pour elle.
Pensant être tranquille pour la journée, il soupira doucement en voyant le message de Phoenix. Déjeuner ensemble, il grogna doucement, répondre non était bien trop risquait. Un moment après, il se décida à répondre et le rendez-vous était prévu vers midi à Eternal Beauty. Autant dire qu’il risquait probablement de croiser la brune. Il savait pertinemment que c’était un coup du plus vieux pour les rabibocher.

Jaeden prit une bonne douche avant de se préparer et d’aller chez le coiffeur. Ses cheveux étaient dans un état lamentable. Alors qu’il était toujours irréprochable à la pointe de la mode. Une fois prêt, il se dirigea vers le grand bâtiment qui hébergeait la société de son meilleur ami. Lorsqu’il passa l’entrée, il salua l’hôtesse et s’apprêta à monter rejoindre Phoenix, mais il put entendre sa voix provenir d’un studio. Il retourna sur ses pas pour passer dans le studio. Son regard se bloqua sur une silhouette qu’il ne connaissait que trop bien : Poésie. Il détacha rapidement son regard avant de s’assoir près de l’Ancien sans faire de bruit.
La brune n’était que l’assistante, il ne comprenait pas pourquoi elle avait la place du mannequin. La réponse ne tarda pas à arriver, la demoiselle qui devait à la base faire le shooting était malade. Ah… Et ça lui arrivait souvent de remplacer par une employée ?! La jalousie émanait du corps du plus jeune. Il était à deux doigts de se lever pour mettre une droite à l’homme qui tenait Poésie par la taille. Il ne comprenait pas cette réaction si vive. Il détestait qu’elle le mette si facilement à vif.

Une phrase le déstabilisa. Il avait entendu son nom et la fonction de remplacer le mannequin masculin. Quoi ?! Il n’était pas Ken, hors de question. Mais à peine avait-il voulu ouvrir la bouche que son ami l’en avait vite dissuadé. Bon okey… Il avait fini par se faire attraper par une coiffeuse. La seule chance qu’il avait eu était Phoenix qui avait cessait le manège dès le début. Jaeden ne supporterait pas de se faire trimballait et touché par des inconnus sans peter un câble rapidement. Et puis, il était bien habillé, alors ça passerait sûrement.
Lorsqu’il se retrouva face à Poésie, tout le personnel avait pu sentir la tension entre eux. Il l’avait évité, il l’avait fui même, faisant le mort pour ne pas avoir à revoir la peur dans ses yeux. Il n’était plus qu’un monstre à ses yeux, il le savait. Il en était persuadé. De toute façon, comment qualifier l’homme qui vous à mit une cible dans le dos.

« Je… »

Que pouvait-il lui dire. Il s’en voulait et on pouvait très bien le voir dans son regard. Il détourna d’ailleurs les yeux de sa cadette. Il était mal à l’aise terriblement mal à l’aise et Phoenix n’aidait clairement pas. Une scène avec un baiser ?! Non mais il avait décidé de mettre ses nerfs à rude épreuve ?! Il avait respiré de travers à l’idée de partager un nouveau baiser avec elle… Il allait sombrer lentement et il ne devait pas l’aimer, non c’était trop dangereux pour elle.

« Hey mais ça va pas ?! »
« Tu préfères que je le fasse ? »
« Non ! » Une réaction trop humaine de jalousie, le faisant rougir brutalement « C’est bon je vais le faire. Je te hais Phoenix. »

Alors qu’il était certain que c’était juste le moyen de prouver aux deux qu’ils avaient besoin l’un de l’autre…
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Sam 21 Nov - 19:27

tenue durant le tournage:
 
Un mal pour un bien.

FT. Poésie & Jaeden

Assise sur l'un des tabourets du studios d'Eternal Beauty, je tente de me faire toute petite. Le modèle masculin se prépare avec soin sous les directives des responsables tandis que la maquilleuse attend désespérément le modèle féminin. Cette dernière semble avoir du retard. Une situation qui met le patron d'une humeur massacrante. Je comprends pourquoi beaucoup le craigne et le respect. Il est adorable, mais quelque chose dans son regard fait sonner une alarme danger dans mon esprit. Un petit éclat sombre qui a le don de mettre mal à l'aise tout le personnel. Je pose mon regard sur son dos. Il ne bouge pas depuis plusieurs minutes, les yeux clos comme s'il recherche désespérément l'étincelle qui lui permettrait de garder son calme dans cette situation. Soudain, je sursaute. La sonnerie de mon téléphone résonne dans le studio. Je m'excuse et réponds. L'agent du modèle féminin pour une nouvelle massacrante. Je raccroche, hésitante avant de prendre une profonde inspiration. ❝ Monsieur Jenkins, il semblerait que Phoebe ne pourra pas se présenter pour le tournage... Elle est clouée au lit. ❞   Je prononce ces mots avec la plus grande prudence tandis que les respirations se retiennent dans toute la pièce. On craint le pire. Je me fige lorsque mon patron prend une profonde inspiration avant de poser un regard aussi sombre qu'acéré sur moi.  Il me détaille de la tête aux pieds comme pour me passer aux rayons X avant de lâcher des mots qui font échos dans mon esprit: ❝ Prenez sa place. Préparez-vous en vitesse, nous avons un délais à respecter. ❞ Je ne réagis pas immédiatement, mais un nouveau regard de sa part m'indique que discuter est exclus et que si je veux garder ma place comme ma tête, j'ai intérêt à accélérer.

Je passe entre des mains expertes, profitant de ce laps de temps pour lire à nouveau le script de la pub dans laquelle on m'a lâché sans plus d'explication. Je ne suis pas dans mon élément, c'est une évidence, mais je fais de mon mieux, profitant de cette nouvelle expérience. Hélas, je ne suis pas au bout de mes peines. Les prises sont effectués plusieurs fois, par plusieurs angles, mais à chaque fois quelque chose cloche. Monsieur Jenkins reste calme et pourtant sa voix se fait de plus en plus menaçante. Pour une énième fois, il arrête tout. On me demande de patienter, mon éjecte mon partenaire pour un nouveau. Jaeden. Mon coeur se serre violemment tandis que les souvenirs me reviennent quant à notre dernière rencontre. Que fait-il là? Mon malaise s'accentue et pourtant, je fais de mon mieux pour ne pas le laisser paraître. Il m'a plongé dans un monde sombre et terrifiant pour m'y abandonner lâchement. Enfin, ce n'est pas non-plus comme si mes sentiments lui sont importants. Du moment que je reste en vie, que la serrure n'est pas maladroitement détruite.

