AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chaleurs : L'Alpha rattrape un an

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
love
Messages : 132
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   Sam 7 Oct - 10:19

Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
Malia couina faible quand Matthias sorti du lit. Pour une rare fois, elle n’avait même pas bougé. Le petit bout avait fait une tonne de cauchemars dans la nuit et elle à peine fermer les yeux. Là, il semblait apaisé alors elle s’était autorisé à lamentablement sombrer. D’ordinaire, elle aurait au moins participé au câlin matinal mais là, il avait dû serrer un poids mort bien peu réactif. La brune glissa tout de même sur la place chaude en se roulant en boule. La petite puce daigna ouvrir les yeux quand son homme lui embrassa la joue avant de partir. Là, elle lui avait volé un baiser un peu trop passionné pour quelqu’un qui venait de se réveiller et elle avait agripper sa veste prête à le tirer à ses côtés. Malheureusement, il avait des choses à faire et il avait su la faire lâcher en embrassant son front. Elle était épuisée et elle se rendormit rapidement.
Quelques heures plus tard, elle ouvrit difficilement les yeux en entendant la porte s’ouvrir. Il avait beau dire qu’il était un homme sans cœur, il lui avait quand même commandé un petit-déjeuner. Elle l’aimait son méchant nounours. La louve frotta doucement ses yeux en sentant que la personne s’approcher. C’était la gouvernante générale de l’hôtel, celle qui gérait la suite de Matthias depuis des années et que Malia avait appris à apprécier car elle était particulièrement adorable.

« Madame Powell, j’ai déposé votre petit-déjeuner et le linge à l’entrée. »
« Hum… Merci… » Lâcha-t-elle à moitié endormie.

Madame Powell… Elle avait clairement du mal avec ça, et pourtant, ce n’était pas la seule à le dire. La Coréenne se redressa difficilement avant de passer dans la salle de bain pour prendre une longue douche brulante. Il manquait quelqu’un rien et le simple fait de penser à son homme lui avait donné un coup de chaud non-négligeable. Ça… C’était typique d’une chose, de ses chaleurs. Et là, la demoiselle rattraperait celles qui avaient sauté lorsqu’elle était enceinte d’Evan et elles allaient être probablement bien plus violentes à cause de l’abstinence de la grossesse. D’ailleurs, elle avait très vite compris qu’elle aurait un mal de chien à se contrôler en voyant la tenue qu’elle avait enfilée et qu’elle avait hâte que le Demi-Dieu lui enlève. Ce body aussi blanc que transparent n’était clairement pas une tenue tolérable pour Matthias, mais si elle restait dans la suite, ça devrait aller ? Puis elle avait envie de lui donner aussi chaud qu’elle. En plus, elle se doutait qu’elle devait agresser la marque avec un trop plein d’envie qu’elle était incapable de retenir un minimum. La petite brune hésitait même à l’appeler pour qu’il rentre et lui arrache ce trop-plein d’habit. Oui… C’était déjà trop de tissu pour elle.

Malia était tellement en train de se faire un film du retour de son patron qu’elle avait été incapable de manger. C’était infernal car elle n’était même pas certaine de contrôler un jour ses chaleurs. Bon, elle se doutait que Matthias devait adorer ses moments de l’année parce qu’elle était pire qu’un succube, mais elle en oubliait régulièrement de manger ou autre. Là… Elle fut sauvée un instant à cause des pleures de son fils. Elle avait filé dans la chambre d’Evan avant de le nourrir en le gardant longuement contre elle. Il semblait calmer, un tant soit peu, son envie de s’abandonner à son mâle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 106
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   Ven 24 Nov - 14:29

Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
Le réveil de Matthias sonna en toute légèreté, brisant le silence de la chambre. Il l’éteignit rapidement pour ne pas réveiller Malia plus que nécessaire. Evan avait eu une mauvaise nuit et la louve aussi par la même occasion. Il s’extirpa aisément à la prise de sa cadette pour passer dans la salle de bain où il prit une longue douche bien chaude avant de se préparer le plus basiquement possible. Prêt, il se préprara un café dans la cuisine de la suite tout en passant commande pour le petit-déjeuner de sa belle. Il savait que celle-ci serait bien capable de sauter le repas à cause de la fatigue et ce n’était pas vraiment dans ses plans à lui. Et puis, comme ça, Aidan aurait bien le temps de le préparer le temps que Malia émerge un minimum.

