AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Double Je...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Double Je...   Dim 9 Aoû - 13:42


Double Je

FT. Phoenix & YuJin & Jaeden

Il devait être aux alentours de 20 heures quand Jaeden tapa à la porte de YuJin. Ce dernier ne tarda pas à lui ouvrir la porte. Le Coréen lui tendit alors les clefs de son véhicule et prit une voix un brin menaçante. Y’en avait clairement marre et il fallait qu’il comprenne.

« Si tu me ramènes encore ta voiture dans cet état, je t’arraches les yeux ! Nan mais tu lui as fait quoi à ta bagnole pour défoncer les amortisseurs comme ça ?! J’vais finir par te faire payer les réparations. »

Ce fut à ce moment-là qu’il remarqua Leo, mais surtout Poésie.

« T’aurais dû me dire que t’avais du monde chez toi !! »
« Arrêtes de te plaindre et viens » Dit-il avant de le tirer dans le salon et l’assoir sur une chaise. « T’es trop stressé en ce moment Jaeden ! Bref. Poésie, Jaeden mon meilleur ami, Jaeden, Poésie ma voisine. »

YuJin avait fait comme de rien été et était retourné à sa place après avoir servis un verre au nouveau venu. Jaeden reprit alors la parole.

« Je la connais déjà. Oh ! Leo vient, Jeremy m’a donné quelque chose pour toi ! »

Il n’avait pas fallu longtemps au bout de chou pour se ramener et récupérer la petite boite contenant une énorme part de gâteau pour lui. De toute façon, c’était la même chose, quand un des Park passait, Leo avait droit à une part de pâtisserie.

« Et pour moi ? Jeremy a vraiment pas de cœur ! »
« Je cite » Il mit ses mains sur les oreilles de Leo. « Ce connard a qu’à ramener son cul dans ma pâtisserie s’il veut un gâteau. Débrouilles toi avec lui. Jeremy est têtu et j’y donne raison, ça fait des semaines que t’es pas allé le voir… »

On sentait clairement l’amitié entre les deux hommes. La discussion reprit assez rapidement à trois avant que YuJin disparaisse un peu pour coucher Leo qui avait sombré dans ses bras.

« Hum… J’te montre jamais mon bon côté. Tu vas finir par croire que je suis juste un homme impulsif. »

______________________

Le jeune homme soupira dans son garage, il n’avait clairement pas envie de rester enfermer. Il faisait beau et pour une fois, il voulait bien que sa peau prenne la lumière. Il voulait se changer les idées et les garçons lui avait dit de foncer avec Poésie. Il attrapa alors son téléphone et tapa un message.

Bonjour, c’est Jaeden. C’est possible que tu m’enmenes manger les spécialités de SF aujourd’hui ? J’ai envie de prendre l’air…

Le démon s’étonnait d’envoyer ce genre de messages. D’habitude, c’était les filles qui le recontactaient, mais là, c’était lui qui faisait le premier pas et il était assez maladroit. Une fois qu’elle accepta, ils se donnèrent un point de rendez-vous et Jaeden ne tarda pas à s’y rendre, il ne fallait pas être en retard. Il aperçut la demoiselle et s’approcha d’elle.

« Désolé, j’aurais dû prévenir avant… »

Et le voilà en train d’essayer de ne pas passer pour le connard qu’il avait l’impression qu’elle voyait.

code (c) crackle bones
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Dim 9 Aoû - 13:46

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

Assise sur le fauteuil de mon salon, je feuille les petites annonces à la recherche d'un nouveau travail de jour. Le mien s'est terminée il y a quelques jours et je ne pourrais pas tenir bien longtemps avec uniquement mon travail de nuit dont le contrat se termine bientôt. Un soupire m'échappe et je rassemble mon courage. Je ne dois pas me laisser décourager, sous aucun cas. Cela ne me ressemblerait absolument pas. J'entoure au crayon les quelques annonces auxquelles je pourrais postuler. Je n'ai aucune qualification précise et la plupart du temps, je mise tout sur ma capacité à apprendre relativement vite et à travailler plus dure que nécessaire. Soudain, quelqu'un frappe à ma porte. Je dépose mon journal sur ma table basse et m'empresse d'aller ouvrir pour finalement reconnaître avec aisance Yujin, mon plus proche voisin, sur le pas de la porte. A cause d'un imprévu, il me demande si je peux m'occuper du petit Léo aujourd'hui, aller le chercher à l'école et prendre soin de lui jusqu'à son retour. Souriante, j'accepte avec le plus grand plaisirs. J'adore le petit bout et ne refuse jamais de donner un petit coup de mains à mon ami lorsqu'il en exprime le besoin. Je lui affirme que je prendrais soin de son fils jusqu'à son retour et referme la porte lorsqu'il part pour ses occupations. Je regarde l'heure, m'assure qu'il me reste un peu de temps et reprends mes recherches dans les petites annonces. Je sursaute finalement au son de mon téléphone qui sonne et reste un instant bête après avoir décroché. Eternal Beauty. La compagnie où j'ai déposé mon CV il y a plusieurs mois de cela m'appelle pour une entrevu. Je retiens des sauts de joies et accepte dans le plus grand calme. Je note l'horaire du rendez-vous qui a lieu le lendemain et après avoir raccroché je m'accorde la danse de la joie. Une entreprise de ce genre n'a jusqu'alors jamais pris le temps de me recevoir, ce ne peut être qu'une bonne chose.

C'est sur cette bonne note que l'après-midi continue et que je pars cherche Léo avec un peu d'avance. J'attends aux grilles en compagnie des autres parents et les observent en silence. Ce genre de scène est toujours tellement amusante, je trouve. On peut voir tellement de personnes différentes. Enfin, je ne m'y attarde pas davantage lorsqu'un petit bout me saute dans les bras. Je serre le petit contre moi un instant et lui demande comment s'est passé sa journée. Une journée bien remplit de toutes évidences, car une fois lancée, le petit ne cesse de parler jusqu'à en perdre le souffle. Je lui dis de ralentir un peu, amusée par son comportement si vif. Heureusement que je ne me fatigue pas en un rien de temps, car avec lui, il faut pas mal d'énergie. Il glisse sa main dans celle que je lui tends et on se met en route en toute tranquillité. Je l'écoute avec attention me raconter les moindres détails de la journée qui me semble bien plus intéressante que la mienne. Je fais un léger détour par le parc dans lequel j'ai pris l'habitude de me rendre en sa compagnie. Je lui propose un petit goûté que j'avais prévu et qu'il dévore à chaque fois. Comme quoi, j'arrive à préparer des petits trucs sans grand mal et ce même si je suis incapable de les goûter. Son goûté avalé, nous nous amusons. Cache-cache, loup. On ne se repose pas à un seul moment. Enfin, juste pour boire un peu et mieux repartir. Les rires de l'enfant résonnent aux milieux des autres dans le parc.

Finalement, il se commence à faire tard et l'énergie que Léo commence lentement, mais surement à faiblir. Nous prenons donc le chemin du retour jusqu'à son appartement. Le petit se lave les mains et commence à dessiner en toute tranquillité. L'ambiance est calme et le petit réagit immédiatement lorsque quelqu'un frappe à la porte. J'ai à peine le temps de l'ouvrir pour apercevoir Yujin que Léo a déjà sauté dans ses bras pour lui donner son dessin et lui raconter sa journée. Je souris complètement amusée avant d'être surprise par mon aîné qui m'invite à dîner. Je ne refuse pas et ne me fais pas prier. Pour être honnête, mon frigo est vide et j'aurais sans doute dû me contenter d'une pomme comme repas du soir. Le repas est calme et j'accepte volontiers un petit café pour terminer le repas. Enfin, quelqu'un frappe à la porte sans ménagement. Léo étant sur mes genoux, je ne réagis pas tout de suite en entendant une voix familière. Ce n'est que lorsque j'aperçois Jaeden sur le pas de la porte que je réagis avec un sourire poli. « Bonsoir. » Dis-je poliment après que Yujin est fait les présentations qui, dans le cas précis, n'étaient pas vraiment nécessaire. Léo quitte finalement mes genoux pour celui du nouvel arrivant et je profite d'être libre de mes mouvements pour boire mon café.

