AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chaleur de la Chef

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la chouchoute
Messages : 48
Date d'inscription : 27/07/2016
Célébrité : Hanna Edwinson
avatar
MessageSujet: Chaleur de la Chef   Ven 20 Oct - 19:52

Chaleur de la Chef
Siobhàn avait difficilement lâché Hunter alors qu’il devait rejoindre son entraînement. Elle mourrait d’envie de se fondre en lui et de passer la journée dans ses bras. D’ordinaire, elle n’était pas si capricieuse, mais aujourd’hui semblait être l’exception à la règle. Ce fut donc après un très long baiser que la blonde lâcher son mâle.
La raison de tant de difficulté ne tarda pas à arriver : Chaleur. Tout devenu plus clair ! Elle ne voulait pas se séparer de lui parce qu’elle voulait être SA femelle et pas qu’il aille ailleurs pour croiser d’autres pétasses qui roucouleraient bien trop autour de lui. Rien qu’à cette idée, les nerfs de la louve commencèrent à lâcher. La journée allait être longue et rien que de savoir qu’elle dormirait avec lui la rendait folle. Elle ne pourrait pas fauter alors qu’il serait là, tout contre elle, à la serrer dans ses bras musclés.

Essayant d’être raisonnable, la demoiselle se lança dans sa journée de travail sans même passer par la case petit-déjeuner. Autant se noyer dans les tâches plutôt que de se laisser la possibilité de penser une fraction seconde à Hunter. Malheureusement, son humeur laissait clairement à désirer, elle avait cru tuer un des soldats pour avoir quitté son poste l’espace de quelques secondes. Là, Axell décida, sans lui demander son avis, qu’elle devait prendre trois ou quatre jours de repos le temps que ses chaleurs terminent. Et l’instant d’après, elle avait au Paradis, proche de la zone ou s’entraînait son homme. Là, son corps s’embrasa. Si seulement elle pouvait craquer ! Mais c’était la période de l’année où elle était la plus fertile, c’était trop dangereux.

Lorsqu’Hunter arriva à sa hauteur, le baiser qu’elle lui avait donné l’avait totalement trahi. Elle voulait être sienne et c’était une vraie torture d’être face à lui sans pouvoir lui arracher ses habits et se laisser aller. Le brun avait compris que rester à proximité d’autres personnes n’était pas non plus une très bonne idée. Il les téléporta chez lui, et là… Son son aura s’enflamma : Zeira. C’était pour ça qu’Hunter avait dormi au Domaine ! Il attrapa son épée avant qu’elle puisse réagir. Ses yeux virèrent au rouge sang lorsque la voix de sa belle-sœur brisa le silence. Elle allait faire un malheur.

« Lâche-moi, elle est partie… »

Il était trop collé et elle ne voulait pas craquer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'amazone
Messages : 33
Date d'inscription : 27/07/2016
Célébrité : Ian Somerhalder
Crédits : (a) Tag (g) tumblr (s) exception
avatar
MessageSujet: Re: Chaleur de la Chef   Dim 3 Déc - 11:43

Chaleur de la Chef
Hunter se réveilla dans la petite maisonnette de Siobhàn à la faction. Il reserra naturellement son emprise autour de la jeune femme et inspira longuement son odeur avant de se résoudre à ouvrir les yeux. Depuis qu'il la connaissait, il avait bien dû mal à quitter son lit. En même temps, il avait plus de raisons d'y rester. Seulement, lui comme la louve avait bien a faire de leur journée et traîner, aussi tentant était-ce, était tout simplement impossible. Il n'avait pas tarder à quitter Siobhàn, à contre-coeur, afin de rejoindre sa maison terrestre. Il y prit sa douche et se changea pour une tenue de sport. Aujourd'hui entraînement pour les cadets qu'ils entraînaient. Ils étaient rares, très rare. A vrai dire, il avait que Blodwyn ainsi que Julian comme apprentis. Mais, il prolongeait ses entraînements en compagnie de ses meilleurs amis. Mattie s'y collait parfois aussi lorsque Lukàs était plus occupé.