Son café but, il allait embrassé Malia pour éviter d’avoir une furie à son retour. Un baiser sur le front qui avait donné un baiser ô combien passionné. Ben dis donc, et dire qu’elle dormait encore à moitié ! Tant pis, l’ancien n’allait pas vraiment s’en plaindre. Sa cadette à bout de souffle, il la laissa se rendormir et quitta la chambre après avoir vérifier que le petit dormait toujours à point fermé. Il avait pas de coeur, mais tout de même… L’esprit tranquille, il se rendit à son bureau et y salua Lyra. Des réunions, des dossiers à clore et un rendez-vous téléphonique. Une journée ô combien remplit. Sans perdre de temps, Matthias s’activa doucement.

Hélas, même s’il ne laissait rien paraître, ignorer l’envie de sa belle à travers la marque était pour le moins difficile. Heureusement, elle avait semblé trouver un certaine distraction à cela. Leur fils à en croire l’amour maternel qu’elle dégageait. Très bien. Ainsi, Matt se concentra sur son travail, enchaînant tout ce qu’il avait été prévu en début pour ne pas prendre bêtement de retard. Il détestait ça. Etre dans les temps était presque devenu un obsession avec le temps, alors il s’arrangeait pour surtout prendre de l’avance sur absolument tout.

En fin de journée, il renvoya Lyra, lui souhaitant une bonne soirée avant de finir son dossier pour le lendemain. Le tout terminé, il regarda l’heure. Parfait ! Aucun retard. Il rangea son bureau et rentra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 132
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   Ven 24 Nov - 20:38

Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
Malia avait très rapidement compris que ce jour-là, et les deux ou trois suivants seraient particulièrement durs à gérer. La raison ? Elle avait ses chaleurs et à peine pensait-elle à Matthias qu’elle se faisait un film érotique dans sa tête dans les moindres détails. Et elle savait aussi qu’elle le harcelait via la marque car son ressentit était très puissant. Elle se doutait que sa grossesse et l’abstinence n’avaient pas aidé. Si seulement elle pouvait s’abandonner à lui tout de suite. Malheureusement, il travaillait et si elle avait le malheur de sortir avec son petit body banc transparent, y’en a un qui lui piquerait la crise de siècle. Et elle serait justifiée…
Finalement, ce fut Evan qui la sortit de ses fantasmes en commençant à pleurer. Là, elle lâcha le plateau de petit-déjeuner des yeux pour rejoindre son fils qui avait besoin d’elle. Il mourrait de faim d’après ce qu’elle pensait. Au moins, elle se détournait un instant de Matthias. La louve s’occupa longuement de son bébé, le chouchoutant largement trop avant de le délaisser pour enfin déjeuner. C’était une corvée car il ne lui fallait qu’une demi seconde de calme pour recommencer à imaginer la manière dont elle arracherait sa chemise à son mâle.

La Coréenne avait mis presque une heure à manger correctement. Si Matthias était susceptible de criser pour sa tenue, il allait faire une scène si elle ne mangeait pas, et encore moins si ça durait trop longtemps. Fichues chaleurs ! Elle avait déjà hâte que ça se termine.
Pour occuper sa journée, Malia se lança dans la cuisine. Au moins, son esprit se focaliser à suivre la recette. C’était une vraie torture de devoir garder son cerveau en ébullition pour rester calme. Si ça ne tenait qu’à elle, elle irait dans le bureau de Matthias et le suplierait de la faire sienne. Certes ça marcherait, mais il lui annoncerait sûrement finir plus tard, et ça c’était intolérable.

Finalement, la demoiselle laissa les plats reposer pour s’occuper à nouveau d’Evan qui réclamait de l’attention. Lorsqu’il se rendormit, la louve rangea les plats au réfrigérateur. Le Demi-Dieu ne devrait pas tarder. Et lorsque la porte s’ouvrit, Malia ne lui laissa pas le temps de faire deux pas qu’elle prenait déjà ses lèvres en lui arrachant sa chemise. Trop d’habits… Définitivement trop de tissus entre eux. Malia fut ravi que son patron soit totalement réceptif, elle avait terminé dans la chambre dans la seconde qui suivit.