La discussion s'enchaîne jusqu'à ce que Léo tombe de fatigue et que Yujin quitte la pièce pour aller coucher le petit, nous laissant seuls Jaeden et moi. Je souris, légèrement amusée à la réplique de mon aîné. « Peut-être que je ne crois déjà. » Une petite pique légère qui est loin d'être une reproche.
----
Eternal Beauty. Une entreprise aussi impressionnante à l'extérieur qu'à l'intérieur. Assise sur un fauteuil, près de l'accueil j'attends, stressée la personne qui fera passer l'entretien. Mon coeur bat la chamade, j'angoisse plus encore qu'à n'importe lequel de mes entretiens. Si je suis prise ici, je n'aurais pas besoin de prendre un second boulot, c'est certain. Tout serait plus simple, alors je ne peux pas me permettre de foirer l'entrevus. Une idée qui me stresse de plus belle. Je tente de respirer en toute tranquillité, mais je n'entends que le bruit de la pendule qui pèse davantage encore sur la situation. Soudain, je sursaute lorsqu'une voix féminine résonne à mes côtés. « Monsieur Jenkins va vous recevoir. » Je bug. Le patron?! Je passe l'entretien avec le patron lui-même?! Ils veulent que je m'écroule avant d'avoir passé la porte de l'ascenseur ou quoi?! On m'indique le bureau en question, je salue poliment la secrétaire à l'entrée du bureau, frappe et rentre. Je fais face à un homme. Un jeune homme qui ne semble pas plus âgé que moi et qui pourtant me glace le sang. Je passe l'entretient aussi tranquillement que possible, ce qui est loin d'être réellement le cas. Je ne comprends même pas ce qui ce passe lorsque le jeune homme me dit que suis son assistante personnelle et que je commence tout de suite. Sans que je n'ai pu demander, il m'indique le chemin de la fontaine à eau, juste à côté des toilettes. J'acquiesce et sors de la pièce. Que vient-il de se passer?! Je ne comprends rien. Je suis prise, de toute évidence. Un sourire se glisse sur mon visage pour ne plus disparaître.

Ma première journée commence en toute tranquillité. Je suis le patron comme son ombre, il me fait prendre des notes, aller chercher un café dont finalement il ne veut pas. Je finis par le boire et enchaîne le reste. A ma pause du midi, je m'installe dans la cafétéria de l'entreprise et prends ce qu'il y a de moins cher. L'après-midi, les choses reprennent de plus belles. Soudain, mon téléphone sonne. Je fais une moue désolée et lis le message avec attention. Je reste un instant pour le moins bête et sursaute lorsque monsieur Jenskins m'appelle. Il me dit qu'il n'aura plus besoin de moi, de partir, car il fait de même, mais que je travaillerais plus tard le lendemain. J'acquiesce et répond par la positive à Jaeden pour goûter les spécialités. On se donne un lieu de rendez-vous et après un bref passage aux toilettes pour réordonner ma chevelure, je me mets en marche. « Bonjour. » Dis-je en le voyant approcher et souriais quelque peu amusé par sa remarque. « Cela aurait été plus pratique, c'est vrai. » En effet, si par je ne sais quel miracle mon patron ne m'avait pas laissé le reste de la journée libre, cela n'aurait pas pu avoir lieux. « Mais, j'ai eu mon après-midi, il n'y a pas de problème. » Ajoutais-je presque aussitôt.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Mar 11 Aoû - 23:11


Double Je

FT. Phoenix & YuJin & Jaeden


Jaeden avait passé des heures sur la voiture de son meilleur ami, et autant dire que ses nerfs avaient lâchés au moment où il avait vu l’état des amortisseurs qu’il avait changé quelques mois avant. Même en faisant des rallyes les pièces morflaient moins. Ça devait être le genre de mec qui monte un trottoir sans ralentir à en juger aussi par l’état des pneus. Le Coréen poussa un long soupire et une fois toute les réparations finis, il décida de passer déposer les clefs de la voiture à son ami. Après tout, celui-ci avait les clefs du garage et pourrait passer quand ça l’arrangerait.
Le démon prit une bonne douche et s’habilla avec des habits propres avant de quitter son lieu de travail. Il passa voir son frère quelques minutes et repartit avec un part de gâteau pour Leo. Finalement, il arriva dans la soirée et à peine la porte ouverte qu’il menaça clairement YuJin dans leur langue natale. Chance pour lui d’avoir ce réflexe parce qu’il remarqua la présence de Poésie. Ouf… Elle n’avait pas compris les menaces… Bon, elle avait quand même compris le temps.

Avant qu’il puisse émettre l’idée de rentrer chez lui, le barman l’entraîna à l’intérieur et l’assis sur le canapé. En moins de quelques secondes, il avait eu un verre devant lui et le loup avait fait les présentations. Ok, Yujin voulait les mettre en couple mais là, c’était un peu gros.
Ils se chamaillèrent quelques instants avant que son cadet aille coucher son fils qui avait veillé bien trop tard. Jaeden se retrouva donc seul avec Poésie et il ne put s’empêcher de vouloir affirmer qu’il n’était pas comme ça normalement. La pique de la demoiselle le fit légèrement sourire.

« Alors je tacherais de te prouver le contraire. »

Ca risquait d’être amusant, parce qu’il avait beau ne pas être spécialement méchant, il était clairement impulsif. Une vraie girouette qui perdait son calme en quelques secondes mais qui le regagnait aussi vite. Après tout, il était dangereux alors il fallait qu’il se contrôle un minimum.

« Tu gardes Leo c’est ça ? C’est vraiment gentil… YuJin parle beaucoup de toi. »

C’était une de ses sauveuses, une de celle qui avait empêché qu’il fasse une bêtise. Jaeden n’avait entendu que du bien d’elle. Elle ne méritait pas de vivre dans la peur avec lui. A cette idée, il soupira doucement et passa une main dans ses cheveux fraichement blonds. Il détestait quand son frère avait des sautes de pouvoirs et provoquer la déclaration de leur cheveux.

____________________

Jaeden se sentait étouffé dans le garage, chose qui n’arrivait que très rarement. Comme cette sensation horrible que son estomac se creusait. Lorsqu’il regarda la date du jour, il grogna… Il comprenait très bien pourquoi il avait faim, il n’avait pas mangé la veille, même pas la pâtisserie de son cadet qui avait fini à la poubelle.
Après une longue réflexion, il proposa à Poésie de lui faire goûter les spécialités de la ville. Il ne savait pas si elle était disponible et encore moins si Phoenix l’avait déjà engagé. Il se demandait presque pourquoi il avait demandé au vampire de garder un œil sur l’humaine. Mais c’était mieux comme ça, il avait confiance en lui et savait qu’il ferait son possible pour la garder en sécurité quand elle serait à l’agence. Lui s’occuperait du reste.

Lorsqu’elle accepta, Jaeden prit une bonne douche et se changea. Hors de question de sentir le cambouis ou toute autre odeur liée au garage. Il se coiffa rapidement et sortit de son établissement. Il la retrouva à leur point de rendez-vous et elle ne tarda pas à arriver. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres quand elle confirma avoir l’après-midi tranquille parce que son patron lui avait laissé. Si c’était l’ancien, il serait presque capable de lui faire un énorme câlin. Mais déjà trop dangereux et surtout pas assez viril.

« Alors je t’écoutes, tu connais sûrement mieux que moi les spécialités d’ici. En échange je t’emmènerai manger dans la meilleure pâtisserie du monde. »

D’un autre côté, Jeremy était vraiment très doué dans le domaine et il s’améliorait chaque année. Après tout, il faisait ça depuis des siècles maintenant. Alors, il faisait de véritable chef d’œuvre. Puis Jaeden se disait que comme ça, il comprendrait le petit souci de la demoiselle face à lui. Il savait qu’elle avait un problème lié à un sens voir peut-être deux mais il ne savait pas à quel point ni comment.

« Je te suis… Oh ! Tiens, j’avais trouvé dans ta voiture la dernière fois, je l’ai réparé. »

Il avait trouvé un bracelet avec la fermeture cassée. Elle y tenait peut-être. Il lui tendit alors le bijoux un peu gêné d’avoir oublié de lui rendre quand elle était venue récupérer sa voiture.

code (c) crackle bones
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Jeu 13 Aoû - 1:43

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

J'ai passé une journée entre surprise et amusement. J'ai passé la première partie à la recherche d'un nouvel emploi. Une chose au combien urgente jusqu'à ce que je sois contact par Eternal Beauty dans le but de passer un entretien. Je n'espérais jusqu'alors aucune nouvelle d'eux et fus plus que ravie du contraire. C'est sur cette note joyeuse que je vais chercher le petit Léo comme me l'a demandé Yujin au cours de l'après-midi. Je réceptionne le petit bout de chou à la sortie de l'école avant que nous dépensions un peu d'énergie à mon parc préféré. Son rire résonne à de multiples reprises jusqu'à ce que la fatigue le gagne et qu'il soit grand temps pour nous de rentrer. Après un bref moment de repos et de dessin chez moi, mon voisin et ami est venu récupérer son fils. Il me prend alors au dépourvu en m'invitant à prendre le repas. Je ne refuse pas. Mon frigo est vide et je ne peux pas vraiment m'offrir un repas digne de ce nom. Je savoure, comme je peux, le repas qui m'est offert avant de prendre un café pour terminer le repas. C'est Léo sur les genoux qu'un invité surprise se joint à nous. Jaeden. Je le salue, pour le moins surprise de constater qu'il connaît Yujin, mais je ne m'attarde pas sur ce fait.

