AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'll be there for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
the ripper
Messages : 105
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Logan Lerman.
Crédits : Freesia (a) & tumbrl (g) & Exception (s)
avatar
MessageSujet: i'll be there for you   Ven 7 Aoû - 23:23

la tenue de Phoenix:
 
i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica

Un cris étouffé, puis le silence complet règne dans l'appartement. Sans la moindre délicatesse, l'ancien vampire abandonne le corps inanimé d'une demoiselle à la peau pâle et à la longue chevelure dorée. Une marre de sang se dessine et s'agrandit autour du coup de la victime tandis que le prédateur nettoie le coin de ses lèvres avec soin et dans le plus grand soin. Ce n'est pas son premier meurtre et sa liste n'a cessé de s'agrandir dernièrement. D'ailleurs, aux côtés de la femme son étendu trois autres corps. Des chasseurs, rien de plus. Tués avec une facilité déconcertante selon le vampire. Prenant le chemin de la cuisine, il sort un mouchoir de sa poche et nettoie brièvement le sang sur sa bouche avant de retirer ses gants. Il lave ses mains avec soin, comme si rien ne vient d'arriver. Les remords. Un sentiment qu'il ne connait plus depuis fort longtemps. Un soupire lui échappe lorsqu'il contemple son oeuvre. Il pense aux suivants à ceux qui ont déjà subis ses assauts. Et dire que la raison de tout ce sang n'est qu'une humaine. Une humaine qui l'amuse au plus haut point, l'expression de son visage à leur dernière rencontre, le ton de sa voix, il ne veut plus la revoir ainsi. Il ne veut pas avoir à s'inquiéter pour elle, il veut juste se divertir. Contemplant les corps dans les ténèbres de l'appartement, il sort un sac en plastique de sa poche, y dépose ses gants et son mouchoir avant de s'éclipser. En un battement de coeur, il disparu, s'engouffrant dans les ténèbres d'une nuit sans lune.

Il passe le pas de son luxueux loft, sans que la moindre âme qui vive n'est pu apercevoir son ombre. Il retire sa veste sombre avec élégance et brûle aussitôt le petit sac qui se trouvait dans sa poche. Il met son linge à laver et se glisse sous le jet d'une douche chaude. Une main contre la parois en carrelage de sa douche, il ferme les yeux et se plonge dans ses pensées. Il en reste bien trop. Trop de cibles à abattre, cela lui prendrait plusieurs nuits s'il veut que le travail soit un minimum bien fait. Il faut qu'il la mette en sécurité. Une pensée qui semble le surprendre  plus encore que tout ce qu'il a pu faire en cette soirée. Il frappe la parois de sa douche sans le moindre ménagement. Elle se fissure, il n'y porte pas la moindre attention. Ce n'est qu'un divertissement. Tel est ce qu'il se répète encore et encore jusqu'à s'en convaincre. Il ne peut en être autrement selon lui. Il ne s'attache jamais. Un soupire plus tard, l'eau ne coule plus. Phoenix s'enroule dans une serviette de bain et à l'aide d'une autre serviette, il sèche brièvement ses cheveux en prenant le chemin de son dressing. Il cherche une tenue tandis que les premiers rayons du soleil traverse la baie vitrée de son couloir. Il agrippe des morceaux de tenus par-ci, par là et s'habille en toute tranquillité. Il s'est accordé une journée de congé en sachant que nous étions samedi matin et que de toute manière, la compagnie est plus ou moins déserte aujourd'hui.

Vêtu, les cheveux encore légèrement mouillé, il passe en cuisine et se serre un café noir. Café qui déguste devant sa baie vitrée tandis que le soleil monte lentement dans le ciel. Il est top, très top. Il remercie d'ailleurs le fait qu'il n'ai pas besoin de dormir et confectionne le plan de sa prochaine élimination. Un plan qu'il repousse pour se demander où la jeune O'Connor pourrait être en sécurité. . Il regarde finalement autour de lui. Son loft est grand, dispose de plusieurs chambres et l'ancien vampire a profité de ses maigres connaissances en magie pour la protéger. Il n'y a pas d'autres endroits plus sûr pour l'humaine. Un débat intérieur que Phoenix ne pensera pas avoir un jour. Certes, il s'est amusé avec quelques humaines qu'il trouvait amusante, mais de là à les protéger ainsi. Cara O'Connor devait être unique à sa manière.  L'ancien au visage d'ange termine son café, enfile sa montre suivit de sa veste. Il passe dans son garage où repose à grand nombre de véhicule et opte finalement pour l'une de ses motos relativement simple. Il prend place et se lance aussitôt dans la circulation. Sa destination? Elle est encore inconnue. Phoenix sait uniquement que la jeune femme a décliner une offre de l'agence le lendemain de leur dernière rencontre et qu'elle n'est pas chez elle. Il arrête sa moto devant l'adresse notée sur le dossier de la jeune femme.  L'appartement est désert, impossible d'entendre les battements uniques du coeur de sa cadette.

La tension monte et Phoenix reprend son chemin. Il se concentre sur la délicate odeur du sang de la jeune chasseuse qu'il reconnaîtrait entre mille. Il suit l'odeur jusqu'à un autre appartement et continua une fois encore jusqu'à un grand manoir. Il reconnu aussitôt le nom placé sur la boîte aux lettres. Maxwell. Un sourire se dessine aux coins de ses lèvres. Tant de souvenir. Symphonia est puissante, mais il suffit d'un jour ou bien d'une heure de pluie pour que sa puissance ne soit plus la même. Elle est peut-être digne de confiance, mais Phoenix ne se doute pas combien elle peut avoir changé en compagnie du chasseur. Une fois encore, l'idée que Cara soit plus en sécurité dans son loft est une évidence. Il descend de sa moto, y laisse son casque avant de traverser l'allée de l'immense manoir. Arrivée devant la porte, il passe une main dans sa courte chevelure, sonne et attend avec la plus grande patience. Finalement, la porte s'ouvre sur une blonde anciennement rousse que Phoenix connait personnellement, si ce n'est intimement. « Symphonia Maxwell, toujours aussi flamboyante. » Dit-il avait un sourire charmeur qui ne semble pas fonctionner sur la demoiselle, bien au contraire. « Jenkins. Peu importe ce qui t'amène ici, c'est un grand non. » Le ton de la jeune femme est dure, glaciale et à l'opposé de son élément.  Enfin, liant les gestes à la parole, Symphonia s'apprête à fermer la porte, ce que Phoenix empêche avec un regard des plus sombres. Ils se détaillent, la tension monte. Difficile à croire qu'il y a eu une histoire entre eux à les regarder. « Oh, voyons, ma douce. Tu me connais, tu sais que c'est ce qu'il y a de mieux. » Des mots prononcés avec une voix honnête sans qu'il ne quitte une seule et unique fois le regard flamboyant de sa cadette. Elle soupire, le fixe et le détails. « Tu sais, il est difficile de te croire avec tout ce qui se passe. » Elle croise les bras, s'appuie sur l'encadrement. Elle sait tout, elle le connaît bien trop pour ne pas deviner que tous les corps viennent de lui. Un sourire sombre, amusé se dessine aux coins des lèvres du vampire. « Justement. » Le ton de sa voix est tranchante, glaciale. Il est honnête et maladroit dans ses actes, mais ce mot semble suffire pour apaiser les craintes de la jeune phénix.