Finalement, la scène la plus dure est à venir. Celle du baiser. Il rejette l'idée, cela ne m'étonne absolument pas et pourtant me serre le coeur. Je repousse tout cela dans un coin de mon esprit, me montrant professionnel jusqu'au bout. Je ne peux peut-être pas ressentir ses lèvres sur les miennes au moment de la scène, mais mon coeur se brisant m'indique assez clairement ce qu'il en est.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 11:39


Un mal pour un bien

Ft. Poésie & Jaeden

Jaeden était loin de se douter de ce qu’avait Phoenix derrière la tête quand il l’invita à déjeuner. Le pire moment fut quand il apprit le lieu de rendez-vous : Eternal Beauty. Il allait croiser Poésie, c’était sûr et certain. Il redoutait déjà le moment. Il n’avait plus osé lui parler depuis l’altercation avec les démons. Il ne voulait pas voir la peur dans ses yeux, il ne supporterait pas, non son cœur se briserait.
Avant de se rendre à l’entreprise de l’Ancien, le démon décida de passer chez le coiffeur, ses cheveux étaient dans un état lamentable. Il ne devait pas se laisser aller. C’était hors de question. Une fois propre sur lui, il rejoignit son ami. Pensant qu’il se trouvé dans son bureau, il dû faire demi-tour pour le rejoindre dans un studio dans le plus grand silence. Malheureusement, la jalousie émané de lui quand il aperçut la brune aux bras d’un autre homme et surtout en tant que mannequin. Il s’assit près de Phoenix et attendit patiemment que la pub se termine.

Son prénom résonna dans la salle. Remplacer le mannequin masculin ?! Il rêvait ?! Mais il n’eut pas le temps de s’opposer à cette idée qu’il croisa le regard glacé du plus vieux. Ok… Une coiffeuse l’attrapa mais se ravisa quand le vampire affirma qu’il était bien comme ça. Ouf… Il n’aurait absolument pas supporté qu’on le trimballe partout.
Lorsqu’il se retrouva face à Poésie, la tension de la salle augmenta d’un cran. Il sentait qu’elle lui en voulait de l’avoir lâchement abandonné après lui avoir présenté son monde. Mais son regard lui faisait tellement mal. Et elle pensait n’être qu’une clé qu’il le protège pour ne pas devenir un démon. Elle ne savait pas tout. Et le faite qu’elle pense ça le mettait mal à l’aise. Il ne savait pas comment lui expliquer les choses pour ne plus qu’elle pense à ça. Chose qui prenait malheureusement beaucoup de place dans sa tête.

Quand la scène du baiser fut annoncée. Jaeden cru manquer d’air. Mais il était fou ?! Le démon rejeta l’idée sachant pertinemment qu’il allait sombrer lentement si ça se passait. Mais la réponse de son ami le fit réagir de manière bien trop humaine : La jalousie. Il détestait ça. Il se sentait faible vis-à-vis d’elle.
Finalement, il prit son courage à deux mains et l’embrassa. Elle avait la peau douce, elle était magnifique, elle sentait bon. Il désespérait déjà… Il était accro, il se sentait. Une fois la scène terminé, il recula doucement la tête. Rapidement les membres de l’équipe avaient déserté le plateau et ils se retrouvèrent seuls. Encore un coup de Phoenix. Il ne s’attendait pas du tout à ce qui allait se passer. Il avait même gémit au contact de sa main sur sa joue. Merde. Il avait senti l’excès de violent arriver, mais il se contenu. Ca faisait des jours qu’il avait l’impression que le moindre truc allait le faire craquer.

« T’es malade ?! »

Et alors qu’elle s’apprêter à partir, il lui attrapa le bras.

« Attends ! » Il le retourna pour qu’elle soit face à lui. « Je suis désolé de ne pas avoir donné de nouvelles. Tu sais pourquoi ? Parce que je sens que tu es effrayé par ce que j’ai fait. J’avais besoin de temps pour savoir comment te reparler. Tu crois que c’est facile de voir une fille qu’il ne te laisse pas indifférent avoir peur de toi, que tu représentes un monstre à ses yeux. Et c’est quoi cette idée de merde dans ta tête qui te dis que tu ne me sers à ne pas devenir un démon. Je n’ai pas dit ça, c’est ce que pense les gens, c’est ton statut officiel dans mon monde. Malheureusement, tu es en danger pour rien parce que je deviendrais un démon et je le sais. Mon sceau est rompu et je n’ai quasiment déjà plus rien d’humain si ce n’ai ses putain de sentiments que je ressens pour toi. Avant même de savoir qui tu étais, j’te trouvais belle, adorable et j’avais envie de sortir avec toi ! Et … Et quand j’ai appris que tu étais mon Seuwan, ça n’a fait qu’attiser mes envies. Je ne peux pas te résister et ça m’énerve tu n’imagines même pas à quel point. J’ai peur pour toi ! J’ai envie que tu profites de ta vie. ET ça c’est des choses que je n’avais jamais ressenti avant !! »

Ses nerfs allaient lâcher, il le sentait.

« Et non, ce n’est pas du piston comme tu dis, Phoenix ne t’aurais jamais gardé si tu ne correspondais pas au poste. Il t’aurait viré. Je le connais, c’est mon ami, mais pour le travail, il est intransigeant. »

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 13:43

tenue durant le tournage:
 
Un mal pour un bien.

FT. Poésie & Jaeden

La journée prend un tournant des plus inattendus. C'est là, la pensée qui traverse mon esprit tandis que maquilleuse et coiffeuse s'occupe de mon cas. D'assistante du grand patron, je me retrouve remplaçante de modèle féminin pour l'un de nos publicités. En même temps, comme tous les autres employés, je n'ai pas osé tenir tête à ce cher monsieur Jenkins qui semblent chercher par tous les moyens possibles de garder son calme face au temps qui défile. Je tente de dissiper mon malaise de l'instant en me plongeant dans le script de la publicité. Je le connais, mais je ne peux m'empêcher de le parcourir encore et encore durant ma préparation. Sérieuse, travailleuse, perfectionniste. Je suis peut-être un peu de tout cela lorsqu'il s'agit de mon travail, surtout quand je craints qu'une mauvaise prestation me faudra le renvoi. Je respire profondément tandis que l'on me pousse presque pour rejoindre le modèle masculin qui s'impatiente. Je suis mal à l'aise. Il est mignon certes, mais dans la situation, ce n'est pas vraiment l'idée qui me reste en tête.