La discussion s'enchaîne et finalement, mon voisin nous laisse seul pour coucher le petit. Je bois une gorgée de café avant de poser mon regard sur Jaeden qui se définit comme quelqu'un d'impulsif, enfin tel semble être l'image qu'il me renvois. J’opine, c'est ainsi que je le vois et au vu de mon caractère, je ne m'en plaint pas. L'impulsivité est pour moi une grande qualité, étrange, je sais. « Il me tarde de voir ça. » Répondis-je finalement lorsqu'il me dit qu'il me prouvera le contraire tandis qu'un sourire amusé se dessine sur mon visage. La réplique qui suit me surprend et me met quelque peu mal à l'aise. Pourquoi parlerait-on beaucoup de moi?! Je suis simple et aider ceux qui sont pour moi comme une famille me semble normal. « Ils sont comme une famille pour moi, c'est normal. » Une réponse simple. Il est vrai qu'il en est ainsi depuis longtemps. N'ayant plus vraiment de familles de sang, Yujin, Léo et Alana en représentait l'équivalent.

------------------

Je me réveille tôt, me prépare avec soin pour mon entretien. Un entretien qui se déroule à une vitesse impressionnante devant un homme qui fait froid dans le dos sans même donner l'impression d'être plus vieux que moi. Finalement, je me retiens de sauter de joie lorsqu'il me dit que je commence dans la minute. Le reste de la journée est pour le moins active. Je suis le patron comme son ombre, prends des notes et j'en passe. Un travail parfait pour la grande hyperactive que je suis. Parfois, au cours de la journée, je m'interroge sur la raison qui a poussé Eternal Beauty à me prendre parmi nous et surtout au rang d'assistante personnelle du grand patron dès mes débuts. Une interrogation qui se perd à chaque fois tandis que mes tâches se succèdent.

L'après-midi s'entame lentement lorsque je reçois un message. Je n'ai pas le temps de regarder que monsieur Jenkins me dit qu'il prévoit de sortir et qu'il n'aura donc plus besoin de mes services. J'acquiesce, souriante et polie avant de regarder le fameux message. Je reste un instant surprise par ce dernier et accepte avec le plus grand plaisirs. Je n'ai pas le temps de repasser chez moi, mais je fais un détour par les toilettes pour me refaire une beauté avant de partir. Je salue mes collègues et m'engouffre dans les rues jusqu'au lieu de rendez-vous convenue avec Jaeden. Je le salue et lui lance une légère pique. Je suis taquine, je ne peux pas m'en empêcher. « Tentant. » Dis-je à sa réplique concernant les pâtisseries, si seulement je pouvais en avoir le goût. Je repousse cette idée et pense aux spécialités de ma ville natale. Cela fait tellement longtemps que je n'en ai pas mangé que je dois me plonger dans mes souvenirs. « Le Café Flore est apprécié. Il serve le meilleur café de la ville et leur carte donne l'eau à la bouche avec un choix impressionnant. » Répondis-je finalement après un bref moment de réflexion.  Je me mets aussitôt en marche avant d'être surprise par Jaeden qui parle d'un bracelet. Je me fige, fixe mon poignet. Je l'avais complètement oublié. C'est ça de ne pas sentir la présence d'un bijoux sur ma peau. « Merci. » Dis-je d'une voix douce semblable à un murmure tandis que je récupère le bijoux. Je le fixe un instant, me perd dans mes pensées et le glisse dans la poche de ma veste. « On y va.  » Je retiens mes émotions, nostalgique et me remet en marche.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Mer 16 Sep - 21:59


Double Je

FT. Poésie & Jaeden

Jaeden essaya tant bien que mal de ne pas passer pour un être impulsif et pourtant c’était ce qui le définissait le mieux. Son démon était malheureusement bien plus présent qu’il le voulait mais rien à faire, il serait toujours comme ça et il avait appris à plus ou moins vivre avec. La réponse de Poésie le fit sourire, ça sonnait dans ses oreilles comme un défi et il était très mauvais joueur…
Puis finalement, il parla du fait d’avoir déjà entendu parler d’elle à plusieurs reprises. YuJin lui devait beaucoup et sans elle, il aurait sûrement fait pas mal de connerie. Une véritable famille, chose qu’il ne connaissait que par le biais de ses amis, probablement comme elle au vu de sa réaction.

« YuJin est attachant… »

Tellement attachant que c’était une des raisons qui avait fait que les jumeaux étaient resté un peu plus longtemps que d’habitude. Jaeden passa une main dans ses cheveux avant de soupirer faiblement. Il avait tellement envie de retrouver un peu la sensation d’une famille, mais il avait l’impression que son cœur était tellement fermé et noir qu’il ne pourrait ressentir ça une nouvelle fois. Malgré les années, il s’en voulait encore et les humains restaient des êtres faibles, fragiles, voué à mourir…
Le loup-garou revenu dans la pièce et le démon pu sentir un regard un peu trop pesant sur lui. Ses joues avaient presque rougis.

« T’as pas mangé depuis combien de temps ? »
« Je mange avec Jeremy ce soir, je vais rentrer » Marmonna-t-il
« Ouais, ouais… »
« J’vais rentrer, il dois m’attendre, bonne soirée. »

Jaeden était clairement mal à l’aise, il n’aimait pas qu’on le titille à propos des repas qu’il sautait et des journées passées enfermé au garage. Il se leva finalement et attrapa sa veste, il l’enfila avant d’embrasser Poésie et taper amicalement son meilleur ami. Finalement, il rentra chez lui et profita du reste de la soirée avec Jeremy.

______________________________

Par chance, alors qu’il avait l’impression que le garage devenait étroit, Poésie accepta de l’emmener découvrir les spécialités de la ville. Le jeune homme n’avait jamais vraiment eu l’occasion de manger en extérieur… Et puis en bon Coréen, il avait tendance à finir dans des restaurants asiatiques quand il avait l’occasion de sortir.
Il prit une bonne douche, se prépara rapidement et rejoignit l’humaine au point de rendez-vous. Il avait encore du mal à accepter son besoin de la voir. A l’inverse de Jeremy, il détestait se sentir faible mais vivant. Et puis tous ses réflexes étaient amoindrit quand elle était près de lui. Un frisson le parcouru à l’idée de ne plus être capable de contrôler ses dons une partie de la journée… Mais bon, il ressentait quelque chose pour elle et avait dû mal à se dire qu’elle pouvait fréquenter un autre homme. Jaloux… Il devenait jaloux, chose qui était bien trop humaine pour lui.

Finalement, il rejoignit Poésie et s’excusa pour l’invitation trop rapide. Il l’écouta parler d’un restaurant, le Café Flore. Il en avait entendu assez régulièrement parlé mais n’y avait jamais été. Il accepta avant de se rappeler du bracelet qui était tombé dans la voiture et qu’il avait réparé. Il lui rendit et ils prirent route vers le fameux café. Par chance, arrivée là-bas, il n’y avait pas beaucoup de monde. Il s’installèrent en terrasse, après tout, Jaeden avait dit avoir besoin de prendre l’air, autant ne pas s’enfermer. Un serveur ne tarda pas à prendre leur commande, tiens… Un démon, un demi, comme lui, mais il n’avait pas l’air d’avoir remarqué et tant mieux pour lui. Une fois les boissons arrivées, le fils d’Aokin grimaça légèrement, la boisson était vraiment sucrée et glacée. Et il n’en avait pas l’habitude. Adorable. Malheureusement, Poésie, encore une fois, n’avait pas vraiment réagit, et sans le vouloir, son esprit sonda celui de l’humaine… Et… Il comprit alors la raison de quelques réactions. Elle n’avait plus la partie liée au goût de réactive comme celle lié à la douleur en général.

« Hum… J’peux te poser une question indiscrète ? »

Lui et sa franchise… Ça allait foutre un froid, il en était certain, mais il avait besoin de savoir.

code (c) crackle bones
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Lun 12 Oct - 18:08

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

Je me réveille assez tôt, l'estomac noué en prévision de mon entretient avec Eternal Beauty. Voilà plusieurs mois que j'ai déposé mon CV dans cette grande entreprise sans avoir la moindre réponse et comme une chance sans nom, hier il m'appel pour un entretient.  Je saute sur l'occasion, bien entendu et ce matin c'est l'angoisse. Un travail à plein temps dans ce genre d'entreprise me permettrait de ne pas enchaîner plusieurs travail pour pouvoir payer mon loyer et manger convenablement. Après une longue douche et une préparation intensive, je me mets en route vers l'entreprise ou le PDG en personne me reçoit. Un homme qui semble avoir mon âge, un regard mystérieux avec un côté sombre presque terrifiant. L'entretient est cours comme une simple formalité avant que le poste me soit tout simplement attribué. Je reste bête sur l'instant, mais redouble d'énergie pour le reste de la journée. Assistante du PDG directement. Surprenant et pourtant je ne m'en pleinds pas. Un emplois du temps flexible, une paye conséquente. Un travail qui demande de bouger en permanence, prise de notes, etc... Le travail parfait. Finalement, en début d'après-midi, monsieur Jenkins me convoque dans son bureau pour me dire de prendre ma journée, car il a prévu de partir plus tôt. Je le remercie et réponds aussitôt au message de Jaeden reçu un peu plus tôt pour qu'il goûte les spécialités de la ville. J'accélère une fois encore, passant par les toilettes pour être un minimum présentable et cours jusqu'à notre lieu de rendez-vous.