Symphonia s'avoue vaincu, elle soupire et le visage de Phoenix redevient lentement impassible pour se concentrer sur les battements familiers d'un coeur en approche. « Mademoiselle O'Connor, je vous demanderais de m'accompagner. » Une requête ou un ordre? Faire la différence dans les propos du vampire est toujours pour le moins compliqué. « Tu n'es pas obligé, même si c'est l'impression qu'il donne. » Lance la jeune démone à la chevelure blonde tandis qu'elle les abandonne non sans lancer un regard d'avertissement à Phoenix sans la moindre subtilité.  

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie
Messages : 117
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Cara Delevingne
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Dim 9 Aoû - 12:37


i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica

Les nuits blanches s’enchaîna pour la cadette O’Connor. Les seules fois où elle dormait, elle se réveillait au milieu de la nuit en hurlant de terreur. Elle redoutait chaque jour que la nuit arrive. C’était la meilleure période pour chasser. Après tout, elle-même était une chasseuse et connaissait très bien les techniques de traque.
Par chance, elle savait aussi très bien se protéger et ça malgré l’énorme blessure qu’elle avait encore au niveau des côtes. La chambre que Morgan lui prêter le temps des représailles était un terrain miné comme le reste de la maison. Chaque fenêtre, chaque porte qui s’ouvrait faisait tomber des objets pour qu’ils puissent se réveiller si jamais par chance, ils dormaient.

Une nuit plus tard, elle se retrouvait chez Symphonia, la nouvelle petite-amie de son frère et si elle avait bien tout compris. Elle savait surtout que c’était la rousse qui avait l’avait détruit l’année d’avant. Mais elle avait l’air d’avoir compris son erreur alors elle accepta de venir dans la demeure du phénix.
La demoiselle prit ses distances avec le monde extérieur. Elle prit des congés anticipés à son boulot et refusa le contrat d’Eternal Beauty. De toute façon, elle ne savait pas trop comment réagir face à Phoenix. Elle avait perdu sa carapace devant lui… Elle s’était montrée tellement faible. Elle ne pouvait pas lui faire face…

Ce soir-là, Jessica dormit plus ou moins sur ses deux oreilles, un revolver sous son oreille pour être sûr d’être protégée si quelqu’un arrivait à rentrer avant que le démon ne le repère. Le matin arriva bien trop vite pour elle et lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle sentir clairement que ça faisait trop longtemps qu’elle ne dormait plus. Elle se redressa dans le grand lit et se leva avec difficulté. Un gémissement de douleur s’échappa de ses lèvres. La blonde caressa sa blessure encore là. Et elle le serait encore un moment.
A peine passa-t-elle la porte de la pièce qu’elle entendit Symphonia parler avec quelqu’un. La demoiselle retourna dans sa chambre, prit son arme et la garda en main dans son propre dos. Elle s’approcha doucement de la porte d’entrée et fut prête à dégainer quand elle aperçut une tête qu’elle connaissait bien. Mais qu’est-ce qu’il foutait là ? Comment l’avait-il trouvé ? L’odeur de son sang ? Sûrement.

Son arme se retrouva contre sa cuisse, soulagée de ne pas devoir tirer de bon matin. Son visage était creuser, ses yeux étaient rouges, sa peau n’avait pas vu le soleil depuis des jours. La voix de Pheonix la fit sursauter. L’accompagner ? Mais où, chez lui ? Elle n’avait pas pu répondre que Morgan avait fait apparition dans la pièce tout aussi armé que sa cadette. Les joies d’avoir deux chasseurs chez soi.
Le fait de les séparer pouvait être une bonne chose, ils seraient clairement plus en sécurité mais la plus jeune du groupe n’était pas sûr de réussir à se séparer de Morgan, même pour leur propre bien.

« Je… »

Cara était destabilisée, que faire ? Elle chercha la réponse dans les yeux de son frère qui était n’était pas du tout pour. Il ne voulait pas que sa sœur aille chez cet inconnu. Il ne le connaissait pas et avait du mal à se dire que sa cadette avait déjà confiance en lui, prête à quitter le manoir du phénix.

« C’est peut-être une bonne chose qu’on ne soit pas ensemble Morgan… »

La barmaid déposa son arme sur un meuble à côté d’elle et retourna dans la chambre, elle prit quelques affaires et surtout beaucoup d’arme avant de retourner dans la pièce principale avec son sac. Elle s’approcha du patron de son agence de mannequin tout en récurant son arme qu’elle coinça dans son short.