« La journée était trop longue, tu m’as manqué, j’veux pas que tu retournes travailler. Tu peux pas prendre une week-end en semaine ? J’veux pas que tu partes… J’veux être toute à toi… »

Les chaleurs la rendaient particulièrement capricieuse. Juste lui, juste son mâle avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 106
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   Dim 7 Jan - 13:29

Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
Matthias éteignit rapidement son réveil, soulager de constater que Malia dormait à point fermé. Evan et elle n'avaient pas très bien dormi cette nuit-là alors il préférait qu'elle se repose un maximum. Se dégageant de la prise de la louve, Matthias se glissa dans la salle de bain ou avec le moins de bruit possible il se prépara en toute tranquillité. Propre et habillé, il prit un café tout en appelant Aidan pour commander le petit-déjeuner de Malia. Il l'a connaissait depuis le temps et il savait que pour elle sauter un repas n'était absolumentpas un problème et il n'aimait pas ça. Alors, autant qu'il prenne les devant. Aidan aurait le temps de le faire et sa belle de dormir ainsi que d'émerger un minimum. Puis, le tout fait, il embrassa le front de sa belle. Et il aurait dû partir, mais Malia l'embrassa avec une passion dévorante. Et dire qu'elle dormait à moitié, s'en était presque dommage. Il se serait bien laissé tenté par plus.

Sur cette pensée, il se rendit dans son bureau tout en saluan Lyra sur le passage. Un petit point avec cette dernière et son planning était prévu. Des dossiers à boucler, des réunions, ect. En bref une journée des plus classiques. A un détails près. Il pouvait aisément sentir l'envie de sa belle à travers la marque et ce depuis que cette dernière c'était réveillée. Il pu aisément identifier la marque des chaleurs typique des louves ajouter aux hormones et à l'abstinence de la grossesse. Sans parler du fait qu'il y réagissait légèrement. Heureusement, Malia avait semblé trouver une distraction à travers leur fils, laissant un peu de répit pour que Matthias puisse finir sa journée.

Il laissa Lyra partir plus tôt et ne tarda pas à faire de même unen fois le dernier dossier bouclé. Puis, il retourna à la suite où il reçu une furie dans les bras et dans le bon sens du terme. Il perdi sa chemise dans la manoeuvre ainsi qu'une partie de son dos et Malia le body que Matthias n'avait même à eu le loisirs d'admirer et qu'il n'aurait jamais le loisirs de voir porter. Le demi-dieu avait comblé sa louve à plusieurs reprises avant de la laisser se nicher contre lui et se montrer pour le moins capricieuse. ❝ mmh tentant, mais tes chaleurs ne sont pas une raison suffisante pour poser des vacances. en attendant tu peux être toute à moi là, tout de suite. ❞ Souffla-t-il avant de reprendre les lèvres de Malia pour un nouveau round et ce jusqu'à l'épuisement de sa belle.

Finalement, après un moment, Matthias avait enfiller un boxer avant de passer une commande pour le repas du soir. Puis, il s'habilla à nouveau, partiellement avant de s'installer dans le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 132
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   Mer 10 Jan - 20:12

Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
Chaleur. Malia l’avait senti à l’instant même où elle se sentit particulièrement seule sous la douche et qu’elle commença à clairement fantasmer sur une douche à deux avec son mâle. Un douche qui n’avait rien de prude, non quelque chose de passionné et de bestial, les représentant bien tous les deux. Lorsqu’elle sortit, elle enfila un body bien trop sexy et qui lui fit totalement comprendre qu’à partir de là, elle serait la pire des succubes pour deux ou trois jours… Et Matthias la rendait particulièrement folle, violente, bestiale, sanguinaire. Fichu Demi-Dieu qui lui faisait bien trop d’effet…
La louve avait regardé son plateau sans réellement arriver à manger. Dès qu’elle perdait sa concentration sur le plat, elle fantasmait sur le corps du guerrier. Elle se voyait déjà lui arracher sa chemise alors qu’il passait la porte de la chambre. C’était de la torture ! Tout simplement. Et ce ne fut qu’Evan qui la sortie de son rêve éveillé. Elle s’occupa de son fils et le chouchouta, se focalisant sur lui pour mettre de côté Matthias.