Les prises s'enchaînent et se multiplient sans que le patron n'y trouve son compte. Finalement, à ma plus grande surprise, le modèle masculin est remplacé et pas par n'importe qui, par Jaeden. Celui qui m'a entraîné dans un monde qui m'était jusqu'alors inconnu pour m'y abandonner lâchement peu de temps après. Mon malaise va en grandissant même si je tente de ne pas le laisser paraître. Mon coeur se serre, je me souviens de cette journée qui avait si bien commencé, je m'émerveillais devant un tout nouveau monde avant qu'une bonne claque me ramène à la dure réalité. Ce monde de mystère et de magie auquel appartient Jaeden veut ma mort. Son rapprochement n'étant que dans le but de protéger la serrure qui l'empêche de rejoindre pleinement le monde des ténèbres et de blesser les siens. J'ai été stupide de croire qu'il y avait quelque chose, comme je suis stupide à cet instant même tandis que cet éclat me brise le coeur.

Mes sentiments sont à rude épreuve, le script contient une scène avec un baiser. Mon coeur se serre, Jaeden rejette l'idée. Je ne suis pas étonnée, mais bêtement blessée par sa réaction. Finalement, ses lèvres se déposent sur les miens. Je ne ressens pas ce contact en toute simplicité. J'aurais aimé que cela soit complètement le cas. Mon coeur se déchire, saigne à ce contact. Nous nous éloignons, l'équipe range l'équipement. C'est terminé. Comme j'aimerais qu'il en soit ainsi pour chacune de mes pensées. La douleur, la colère. Deux sentiments qui s'entre-mêlent et se mélangent en moi quand finalement. Une gifle. Elle part comme un réflexe, s'écrasant sur la joue de Jaeden. Mon regard s'embrume, je me détourne aussitôt. Je suis vraiment stupide. Je l'ignore lorsqu'il question ma santé mental, mais il ne me laisse pas le temps de prendre le large avec les larmes qui me menacent de couler le long de mes joues.

Il me dit d'attendre, je me débats pour le faire lâcher prise, mais je n'ai pas sa force. Rapidement, je me retrouve à nouveau face à lui. Je l'écoute n'ayant pas d'autres choix, la surprise et l'incompréhension se peignant sur mon visage à chacun de ses mots. Comment peut-il savoir ce que je pense? Une partie du moins. Je n'ai jamais été effrayée par lui, je ne l'ai jamais considéré comme un monstre. Des sentiments pour moi? Si la serrure a lâché pourquoi ment-il encore à se propos? Est-il vraiment sincère? Un flot de questions aussi simplettes que stupides se bousculent dans mon esprit à la recherche de réponses. ❝ Comment? Tu... ❞   La seule interrogation qui franchit mes lèvres. Oui, comment a-t-il fait pour savoir ce que je pensais tout en étant si loin du compte. ❝ Je n'ai jamais pensé que tu étais un monstre et ce n'était pas de toi dont j'avais peur. Et au vue des événements ma pensée était tout à fait rationnel ! Tes mots allaient parfaitement dans ce sens et puis, tu n'as pas cessé de m'éviter après ça, comme étais-je censée le prendre?! ❞   Je fronce légèrement les sourcils, mon ton monte. Je prends une profonde inspiration. ❝ Si tu lis dans les pensées, ce que je soupçonne être le cas après ton discours, comment as-tu pu te méprendre à ce point sur la manière dont je te percevais? ❞   Une question légitime prononcé d'une voix gênée. Je n'aime pas l'idée qu'une personne s’introduise dans mon esprit. Ce serait comme lire son journal intime et pire encore. Je me sens mal à l'aise. Un sentiment rapidement balayé par les propos qui suivent. ❝ Piston? Qu'est-ce que tu veux dire par là? ❞ Une question qui ne demande pas vraiment de réponses puisque la lumière s'éclaire toute seule aussitôt les mots prononcés. ❝ Je me disais bien que c'était étrange qui me contact après un refus. C'était donc toi.... ❞ Ma phrase reste en suspend. Etait-ce là un moyen de protéger la serrure ou juste ... Je fais pitié à ce point pour qu'il se sent obligé de... J'ai besoin de m'asseoir. La main toujours prise en étaux dans celle de Jaeden, je me contente du sol du studio.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 19:38


Un mal pour un bien

Ft. Poésie & Jaeden


A peine les membres de l’équipe disparus que Jaeden reçu une bonne claque. Chose qui n’était jamais arrivé. Le jeune homme avait même gémit. Il avait senti la colère grimper brutalement en lui. Il aurait presque pu lui rendre mais c’était hors de question, il ne toucherait jamais une femme de cette manière. Mais il la rattrapa rapidement par le bras alors qu’elle voulait fuir. Il avait besoin de lui parler, de lever ses idées débiles de sa tête. La raison ? Il crever presque d’amour pour elle et ne supporterait pas le rejet, il le savait. Foutu Seuwan.
Et voilà qu’il lui faisait presque une déclaration d’amour. Lamentable. Ce n’était pas son truc du tout, il se sentait ridicule, en plus elle doutait de sa sincérité. Lorsqu’elle prit la parole, il sursauta presque, la tonne de sentiments qu’elle ressentait n’étaient pas tous destiné à lui. Normal, mais il n’avait pas réfléchit. Et elle marquait un point, il avait disparu… Et puis en plus, il s’était trahit en tant que télépathe. Et merde.