« On peut y aller… »

Aucune accolade avec son frère. Elle ne pouvait pas, c’était comme lui dire qu’elle avait peur de le perdre. En fait depuis quelque jour, elle s’était montrée distante, un peu froide certaine fois. Elle faisait la fière mais elle était détruite, effrayée…
Jessica sortit de la maison en balançant un « aurevoir ». Aucun regard… Traumatisée. C’était le mot qui la qualifiait le mieux.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the ripper
Messages : 105
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Logan Lerman.
Crédits : Freesia (a) & tumbrl (g) & Exception (s)
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Dim 9 Aoû - 12:45

la tenue de Phoenix:
 
i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica

La nuit du vampire a été pour le moins remplit. En peu de temps, il empile et délaisse derrière un grand nombre de cadavre. Sa raison?! Une jeune humaine dont il apprécie les réactions qu'il trouve amusant. Rien de plus, rien de moins. Un comportement qui pourrait en surprendre plus d'un si on connait l'ancien. Il ne s'attache jamais, ne prendre jamais ainsi le temps de venger un simple mortel pour une mort. Pour lui, il en est ainsi. Les humains sont fragiles, loin d'être digne de confiance et divertissant. Pourtant, le ton et l'expression de la jeune O'Connor au cours de leur dernière rencontre semble l'avoir marqué. Il ne veut plus la revoir ainsi, il ne veut plus s'inquiéter pour elle. En somme, il ne veut pas retrouver cette part " d'humanité " qu'il a pu ressentir ce jour-là tandis qu'elle avait passé la porte de son bureau. Il a connu la perte, plus que n'importe qui, sans doute, mais il a tellement changé qu'il n'a pas compris ce qui pourrait pousser une personne à choisir de renoncer à la vie parce qu'une autre avait fait son temps. Une vision pessimiste, réaliste et froide. Une vision qui convient parfaitement au vampire. Les humains sont mortels, tous sont destinés à pousser leur dernier soupire. C'est un fait. Enfin, après avoir terminé pour la soirée, il retourne chez lui et se glisse sous la douche. Douche qu'il amoche bien, mais il n'y attache pas la moindre attention. Il se prépare, boit un café et part à la recherche de la jeune femme pour lui proposer un refuge plus sûr.

Après deux arrêts, Phoenix se retrouve devant le grand manoir de Symphonia. Quelques souvenirs lui reviennent tandis qu'il traverse l'allée, le visage impassible. Il sonne et tombe sur la jeune phénix qui lui ouvre la porte. Un échange de banalité pour le moins corsé a lieu entre le vampire et le démon. Autrefois, ils ont eu une brève relation. Une relation sans réelle attache pendant laquelle, pourtant, Symphonia a pu en apprendre plus sur l'ancien qu'elle ne l'aurait dû, sans doute. C'est ce qui lui permet entre autre d'affirmer que les corps qui sont retrouvés chez les chasseurs ne sont autres que son oeuvre. Phoenix passe outre, insistant sur le fait que la jeune chasseuse serait plus en sécurité chez lui. Sy' le sait. Phoenix est puissant, très puissant et il a toujours su couvrir ses arrières. Elle capitule à l'instant même où le visage du jeune homme redevient impassible pour se concentrer sur les battements d'un coeur familier. Tandis que Cara se glisse dans son champ de vision, Phoenix lui demande de la suivre. Le phénix s'éclipse en insistant auprès de l'humaine pour lui dire qu'elle n'est aucunement obligée de le suivre peu importe le ton utilisé par leur aîné.

Phoenix reste impassible, immobile lorsque Morgan fait une entrée avec plusieurs armes en mains. Il n'y accorde même pas une grande attention. Il garde son regard, fixé sur la jeune humaine qui ne semble pas arriver à prendre une décision. Il attend, patient, comme toujours. Il est éternel, le temps n'est pas un problème pour lui. Lorsque Cara les quitte brièvement pour rassembler ses affaires, Llyod se concentre pleinement sur les battements de son coeur. « Bien. » Est le seul mot qu'il prononcera sur un ton neutre lorsque la jeune blonde lui passe devant, enfin prête. Ce n'est qu'à ce moment qu'il jette un rapide coup d'oeil au chasseur armé et le salut d'un simple signe de la tête. Il ferme la porte de la demeure en toute tranquillité avant de s'aventurer à son tour sur l'allée jusqu'à son véhicule. Dans le plus grand silence, il agrippe le sac de la chasseuse pour le mettre dans son coffre, place l'unique casque qu'il possède sur la tête de la jeune femme et met ses lunettes de soleil avant de prendre place. « Accrochez-vous bien. » Prononce-t-il en attendant qu'elle se place et démarre aussitôt.

Il lui faut bien peu de temps avant de se garer dans le garage de son luxueux loft. Il descend, active son système de sécurité aussi bien magique que technologique et guide la demoiselle jusqu'à une chambre à la décoration qui laisse pensé à une chambre de princesse tout en restant étrangement sobre. « Si elle ne vous conviens pas, il y a d'autres  deux autres chambres d'amis. Pour le reste, tant que vous n'approchez pas du garage ou de ma réserve, faîtes comme chez vous. » Dit-il avant de lui laisser un peu d'intimité. Il rejoint son salon, retire sa veste et la jette sans ménagement sur son sofa.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie
Messages : 117
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Cara Delevingne
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Mar 11 Aoû - 23:28


i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica


Les nuits courtent s’enchaînait pour Jessica, mais rien à faire, si elle dépassait les trois heures de sommeil, elle faisait un cauchemar. Sauf cette nuit-là. Son corps était tellement épuisé qu’elle s’était endormit comme un enfant dans sa nouvelle demeure pour quelque temps. La chasseuse c’était vu obligé de venir chez Symphonia, la petite-amie de son frère et phénix par la même occasion. A croire que les représailles étaient plus au moins normales. Depuis quand des chasseurs se permettait de sortir avec leur gibier ? Les O’Connor étaient vraiment particulier se disait-elle.
Elle pouvait presque comprendre pourquoi on le traquait. Leur vision était différente des autres, surtout au niveau de la Confrérie qui était resté un entité très conservatrice. Ils n’avaient jamais été expulsés du groupe car il constituait quand même une famille remarquable au niveau de la chasse.

La demoiselle se réveilla très tôt le matin et à peine la porte de sa nouvelle chambre passée qu’elle y retourna pour prendre son arme. Symphonia parlait avec quelqu’un et si ça dégénérait, il fallait clairement qu’elle soit dans la capacité de se défendre. La blonde s’approcha doucement de l’entrée du manoir avant de laisser son bras retomber contre sa cuisse en voyant Jenkins. Mais qu’est-ce qu’il foutait là ? Elle ne lui avait rien dit et avait pris soin d’effacer ses traces. Puis elle pensa à sa blessure, l’odeur du sang était sûrement un très bon moyen de repère pour un vampire.
Il lui ordonna, du moins c’était l’impression, de le suivre. Elle ne sut pas quoi faire, surtout quand elle aperçut son frère. Se séparer de lui était une bonne chose, ils seraient beaucoup plus en sécurité, mais elle n’avait pas non plus envie de partir de peur de ne pas être là s’il en avait besoin. Ce fut à ce moment qu’une sorte de blocage typique de la demoiselle fit son apparition. A l’instar d’un démon, elle avait mis sa propre humanité de côté pour finalement accepter et faire son sac. Quelques minutes plus tard, elle passait le pas de la porte en disant un simple « au revoir ».