Ainsi, toute la journée, Hunter avait enchaîné les entraînements, ne se posant pas réellement jusqu'en fin d'après-midi. Là, après un verre avec Deamon et Swann, le guerrier était rentré chez lui pour une nouvelle douche. Lorsqu'il en sortit il croisa Zeira qui semblait se préparer pour une mission. Il n'aimait pas vraiment cela. Non pas le fait d'avoir sa jeune soeur à la maison, mais plutôt que la mère de cette dernière la contrôle ainsi. Elle avait Zei sous sa coupe alors qu'il aurait bien souhaité autre chose pour la cadette. Il suffisait de voir comment la reine des amazones traîtait ses enfants pour le comprendre. Lui, Zei... Nova... Son coeur se serrait. Heureusement, que Nova avait prit de Alexia et que tout deux n'avaient pas en haine le genre masculin.

Il délaissa donc sa soeur et se téléporta dans la faction de Siobhàn. Comme à chacun de ses passages, quelques gosses vinrent lui tourner autour pour lui poser de nouvelles questions trouvées dans la nuit avant de le laisser lorsque Sio approcha. Il rendit aussitôt le baiser que sa belle lui donna. Passioné et plus encore. Il pouvait percevoir si aisément son envie et était loin d'être indifférent. Seulement, il pouvait aussi percevoir le fait qu'elle avait besoin de s'éloigner des autres. Ainsi, pensant Zeira déjà partie, il se téléporta chez eux. Hélas, sa cadette était encore là et comme d'ordinaire les deux demoiselles s'accrochèrent. Hunter avait rapidement retenu l'épée de Sio alors que Zeira sortait non sans y aller de son petit commentaire.

Hunter posa ensuite son regard sur sa louve. Il avait parfois du mal à la comprendre, si contradictoire.  ❝ tu es sûr que tu veux que je te lâches? ❞ demanda-t-il faiblement, plongeant son regard dans celui de Sio alors qu'il arcquait un sourcil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la chouchoute
Messages : 48
Date d'inscription : 27/07/2016
Célébrité : Hanna Edwinson
avatar
MessageSujet: Re: Chaleur de la Chef   Dim 3 Déc - 12:40

Chaleur de la Chef
Siobhàn avait eu un mal de chien à lâcher Hunter. Si ça ne tenait qu’à elle, elle aurait fait en sorte que ce soit une journée cocooning dans le lit. Il faisait froid, et elle n’avait absolument pas envie de quitter les bras chaud qui la tenaient avec possessivité. Comment dire non à ça ?! Ce fut le brun qui rompit le contact et qui se montra le plus raisonnable des deux. Lorsqu’il quitta sa petite maison, la Louve se prépara pour sa longue journée de travail.
Un rien semblait l’irriter au plus haut point, et elle était encore plus impitoyable que d’ordinaire, capable de s’occuper personnellement d’un garde qui aurait quitté son poste trop tôt. La raison arriva rapidement, elle avait ses chaleurs. Effectivement, à chaque seconde de calme, son esprit dérivait vers le guerrier, et le manque la rendait particulièrement violente. En plus… Hors de question de faire déraper les choses car elle tomberait enceinte. Son poste ne lui permettait pas d’avoir d’enfant.

Malheureusement, Axell n’avait attendu que l’arrivée d’Hunter pour plus ou moins la foutre à la porte de la faction jusqu’à la fin de ses chaleurs. Ce n’était pas du tout l’idée du siècle parce qu’elle était frustrée… Elle l’aurait tout près d’elle pour ne rien faire alors qu’elle mourrait de s’abandonner corps et âme à lui. D’ailleurs, son état l’avait trahit quand elle l’embrassa. Trop de passion et elle avait tenté de se fondre en lui. Fichu mâle bien trop attirant pour son bien !
L’instant d’après, le couple arriva chez Hunter, et là, Siobhàn avait vu rouge : Zeira. Elles ne supportaient pas et c’était d’autant plus violent que d’ordinaire car la blonde était beaucoup plus instable. La preuve en était que le guerrier lui avait pris son épée avant qu’elle embroche la Demi-Amazone. Lorsque celle-ci quitta l’appartement, la Louve lui ordonna de la lâcher. Certes elle voulait rester contre lui, mais ce n’était pas raisonnable.