« Je ne lis pas dans les pensées ! C’est pire, je hais ce pouvoir et tu n’imagines même pas à quel point. »

Effectivement, lire dans les pensées n’était qu’une infime partit de son pouvoir. Il pouvait tellement faire plus. La contrôler, créer des illusions, et tant d’autres choses…

« Et bien sûr que je comprends ta réaction. Mais je ne savais pas quoi faire !! Je sais d’ailleurs toujours pas quoi faire. Je t’entraîne dans une chose dont je voudrais que tu restes loin. Je ne peux pas contrôler ça, je me sens impuissant et je déteste ça ! »

Puis il enchaîna sur l’histoire que Phoenix l’avait embauché. Il était bien trop direct, il devait réfléchir. Elle s’énerva de plus belle. Compréhensible… Elle pensait ne pas mériter le poste sûrement.

« Oui, parce que je sais que si quelqu’un s’approche de toi ici, tu seras en sécurité, comme quand tu es chez toi ou avec YuJin. Je ne sais pas comment te faire comprendre que je m’en fou de ton statut. Je… J’ai pas demandé à ce que tu le sois, et on ne t’as pas demandé ton avis !! Malheureusement c’est comme ça et je me DOIS de faire que ta vie ne sois pas un enfer par ma faute. Si tu savais comme je m’en veux de t’infliger ça. J’aurais aimé ne jamais te rencontrer, tu n’aurais jamais dû vivre ça. »

Il s’en voulait. Ce n’était pas de sa faute, mais Jaeden estimait qu’il devait faire en sorte qu’elle n’ait aucun problème avec les enfers. Puis elle s’assit, il la relâcha doucement. Comment lui faire comprendre qu’il ne mentait pas. Le démon s’accroupit devant Poésie, il la regarda, ce qu’il allait faire, il détestait ça. Il échangeait les rôles. Il se sentirait mit à nu, mais il lui devait bien ça. Il prit doucement sa main et la déposa sur son cœur, il battait vite terriblement vite. Il avait même l’impression qu’il allait exploser. Il avait mal, parce qu’il ne voulait pas se disputer avec elle. Puis finalement, il ferma doucement les yeux laissant doucement des images défiler, des sensations revenir.
Il se rappelait de la première fois qu’il l’avait vu, de son coeur qui avait déjà commencé à craquer, de ses tourments quand il avait compris qui elle était, son envie de disparaître des alentours pour ne pas la mettre en danger. Sa discussion avec les garçons pour savoir comment la mettre à l’abri, avouant au passage une partie de ses sentiments. Et le sourire débile qu’il avait pu avoir quand elle avait dit oui pour manger avec lui. Mais surtout, la peur, la véritable peur qu’il avait eu quand elle était tombé dans les pommes chez lui, la douleur qu’il avait ressenti en pensant qu’elle avait pu mourir.
Définitivement, il craquait pour elle. Oui, il pouvait le dire, il en tombait amoureux… Et elle méritait bien qu’il baisse ses gardes pour elle.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 20:28

tenue durant le tournage:
 
Un mal pour un bien.

FT. Poésie & Jaeden

La scène se termine, mon coeur se brisant lentement tandis que le studio se vide. Je me retrouve seule face à Jaeden, face à mes sentiments qui bouillonnent dans mon esprit, entre douleur et colère. Tel une réaction instinctive à mon coeur brisé, ma main s'écrase sur le joue de mon aîné en lui arrachant un bref gémissement. Je n'ose imaginer l'état de mon poignet, je n'y accorde pas la moindre importance, prise de cours par ma peine. Mon regard s'embrume, c'est mon signal. Je tourne le dos, prête à fuir lorsque quelque chose me retient, un étaux autour de mon bras qui me force à faire volte-face. J'évite soigneusement le regard de Jaeden qui prend la parole. Je me perds lentement dans ses mots. L'incompréhension et la surprise se peignent sur mon visage tandis que je tente de comprendre chacun de ses mots. Etait-il donc réellement sincère? Je ne peux m'empêcher de douter malgré ses explications. Des doutes qui se font de plus en plus léger. Je réalise lentement que mes pensées sont constamment écrit sur mon visage et qu'il lui est possible de les connaître à peine traversent-t-elles mon esprit. Je me fige. Pourtant, malgré cette évidence, il a été incapable de comprendre que la vision qu'il pense que j'ai à son égard est complètement fausse. Les questions et les réponses s'enchaînent. Il est aussi perdu que moi, semble-t-il.

Je reste silencieuse, sous le choc de la révélation qui suit. Piston? Mon travail? Je n'ai donc pas le moindre mérite. Je fais si pitié à ceux qui m'entoure pour qu'il se sente ainsi obligé de... Les informations se bousculent dans mon esprit. Tout semble si évident à présent. Croulant sous le point des révélations, je me laisse lentement tomber à terre. Une nouvelle explication ne tarde pas. Pour ma sécurité... Yujin? Que vient-il faire dans cette histoire? Me ment-il lui aussi depuis tout ce temps? Ma vie est-elle donc une suite de mensonges? Cette fois-ci s'en est trop, les larmes coulent le long de mes joues. ❝ Pour ma sécurité? Mais que vient faire Yujin dans cette histoire?  ❞ Des interrogations qui s'enchaînent dans mon esprit au milieu de tant d'autres. Je me sens complètement perdue, écrasée par ce nouveau monde, par toute cette nouveauté auquel je m'adapte toujours à cet instant. Mon bras retombe lentement le long de mon corps tandis que j'aperçois Jaeden s'accroupir devant moi à travers mon regard embrumé. Je me fige lentement, surprise lorsque Jaeden prend ma main pour la déposer sur son coeur. Que fait-il?! Une sensation étrange me traverse. Je me fige, retient ma respiration lorsque des images commencent à défiler devant mon regard. Mais, qu'est-ce que....