Cara s’approcha de la moto du vampire avant de lâcher son sac pour qu’il le range. Elle ferma les yeux quand il lui mit le casque et elle s’accrocha à lui alors qu’ils prirent route vers ce qu’elle comprit être chez lui. A peine arrêté, elle descendit de la moto et enleva le casque qu’elle dépose sur le siège. Wow. Son garage était immense et toutes les voitures et motos étaient magnifiques, coutant sûrement très cher.
La chasseuse suivit rapidement son patron dans la pièce qu’il lui prêta. Une chambre de princesse. Elle rigola faiblement en voyant ça. C’était presque comme s’il avait choisi la pièce pour la mettre à l’aise. Même si c’était clairement un garçon manqué, Cara était une vraie fille qui adorait le rose, les massages et toutes ses choses-là. L’Ancien la laissa s’installer et en bonne traqueuse elle vérifia les lieux et armée, elle ouvrit la porte de la salle de bain comme si un monstre se trouvait derrière. Elle était encore stressée.

Elle déposa l’arme sur le lavabo avant de perdre chacun de ses habits pour finir sous l’eau. Elle avait besoin d’une bonne douche. Elle profita de l’eau chaude sur son corps avant de se sécher et d’attraper dans son sac de quoi panser sa blessure. Rien à faire, ça ne cicatrisait pas beaucoup et ça faisait encore un mal de chien. Elle sera les dents en passant l’alcool sur la plaie. Faudrait vraiment qu’elle s’en occupe.
Peu de temps après, elle ferma les volets de la chambre, ferma la porte de la salle de bain en plaçant une clochette à la poignée. Chose qu’elle fit aussi avec la porte donnant accès à la pièce. Elle déposa ensuite son parfum contre la fenêtre. Elle entendrait la moindre personne essayant de rentrer ici. Elle s’allongea finalement dans le lit vêtue d’une culotte et d’un long débardeur. Elle déposa son arme sous son oreiller et ferma les yeux.

Morphée ne tarda pas à la faire sombrer dans le monde des songes. Les premières heures, son cœur battait lentement, tout allait bien… Jusqu’à son rêve devienne un cauchemar. Elle voyait le corps de sa mère, chacune des marques de tortures, chacune des plaies, le visage de celle-ci marquée par la douleur. Son souffle s’accéléra comme les battements de son cœur. Puis un hurlement résonna dans la demeure. La chasseur se redressa d’un coup pleurant toutes les larmes de son corps. Et pour ne pas arranger les choses, la panique était en train de la gagner parce qu’elle ne reconnaissait pas encore la pièce trop prise par la vision d’horreur qu’elle venait d’avoir.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the ripper
Messages : 105
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Logan Lerman.
Crédits : Freesia (a) & tumbrl (g) & Exception (s)
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Mar 11 Aoû - 23:30

la tenue de Phoenix:
 
i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica

Phoenix referme la porte de Symphonia avant d'avancer à la suite de la jeune humaine qui est venue chercher. Une fois à son véhicule, il attrape le sac de la chasseuse et le place dans son coffre avant de glisser son unique casque sur le tête de cette dernière. Il met ensuite rapidement ses lunettes de soleil avant de conseiller à Cara de bien s'accrocher. Une fois chose faites, il démarre et se mélange à la circulation. Il n'hésite pas à accélérer pour arriver plus vite encore chez lui. Il se gare sans ménagement dans son garage au milieu de ses autres véhicules et sans un regard en direction de Jessica, il allume son système d'alarme pour le moins unique. Enfin, il passe devant la chasseuse et la guide jusqu'à l'une de ses chambres d'amis. Des chambres qui sont rarement utilisées au vue du nombre d'amis de Phoenix, mais de toute évidence, elles finissent par trouver leur utilité. Le vampire guide donc l'humaine jusqu'à une chambre qui fait aisément pensé à une chambre de princesse et ce malgré la sobriété globale de sa demeure. Sur un avertissement, l'ancien laisse sa cadette avoir un minimum d'intimité sans pour autant cesser d'écouter les battements de son coeur.

Phoenix passe finalement dans son salon, retire sa veste et la jette sur son sofa pour, une fois encore, faire face à sa baie vitrée. Il est vrai que la vue est quelque peu magnifique, ouverte sur la côte. Il soupire tandis que les battements de coeur de sa cadett semblent se calmer. Il s'interroge une fois encore ce qui a pu le pousser à agir ainsi pour une simple humaine. Pourquoi tient-il tant à la mettre un minimum en sécurité?! Parce qu'elle l'amuse? C'est un peu léger, mais c'est l'idée à laquelle il se rattache. Il se serre un verre d'alcool avant de se glisser sur le banc de son piano. Il dépose sur verre dessus avec un dessous de verre et commence à jouer une mélodie qui s'entre-mêle avec les battements d'un coeur qui résonne comme une symphonie à ses oreilles. Un symphonie qui après un long moment semble s'accélérer. Il cesse de jouer, se lève et traverse sa demeure.

Phoenix se retrouve sur le pas de la porte de sa cadette lorsqu'un cris résonne. Il n'en faut pas plus pour qu'il rentre dans la pièce avant d'entendre une détonation, un sifflement dans l'air. Il esquive le projectile, mais qui sous la surprise vient se planter dans son avant-bras droit. L'ancien garde son calme. Etrange. Il aurait certainement arraché la tête à celui qui avait osé faire ça, mais les battements du coeur de Cara l'indique clairement qu'elle panique complètement. Il soupire. « Dois-je comprendre que tirer sur tout ce qui bouge vous permet de vous sentir mieux?! » Son ton est contrôlé au mieux et pourtant très légèrement tranchante. Une réaction sans doute normal au vue de cette situation ou surtout au vue du caractère de Phoenix. Il regrette amèrement d'avoir passé cette porte pour apaiser, bêtement, les craintes de la jeune femme.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie
Messages : 117
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Cara Delevingne
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Mer 12 Aoû - 22:35


i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica


La demeure de Phoenix était immense et à son image, propre, sobre, Cara était presque émerveillée. Elle était plus habituée aux choses rustiques et à la simplicité. Son appartement n’était pas bien grand, très impersonnel car elle n’y était que pour dormir et en bordel. Elle avait vécu des années dans une petite ville du Wyoming alors le luxe, elle ne connaissait pas vraiment, même si son compte en banque lui permettrait de vivre de cette manière.
Elle suivit son hôte jusqu’à une chambre de princesse. Un sourire se dessina sur ses lèvres, il avait bien trouvé la pièce pour elle. Elle se demandait à quoi ressemblaient les autres mais préféra faire le tour de celle-ci. La blonde était restée armée tout le long de sa visite sauf quand elle prit sa douche. L’eau lui rappela que sa blessure n’était pas guéris, elle la panda une fois sèche et se coucha en piégeant sa chambre.