Je salue poliment Jaeden qui s'excuse pour cette invitation totalement improvisé. Je lui dis qu'il n'y a pas le moindre problème, que c'est un plaisirs. Je lui parle finalement du café Flore qui a une carte impressionnante et dont les cafés sont particulièrement délicieux. Enfin, je ne suis certaine de rien n'ayant pas la possibilité de connaître le goût de quoique ce soit. Alors que je m'apprête à me mettre en marche, Jaeden attire mon attention sur un bracelet qu'il avait ramasseé dans ma voiture et qu'il avait complètement oublié depuis. Je le remercie, sentant que les souvenirs liés à ce simple objet me remonte lentement en mémoire. Nostalgique, j'ouvre la marche jusqu'à notre destination où nous prenons place en terrasse. Prendre l'air étant le mettre mot de cette sortie, nos places étaient parfaitement adaptées. Un serveur ne tarde pas à prendre nos commandes. Un café glacé pour ma part. Le service rapide ne nous permet pas vraiment de discuter avant l'arrivée des boissons. Je bois lentement, légèrement amusée par la mimique qui se dessine sur le visage de mon aîné à cause de la fraîcheur de sa boisson. Lorsqu'il prend la parole, je ne sais pas pourquoi, mais je sais que j'ai gaffer. Ma boisson était peut-être aussi fraîche que la sienne. Zut. J'hésite un instant à lui accorder sa question. ❝ Ca dépend de la question. ❞ Répondis-je à la fois honnête et inquiète.  

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Ven 16 Oct - 12:02


Double Je

FT. Poésie & Jaeden


Jaeden avait besoin de sortir et sans savoir pourquoi, c’était vers Poésie qu’il s’était tournée. D’un autre côté, proposé quelque chose à Phoenix à cette heure était impensable, Jeremy et YuJin devait sûrement bosser et Elian devait encore être à l’autre bout du monde à se taper les meufs les plus sexy qu’il croisait. Il poussa un long soupire et une fois la réponse reçu, il se changea rapidement pour rejoindre la brune.
Elle lui proposa d’ailleurs rapidement le café Flore. Il en avait entendu parler, son jumeau avait eu beaucoup d’échos de cet endroit. Mais avant qu’ils prennent route, le Coréen donna à sa cadette un bracelet. Un bijou qui était dans la voiture quand il l’avait réparé et qu’il avait gardé parce qu’il était abîmer. Elle devait beaucoup y tenir au vue de l’usure. D’ailleurs, il avait presque pu sentir un soulagement quand il lui avait tendu.

Rapidement, ils se dirigèrent vers le café et s’installèrent en terrasse. Après tout, Jaeden avait besoin de prendre des couleurs. Son corps n’avait pas croisé le soleil depuis des jours et à sa gueule de déterré, il faudrait sûrement plus d’une journée pour qu’il aille mieux. Bizarrement, il se disait que Poésie allait l’aider pour ça. Ils étaient liés, il le sentait, et n’arrivait pas à l’expliquer. Elle lui plaisait, avait un sourire plus que charmant et ses yeux était d’une telle beauté qu’il avait dû mal à s’en détacher.
Finalement, ils commandèrent chacun une boisson glacée. Il faisait encore beau, autant en profite. Le jeune homme prit un thé glacé à la menthe, chose qu’il adorait. Et une fois les boissons arrivées, il en but une gorgée. Jaeden regretta amèrement de ne pas avoir attendu. Son thé était si froid qu’il avait senti une vive douleur niveau de son front. Et puis c’était sucrée, trop pour lui. Le jeune homme d’apparence froide avait eu une mimique enfantine l’espace de quelques secondes. Poésie quant à elle n’avait pas vacillé d’un poil. Elle n’avait pas l’air de ressentir la moindre sensation. Si bien que sans même s’en rendre compte, son esprit avait sondé celui de la demoiselle. Une partie des sensations ressentis n’arrivaient pas à destination. Cela expliqué plusieurs choses…
Malheureusement, il avait besoin de l’entendre.

« Tu ne ressent pas tout non ? Désolé, si tu ne veux pas y répondre, c’est normal. Jeremy à raison, j’suis trop direct… »

Curieux aussi.
Pouvait-il y changer quelques choses ? Ses pouvoirs étaient puissants après tout. Mais si elle ne lui disait rien, il ne pourrait rien faire. Et puis, avant même d’y penser, il devrait lui parler de sa condition particulière. Rien qu’à cette idée son estomac se serra. Dès qu’elle apprendrait sa vraie nature, elle fuirait, comme la plupart des personnes qui l’apprenaient. Etre le fils du roi des Ténèbres n’était pas facile à porter.

code (c) crackle bones
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Jeu 22 Oct - 20:44

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

Installée à la terrasse d'un petit restaurant/café, je fais face à Jaeden. J'ai été légèrement surprise de recevoir son message, presque autant que d'avoir un travail d'assistante personnelle du grand patron à Eternal beauty. Deux agréables surprises pour une journée magnifique. Un serveur ne tarde pas trop à venir prendre nos commandes. Je demande un café galcé et mon aîné mise également sur une boisson fraîche. Les boissons ne tardent pas elle aussi. Je bois aussitôt une gorgée et ne tarde pas à regretter la chose. J'ai agis beaucoup trop naturellement en présence de Jaeden, je n'ai pas mimé cette sensation de fraîcheur que j'ai oublié depuis longtemps. Je suis persuadée de cette erreur lorsque Jaeden demande s'il peut me poser une question indiscrète et plus encore lorsque celle-ci claque. Mon coeur s'accélère, je pose mon verre sur la table. Je fuis toujours cette discussion et ce même si je suis ainsi depuis près de six ans.

Je laisse le silence se prolonger, légèrement mal à laisse face à cette interrogation, face à ce sujet que je n'aime pas aborder. Je me montre hésitante à lui répondre et pourtant, une partie de moi en ressent l'envie. ❝ La plupart des personnes ne s'en aperçoivent pas, j'ai toujours trouvé qu'il en était mieux ainsi. ❞   Répondis-je légèrement hésitante en jouant avec mon verre. Je fuis quelque peu son regard, ne souhaitant pas y voir la pitié qui traverse les iris de ceux qui le découvre. Je n'ai jamais aimé être vu qu'à travers cette caractéristique avec laquelle j'apprends à vivre avec, encore aujourd'hui. Je m'en amuse là plupart du temps, y trouvant un côté rassurant, mais c'est surtout quand la personne face à moi n'est pas au courant. ❝ Comment as-tu deviné? ❞   Curieuse, je ne peux pas m'empêcher de poser la question. Je veux savoir ce qui m'a trahit pour ne pas refaire la même erreur et que cette situation gênante se produise à nouveau.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Sam 14 Nov - 22:26


Double Je

FT. Poésie & Jaeden


Le silence s’abat quand Jaeden posa la question. Il s’en voulait déjà. Il n’aurait pas dû, c’était déplacé et elle devait sûrement se sentir terriblement mal à l’aise. Elle hésitait à répondre, il le sentait, son esprit était confus. Il n’aimait pas ça. Puis Poésie prit la parole, il était soulagé. La réponse le fit doucement sourire, la plupart des humains… Les êtres surnaturels avaient tendance à avoir des dons qui leur permettait de voir ce petit détail.
La brune repris la parole, prenant de cours le Coréen qui la regarda. Elle évitait son regard. Son cerveau se mit à chauffer pour qu’il puisse trouver une raison valable sans mettre en danger sa condition de démon. Puis un éclair de génie le traversa : Jeremy ! Son frère avait le même genre de problème, il ne sentait ni le froid ni le chaud, et ça malgré les années.

« Mon frère à le même genre de problèmes. Il ne ressent ni le froid, ni le chaud. C’est pour ça que je l’ai remarqué. Encore désolé, j’aurais pas dû te le demander. Mais ne t’en fais pas, tu ne changes pas à mes yeux, je me fiche de ce genre de détails. »

Oui, il s’en fichait, il vivait avec depuis des années à cause de Jeremy et pourtant, il n’éprouvait aucune pitié pour son frère, il était normal malgré ce problème. Et puis, ce n’était pas le genre de Jaeden d’éprouver ce sentiment. C’était une faiblesse qu’il avait rapidement appris à mettre de côté. Le Coréen avala une gorgée de sa boisson avant de regarder la demoiselle. Comment la rendre moins mal à l’aise ? Il frissonna quand une idée germa dans son cerveau. Il allait se mettre bêtement en danger.

« Et si moi aussi je te disais un secret ? On serait à égalité, non ? J’ai pas envie que tu sois mal à l’aise avec moi. » Il la regarda « Tu crois en la magie ? »

Si jamais elle disait non, il passerait pour un fou. Pourtant, il avait la vague impression qu’elle y croyait au fond d’elle. Et puis, il pouvait très bien lui prouvé que ça existait. Malheureusement, ça risquait de fortement l’effrayer et le but n’était pas qu’elle ait peur de lui, mais qu’elle n’ait plus cette sensation de gêne avec lui. Ils étaient liés et Jaeden se devait de faire en sorte que leur relation soit la meilleure possible pour pouvoir la protéger .

code (c) crackle bones
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Ven 20 Nov - 21:17

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

Un sujet personnel est lancé. L'un de ceux dont je ne pensais pas abordée avec Jaeden, pas avant fort longtemps en tout cas. Le sujet de mon incapacité à ressentir le moindre contact, la moindre douleur. Je n'aime pas en parler. Certes, il m'arrive de m'en amuser, mais c'est surtout un moyen de me rassurer et c'est toujours face à des personnes qui n'ont pas la moindre idée de cette particularité. Déposant mon verre sur la table, je fixe le liquide à la recherche du courage d'en parler. Pourtant, quelque chose me dit que je peux lui faire confiance et que la pitié que je craints tant n'apparaîtra pas dans son regard. Après quelques instants de silence, j'ose me lancer, indiquant que peu de personnes arrivent à s'en rendre compte et que j'ai toujours préféré qu'il en soit ainsi.