Mes larmes se tarissent lentement. Je comprends, ou du moins, je crois comprendre. Les images défilent avant que le visage de Jaeden apparaisse de nouveau dans mon champ de vision. ❝ Que...  ❞ Un simple mot qui montre ma surprise, ma gêne. Je regrette de l'avoir gifler, rougissant quelque peu. Il n'a donc jamais été question de serrure ou je ne sais quoi. Je m'étais emportée, blessée par mes sentiments à son égard. ❝ Cette rencontre... Je ne pourrais jamais regretter. ❞ Dis-je dans un murmure.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 21:07


Un mal pour un bien

Ft. Poésie & Jaeden


Trop d’informations, Jaeden n’arrivaient pas à les contenir, il en avait marre de lui mentir sur tout et pour tout. Alors il avoua avoir souhaité ne l’avoir jamais rencontré, d’avoir fait en sorte que Phoenix l’engage, que YuJin soit plus régulièrement chez lui. Il soupira doucement quand elle reprit la parole. Elle ne savait pas pour son cadet. Il se mordit la lèvre et repris la parole. Sa voix était si neutre, si… Vide

« Je suis un démon, Phoenix un vampire, YuJin un loup-garou, un Alpha même… Mon frère est un démon aussi. William était un démon, c’est pour ça que je me suis énervé quand j’ai su que tu bossais pour lui. Je suis désolé mais la plupart des gens que tu connais n’ont rien pas grand-chose d’humains. Je suis désolé de t’ouvrir les yeux sur son monde, mais je suis obligé de le faire. J’ai besoin que tu saches pour rester en sécurité. »

Autant lui dire les choses comme ça car elle se rendrait compte des choses de toute façon. Et puis YuJin était loin d’être dangereux avec elle, il avait toujours été protecteur. Et elle la considérait comme sa propre sœur, sa seule famille avec Léo. Phoenix non plus n’était pas méchant quand il le voulait, et c’était quelqu’un d’assez puissant pour avoir un œil sur Poésie.

Finalement Jaeden relâchait la main de sa cadette pour s’accroupir face à elle. Il allait faire quelque chose qu’il n’aimait pas : Se mettre à nu. Tout ça parce que les humains étaient trop butés dans leur connerie et que Poésie battait des records. Il prit lentement la main de la brune pour la poser sur son cœur et une fois prêt, il laissa des sensations et des images envahir son esprit et celui de sa cadette. Tant de choses qu’il aurait aimé garder pour lui, dans son intimité, mais après tout, il avait souvent lu les pensées de la brune.
Finalement, une fois le partage terminé, elle avait eu l’air d’avoir compris. Et le soulagement arriva quand elle prit la parole. Jaeden n’avait pas pu se retenir, il avait soupiré. Il se laissa tomber sur les genoux, affaiblit par son pouvoir, la fatigue allait finir par le tuer avant que d’autres démons le fassent.

« Tu n’es pas la seule… J’ai besoin de toi Poésie. »

Finalement, il se releva avec quelques difficultés. Son corps était lourd, il n’aimait pas ça. Elle le rendait faibles, en sa présence ses pouvoirs lui demandait plus d’énergie et il récupérait moins vide. Histoire de détendre l’atmosphère, il décida de parler d’un autre sujet.

« Et si on allait manger dans la super pâtisserie dont je t’ai parlé ? Et je te promets que tu auras le goût du sucre dans ta bouche. J’ai envie de tester quelque chose. Et Phoenix me doit bien ça après m’avoir obligé à faire le gigolo pour une de ses pubs de merde. »

Effectivement, Phoenix avait même dû prévoir que Jaeden voudrait passer l’après-midi avec sa belle. Il détestait quand son aîné faisait ce genre de choses. Les mêmes choses que quand il se prenait la tête avec Meilan.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 21:37

tenue durant le tournage:
 
Un mal pour un bien.

FT. Poésie & Jaeden

Je suis complètement perdue, écrasée par le poids de révélations que Jaeden m'expose. La façon dont il me voit. Sa protection n'est pas uniquement dû à cette idée de serrure. Pourtant, je n'arrive pas pleinement à le croire, semble-t-il. Je reste silencieuse, sous le choc, lorsque cette histoire de piston sort de la bouche de Jaeden. Je me laisse tomber, les larmes coulant à présent le long de mes joues. Je ne comprends pas, j'ai peur de comprendre, m'imaginant plusieurs possibilités. Une série d'idées, d'interrogations qui se stoppe immédiatement lorsque Yujin apparaît dans la discussion pour ma sécurité. Je ne comprends pas, que vient-il faire dans la conversation, une incompréhension qui m'échappe. Je sursaute légèrement avant de me figer lorsque la voix de Jaeden résonne à mes côtés. Elle me semble si neutre, vide. Un ton qui accompagne des mots qui m'écrasent le coeur. Ma vie est entourée de mensonges. Mon coeur se serre violemment. Mes proches... Yujin qui est comme un frère pour moi m'a mentis tout ce temps?! Mon esprit s'embrouille, je ne sais plus quoi croire, quoi penser.

J'aperçois derrière mon rideau de larmes, Jaeden s'accroupir et se mettre à ma hauteur. Je me fige une fois encore lorsqu'il me prend la main pour la déposer sur son coeur. Que fait-il ?! Je reste silencieuse, prise de cours par une suite de sensations étranges. Des sensations qui s'allient lentement à une suite d'images. Des images que je ne comprends pas pleinement tout d'abord. Puis, j'ai l'impression. Mon coeur se serre lentement à nouveau, mes larmes se calment et se tarissent. Est-ce... Les sentiments de Jaeden? Les images se font plus rare, c'est terminé. Ma surprise m'échappe à travers un simple et unique mot. Je regrette cette gifle, de mettre montré si butée. Je rougis faiblement, murmurant que pour rien au monde ne voudrait renoncer à cette rencontre. Pour la première fois depuis le début de notre conversation, j'ose poser mon regard dans le sien. J'ai craqué, plus que jamais, c'est une évidence. ❝ Moi aussi Jaeden... Alors, ne pense plus à disparaître, d'accord. ❞ Ce n'est pas une question, plus une requête sincère. J'ai besoin de lui à mes côtés, plus que n'importe qui.

Je me relève lentement, surprise par les propos de Jaeden. Le goût du sucre?! ❝ Comment comptes-tu faire? ❞ Je ne doute pas de lui, plus maintenant. Non, je suis simplement curieuse. Un sourire amusé se dessine sur mon visage lorsque Jaeden critique la publicité que nous venons de tourner. La publicité! Le rouge me monte soudainement aux joues. Je suis mal à l'aise dans cette tenue, je le suis depuis le début et maintenant plus que jamais. ❝ Peux-tu me laisser quelques minutes le temps que je me change? ❞ Je pose cette question, mettant mes mains sur mon ventre laissé à l'air libre.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 21:59


Un mal pour un bien

Ft. Poésie & Jaeden

Révéler des informations à propos de ses amis et de leurs conditions ne plaisait pas à Jaeden, mais malheureusement, il devait le dire à Poésie. Il soupira doucement en voyant son air perdu. Comment lui expliquer la raison qui faisait que YuJin n’avait jamais rien dit sur sa condition.