Ensuite, Malia se concentra sur tout et n’importe quoi pour ne pas trop dériver sur ce torse qu’elle voulait tant. Elle avait préparé des plats en avance pour essayer de focaliser son esprit sur les doses à mettre et autre. Ça l’avait tenu calme, même si de temps en temps, elle sombrait quelques minutes. Evan captiva de nouveau son attention plusieurs fois dans l’après-midi en réclamant de l’attention. Ce qu’il pouvait adorable, et il semblait être le seul que la Louve pouvait tolérer dans son territoire.
Lorsqu’elle le recoucha, elle rangea les plats avant d’enfin avoir du temps pour elle. Tout était finement réfléchit : Matthias ne tarderais pas. D’ailleurs, il passa à peine la porte que la succube en Malia se réveilla pour lui arracher sa chemise. L’instant d’après, elle se retrouva dans leur lit pour un moment particulièrement torride. Elle l’avait mordu, griffé, laissant l’Alpha prendre totalement le dessus sur l’humaine.

La brune n’avait pas pu s’empêcher de faire un caprice, encore à bout de souffle. Il pouvait bien prendre des repos pour deux jours… Pour qu’elle survive à ses chaleurs sans devoir prévoir les repas du mois pour essayer de se focaliser sur autre chose que ses foutues fantasmes. Elle n’avait pas eu le temps de répondre à Matthias pour finir son caprice qu’il avait lancé un nouveau round. Il l’avait abandonné seulement quand elle avait perdu toutes ses forces. Un simple baiser sur son front l’avait endormie.

Deux grosses heures plus tard, la Louve se réveilla et grognement doucement en sentant le lit vide. Il se redressa difficilement avant de s’habiller brièvement, une culotte et un débardeur bien trop large pour bien la couvrir. Elle se glissa dans le salon, pour finir sur les cuisses de Matthias.

« Tu m’as abandonné… »

Il ne devait pas avoir sommeil, et rester au lit sans rien faire n’était pas son truc, malheureusement Malia ne pouvait pas s’empêcher de faire la remarque. Ça allait avec ses chaleurs. Comme son envie de déraper de nouveau alors qu’elle n’avait plus de force pour ça. Mais il était chaud et sentait bon… D’ailleurs, elle se colla un peu plus à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 106
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   Jeu 1 Mar - 15:00

Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
La journée défilait et Matthias n'avait eu de cesse de recevoir les assauts des hormones de sa belle à travers la marque qu'il partageait. Si d'ordinaire il faisait abstraction de ce que Malia pouvait lui balancer à travers la marque, il devait bien l'avouer, il réagissait à ce qu'elle dégageait à cet instant précis. Chaleur et hormone. Il ne pouvait y être totalement indifférent, mais ne pouvait y répondre dans l'instant. Il avait donc tant bien que mal tenter de se concentrer, ravie que la louve trouve finalement une distraction en leur fils. En effet, l'envie avait laissé place à de l'amour maternel pur.

Finalement, Matthias avait laissé Lyra partir un peu plus tôt avant de finir le dernier dossier en court et de faire de même. Ils avaient tous deux besoin de repos avec tous les dossiers qu'ils avaient pu boucler dans la journée. Il retourna donc à la suite où il reçu une furie dans les bras. Une véritable succube. Il ne s'en était pas plein ! Bien au contraire, il en avait grandement profiter. En effet, il avait combler la louve à plusieurs reprises avant de la laisser se nicher contre lui pour un petit caprice. Caprice qui ne prit pas, mais auquel il répondit par un nouveau round qui dura jusqu'à l'épuisement de la louve.

Il n'en avait pas fallu longtemps à Malia pour sombrer, mais Matthias lui n'y parvenait pas. Aussi, il avait quitté le lit et enfiller un boxer avant de passer la commande pour le repas du soir. Il s'habilla à nouveau avec une chemise neuve vu que la précédente était dans un salle état et il prit place sur le canapé. Encore une fois, il avait fallu peu de temps avant que sa belle ne le rejoigne avec comme tenue un t-shirt qui la couvrait suffisamment. Enfin. ❝ je t'ai laissé dormir, nuance ❞   souffla-t-il en la laissant se nicher contre lui. Il ne bougea pas, siroptant un verre et ce jusqu'à ce que le repas arriva. Il fit poser le tout sur la table et s'y installa. ❝ tu ferais mieux de manger. ❞   souffla-t-il entre le conseils et l'ordre. Il se doutait qu'elle était du genre à ne plus manger sous plusieurs prétextes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 132
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   Jeu 1 Mar - 19:23

Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
Malia avait besoin de se concentrer sur tout sauf sur Matthias. Elle se doutait bien qu’elle devait l’agresser, de temps en temps, par le biais de la marque. D’un autre côté, elle avait du mal à ne pas fantasmer sur le corps de sa moitié. Elle s’était occupé de quelques préparations pour de futurs repas et d’Evan, mais clairement, si elle pouvait, elle irait le chercher pour le violer dans son bureau. Enfin… Le Demi-Dieu ne la laisserait pas trop faire. Il reprendrait bien vite son rôle de mâle, ce qu’elle adorait.
Lorsque le brun passa la porte, il ne tarda pas à perdre une partie de ses habits. La demoiselle avait eu du mal à rester calme, et elle s’était montré particulièrement violente, griffant et mordant sa moitié. Elle avait totalement perdu le contrôle et sa louve voulait du bestial, ce que Matthias lui avait donné.

Après quelques rounds passionnés, Malia avait commencé un caprice que le Demi-Dieu avait calmé en faisant de nouveau déraper les choses. Là, la demoiselle avait rapidement sombré. Elle était épuisée. Mais deux heures plus tard, elle se réveilla, après tout, le lit était vide et elle avait horreur de ça. La Louve se leva pour finir les cuisses de sa moitié, et ça dans une tenue qui la couvrait à peine. Ils étaient chez eux, non ? Elle se nicha contre lui, évoquant le fait qu’il l’avait abandonné… Ouais, il n’avait pas tort, il l’avait laissé dormir pour qu’elle se repose un minimum, elle n’avait pas la même endurance que lui !
Lorsque le repas arriva, la demoiselle s’installa à table avant de grogner faiblement à l’ordre de sa moitié. Il devait se doutait qu’elle avait à peine mangé le midi tellement elle s’était focalisé sur tout et n’importe quoi pour ne pas penser à lui.

« J’ai faim et tu es là, je ne sauterais pas de repas… »

En début de soirée, le couple avait rejoint leur lit. La Louve avait de nouveau fait déraper les choses, mais n’avait qu’un round avant de s’endormir lamentablement sans prendre la peine de se rhabiller.
Le lendemain matin, elle ouvrit difficilement les yeux en entendant l’eau couler dans la salle de bain. Elle grogna faiblement et se redressa en passant une main dans ses cheveux. L’instant d’après, elle était déjà sous l’eau, collé à son mâle, ses lèvres contre les siennes ! Elle avait rapidement dérivé à son cou, son torse et… Sa virilité. Une grande première, mais pour le garder auprès d’elle, elle était prête à tout, et elle s’appliquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 106
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   Mer 4 Avr - 19:35

Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
Matthias avait à peine passé la porte de la suite qu’il avait reçu une furie dans ses bras pour partager un baiser des plus ardents avec le bruit du tissus qui se déchire. Avec tout ce qu’elle lui avait balancé à travers la marque au cours de la journée, Matthias n’était pas vraiment surpris par la réaction de cette dernière. Aussi, il s’était appliqué à combler sa femme plus d’une fois et de bien des manières. C’était une question d’orgeuil d’entendre sa louve crier ainsi, encore et encore, son nom tout en ruinant sa peau avec griffes et morsures. A croire qu’il avait des penchants un peu maso pour profiter ainsi de la situation jusqu’à l’épuisement de sa belle.

Lorsque celle-ci s’effondra littéralement dans ses bras après un ultime orgasme, Matthias avait quitté le lit. Enfilant un boxer, il commanda le repas du soir et s’habilla de nouveau. Il s’installa ensuite sur le canapé pour boire un verre, mais il reçu rapidement une louve sur les genoux. Une louve bien capricieuse. Seulement, Matthias l’avait juste laissé dormir. Enfin, le repas ne tarda pas et le demi-dieu alla ouvrir la porte avant de s’installer à table avec Malia tout en lui conseillant fortement de manger. Il savait qu’il suffisait d’un rien pour qu’elle cesse toute alimentation. Seulement, la réponse de sa cadette avait su lui convenir.