Maintenant, je m'interroge. Comment a-t-il réussit à le deviner? Je suis pourtant toujours sur mes gardes, jouant le rôle de la personne absolument normal. La question m'échappe. Je ne veux plus refaire les mêmes erreurs. Cependant, sa réponse n'est pas la chose chose que je redoute. Sa réaction l'est tout autant. Sa réponse m'apaise donc. Son frère, celui que j'ai dû brièvement croisé au garage, à le même problème que moi avec quelques variantes. Je bois une nouvelle gorgée de ma boisson, acquiesçant. Vivre en compagnie d'une personne qui ne ressent ni le chaud, ni le froid. Il doit y être habitué et le voir sur une autre personne doit être aisé.

Je délaisse finalement ma boisson du regard, plus curieuse que jamais, lorsque Jaeden reprend la parole. J'acquiesce en silence à son idée. Autant être mal à l'aise tous les deux, la balance sera ainsi rétablie. Je fronce légèrement les sourcils, pensive à son interrogation. Est-ce que je crois à la magie? Une question plus difficile qu'il ne peut le laisser paraître. ❝ Euhm... D'une certaine manière sans doute. Je ne crois pas aux sorcières et autres contes de fée... Mais, je veux bien croire aux esprits et au destin. ❞   Répondis-je toujours quelque pensive, me demandant bien à quoi peu bien mener cette question légèrement étrange.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Ven 20 Nov - 21:45


Double Je

FT. Phoenix & YuJin & Jaeden


Une question délicate… Jaeden ne pensait pas que ce genre de chose allait se produire ce jour-là. Finalement, elle accepte de lui répondre en se montrant mal à l’aise. Chose qu’il peut totalement comprendre. Elle était percée à vif. Finalement, lorsqu’elle lui demande comment il s’en est rendu compte, son cerveau trouve une solution : Jeremy. Effectivement, son cadet avait des dons qui avaient bloqué une partie de ses sensations. Ca s’améliorait avec le temps, mais définitivement le froid ne lui faisait rien, aucun frisson ou quoi. Rien…

La sentant quand même mal malgré la réponse, le démon décida de se mettre à vif lui aussi. Parler d’une chose qui le mettrait dans le même état serait une bonne chose. Le jeune homme posa alors une simple question. Une question qui pourrait le faire passer pour un fou. Mais bizarrement, il se disait que la réponse serait positive. Le Coréen sourit en entendant la réponse. Ouf… Au moins elle y croyait un minimum. Malheureusement maintenant, il devait lui prouver. Ses joues rougirent légèrement alors qu’il réfléchissait à quoi faire. S’il lisait ses pensées, elle risquait de se sentir encore plus mal à l’aise… Que faire ? Une idée germa dans son cerveau, il pouvait solidifier ses ombres, autant en profiter.

« Donne-moi ta main. »

Lorsque la demoiselle accepta il prit sa main dans la sienne et il se concentra. Des ombres commencèrent à se glisser doucement aux creux de la main de sa cadette avant de former une boule qui bougeait dans tous les sens. Au fur et à mesure, une forme se dessina, laissant finalement une rose d’ombres retomber dans la main de la demoiselle. Il relâcha doucement Poésie avant de prendre son verre et boire une gorgée la laissant accepter la chose. Lorsque leur regard se croisèrent, Jaeden eu un sourire amusé, tellement humain malgré sa condition. Elle n’avait pas l’air effrayé, il aurait plutôt dit surprise de voir que ça existait réellement.

« C’est pour toi. »

Le prince des Ténèbres ne voulait pas révéler sa condition de démon. C’était connoté négativement sur Terre, alors qu’il pouvait y en avoir des bons. Le jeune homme soupira faiblement, il avait senti la puissance de ses pouvoirs s’affaiblir. Poésie provoquait ça et c’était assez perturbant. Très perturbant. Il ne s’était jamais sentit faible, sauf en sa présence. Mais, il se sentait tellement bien avec elle qu’il pourrait l’accepter.
Quelques instants plus tard un serveur arriva pour apporter les plats qu’ils avaient commandés plus tôt. Jaeden fut mal à l’aise un instant. Elle ne pourrait pas profiter du repas… Et elle serait terriblement mal à l'aise et ça, ça ne devait pas être le cas !

« Et si on allait faire un tour à la place ? »

code (c) crackle bones
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Ven 20 Nov - 22:09

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

De surprise en surprise. Jaeden a réussis à découvrir mon secret, celui que je n'aime pas évoque, celui que je redoute quelque peu. Le manque de sensation physique, de douleur et de goût. Une caractéristique qui attise parfois, ou plutôt souvent, la pitié dans le regard des autres. Ce n'est pas le cas dans le regard de mon aîné. Je ne sais pas si ce n'est pas ce qu'il vit en compagnie d'une personne plus ou moins comme moins depuis toujours ou bien si la pitié n'est tout simplement pas son genre. Dans les deux cas, bien que la conversation met mise clairement mal à l'aise, je ne craindrais plus de croiser son regard pur y recroiser ce sentiment que je déteste tant. Faisant montée ma curiosité d'un cran, il me propose d'équilibrer les choses, de me confier quelque chose qui risquerait de le mettre mal à l'aise à son tour. J'acquiesce en silence à cette idée avant de me montrer particulièrement pensive à son interrogation. Mon point de vue sur la magie. Je ne crois pas aux lutins, aux sorcières et autres créatures tout droit sortit des contes de fées, mais je veux bien croire à l'existence d'une magie tout autre. Les esprits, le destin. Enfin, je me demande à quoi peu bien mener cette question. Va-t-il me révéler qu'il fait des tours de passe-passe le week-end entre deux réparations de voiture? Sur le sujet, je ne vois pas ce qui pourrait le mettre mal à l'aise.

J'ose un sourcil, surprise par sa requête. Sans détacher mon regard de lui, je lui tends ma main et attends. Je ne ressens pas son contact, mon regard se rivant lentement sur l'ombre qui se glisse au creux de ma main. Je me fiche littéralement, retenant ma respiration devant la vision étrange qui se dessine devant moi. Mes yeux dérivent sur Jaeden, puis sur l'ombre qui semble prendre forme selon la volonté de mon aîné. Je reste sans voix lorsqu'une fleur sombre se dépose au creux de ma main. Je ne bouge pas d'un cil, perdue. Émerveillée, terrifiée. Je ne sais pas vraiment ce que je dois ressentir à cet instant même. ❝ Tu... Co... Tu.... Comment as-tu fais?!  ❞   Je prononce ces mots tandis que ma voix monte dans les aiguës, entre deux bégaiement, entre deux aller-retour entre la création et son créateur. Je ne vois pas quoi dire d'autres. En quelques secondes, Jaeden a chamboulé toutes mes croyances.

Je referme ma main sur l'étrange fleur, tentant désespérément de la ressentir. Une tentative inutile dont je ne ressent plus le besoin depuis si longtemps. Je tente de m'assurer que ce n'est pas une illusion, que cette chose est bien là, dans ma main, réelle. Concentrée sur l'ombre en forme de fleur, je n'ai pas réagis lorsque le serveur a apporté les plats et il m'a fallu quelques instants pour comprendre que Jaeden m'a proposé une alternative. Marcher. J'ai tellement de questions qui se bousculent dans mon esprit que la proposition me semble alléchante. Mon regard se pose sur les plats, je me sens mal de gâcher ainsi, mais après tout ça, je doute de pouvoir en profiter ou bien faire semblant d'en profiter. ❝ Je veux bien. ❞   Dis-je dans un souffle comme encore sous le choc de la porte qui vient de s'ouvrir à moi, celui d'un tout autre univers.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Ven 20 Nov - 22:40


Double Je

FT. Phoenix & YuJin & Jaeden


Poésie était mal à l’aise, et Jaeden refusait que cela soit encore le cas un moment. Il n’éprouvait pas de pitié pour elle et n’en ressentirait sûrement jamais. Il décida cependant de se mettre mal à l’aise à son tour pour ne pas que la demoiselle reste en position de faiblesse. Il posa alors une simple question : Croyait-elle en la magie ? Une question qu’on poserait à un enfant, mais Jaeden était vraiment sérieux. Après tout, c’était le seul sujet qui pouvait le mettre en situation de mal être, avec la famille en général.
Lorsqu’elle avoua ne croire qu’au destin et aux esprits, le Coréen eu un sourire. Elle était naïve, comme la plupart des humaines, et il adorait ça. Il pourrait lui ouvrir les yeux sans pour autant l’effrayer. Elle accepta sa requête et en l’espace de quelque seconde, le démon créa une rose d’ombre qui retomba dans la main de la brune. Elle était à la fois terrifiée et émerveillée, une réaction normale.