Le début de la nuit fut calme. Rien à signaler, son cœur battait doucement, indiquant qu’elle dormait. Mais malheureusement, son beau rêve se transforma en cauchemar. Elle pleurait déjà alors qu’elle n’était même pas réveillée. Ce fut le hurlement qui indiqua qu’elle était sortie de son sommeil. La panique était à son apogée car la chasseuse ne reconnaissait absolument pas les lieux. La porte s’ouvrit et par reflexe ne reconnaissant pas la silhouette de son frère, elle attrapa vivement son arme et tira. Une véritable tueuse… Si ce n’avait pas été un vampire mais un humain, le cœur aurait probablement était touché. Ce fut la voix de l’Ancien qui la ramena sur Terre. Tremblant comme une feuille, elle se leva pour voir les dégâts. Du sang.
La plus jeune était tellement perdu qu’elle avait par reflexe attraper de quoi faire tampon mais ça ne servait à rien, ce n’était qu’une égratignure pour l’homme. Cara pleurait sans arrivait à se calmer ayant peur de lui avoir vraiment fait mal. Elle allait frôlait le malaise si elle continuait à pleurer comme ça.

« Je… Suis… » Elle commençait à clairement avoir dû mal à respire. Crise d’angoisse. « Désolé. Je voulais pas. Je… Vous… »

Ses mains étaient pleines de sang et elle n’arrivait pas à se calmer. Elle avait encore cette impression de vraiment lui avoir fait mal. La demoiselle se sentit écarter, Phoenix lui parla mais elle était encore trop sonner pour comprendre quoique ce soit. Ce ne fut qu’en voyant que la plaie était déjà fermée que son esprit regagna un certain calme. Un vampire ne pouvait pas mourir d’une balle dans le bras. Soulagée, elle eut un geste un brin trop intime. Ses bras entourèrent le plus vieux et elle se colla à lui encore en pleurant.

« Dieu merci… »

Cara se sentait soulagée d’un coup, jusqu’à ce qu’elle s’écarte en remarquant son geste. Trop humaine se disait-elle. Elle rougit faiblement avant de regarde son aîné.

« Vous… » Elle essuya ses yeux, se mettant un peu de sang sur le visage. « Vous pouvez rester ? S’il vous plait. J’aurais moins peur avec vous » Murmura-t-elle

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the ripper
Messages : 105
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Logan Lerman.
Crédits : Freesia (a) & tumbrl (g) & Exception (s)
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Jeu 13 Aoû - 0:21

la tenue de Phoenix:
 
i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica

Après avoir accompagné Cara jusqu'à la petite chambre au thème de princesse, Phoenix se glisse dans son salon et jette sa veste sur son sofa sans y faire plus attention. Il plonge son regard sur la baie vitrée, le paysage qui se dessine derrière et se perd lentement dans ses pensées. Il se concentre sur les battements de coeur de sa cadette qui se mêle à des bruits de clochettes. Il soupire. Il s'interroge une nouvelle fois sur les raisons de son comportement, mais abandonne vite. Par crainte? Sans doute, bien qu'il ne l'avouera jamais. Il se serre finalement un verre d'alcool avant de se glisser sur le banc de son piano. Il dépose son verre et fait danser ses doigts sur les touches de l'instrument. Une mélodie douce et remplit de sentiments étranges se mélange à celle des battements de coeur de la jeune humaine quelques pièces plus loin. Soudain, le tempo s'accélère dangereusement, il s'arrête et écoute plus attentivement. Il n'en faut pas plus, lorsqu'un cris déchire le silence, il court aussi vite que l'éclair jusqu'à la chambre de son invité.

Un silence étrange, une détonation. Phoenix s'écarte dans un mouvement fluide, mais la surprise là eu. Il ressent une balle de mouvoir dans sa chaire à chacun de ses mouvements. Il retire le projectile et prend la parole d'une voix étrangement calme au vue de la situation. Il allume légèrement la lumière mais ne s'attendait aucunement à la réaction de la jeune humaine complètement paniquée. Une réaction qui amuse Phoenix et plus encore lorsqu'elle utilise ses mains comme compresse. Hélas, le coeur de Cara bat bien trop vite à son goût. Il lui attrape les épaules pour la reculer lentement. « Il est vexant de croire que vous pensez qu'une simple balle me blesse au point de ne pas guérir dans la seconde. Calmez-vous, voyons. » La réconforte-t-il ou lui fait-il une leçon de moral? Une fois encore, il est bien difficile de savoir. A ces mots, la jeune femme semble se calmer. Chose qui fait de même avec Phoenix qui ne souhaite pas avoir une crise d'angoisse sur les bras. Enfin, il ne s'attend pas non-plus à une réaction de soulagement de la part de sa cadette. Il se fige lorsqu'elle le prend dans ses bras.

De surprises en surprise, l'ancien ne s'attend pas à une telle requête de la jeune humaine. Il n'a pas le choix et ne souhaite pas perdre plus de sang que nécessaire. Il sort un mouchoir de l'une de ses poches, essuie le sang qui s'est déposé sur le visage de Cara avant de soupirer faiblement. « Bien. » En l'espace de quelques secondes, guère plus, Phoenix s'éclipse, retire de sang sur son bras et reviens un lire en mains. « Vous savez, d'ordinaire, les personnes me fuient. Ils ne se servent pas de moi comme d'un piégeur de rêves. » Une pique, un moyen de la réconforter? En fait, il ne faut même plus chercher à comprendre ce genre de subtilités avec Phoenix.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie
Messages : 117
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Cara Delevingne
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Jeu 13 Aoû - 0:55


i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica


Une fois la pièce sécurisée, Cara se laissa aller. Elle était tellement épuisée qu’il ne lui avait fallu que quelques secondes pour sombrer dans les bras de Morphée. Son cœur battait lentement, elle était dans la phase de sommeil profond. La pauvre gamine qu’elle était commençait à craquer. Son corps ne supportait plus la peur, la fatigue et les nuits courtes.
Malheureusement pour elle, son rêve doux se transforma en cauchemar et son souffle s’accéléra. Elle revoyait chaque détail sur le corps de sa mère, image qu’elle aurait adorée oublier. Mais ce n’était clairement pas possible. Elle s’en rappellerait toute sa vie et c’était comme ça. La demoiselle se réveilla dans un hurlement et se redressa d’un coup.