« J’ai mes chaleurs, je… Lâches-moi. »

Lorsque ce fut le cas, la demoiselle quitta la pièce pour rejoindre la salle de bain. Elle se glissa sous l’eau glacée pour tenter de se détendre un minimum. Ce qu’elle pouvait avoir envie qu’il la rejoigne pour faire déraper les choses, et elle devait dégager ça à des kilomètres. Malheureusement, elle était dans une période de fertilité importante et elle tomberait enceinte s’ils dérapaient. Sauf… Qu’elle ne connaissait pas les « méthodes de protection humaine » qui pourraient grandement les aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'amazone
Messages : 33
Date d'inscription : 27/07/2016
Célébrité : Ian Somerhalder
Crédits : (a) Tag (g) tumblr (s) exception
avatar
MessageSujet: Re: Chaleur de la Chef   Dim 14 Jan - 13:25

Chaleur de la Chef
Hunter avait dormi à la faction de Siobhàn, la petite louve fermement ancrée dans ses bras. Emergeant, il inspirait doucement l'odeur de sa cadette et resserra sa prise sur elle pour la faire émerger à son tour. Tant bien que mal, l'ange avait quitté les bras de sa belle pour commencé à se préparer. Il ne pouvait pas s'attarder. Ce fut donc à contre-coeur et après un dernier baiser qu'il disparu pour rejoindre sa maison terrestre. Il était rapidement passé à la douche pour enfiler une tenue de sport. Fin prêt, il partit au Paradis pour enchaîner les entraînements en compagnie de ses cadets. Blodwyn, Julian, Mattie et même Lukas. Une journée des plus longues et pourtant, Hunter ne s'était pas plains le moins du monde. Après tout, c'était son environnement après tout.

Une fois sa journée terminé et après un verre avec ses meilleurs amis, Hunter retourna chez lui pour se glisser sous la douche. Il avait bien hâte de revoir Sio, mais hors de question de la voir tout recouvert de sueur. Lorsqu'il fut presque prêt, il croisa Zeira qui se préparait pour une mission. Il n'aimait clairement pas ça. La chef des amazones tenait bien trop sa cadette sous sa coupe. Qui sait quand elle se servira de Zélos, le coup de coeur de cette dernière pour la rappeler à l'ordre. Il soupira faiblement avant de se rendre à la faction de sa louve.

Comme à chaque fois lorsqu'il se rendait à la faction de ses cadettes, des petits loups lui tournèrent autour en multipliant les questions. Puis, il vit Siobhàn et partagea son baiser plein de passion. Il n'était clairement pas indifférant à l'envie qu'elle pouvait dégager. Seulement, elle semblait également tendu alors il se téléporta chez eux en pendant Zei déjà perdu. C'était raté et il avait du retenir la louve pour qu'elle n'étripe pas sa petite soeur. Cette dernière n'avait pas oublié de lâcher un dernier commentaire avant de sortir. Hunter reporta ensuite son attention sur sa belle qui semblait pleine de contradiction. Il la lâcha lorsqu'elle le lui demanda. Ses chaleurs ? Hunter comprit rapidement, seulement, il y avait un moyen des plus simples de réduire la frustration de Siobhàn sans pour autant qu'elle tombe forcément enceinte.

Hunter rejoignit sa belle qui était dans la douche, encore tout habillé. ❝ d'ordinaire, on retire les vêtements sous la douche. ❞ souffla-t-il en s'approchant avant de la tirer hors de là pour la dévêtir et l'enrouler dans un peignor. Cela non sans laisser son regard dériver sur le corps de sa belle. Définitivement, elle lui faisait bien trop d'effet. ❝ tu sais. il y a un moyen, ici, sur terre de se protéger pour éviter que tu tombes enceinte. ❞ souffla-t-il faiblement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la chouchoute
Messages : 48
Date d'inscription : 27/07/2016
Célébrité : Hanna Edwinson
avatar
MessageSujet: Re: Chaleur de la Chef   Sam 24 Fév - 8:59

Chaleur de la Chef
Siobhàn ne voulait qu’une chose, Hunter ! Rien d’autre ne semblait l’apaiser… Ses nerfs allaient lâcher avant la fin de la journée et Axell l’avait parfaitement compris, soulignant le fait qu’il s’occuperait de la Faction le temps qu’elle soit de nouveau calme. Non pas qu’il était attiré par le fait qu’elle ait ses chaleurs, c’était pour éviter de perdre bêtement des hommes. La blonde était d’une humeur massacrante et les coups d’épée arriveraient très vite.
Lorsque l’homme arriva, la louve l’embrassa avec une passion et une envie non-dissimulé. A quoi bon ? C’était celui qu’elle désirait et elle n’avait aucunement envie de s’en cacher même si elle aurait préféré l’avoir juste pour elle, ce que le brun sembla comprendre en les téléportant chez eux. Là, ses nerfs lâchèrent totalement à la vue de Zeira. Les demoiselles ne s’entendaient, mais aujourd’hui, c’était pire. Siobhàn avait eu l’envie de l’embrocher, mais l’Ange l’avait maîtrisé avant même qu’elle envisage de dégainer son épée.