« je peux comprendre qu’il ne te l’ai pas dit. Votre regard change quand vous apprenez la vérité… Il ne doit pas vouloir que tu le regardes différemment. Il est sincère avec toi, n’en doute pas. Des fois, on est obligé de garder une part de mystère pour le bien des autres. Je sais de quoi je parle. »

Ne pas révéler sa condition de démon avait sauvé la vie de nombreuses personnes. Un chasseur qui traque se rend très vite compte quand une personne n’est pas au courant de la condition de la cible. Moins ils étaient au courant, mieux s’était. Mais effectivement, le jour où s’était découvert, ça pouvait faire mal.
Jaeden voyait que sa cadette était mal, tourmenté, et à bout. Il décida alors de faire une chose qu’il détestait pour apaiser certains de ses tourments. Il partagea une partie de ses souvenirs avec Poésie pour qu’elle comprenne qu’il était sincère depuis le début, dépassé par la situation. Et par chance, ça avait fonctionné. Le démon fût terriblement soulagé en l’entendant prendre la parole. Et la phrase suivante le fit frissonner, ils étaient liés.

« Je te le promets, j’aurais toujours un œil sur toi. »

Une promesse… Quelque chose de bien trop humain, mais elle en avait besoin.
Pour détendre l’atmosphère Jaeden décida de proposer une sortie, mais il avait une idée derrière la tête, idée qu’il formula rapidement attisant la curiosité de sa cadette.

« Surprise ! Sois patiente… »

Elle évoqua ensuite sa tenue. Tenue qu’il ne put s’empêcher de détailler avant de rougir. Effectivement elle n’était pas très couverte. Il hocha la tête sentant sa jalousie remonter à l’idée qu’elle sorte comme ça. C’était hors de question ou il tuerait quelqu’un, il en était certain. Une fois prête, il prit route vers la pâtisserie de son frère. Rapidement, il avait commencé à rougir alors que Poésie avait pris sa main. Il avait chaud, l’impression de manquer d’air. Il était mal à l’aise, mais tentait de ne pas trop le faire remarquer. Peine perdu… Elle pouvait le percer à vif trop facilement. Lorsqu’ils passèrent la porte, il avait encore plus rougit. Faire face à Jeremy avec Poésie, ça le foutait terriblement mal. Jaeden n’était pas le genre de mec à avoir une longue relation, non, il n’avait jamais présenté de filles à son frère. Il lâcha doucement la main de la demoiselle pour s’approcher de la vitrine avec elle.

« Prends celui qui te donnes envie. »
« Tu devais pas manger avec Phoenix toi ? »
« Tu parles du connard qui m’a fait venir pour une fausse raison ? »
« Oh… Il a pas osé ?! »

Jaeden hocha la tête avant de pointer un gâteau dans la vitrine. Une fois le nouveau couple d’accord sur les gourmandises à manger, il s’installa avec elle dans un coin. La tâche s’annonçait compliqué mais il était sûr qu’avec de la concentration, il pourrait lui faire ressentir le goût du sucre.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 22:32

tenue pour le reste de la journée:
 
Un mal pour un bien.

[center]
FT. Poésie & Jaeden

Mon patron est un vampire et mon frère de coeur un loup-garou. J'ai appris l'existence du surnaturel il y a peu et jamais je n'aurais pu croire qu'il bouleverserait à ce point mon existence. Jaeden avait bousculer mon existence d'une manière incroyable. Les larmes coulent le long de mes joues. Je ne m'en sens pas moins complètement perdue. Mon entourage est remplit d'être qui n'ont cessé de mentir. Pourtant, je n'arrive pas à réellement leur en vouloir. Comment le pourrais-je?! Un sentiment qui est accentué par les paroles de Jaeden. Je comprends. Pourtant, mon regard n'aurait pas changé, il serait toujours resté le même comme Jaeden est resté le même pour moi. Le même être mystérieux qui m'a fait craquer aussi rapidement.

Jaeden se place devant moi. Je me fige tandis qu'il me prend la main pour la déposer sur son coeur. Un geste qui me surprend autant que les sensations et les images qui se bousculent dans mon esprit. Notre première rencontre à travers ses yeux, la façon dont il me perçoit et plus encore ses sentiments. Mes larmes se calment. Je me sens perdue plus que jamais à cet instant même. Comment... J'exprime ma surprise à travers un simple mot. Je rougis légèrement. Je regrette de l'avoir giflée, de mettre montré si têtue. Mon coeur se reconstruit lentement. Je n'ai pu m'empêcher de le lui dire, lui dire que je ne regrette pas notre rencontre et que cela ne sera jamais le cas. Aujourd'hui, j'en suis persuadée, j'ai besoin de lui à mes côtés. Un sentiment réciproque. Sa promesse m'apaise et je me relève lentement.

Surprise par les propos de mon aîné, je ne peux m'empêcher de lui demander comment il compte faire pour que je puisse avoir le goût du sucre. Je ne doute aucunement de lui, plus maintenant, mais ma curiosité a pris le dessus. J'accepte donc volontiers la proposition de Jaeden, un sourire amusé se dessinant sur mon visage. Soudain, je me fige, rougissante. La publicité! Ma tenue. Plaçant les bras sur mon ventre à l'air, je demande à Jaeden de m'accorder quelques instants pour que je puisse me changer. Sentant le regard de Jaeden me détailler longuement, je rougis de plus belle et profite de son acquiescement pour me rendre dans la petite pièce où on m'a emmené pour me changer quelques instants plus tôt. Je remets ma tenue avant de rejoindre mon aîné.