La porte s’ouvrit rapidement aussi rapidement que le coup de feu qui avait suivi. Elle aurait pu l’avoir en plein cœur si Phoenix avait été un humain. Depuis sa plus tendre enfance, on lui avait appris à viser l’organe vital pour se protéger, chose qu’elle maîtrisait à la perfection. Sa réputation de chasseuse n’était pas un mensonge.
La voix du vampire la ramena sur terre, et elle se leva tremblante comme une feuille pour voir les dégâts oubliant par la même occasion la condition de son hôte. Un être comme lui ne pouvait pas mourir d’une blessure si futile, mais rien à faire la blonde paniquait à l’idée de lui avoir fait mal. Elle avait même mit ses mains sur la blessure pour empêcher le sang de couler. Lorsqu’il l’écarta la plus jeune le regarda, et bizarrement, sa respiration se calma tout comme les battements de son cœur. Un vampire, bon sang, elle se sentait soulagée tout d’un coup. Tellement qu’elle le prit dans ses bras quelques instant comme pour confirmer qu’il n’avait rien de grave. Mais le geste était trop humain pour lui, la demoiselle recula rapidement en rougissant.

Cara essuya son visage, déposant du sang sur ses joues avant de demander à son hôte de rester un peu avec elle histoire que le petit souci ne se reproduise pas et parce qu’elle se sentait rassurée.
L’homme accepta et disparu quelques secondes. La demoiselle sentait son cœur battre un peu plus vite. Son sauveur…
La demoiselle s’installa dans le lit en écoutant les paroles de son aîné. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle ne le voyait pas comme les autres, il était bon, elle le sentait, puis, il l’avait déjà sauvé une fois.

« J’ai pas envie de vous fuir, vous êtes un peu mon sauveur… » Murmura-t-elle sur le point de s’endormir

Elle ferma doucement les yeux et soupira faiblement. Sentir sa présence dans la pièce avait le don de la calmer et elle ne savait pas pourquoi. Après tout, c’était un vampire, il pouvait la tuer, mais rien à faire, elle se sentait bien. Elle ne tarda d’ailleurs pas à s’endormir. Elle était tellement faible que dès qu’elle avait un moment de calme, elle dormait quelques heures.
Peu de temps après, elle commença à respirer plus fort, son cœur battait beaucoup plus vite. Elle bougeait assez régulièrement. La panique la gagnait de nouveau, elle angoissait. Elle allait hurler d’ici quelques minutes, c’était prévisible.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the ripper
Messages : 105
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Logan Lerman.
Crédits : Freesia (a) & tumbrl (g) & Exception (s)
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Jeu 13 Aoû - 22:30

la tenue de Phoenix:
 
i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica

Cara s'est endormi dans l'une des chambres de Phoenix. Il s'installe à son piano et mélange l'une de ses mélodies à celle produite par les battements de coeur de son invité. Hélas, le calme est de courte durée. Les battements s'accélère, un cris déchire le bref silence. Il n'en faut pas plus à Phoenix pour foncer. Il ouvre la porte et sous la surprise n'a pas le temps de complètement éviter la balle qui traverse la pièce. Cette dernière évite son coeur pour venir se plonger dans son avant-bras gauche. Il prend la parole, réprimandant sa cadette tout en retirant la balle de son bras qui entame déjà sa guérison. Cependant, il ne s'attend pas à une telle réaction venant de la chasseuse qui panique à la vue du sang qui tâche son bras. Elle tremble comme une feuille et le vampire ne sait pas s'il doit s'amuser ou se sentir désoler. Il l'attrape par les épaules pour la faire reculer et lui dit de reprendre ses esprits, car ce n'est pas si peu qui peut le tuer. Heureusement, cela semble fonctionner et les battements du coeur de Cara se calme. De surprises en surprises, elle le prend dans ses bras avant de lui demander s'il peut rester. Il finit par accepter. Il ne peut pas recevoir une autre balle et perdre du sang inutilement. En peu de temps, il nettoie son bras et agrippe un livre avant de revenir. Il fait tout cela en un temps remarquable et dans un soupire soutient que d'ordinaire, les personnes le fuit. La réplique parfaitement humaine de Cara l'amuse intérieurement.

Phoenix s'installe finalement sur le fauteuil confortable non-loin du lit où la belle blonde s'est déjà endormi. Le plongeant dans son roman, le vampire écoute avec une grande attention le coeur de sa cadette qui semble être calme, en premier lieu. Elle commence à bouger, sa respiration se fait plus forte et son coeur s'accélère. Phoenix vient s'installer aux côtés de l'humaine et dépose son livre encore ouvert sur ses genoux. Il retire les cheveux qui sont tombés sur son visage d'un geste si fluide et rapide qu'il est impossible de la chasseuse se réveille pour si peut. Finalement, l'ancien se plonge dans les pensées de la belle, dans ses rêves. Une capacité au combien pratique pour un vampire qui se développe avec l'âge et l'expérience, sans doute. Il aperçoit les premières images du rêve ou plutôt du cauchemar de sa cadette. Des images qui lui donnent envie d'arracher plus de tête encore que prévus. Mais, fidèle à lui-même, il garde son calme et se concentre. Il change les images qui défilent pour les rendre plus joyeux. Il délaisse l'image d'un corps inanimé pour les doux souvenirs, pour les espoirs de la blonde. Bref, tout ce qui peut apaiser son sommeil bien trop agiter. Une façon d'être certain de ne plus prendre de balle ou un moyen de protéger l'humanité de la demoiselle? Bonne question.