La blonde insista pour qu’Hunter le lâche en évoquant le fait qu’elle avait ses chaleurs. Lorsqu’il la lâcha, elle passa directement dans la salle de bain pour prendre une douche froide, totalement habillée. Elle avait besoin de se refroidir pour ne pas littéralement sauter sur son mâle et s’abandonner aux plaisirs de la chair. Cependant… Ce n’était pas l’idée du siècle car c’était une des périodes de l’année où elle était particulièrement fertile. Il était hors de question qu’elle tombe enceinte, même si elle devait vivre avec sa frustration.
Siobhàn avait tremblé une demi-seconde quand le guerrier la tira pour la déshabiller et l’enrouler dans un vêtement étrange. Comment ?! Il l’avait ouvertement profité de la vue, la faisant s’embraser un peu plus. Connard. Mais… Il avait réussi à trouver le moyen d’avoir toute son attention. Il avait un moyen de faire en sorte qu’elle ne tombe pas enceinte.

« Comment ? » Dit-elle un peu trop rapidement.

Hunter prit le temps de lui expliquer, du moins jusqu’à ce que la blonde prenne ses lèvres pour un baiser brûlant. Elle le voulait tellement qu’elle s’était montré un brin brusque et qu’elle l’avait poussé dans leur chambre pour finir sur lui. Au Dieu qu’elle avait envie de profiter de ce corps qu’elle désirait tant. D’ailleurs, elle mordu sa peau alors que l’animal prenait lentement le dessus. Il n’y avait qu’à voir la couleur de ses yeux… La louve était de sortie, crocs et griffes inclus. Ça faisait bien des années que ce n’était pas arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'amazone
Messages : 33
Date d'inscription : 27/07/2016
Célébrité : Ian Somerhalder
Crédits : (a) Tag (g) tumblr (s) exception
avatar
MessageSujet: Re: Chaleur de la Chef   Mar 6 Mar - 21:33

Chaleur de la Chef
Après une longue journée entre entraînement et missions brèves, Hunter s’était naturellement rendu à la faction de Siobhàn afin de raccompagner cette dernière chez eux. A peine arrivée, il avait eu une louve des plus brulente contre lui pour partager un baiser qui l’était tout autant. Sa cadette dégageait beaucoup d’envie, chose à laquelle Hunter n’était clairement pas indifférent ! D’ailleurs, sentant qu’en plus d’être bourré d’envie, il comprit rapidement qu’il était préférable de ne pas s’attarder à la faction pour rejoindre la tranquillité de leur demeure terrestre dans la campagne de bord de mer américaine. Le tout en espérant que Zeira soit partie. Et c’était ratée. Sa jeune sœur était toujours là et n’avait pas manqué de lancer une réplique cinglante. Lorsque l’amazone quitta les lieux, il reporta son attention sur sa belle, toujours ancré dans ses bras. Elle était pleine de contradiction, c’était évident.

Hunter avait fini par lâcher sa belle lorsqu’elle le lui demanda. De toute évidence, elle avait ses chaleurs et n’avait aucune envie qu’un dérrappage ne provoque un accident conséquent. Seulement, avant même qu’il n’ait le temps de dire quoique ce soit, Sio avait fuit dans la salle de bain. La rejoignant, il la taquina un peu avant de la faire sortir de la douche. Il la dévêtit lentement pour l’enrouler dans un peignoir où elle serait plus à l’aise. Dans la manœuvre, il ne s’était pas privé de détailler sa belle pour profiter de la vue avant de lui expliquer qu’il y avait un moyen de réduir les possibilités pour elle de tomber enceinte. Lorsqu’elle lui demanda des explications, il les lui donna.