« Secret … Mais j’espère que la rose te plaît. »

Comment lui dire qu’il était un démon, qu’il avait besoin d’elle. C’était hors de question pour le moment. Finalement, les plats arrivèrent et Jaeden proposa à Poésie de partir. Elle ne voudrait sûrement pas feinter sa manière de manger, et serait terriblement mal à l’aise. Lorsqu’elle accepta, il avala le reste de sa boisson et se leva déposant l’argent du repas.
Il prit sa veste et attendit la demoiselle avant de prendre route. Autant balader, ils étaient tous les deux plutôt mal à l’aise et rester à se regarder droit dans les yeux ne seraient pas possible. Elle regardait encore la rose et Jaeden avait bizarrement un sourire satisfait aux lèvres.

« J’espère que je ne t’ai pas effrayé… »

Il ne sentait pas si elle avait peur de lui ou non. Mais elle n’avait pas fuis alors ça ne devait pas être le cas. Elle pensait à tellement de choses qu’il n’arrivait pas à comprendre ses sentiments. Malheureusement, il n’avait pas eu le temps d’entendre la réponse que tous ses sens s’étaient mis en alerte. Des démons et à croire ce qu’il sentait, ils étaient suivit. Et merde… Jaeden attrapa doucement la main de sa cadette pour accélérer le pas. Hors de question qu’ils soient pris au piège. Le garage et son appartement représentait les endroits les plus surs pour protéger Poésie.
Il s’en voulait déjà, il venait de la mettre en danger bêtement. Il n’aurait pas dû vouloir la connaître, il n’aurait pas dû chercher à la protéger. Maintenant, il était attaché à elle. Son sceau vibrait en lui, indiquant que le danger s’approchait de plus en plus.

A peine avaient-ils tournées qu’ils se trouvèrent face à un groupe de personne. Jaeden avala péniblement sa salive. La protéger, c’était sa seule et unique option.

« Et merde… »

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Ven 20 Nov - 23:10

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

Mon malaise dû à la révélation de mon secret a laissé place à un tout autre sentiment tandis que Jaeden exécute son ''tour de magie''. Je suis à la fois terrifiée et émerveillée devant l'ombre qui se dresse dans les airs, se mouvant pour prendre la fleur d'une rose qui retombe lentement au creux de ma main. Je bégaies un semblant de réaction, lui demandant comment il a pu faire une telle chose. Je ne détourne pas mon regard de sa réaction, peu ravis de la réponse au combien mystérieuse qu'il prononce. Un secret. ❝ Si elle me plait?! ❞ Je le fixe que s'il est devenu fou avant de reporter mon regard sur l'ombre en forme de rose. Elle est absolument magnifique. Étrange, terrifiante et déconcertante, mais absolument fabuleuse. Je n'arrive pas à m'en remettre, à faire le tris dans les questions et les sentiments qui se bousculent dans mon esprit. Je ne sais pas vraiment comment je dois réagir à cet instant même. Plus encore, je désespère à l'idée de ne pas pouvoir ressentir cette chose. A-t-elle la même texture que les fleurs que je touchais autrefois? Est-ce complètement différent? Concentrée, je ne remarque absolument pas la présence du serveur et met quelques instants avant de réellement réagir à la proposition de Jaeden. J'ai tellement de questions que manger est passé en second plan. Je jette malgré tout un regard désolé au plat, n'aimant pas vraiment gâcher la nourriture, mais je ne m'en sentais pas vraiment d'humeur. J'accepte finalement la proposition d'une voix qui laisse à penser que je suis encore sous le choc des derniers événements.

Je me relève avec une certaine maladresse, incapable d'atténuer ma fascination pour la rose, pour cette révélation, pour Jaeden qui vient de me lâcher plus qu'un simple secret. La balance n'est absolument pas rétablit. Je n'ai rien d'aussi puissant pour me mettre mal à l'aise. Je marche aux côtés de Jaeden, pus intéressée par la rose que par la route que nous empruntons. Lorsque sa voix résonne, j'arrive enfin à en détacher mon regard pour le poser sur cet être plus mystérieux encore que je ne pouvais l'imaginer. ❝ Effrayée n'est pas tout à fait le mot... Intriguée serait le mot parfait, je pense. ❞ Répondis-je avec honnêteté. Certes, la découverte de nouvelles choses à toujours un côté terrifiant, mais ce n'est en aucun cas lui qui m'effraie, non, il me rend plus curieuse encore à son propos. Alors que je me reconcentre sur l'ombre en forme de rose, une sensation étrange me parcours. Une pression sur une main, une impression de froid sur la seconde. Mon coeur s'accélère. Je comprends... J'ai peur de comprendre les raisons de sensation lorsque je remarque que Jaeden avance la cadence. Là, je suis terrifiée. Mon regard glissant de l'une de mes mains à la seconde, je ne peux y croire.

On tourne dans la rue lorsque je m'apprête à interpeller Jaeden autant que la raison qui le pousse à accélérer ainsi que la raison des sensations étranges qui me traverse. Un groupe de personnes aux regards sombres se dresse devant nous. Jaeden se fige et je fais de même. Les sensations disparaissent lentement. ❝ Jaeden... ❞ Un seul et unique mot qui exprime mon inquiétude quant à la situation dans laquelle nous nous trouvons, tentant désespérément de comprendre ce qui se passe au juste. Le monde que je viens de découvrir, celui qui m'a semblé si merveilleux ne l'est peut-être pas tant que ça. Je ne vais pas tarder à le découvrir.

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Ven 20 Nov - 23:51


Double Je

FT. Phoenix & YuJin & Jaeden


La rose semblait plaire à Poésie, ou du moins, elle la fascinait. Elle avait d’ailleurs beaucoup de mal à s’en détacher. Jaeden ne savait pas vraiment comment interpréter ça mais il le prit positivement.
Finalement lorsque le repas arriva, ils décidèrent de partir. Poésie ne voudrait pas feinter manger devant lui, et il n’avait plus vraiment envie de manger. Et rapidement, ils avaient commencé à déambuler dans la ville. Ce fut Jaeden qui brisa le silence demandant à l’humaine si elle était effrayé. Il n’arrivait pas à ressentir ses sentiments. Elle était confuse et le reste se bousculait tellement qu’il avait préféré ne plus sonder son esprit.

La réponse à sa question le fit sourire. Une réaction typique des humains : La curiosité. Un truc qu’ils n’arrivaient pas à contrôler. Elle avait l’air de vouloir en savoir tellement plus. Tellement de chose qu’elle découvrait. Qu’elle apprendrait à connaître avec le temps. Le Coréen n’était clairement pas la meilleure personne pour lui faire découvrir la magie, mais au moins, elle serait initiée.

« Si tu veux poser des questions, tu peux… Mais je te garantis pas de répondre à tous. »

Après tout, même en étant le fils d’Aokin, il avait des lacunes sur le monde des Ténèbres, mais surtout, il ne s’y connaissait pas tellement en sorcière. Il était plutôt nul dans le domaine d’ailleurs. Mais les questions basiques revenaient souvent du type : « Tout le monde peut l’être ? ». Comme si Harry Potter marquait la référence dans le domaine.
Malheureusement, quelques secondes plus tard, Jaeden accéléra le pas en attrapant la main de Poésie. Ils étaient en danger, il le sentait, tout son corps était en alerte. Et à peine tourna-t-il dans une rue qu’il se retrouva face à des démons avec son Seuwan. Son corps s’emportait. Il ne pouvait pas la perdre et embrasser sa vie de démon si facilement. Surtout que si elle mourrait, il risquait de devenir un nouveau chef très violent. La voix de sa cadette le fit frémir. Elle avait peur. La magie ne représentait plus quelque chose de merveilleux tout d’un coup.

En quelques secondes, ils s’étaient retrouvés dans une impasse. Jaeden devant Poésie alors qu’il savait très bien que ça ne changerait rien. Une attaque partit des camps adverses, et un mur d’ombre se créa devant eux. Le Coréen remerciait son don d’être totalement autonome en situation de stress. Ils avaient échangé des coups, mais seul, il ne pourrait pas les protéger éternellement. Sa seule solution était de l’emmener chez lui par une porte. Problème, ça lui pompait trop d’énergie, les mettant à nu quelques secondes. Le risque était à prendre… Il n’avait pas d’autres options.
Concentrant toutes ses forces, le fils des Ténèbres pu créer une bref et sans tarder, il attrapa Poésie pour y passer. A peine quelques secondes plus tard, ils étaient chez Jaeden qui machinalement bougea un cristal près de sa porte pour créer un champ de protection autour de l’appartement.