L'ancien vampire ferme les yeux et se prend au jeu. Après tout, ses visions sont ce qui se rapproche le plus d'un rêve pour un être incapable de dormir. Il place un bras derrière sa tête pour la caler et garde son livre en main dans la seconde. Ce n'est que lorsque les battements sereins de sa cadette semble devenir permanent qu'il regagne sa place sur le fauteuil près du lit et se replonge dans son ouvrage. Ou qu'il tente de replonger dans son ouvrage. Il le repose finalement sur ses genoux, se met à moitié en travers de son siège, laissant ses jambes pendrent sur l'accoudoir et se cale parfaitement avant de fermer les yeux.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie
Messages : 117
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Cara Delevingne
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Dim 16 Aoû - 23:10


i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica


La nouvelle chance de dormir de Cara semble être celle qui réussira le mieux grâce à la présence de Phoenix dans la pièce. Du moins, c’est ce que pense la plus jeune. Malheureusement, pas très longtemps après s’être endormit, elle commença à paniquer. Son souffle s’accéléra brutalement alors qu’elle se voyait avancer dans le déroulement de son rêve. Puis tout changea. Elle respirait plus calmement. La blonde se réveilla quelques heures plus tard la pièce vide. L’ancien n’avait pas dû partir bien longtemps avant, elle sentait encore sa présence dans la pièce. Elle regarda l’heure et soupira doucement, elle bossait peu de temps après. Elle se leva difficilement avant de prendre une douche et de s’habiller pour aller au bar. Phoenix avait dû faire de même.

Une fois sur place, Jessica travailla tranquillement, il n’y avait personne, le bar n’avait pas ouvrit mais il fallait tout mettre en place pour la soirée. Elle était assez faible mais son corps tenait quand même et puis avec YuJin en coach, c’était normal. Ce mec était toujours en forme qu’il dorme ou non, sûrement sa condition de loup.
Malheureusement la tranquillité du bar fut troublée brutalement par des chasseurs. Un bruit sourd, une grenade aveuglante sûrement et une rafale de balles. YuJin avait à peine eu le temps de prendre Cara contre lui, et Haebin avait fait de même avec Zéplynne. La blonde était tétanisée et sentait le sang de son ami couler contre elle. Puis la porte s’ouvrit quelques minutes plus tard, cette fois-ci, Mei… La demoiselle prit quelques secondes pour s’assurer de la survie de ses amis et sortit du bar. Elle ne pouvait pas tolérer qu’on s’attaque à ses amis, c’était elle la cible pas eux.

Elle retourna chez Phoenix au pas de course et prit son sac avant d’en sortir des herbes à l’odeur plus que répugnante. Aux grands maux les grands moyens. Elle prit une douche et appliqua la mixture de plante sur sa plaie en poussant un gémissement de douleur. Elle détestait ce remède des O’Connor qui était efficace mais horrible à supporter. Et puis, ça masquait vraiment bien les autres odeurs dont celle de son sang. Phoenix ne pourrait pas la retrouver une nouvelle fois. Car oui, elle ne voulait pas non plus qu’il lui arrive quelque chose.
Une fois bandée, elle attrapa des habits noirs et s’attacha les cheveux. Son humanité ne serait plus là pour un petit moment. Elle avait décidé de se venger et Dieu n’imaginait même pas les dégâts qu’elle pouvait faire une si faible demoiselle. Elle s’arma de deux revolvers et prit ses chargeurs qu’elle fourra dans un sac à dos avec des couteaux, quelques grenades aveuglantes et de quoi survivre quelques jours. Cara se rendit alors dans le garage du vampire avant de prendre une moto. Tant pis pour les règles de Phoenix, elle devait le faire sinon elle n’aurait jamais bonne conscience. Œil pour œil, dent pour dent…

La demoiselle prit route, elle connaissait un des repères de la Confrérie et savait très bien que certaines personnes y seraient. Pas ce qu’elle cherchait mais d’autres qui pourrait parler. Elle s’approcha de la porte discrètement pour écouter les bruits… Cinq personnes, peut-être six. Un jeu d’enfant, il fallait n’en garder qu’un en vie pour qu’il parle. La survie pouvait provoquer pas mal de réaction étrange. Elle en savait beaucoup sur ça. Elle avait bien accepté de vivre chez un vampire qu’elle connaissait à peine. La chasseuse entra dans la pièce et en moins de deux minutes, il ne restait qu’une personne en vie et elle le tenait au sol, revolver sur le ventre. Faire souffrir était le meilleur des moyens de faire cracher le morceau à quelqu’un.

« Dis-moi qui c’est… »
« Je… Je sais pas Jessica, ne… »

PAN. Un hurlement de douleur plus tard, elle reposa la question, mais rien à faire. Elle usa une nouvelle balle cette fois –ci dans le genou, zone douleur et  la demoiselle obtenu enfin une réponse. Un nom. Harry McCoy. Son visage prit une teinte plus sombre et le bruit d’une détonation se fit entendre une nouvelle fois. Ne laisser aucun survivant, c’était ce qu’elle s’était promis. Une vendetta devait marquer les esprits, alors elle n’épargnerait personne. Sa mère n’avait pas mérité de mourir pour les erreurs de ses enfants, le tueur et toutes les personnes au courant devaient mourir pour équilibrer les choses. Du moins, c’était comme ça qu’elle voyait les choses.

Une longue semaine passa, le visage de la blonde était terne, marqué par le sommeil qui lui manquait. Sa joie de vivre avait totalement disparu, elle était le monstre dont on la qualifié quand elle chassait. La chasse à l’homme, c’était son truc, elle savait très bien mettre son humanité de côté… comme la plupart des chasseurs dans certaines conditions. Ce soir-là, ce serait le bon. Elle l’avait retrouvé, il était discret, il prenait grand soin d’effacer ses traces au vue des tueries des derniers jours, mais elle l’avait pisté et elle ne le lâcherait pas.
Le mannequin prit son arme fétiche et la chargea, douze balles… Deux pour les hommes qui l’accompagnait et les dix autres pour lui. La demoiselle ne voulait pas l’achever d’un simple coup, non. Elle voulait qu’il souffre autant que sa mère. Elle voulait qu’il la supplie de l’épargner comme sa mère avait pu le faire. Elle voulait voir la lumière de ses yeux s’éteindre. Une fois prête, elle prit une bonne bouffée d’air et s’approcha du motel miteux qui servait de QG. Cara ne mit pas bien longtemps à tuer les deux hommes avec discrétion.