Le reste de la soirée fut plus calme et Matthias se coucha en compagnie de Malia. Le lendemain, il se leva aussitôt que d’habitude, ignorant les protestation de Malia qui l’avait tout de même suivit dans la salle de bain, puis sous la douche. Une douche qui était rapidement devenu brûlante. Très brûlante. Malia semblait s’essayer à quelque chose de nouveau et il fallait dire que la voir ainsi ne déplaisait pas le demi-dieu, loin de là. Il avait glisser une main dans la crinière de sa louve, profitant de l’instant avant de la relever pour pouvoir la faire à nouveau sienne et ce sans grande délicatesse.

Deux rounds plus tard, Matthias reposa sa belle à terre et se décolla lentement. Il allait devoir éviter de mettre une chemise blanche et certainement mettre des patchs pour éviter de salir bêtement des vêtements. Certes, il guérissait déjà, mais la louve s’était véritablement acharnée sur son dos. Un baiser plus tard et Matthias se prépara. De toute manière, Evan commençait à réclamer de l’attention. Prête, il embrassa sa belle et ébouriffa faiblement la petite crinière du petit dans les bras de sa mère, puis il partie travailler. Une nouvelle journée qui s’annoncerait bien longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 132
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   Jeu 5 Avr - 19:08

Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
Malia était dans un état assez particulier. Elle était totalement sortie de ses gonds mais pas à cause de l’énervement, plutôt à cause du mâle devant elle qui lui faisait définitivement bien trop d’effet pour son bien. Elle le trouvait attirant au possible en temps normal, alors avec ses chaleurs, c’était un Dieu vivant, inégalable, désirable, et tout autre adjectif du genre. Elle ne voulait qu’une chose : S’abandonner à lui. Et… Matthias n’était pas du genre à dire non à ça ! Elle avait crié son nom, plus d’une fois, arraché sa peau avec ses griffes, supplié, bref… Elle s’était totalement laissé emporter par ses chaleurs.
Après avoir lamentablement sombré à la suite d’un énième round, la Louve se réveilla dans un lit vide. Elle soupira avant de se lever, d’enfiler de quoi à peine la couvrir avant de rejoindre son homme et plus spécifiquement, ses cuisses. Elle commença un caprice mais fut très rapidement calmé par son homme, et de toute façon, le repas arrivait. Elle se glissa sur une chaise et se fit menacer pour manger. Il la connaissait bien, mais là, elle mourrait de faim et il était là, elle ne risquait pas de sauter le repas.

La louve s’occupa ensuite un peu de son fils avant de le laisser s’endormir. Il était tout fatigué parce qu’elle l’avait chouchouté toute la journée sans lui laisser le temps de dormir. Elle embrassa son front avant de rejoindre la chambre. Un dérapage plus tard, et elle dormait profondément. Elle ne s’était levé qu’une seule fois pour Evan avant de refaire corps avec sa moitié et sombrer à nouveau.
Le lendemain, lorsque le brun quitta le lit, elle grogna longuement avant de finalement le rejoindre sous l’eau. Certes, il lui avait dit qu’il ne ratterait pas le travail, mais elle n’avait pas dit son dernier mot ! Elle n’avait pas du tout envie que le Demi-Dieu quitte la suite. Oh que non ! Et elle s’était arrangée pour le garder avec elle ! Doucement, ses baisers passèrent de son cou, à son torse avant qu’elle décide de se lancer dans une nouvelle pratique. Ça avait beau être sa première fois, elle s’était appliquer pour combler son homme et tenter maladroitement de le retenir. A la place, le brun lança un round puis un deuxième avant de la reposer au sol. Chancelante, elle s’était vaguement habillé avant de rejoindre Evan. Là, elle lui donna le sein avant d’avoir droit à un dernier baiser. Il partait !

Difficilement raisonnable, Malia avait fait son possible pour ne pas recommencer à fantasmer toute la journée. Malheureusement, elle gérer très mal ses chaleurs et n’avait envie que d’une chose : Matthias. De toute évidence, elle devait marteler son mâle avec des hormones en fusion. La honte. Elle soupira doucement et tenta de se focaliser sur le repas du midi alors qu’elle lui disait de venir manger avec elle. Lorsqu’il passa la porte quelques heures plus tard, elle brisa le verre qu’elle tenait dans la main tant elle se retenait de ne pas se jeter sur lui comme un succube.

« Aie… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chaleurs : L'Alpha rattrape un an   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chaleurs : L'Alpha rattrape un an
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Matthías & Malia-