Lorsqu’il reporta finalement son attention sur Poésie, elle était au sol. Il poussa un grognement et s’approcha d’elle. Des blessures. Par sa faute. Jaeden se mordit la lèvre et se précipita dans sa salle de bain prendre son kit de secours. Il fallait la soigner et aucun de ses dons ne lui permettait de guérir ses blessures. Il devait passer par la méthode humaine et il n’était pas très doué. Malgré tout, il avait réussi à bander ce qui devait l’être et désinfecter ce qui devait l’être aussi.
Jaeden ramena ses jambes contre son torse assis à côté de la demoiselle et posa son front contre ses genoux. Il s’en voulait terriblement. Mais au moins, ils étaient en sécurité maintenant. Assez pour qu’il puisse faiblir doucement. La « téléportation » lui avait demandé tellement de force que maintenant, il avait l’impression qu’il allait sombrer lui aussi. Mais il ne pouvait pas… Il fallait la surveiller.

« Réveilles-toi, je t’en supplie. » Murmura-t-il

Il écoutait les battements de son coeur pour se rassurer.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Sam 21 Nov - 0:17

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

La rose me fascine tellement qu'il me semble ne pouvoir en détourner le regard. Elle représente tellement. La manifestation d'un tout nouveau monde, d'un monde de magie, mais aussi la confiance de Jaeden d'une certaine manière. Jamais il n'aurait pu me révéler un tel secret sans craindre que je ne prenne la fuite ou bien encore que je me mette à délirer en le criant sur les toits. La confiance qu'il place en moi me surprenant et me rassure quelque peu dans la manière dont je dois prendre les choses. Les questions s'enchaînent dans mon esprit tandis que je commence à marcher aux côtés de mon aîné, mon regard fixer sur la fleur. Je ne peux m'en détourner que lorsque mon aîné prend la parole. Effrayée?! Non, ce n'est pas tellement ce sentiment qui persiste le plus. Peut-être que je l'étais, au début, puis j'ai été fascinée et me voilà complètement curieuse à propos de ce mystérieux garagiste. Est-ce là la seule capacité dont il dispose? Est-il donc un sorcier? Je ne sais même pas par où commencer lorsqu'il me dit qu'il répondrait aux questions que je souhaite lui poser. Il y en a tellement. Je m'apprête à faire le tris dans mes questions pour choisir la plus évidente. Une question rapidement balayée par une série de sensation étrange. Une pression, une sensation de froid. Mon coeur s'accélère, je commence à paniquer, craignant de comprendre. Est-ce qu'il... Est-ce Jaeden qui fait ça? Une question qui résonne dans mon esprit tandis que je tente de suivre la cadence de Jaeden qui accélère lentement, comme pressé pour une raison que j'ignore. Je m'apprête à m'exprimer, à l'interroger sur ce qui peut bien le pousser à agir ainsi.

Nous tournons au coin de la rue et une fois encore, mes questions sont remplacées par la nouvelle. Nous faisons face à un groupe d'hommes étrange. La crainte m'étreint le coeur. Je prononce le nom de Jaeden, à la recherche de réponses, de quelques choses de rassurant. Hélas, il n'en sera rien. Peu de temps s'écoule, nous nous retrouvons dans une impasse. Les événements s'enchaînent. Je tente de suivre, mais les informations se bousculent dans mon esprit. Une bagarre, Jaeden en position de défense devant moi, des monstres. Je me surprends à trembler. Mon courage me fait défaut. Le monde que je viens de découvrir, cette magie à un côté plus sombre encore que je pouvais le penser. je viens de plonger malgré moi dans un univers insoupçonné que je ne pourrais plus jamais oublier. Mon esprit s'embrouille de plus belle. Un mur sombre se dresse devant nous, ne formant comme la fleur qui m'a échappé quelques instants plus tôt. Je fixe le dos de Jaeden, vérifiant son état, terrifiée à l'idée qu'une blessure importante lui ai été infligé par l'un de ces hommes.

Je me fige lorsque Jaeden prend ma main pour passer à travers une chose étrange semblable aux portes de Stargate. L'instant d'après, me voilà dans ce qui semble être un appartement. Je regarde autour de moi, paniquée et tremblant de plus belle. Je me retourne vers mon aîné, prête à m'assurer de son état, à demander des explications lorsque lentement ma vue se brouille. Mon équilibre vacille et je me retrouve happé par les ténèbres.

Je me réveille lentement, reprenant doucement pieds avec la réalité. Cette dure réalité. Je n'ai pas vécu de rêves, de cauchemars. Je le sais, j'en suis persuadée lorsque mon regard se pose sur Jaeden. ❝ Jaeden.... Que s'est-il passé? ❞   Ma voix est faible.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Sam 21 Nov - 12:08


Double Je

FT. Poésie & Jaeden


A peine sortit du restaurant que Jaeden s’était senti obligé de demander à Poésie si elle avait peur de lui. Elle était simplement intriguée… Autant dire que c’était normal. Il venait de lui prouver qu’il existait un autre monde. Malheureusement, ils n’avaient pas pu en parler plus longtemps. Les sens de Jaeden étaient en alerte. Il attrapa alors la main de sa cadette pour accélérer le pas et à peine tournèrent-ils qu’ils se retrouvèrent face à un bande d’hommes. Des démons, et du côté de son père sûrement.
En l’espace de quelques secondes, Poésie et le Coréen s’étaient retrouvé prit au piège dans une ruelle. Une impasse. Et malheureusement, le démon n’était clairement pas assez puissant pour repoussé les attaques encore longtemps. La seule chance qu’il avait été qu’un de ses pouvoirs étaient totalement autonome s’il le voulait. Il en avait peut-être tué un ou deux dans la bataille mais la brune était encore en danger. La seule option qu’il avait été d’ouvrir une porte. Il grimaça à l’idée, ça les laisserait vulnérable quelques secondes. Mais c’était leur seule chance.

Une fois la brèche ouverte, en quelques secondes, ils s’étaient retrouvé chez Jaeden. Il s’empressa de déplaça un cristal sur un meuble près de sa porte d’entrée et un champ de force protecteur se créa. Dieu remercie sa mémoire et le fait qu’il ait retenu quelques sorts et pratiques de sa mère. Mais lorsqu’il se retourna, son cœur s’emporta. Poésie avait perdu connaissance, elle était blessée. Ni une ni deux il se précipita dans sa salle de bain prendre un kit de secours et s’occupa d’elle le mieux qu’il put.
Jaeden s’assit près de Poésie écoutant son cœur battre et priant pour qu’elle ouvre les yeux. Il ne savait pas combien de temps mais elle avait finalement décidé de revenir à elle. Le démon se posta à genoux à côté d’elle. Elle avait l’air d’aller bien malgré ses blessures. Il était terriblement soulagé. Il l’aida doucement à se relever et la regarda un instant… Avant de faire une connerie qu’il regretterait. Mais c’était plus fort que lui, incontrôlé. Il l’embrassa. Il avait presque l’impression de se sentir revivre. Puis son esprit reprit le dessus et il recula. Ça devenait trop dangereux de rester avec elle longtemps. Elle malmenait son cerveau.

« Désolé… Heu… J’ai pas mal de choses à t’expliquer. »

Détournant le regard, il l’aida à s’assoir sur le canapé. Changer de sujet lui permettrait sûrement de ne pas avoir de compte à rendre à propos du baiser.

« Je suis désolé de t’embarquer dans ça, tu n’as rien demandé mais malheureusement maintenant tu représentes la denrée la plus recherché des Enfers. Je suis un démon et tu es ma faiblesse, mais il est hors de questions que tu meurs par ma faute alors je vais faire en sorte que ça ne soit pas le cas. »

Effectivement, il ferait son possible pour la maintenir en vie, comme il ferait pour empêcher son frère de devenir un monstre ou protéger Teddie. Il avait beau une vie voué aux Enfers, il ne voulait pas y embarquer des personnes qui n’avaient rien à voir.
Malheureusement, alors qu’il voulut reprendre la parole, une vive douleur se fit ressentir dans son bras. Tellement vive qu’on pouvait voir des marques se dessina comme si sa peau bruler. Il serrait les dents, à deux doigts d’hurler. Cette douleur était insupportable et le rapprocher un peu plus de sa condition de démon. Il avait envie de s’arracher le bras alors que de plus en plus de marque s’encrait sur sa peau.

code (c) crackle bones
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Sam 21 Nov - 13:24

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

L'aspect merveilleux et intriguant de l'instant a rapidement laissé place à d'autres sentiments. L'incompréhension face aux sensations qui m'ont parcourus l'espace de quelques minutes, mais également ce groupe d'Hommes, qui pour une raison qui m'est complètement étrangère, semble en avoir après nous. Les informations, les questions se bousculent dans mon esprit tandis que le nom de mon aîné m'échappe dans un souffle faible. Je viens de plonger dans un univers complexe à la fois merveilleux et terrifiant. Un univers dont je n'ai pas soupçonné l'existence jusqu'à ce que Jaeden me la révèle. La confiance qu'il a placée en moi m'a touché, mais une petite voix dans ma tête ne cesse de me répéter que l'ignorance à parfois du bon. Une voix qui résonne tandis que la violence éclate. Les coups volent, s'enchaînent. Malgré la crainte qui m'emprisonne le coeur, je fais de mon mieux pour ne pas être un point mort pour Jaeden. Hélas, le groupe est plus nombreux, plus puissant et nous nous retrouvons dos au mur. Piégés dans une impasse, il n'y a aucun moyen de s'échapper. Je me surprends à trembler. De peur? Sans doute, je ne peux nier que c'est effectivement ce que je ressens à cet instant. Mon esprit s'embrouille. Un mur d'ombre se dresse devant nous, un vortex étrange se dessine. Je me fige. Trop de nouveauté, trop d'information. Pourtant, sans a moindre résistance, je laisse Jaeden m'emporter à travers le passage. Un appartement. C'est là où nous apparaissons quelques secondes plus tard. Je suis complètement perdue. Je me retourne vers Jaeden qui place quelque chose d'étrange sur un meuble, prête à lui demander milles et unes explications sur ce qui vient de se dérouler. Hélas, un vertige me prend, les mots se perdent, je vacille et sombre dans les ténèbres.