La route n'est pas bien longue. Dans un geste presque instinctif, je glisse ma main dans celle de Jaeden tandis que nous marchions en direction de la fameuse pâtisserie dont il m'avait parlé plusieurs jours plus tôt. Je jette un coup d'oeil à ma main qui se vide à notre entrée dans la boutique et m'approche de Jaeden, reconnaissant la personne derrière le comptoir. Le jumeau de Jaeden. Me concentrant sur les pâtisseries, je les détails une à une, incapable de choisir aussi facilement que mon aîné. Je me contente d'indiquer un fondant au chocolat tout en remerciant le pâtissier avant de s'installer avec Jaeden sur l'une des tables de la petite boutique. Je plante mon regard dans celui de mon aîné. Je ne peux plus attendre, ma curiosité me fait craquer. ❝ Alors, dis-moi, comment comptes-tu faire... ❞ Plus curieuse que moi, ce n'est pas possible. Pouvoir à nouveau avoir le goût du sucre, du chocolat sur le palet me rend nostalgique.

code (c) crackle bones

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 23:15


Un mal pour un bien

Ft. Poésie & Jaeden


La journée avait terriblement mal commencé et Jaeden ne cessait de l’empirer en donnant un tas d’informations à Poésie, dont la nature de la plupart des gens qu’elle connaissait. Elle devait le savoir pour comprendre qu’elle était protégée, mais ça devait être dur à entendre. Il n’en doutait pas.
Finalement, il décida de calmer définitivement les tourments de sa cadette. Il partagea une partie de ses souvenirs avec celle si pour qu’elle comprenne qu’il ne lui mentait pas, ou ne la gardait pas avec lui parce qu’elle était celle qui l’empêcherait de devenir un monstre. Ce partage la rassura, il le sentait, elle était un peu moins confuse. Et ils s’étaient bêtement promis de ne pas se séparer. Ah… Les humains. Jaeden en était un et il avait quand même du mal à l’accepter.

Le démon proposa à sa cadette d’aller manger pour se changer les idées. Chose qu’elle accepta avant de se rendre compte de sa tenue. Jaeden ne put s’empêcher de regard. Elle était magnifique, mais il ne supporterait pas qu’elle sorte habiller comme ça. Il était trop jaloux, trop colérique. Son don l’avait rendu hyperémotif. Autant dire que chacun de ses sentiments se doublait voir se tripler et en plus de ça, ils étaient accentué dû à la volatilité de son esprit qui emmagasiné ceux des autres.
Une fois sur la route, la main de Poésie se glissa dans la sienne perturbant le jeune homme au point de rougit brutalement. Il allait avoir dû mal à s’en remettre, il le savait. Les démonstrations d’amour n’étaient pas son truc. Pas du tout. Mais il ne dit rien et l’entraîna chez son frère. A peine la porte passé qu’il la traîna à la vitrine pour qu’ils choisissent. Lui adorait les fruits rouges, alors son choix était vite fait. Mais elle… C’était plus compliqué. Mais lorsqu’elle désigna une pâtisserie, il fut soulagé, pas quelque chose de compliqué pour réaliser son idée.
Il s’installa prêt d’elle et rigola faiblement en l’entendant parler.

« Okey. Petit cours avant… Le goût ce n’est pas un sens à proprement parlé, c’est plutôt une vibration qui résonne dans une partie de ton cerveau qui est lié à la mémoire. Tu n’as pas de sensation en buvant un chocolat chaud, on est d’accord, mais plus jeune tu l’avais. Tu te rappelles de l’odeur, de la sensation que tu as eue en le buvant. Pour faire simple, tu n’as pas perdu à proprement parlé ton goût, la vibration n’arrives simplement pas. Je… »

Télépathe n’était pas assez fort et il avait un peu du mal à parler de son don. Il ne l’aimait pas mais avait appris à vivre avec.

« Mon esprit est volatile, je peux… Je… » Un monstre, voilà ce qu’il avait toujours pensé de lui, et ça le bloquait. « Je peux posséder un corps si j’en ai envie, le contrôler dans ses moindres subtilités. Je pense que je peux faire arriver la vibration jusqu’au bon endroit. »

Sa mâchoire s’était machinalement contractée, montrant son malaise. Jaeden n’en parlait pas, mais il détestait terriblement se pouvoir, il avait pourri sa vie. Comment réussir à vivre quand on entend toutes les pensées des gens, qu’on peut décider à tout moment de les tuer de l’intérieur, de créer d’horribles illusions, de ressentir chacun de leurs sentiments, voir leur passée. Il soupira pour ne plus y penser et prit la main de Poésie dans la sienne.

« Prend un bout, et fermes-les yeux. »

Lorsqu’elle le fit, il s’introduisit en elle, sentant la vibration se propager dans son corps. Il savait pertinemment ou sa coinçait et il faisait son possible pour débloquer la chose. Ça lui demandait beaucoup d’énergie. Peut-être trop d’énergie. Mais il voulait qu’elle s’en rappelle, qu’elle puisse savoir le goût que ça avait. Les souvenirs que ça lui rappellerait. Ça ne prendrait que quelques secondes… Des millièmes de secondes. Mais pourquoi se sentait-il si faible ?
Alors qu’il allait probablement tourner de l’œil, Jeremy les sépara, peut-être un brin trop violement. Jaeden grogna, il se sentait totalement vidé.

« Hey, ça va ? T’as failli tomber dans les pommes… Ça va vraiment pas en ce moment. Tu… »
« C’est bon ça va… Je, je suis juste fatigué, laisse tomber Jeremy. »
« Tu devrais aller voir Inari… S’il te plait hum ? C’est pas normal que tu puisses si facilement te vider de ton énergie avec ce don-là. Manges avant de tomber dans les pommes dans mon magasin ! »
« Hum… »

Effectivement, il devrait y aller, mais il détestait ça. Il ne supportait pas qu’elle le touche, ou qu’elle l’approche. Elle était ce qu’il redoutait le plus au monde. Cette fille était limite capable de le tuer, il se sentait trop vulnérable et il savait qu’il serait violent si elle commençait à le trippoter. La dernière fois, ils avaient dû le sédater avant d’y aller et même là, il ne s’était pas montré coopératif.
Une fois Jeremy disparu derrière son comptoir, Jaeden passa une main sur son front.

« Désolé… J’ai trop forcé. Mais… Ca a marché ? »

Ouais, imprudent, tête de mule, con, insouciant… Il avait pas mal de défauts.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Dim 22 Nov - 23:40

tenue pour le reste de la journée:
 
Un mal pour un bien.