Il termina à peine avant d’avoir une furie qu’il embrassait avec une passion non-dissimuler. De toute évidence, le préservatif était là tout ce qu’elle attendait pour s’autoriser à craquer. En peut de temps, il était allongé sur le lit, sa belle sur lui. Rapidement, il avait perdu ses affaires et se plaça au-dessus sans lâcher les lèvres de sa belle. Il attrapa ensuite un préservatif dans son tiroir et entreprit de le mettre. Seulement, il attendit un instant, plantant son regard dans celui de sa belle en sentant son stresse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la chouchoute
Messages : 48
Date d'inscription : 27/07/2016
Célébrité : Hanna Edwinson
avatar
MessageSujet: Re: Chaleur de la Chef   Mer 7 Mar - 19:56

Chaleur de la Chef
La blonde avait perdu son calme, ou le peu qu’elle en avait, en l’espace d’une demi-seconde, et Hunter avait dû la retenir, elle, et son épée, avant qu’elle fasse un malheur. Si ça ne tenait qu’à elle, elle aurait déjà embroché l’Amazone, belle-sœur ou non. Ce qu’elle pouvait avoir un manque d’affinité avec elle… Peut-être à cause de la part animale ? Elle n’en savait rien, et devait avouer qu’elle s’en fichait tant qu’elle disparaissait de sa vue.
L’instant d’après, la Louve ordonnait à son mâle de la lâcher. C’était une véritable mission de ne pas rester dans ses bras et de se fondre en lui, mais ce n’était pas l’idée du siècle. Cette période de l’année était la plus fertile pour Siobhàn, mais elle refusait d’avoir u enfant. Il y avait tellement de choses à prendre en compte en plus du fait que c’était impossible vu le poste qu’elle occupait au Domaine. Ce fut donc particulièrement frustrée qu’elle se rendit dans la salle de bain. Là, elle se glissa sous l’eau glacée, encore habillée, pour tenter de se refroidir les idées.

Peine perdue… Hunter n’avait pas tardé à arriver, la tirer hors de l’eau et la déshabiller pour l’enrouler dans une sorte de serviette avec des manches. Elle avait cru manquer d’air alors qu’il l’avait ouvertement regardé. Il voulait sa mort ! Ou son bien-être à en croire son discours. Il connaissait le moyen, pour elle, de ne pas tomber enceinte alors qu’elle était en pleine période de chaleur. Et alors qu’il terminait de parler, la blonde l’avait embrassé avec fougue. Elle avait carrément perdue le contrôle, laissant ses griffes et ses crocs apparaitre.
L’instant suivant, elle allongeait Hunter sur le lit et reprenait ses lèvres. Il n’en avait pas fallu pbeaucoup pour que le brun reprenne sa place de dominant faisant lâcher un gémissement à Siobhàn qui en voulait clairement plus. Elle l’avait regarder mettre la chose étrange qui les protègerait, mais elle sentit le stress l’envahir. C’était inconnu pour elle, et même si elle savait qu’Hunter ne lui ferait jamais de mal, elle ne pouvait s’empêcher d’appréhender et… de poser une question bête.

« Ca fait mal ? »

Pas du tout. Siobhàn se sentait ridicule. Elle était là, brûlante, sous lui, prête à s’abandonner à son mâle, mais une infime partie d’elle était effrayé. Elle releva finalement les yeux vers Hunter avant de respirer un bon coup. Préférant ne pas y penser plus, elle embrassa sa moitié pour l’inciter à continuer. Un long gémissement lui échappa. La sensation était différente, mais tout allait bien. L’instant dérapa donc une première fois, suivit d’une deuxième. La louve avait griffé son homme bien plus que d’ordinaire, réclament un peu plus de domination que d’ordinaire. La Chef de la Faction des Glaces avait laissé place à la femelle.
Elle resta contre Hunter lorsqu’il reprit place dans le lit. Elle voulait se fondre en lui, être toute blottit jusqu’à la fin de ses maudites chaleurs. C’était la première fois qu’elle les ressentait si intensément. On lui avait bien dit que c’était normal, car elle était plus puissante et que son imprégnation était plus forte… Mais elle avait l’impression d’être un louveteau incapable de contrôle ou de raison. D’ailleurs, lorsqu’il tenta de se lever, elle l’avait retenu. Faible femelle.

« Je veux que tu restes avec moi » lâcha-t-elle entre l’ordre et la suplication
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chaleur de la Chef   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chaleur de la Chef
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ache Line - Qui a déjà entendu parler de cloches de chaleur p2
» problème de respiration par forte chaleur
» faut-il absolument mettre un étalon avec une juju en chaleur
» la technique et comportement du poisson sous les fortes chaleur
» Joyeux anniversaire Fabien... Heu : CHEF !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Hunter & Siobhàn-