Je me réveille lentement, ouvrant les yeux pour découvrir Jaeden à mes côtés, les genoux ramenés contre sa poitrine. A cet instant, j'en suis certaine. Peu importe combien je tente de m'en persuader, rien de tout cela n'était un rêve, un cauchemar. J'ai passé une porte vers un autre monde que je ne pourrais plus fermer à présent. D'une voix faible, je demande à Jaeden ce qui s'est passé. Il ne me répond pas, m'aide à me redresser. Il me fixe, je peux lire le soulagement dans son regard. Sans doute suis-je ainsi depuis quelques temps déjà. Seulement, à aucun moment je ne m'attends à sa réaction, à ce baiser. Je me fige tout d'abord surprise. Je ne ressent pas cette pression, ce contact. Mon coeur se serre. J'aurais aimé qu'il en soit autrement, que je puisse prendre pleinement part à ce baiser. Il recule, ses paroles ayant l'effet d'une belle gifle dont je peux parfaitement imaginer la douleur.

L'incompréhension s'installe dans mon regard tandis qu'il m'aide à m'asseoir sur le canapé non-loin. Il ne me laisse aucunement le temps de l'interroger sur les sujets qui se bousculent dans mon esprit, m'expliquant brièvement les raisons des derniers événements. Je reste muette, tentant de comprendre au mieux les informations qui forment un poids sur mon estomac. Enfer? Faiblesse? Je ne comprends pas ce qu'il veut dire par là. Je m'apprête à laisser couler un flot de questions constant, incapable de faire le tris. Mais, l'expression de Jaeden m'en dissuada. ❝ Jaeden, qu'est-ce qui se passe? Tu es blessé?  ❞   L'inquiétude se peint sur mon visage, fait vibrer ma voix. Je suis complètement perdue, je ne sais pas quoi faire.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capricieuse
Messages : 89
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Yong Jun Hyung
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Sam 21 Nov - 17:42


Double Je

FT. Poésie & Jaeden

Une fois en sécurité, Jaeden ne put faiblir apercevant sa cadette au sol. Elle venait de tourner de l’œil, chose qu’il risquait de lui arriver aussi si ça continuait comme ça. Le jeune homme fit du mieux qu’il put pour soigner Poésie et il n’était pas doué. Son corps se régénérait soigner des coupures ou autres ne faisait absolument pas partie de ses aptitudes.
Lorsqu’elle émergea enfin, il se pencha vers elle, elle allait bien. Rien de bien grave, juste des contusions qui partirait avec le temps. Il l’aida tout d’abord à se redresser pour ensuite la regarder. Ses yeux s’étaient perdus dans les sien menant finalement à un baisé dont il n’était absolument pas maître. Il recula la tête lorsqu’il reprit conscience et s’excusa. Il l’installa sur le canapé et lui avoua alors sa condition de démon sans pour autant prendre des pincettes. Elle était sa faiblesse mais ne méritait pas pour autant de mourir. Il soupira longuement. Dans quel merdier l’avait-il foutu sans même qu’elle le veuille.

Malheureusement, une vive douleur lui rappela qu’il était encore humain. Des marques se dessinèrent lentement sur sa peau comme si elle était brûlée. Il avait terriblement mal, il serrait les dents pour ne pas hurler. Les marques des Enfers étaient atroces quand elle se rependait. Poésie lui demanda si ça allait, et le Coréen ne sut pas quoi dire. En fait, il n’y arrivait pas.
Quelques instants plus tard, les marques avaient finalement noircies laissant la douleur s’estomper doucement. Il pouvait enfin respirer.

« C’est une marque des Enfers. » Lâcha-t-il avant de reprendre. « Maintenant ça va mieux. »

Jaeden soupira longuement et passa sa main sur ses nouveaux tatouages. Sa part humaine s’effaçait de plus en plus et ça l’énervait.
S’asseyant finalement sur le canapé, Jaeden se sentit obligé de dire la vérité à Poésie. C’était dur, seul Jeremy connaissait sa vie, et peut-être Phoenix sur quelques points.

« Ecoutes bien. Je suis le fils du Roi des Enfers, ou Diable, je ne sais pas comment tu l’appelles. Et j’ai un sceau en moi qui m’empêche d’être un démon entièrement. Avec ce que j’ai fait, il est brisé, et toi, tu es la dernière chose qui le maintien. Une chose qui vaut cher dans mon monde. Si tu meurs, je pourrais retourner en Enfers, et ça je n’en ai pas envie. Je risquerais de faire du mal à mon frère et s’est hors de question. Je me suis trop battu pour qu’il puisse vivre normalement. »

Il était à vif… Toute sa carapace venait de voler en éclat. Il allait devenir un monstre, il le savait, mais il refusait d’entraîner quelqu’un dans sa chute. Surtout pas une humaine qui n’avait rien à voir avec cette foutue guerre des mondes.

code (c) crackle bones
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 21/05/2015
Célébrité : Emily Rudd
Crédits : (a) SNOWHITE. & (s) Exception & (g) tumblr.
avatar
MessageSujet: Re: Double Je...   Sam 21 Nov - 18:55

La tenue de première partie:
 
La tenue de la deuxième partie (+ une veste en jean):
 
Double Je...

FT. Poésie & Jaeden

Le baiser donné au réveil de la belle par son prince. Un événement digne des contes de fées auxquels je ne crois pas du tout et qui pourtant ressemble étrangement à la situation dans laquelle je me trouve. Sauver du danger par le beau sauveur, il panse ses blessures et l'embrasse en balayant tous leur problème. Je n'ai jamais aimé ses histoires, je préférais tenir la place de la princesse qui sauve le chevalier. Seulement, à cet instant même toutes mes croyances ont été réduit à néant. Mon coeur accélère, mon esprit s'embrouille de plus belle. Je suis incapable de sentir les lèvres de Jaeden sur les miennes, mais savoir qu'elles sont là suffit amplement pour ne pas me laisser indifférente. Un sentiment étrange m'envahit complètement écrasé par les paroles de mon aîné lorsqu'il se recule. Des excuses. Je reste muette, figée sous le choc de cet événement en plus de ceux qui ont précédé. Je suis complètement perdue et je ne suis pas au bout de mes surprises.

Je m'installe aux côtés de Jaeden sur le canapé. Il ne me laisse aucunement le temps de poser mes questions, en créant de nouvelles par une ébauche d'explication. Le monde surnaturel m'était complètement inconnu jusqu'à cette rose d'ombre et maintenant... Non, c'est définitivement trop d'informations pour moi en si peu de temps. Je n'arrive pas à faire le tris, à comprendre, à réaliser. Des inquiétudes qui se placent en arrière-plan lorsque Jaeden commence à afficher une moue de douleur. Perdue et inquiète, je lui demande s'il est blessé, comment il se sent. Le silence s'allonge, me plongeant dans une inquiétude croissante. Je suis terrifiée par les événements et les explications de Jaeden n'arrangent pas les choses. Marques des enfers? Fils du Diable? Si je pouvais sentir la douleur, je suis certaine qu'une bonne migraine choisirait cet exactement moment pour se manifester. Mon coeur se serre face à la réalité qui se dessine devant moi. Je suis le dernier rempart entre lui et le monde des ténèbres? Ce qui maintient sa vie aussi normal que possible? Une telle responsabilité... Je me fige, comprenant lentement. C'est là l'unique raison qui l'a poussé à me rappeler, toute cette mascarade pour s'assurer que la serrure qui maintient la porte fermée ne se brise pas. Mais, alors, pourquoi? S'en est trop, je ne peux pas... ❝ Je ... Tu... ❞   Je bégaies, incapable de créer une phrase complètement et compréhensible. Je me relève. La tête me tourne et pourtant je ne m'arrête pas. ❝ J'ai besoin de prendre l'air. ❞   Je lance ses mots tout en passant la porte, incapable de me retourner, de faire face à Jaeden alors que ma vue se brouille et que les larmes coulent déjà le long de mes joues. S'en est trop, trop pour aujourd'hui.

FIN

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Double Je...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Double Je...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double FITA Star
» Question"double allumeur "
» ENTRETOISE DOUBLE DIN
» montage echangeur alu double faisceau
» Double Din pour TTT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Jaeden & Poésie-