[center]
FT. Poésie & Jaeden

Je rentre dans la petite pièce où est entreposé différents vêtement dont les miens. Je me change rapidement pour ne pas faire trop attendre Jaeden, mais je ne peux empêcher mon esprit de vagabonder, de repenser à tout ce que Jaeden a pu me dire, me confier. Les mensonges dans lesquels je vis depuis longtemps à présent, le secret qui entour beaucoup de mes proches. Pourtant, je ne leur en veux pas, je ne suis pas déçus. Non, je... Je crois que je les comprends après tout ce que je viens de découvrir. Ce monde. Il n'était pas le mien et maintenant, jamais je ne pourrais regretter d'y avoir plongé. Je suis comme Alice au pays des merveilles, découvrant un monde qui peut être terrifiant, mais qui recèle un grand nombre de perle. Jaeden en fait partie. Je regrette de l'avoir giflé, qu'il ait pu croire un seul instant que j'aurais peur de lui au point de le considérer comme un monstre.

Une fois prête, je rejoints Jaeden qui m'entraîne aussitôt dans la fameuse pâtisserie dont il m'a parlé quelques jours ou peut-être quelques semaines auparavant. Je ne craints pas pour mon travail, le patron s'éclipsant généralement peu de temps après un tournage de ce genre. Instinctivement, je glisse ma main dans celle de Jaeden. J'appréhende quelque peu sa réaction et m'autorise un léger sourire quand je constate qu'il ne la retire pas. J'ai beau ne pas ressentir cette simple pression, je me plaie à l'imaginer, à me souvenir du contact de sa peau qu'il me semble avoir brièvement ressentit lors de notre dernière rencontre. Nous arrivons à destination, ma main se relâche pour retomber le long de mon corps. Je repousse cela dans un coin de mon esprit, reconnaissant le pâtissier, jumeau de Jaeden. Je me concentre finalement sur les pâtisseries, tout me semble délicieux, attisant plus encore ma curiosité quant à la promesse de Jaeden de me faire ressentir le goût du sucre. Je me contente d'un basique, un fondant au chocolat qui étreint mon coeur de nostalgie.

Une fois le choix fait, je m'installe aux côtés de Jaeden sur l'une des tables à la disposition. Je n'en peux plus, je dois savoir. Ma curiosité prend le dessus, je pose la question qui me trotte dans la tête, comment va-t-il faire?! J'écoute ses explications, attentive. Je suis fascinée par ses capacités. J'acquiesce lorsqu'il me dit de prendre un morceau de pâtisserie et de fermer les yeux. Je m'exécute aussitôt. Comme d'habitude, je ne ressens rien, ni goût... Jusqu'à... Je sursaute légèrement, surprise et fasciner par la saveur d'antan que se ressens sur mon palet. C'est incroyable. Un goût qui disparaît aussi vite qu'il est apparu. J'ouvre les yeux, surprise par les propos du frère de Jaeden que je m'empresse de fixer. Que s'est-il passé?! Retrouver mon goût à beau être magnifique, je refuse que cela coute autant d'énergie à mon aîné. ❝ C'était incroyable. Mais, je ne veux pas être une source de problème. Ne force pas trop pour moi, d'accord. ❞ Je prononce ces mots quelque peu inquiète avant qu'une nouvelle interrogation ne traverse mon esprit. ❝ Qui est Inari? ❞ Curiosité et simple curiosité, ce n'est en aucun cas de la jalousie...
code (c) crackle bones

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   Sam 28 Nov - 14:51


Un mal pour un bien

Ft. Poésie & Jaeden


La journée était meilleure de minute en minute. Jaeden avait avoué ses sentiments, certes en étant obligé, mais Poésie ressentait la même chose. Ouf…
Le démon laissa la demoiselle se changer et profita pour calmer son début de crise de jalousie. Il était déstabilisé de ressentir ce genre de sentiments, surtout qu’ils étaient amplifié en sa présence. Finalement, elle revenue rapidement et ils prirent route vers la pâtisserie de sa moitié. A peine arriva, il l’entraîna devant la vitrine pour qu’elle choisisse une sucrerie. Une fois fait, ils s’installèrent dans un coin tranquille et Jaeden expliqua à sa petite-amie ce qu’il comptait faire pour lui faire ressentir le goût du sucre.
Malheureusement, la chose ne se passa pas comme prévu… Il perdait trop vite de l’énergie au point de tourner de l’œil si Jeremy ne les avait pas séparés. Jaeden se contenta de grogner, sentant quand même son corps plus lourd qu’avant. Il devait absolument s’habituer à sa présence pour ne plus perdre si facilement ses forces vitales. Il détestait le fait qu’elle le rende faible. Mais bon, c’était comme ça et pas autrement. Entre temps, Jeremy lui avait fait la morale, lui stipulant qu’allait voir Inari devenait nécessaire. Rha, ce qu’il pouvait avoir peur d’elle, dans sa fonction de vétérinaire.

Poésie prit la parole, et le Coréen avait rougit. Elle avait raison, mais il voulait tellement l’aider qu’il n’était pas sur de recommencer. La question suivante le fit frissonner. Comment expliquer qui était Inari ? Ce fut Jeremy qui prit la parole avant lui.

« C’est la seule personne qui fait peur à Jaeden. Notre médecin. Et autant te dire qu’il n’aime pas la voir. »
« Non, j’irais pas la voir. La dernière fois, elle m’a fait une piqure j’ai eu mal deux semaines, hors de question. »
« Ah oui, il a la phobie des aiguilles, des vaccins et tout ce qui va avec le fait de le soigner. »

Ouais, le grand démon qu’il était pouvait tourner de l’œil quand on y faisait une prise de sang, ou un vaccin. Finalement, les nouveaux amoureux profitèrent de leur journée ensemble, même si quelques fois le plus vieux avait des baisses de tensions.
Le soir arriva et Jaeden dû abandonner à contre cœur Poésie chez elle. Enfin essaya mais à peine avait-il descendu les escaliers qu’il remonta. Et par chance, la demoiselle était déjà dans le même état de manque. Ils mangèrent et s’installèrent sur son canapé pour regarder la télé. Les deux sombrèrent rapidement, Jaeden tenant la plus jeune dans ses bras. Il était amoureux et aurait dû mal à se passer d’elle, il le sentait.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mal pour un bien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» boite à air BMC pour VR6 bien où pas ???????
» Conseils pour bien parer
» Un petit rappel pour bien vivre sur la toile….
» Que pensez vous des attelage ATNOR pour nos mémé
» besoin d'aide pour un premier équipement pour la pêche à la mouche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Jaeden & Poésie-