Lorsqu’elle ouvrit la porte, elle vit une deuxième personne et ne mit pas très longtemps à la reconnaître, Phoenix Jenkins. Quelques secondes après seulement, le corps de celui qu’elle traquait tomba à la renverse. Sa main s’était crispée sur son arme. Elle aurait bien tiré pour se soulager mais l’homme n’aurait rien. Les larmes coulèrent le long de ses yeux, elle avait l’impression que tout ce qu’elle avait entreprit venait de voler en éclat. Pourquoi ? Pourquoi s’était-il permit de tuer cet homme ?

« POURQUOI ?! Pourquoi vous avez fait ça !! Il a tué ma mère et vous… Vous… » sa voix tremblait, on sentait la douleur et la rage. « Il méritait de souffrir autant que ce qu’il a pu lui faire. Il aurait dû supplier, prier »

Elle ne savait même pas comment il avait pu la retrouver, elle avait pris ses précautions pourtant. Mais là, elle lui en voulait, presque qu’autant que ce qu’elle avait pu en vouloir à l’homme qui gisait au sol.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the ripper
Messages : 105
Date d'inscription : 15/06/2015
Célébrité : Logan Lerman.
Crédits : Freesia (a) & tumbrl (g) & Exception (s)
avatar
MessageSujet: Re: i'll be there for you   Lun 17 Aoû - 0:25


i'll be there for you

FT. Phoenix & Jessica

Après la petite intervention de Phoenix auprès des songes de la jeune humaine, la nuit a été calme. L'ancien vampire s'installe à la perfection dans son fauteuil et ferme les yeux plusieurs dizaines de minutes avant de reprendre sa lecture jusqu'au petit matin. Enfin, lorsque le soleil commence à se lever, Phoenix décide de faire de même. Il quitte la chambre d'ami dans laquelle repose Cara et il se glisse dans la sienne. Une chambre qu'il n'utilise que pour la douche qui y est ratachée. A quoi pourrait-elle lui servir d'autre?! Il jette son livre sur le canapé qui remplace le lit inutile et se glisse dans la salle de bain. Il prend une douche, s'habille avec goût et après avoir bu un verre de sang, il termine de se préparer. Avant de partir pour le travail, il vérifie l'état de sa protégée dont le réveil ne serait tarder et il prend ainsi la route. Sa journée est d'une incroyable banalité avec une nouvelle assistante qui le suit partout. Poésie Halliwell. Il l'a engagé pour pouvoir garder un oeil sur elle comme lui a demandé Jaeden et il n'avait pas tort, elle fait toujours de son mieux. S'en est parfois surprenant, mais le vampire ne s'en plaint pas, au contraire. Enfin, il ne s'attarde pas non-plus sur la jeune humaine et fait son travail avec autant de sérieux que d'ordinaire. Finalement, lorsqu'il rentre, il sent que quelque chose cloche. Une odeur étrange provient de la salle de bain de Cara. Un produit de beauté? Une odeur bien étrange pour un truc de ce genre. Hélas, il ne tarde pas à en avoir le coeur nette. L'humaine a fuit et avec l'une de ses motos fétiches. La rage monte en lui et elle explose finalement. Un cris de colère pure résonne dans le garage, puis un bruit métallique étrange. Phoenix tente de retrouver son calme et réduit la porte de son garage en lambeau. Vexé, blessé ou juste en colère pour une moto? Un peu de tout sans doute. Il comprendra la raison de la réaction de la chasseuse peu de temps plus tard. L'attaque du bar. Il comprend et pourtant, sa rage est toujours là.

Durant la semaine qui suivit, les habitudes de Phoenix n'ont pas trop changé. A l'exception qu'il occupe non seulement ses nuits à traquer les membres de la confrérie qu'il reste après le massacre de Cara, mais il cherche également cette dernière. Ses recherches sont non fructueuses et il s'acharne plus que nécessaire sur ses victimes. Il est en colère, vraiment et ce malgré le masque impénétrable qu'il porte en permanence. Il est devenu plus froid encore au travail, plus distant. Finalement, à force, de recherches, des rumeurs lui sont parvenus. Des rumeurs sur une personne capable de retrouver n'importe qui, n'importe où. Certainement une sorcière. Il les déteste, bien que le goût de leur sang soit pour le moins unique. Un soir, il se rend donc à ce fameux parc, ce fameux banc où se trouve cette fameuse sorcière. Il frissonne à son arrivée et son coeur s'accélère. Elle a sans doute raison d'avoir peur. « Retrouve quelqu'un pour moi. Je veux savoir où elle sera dans cinq bonnes minutes. » Lance-t-il d'une voix glaciale et tranchante. Une voix qui ne laisse absolument pas place au refus. Heureusement, la sorcière semble le comprendre et lui demande le nom complet de la personne. Chose que Phoenix ne tarde pas à lui donner. Il attend, de plus en plus impatient et commence à faire les cents pas. A chaque seconde qui s'écoule, il a de plus en plus envie d'arracher la tête de cette jeune femme. Elle semble ressentir la rage du vampire et lui donne l'information qu'il souhaite. Il n'en faut pas plus pour qu'il disparaisse dans la nuit.

En peu de temps, Phoenix arrive à destination. Un motel miteux dans lequel il a bien honte de se rendre. Sa moto n'est pas dans les environs et il a bien fait de demander dans un futur proche. Avec une longueur d'avance sur sa cible est un atout, car oui, à ce moment précis, la jeune chasseuse à la chevelure dorée est devenue sa cible. Il se glisse dans la chambre indiquée par la sorcière et tombe nez à nez avec un chasseur de seconde zone, de toute évidence. Il le pousse un peu et ne tarde pas à avoir l'information qu'il souhaite, son identité. Il est celui qui a tué la mère de Cara, pas étonnant qu'elle se tiendra là dans peu de temps. Sans la moindre hésitation, Phoenix se jette sur sa proie, plante ses canines dans son cou et boit jusqu'à lui arracher la tête. Il laisse le corps tomber sans grâce, sans vie sur la moquette hideuse du motel et s’essuie la bouche avec élégante jusqu'à ce qu'il ne reste plus la moindre trace de ce sang immonde sur lui. Au même moment, il reconnaît le battement de coeur de sa cadette. Juste à temps. Il lui fait face, la détails. Elle n'est plus que l'ombre d'elle-même. Elle ne se bat plus pour vivre, juste pour tuer. Une constatation qui décuple la rage de Phoenix. Il sourit à la réplique de Cara. Elle paraît si ... Inhumaine. « Et vous serez devenue exactement comme lui, un monstre. » Réplique-t-il d'une voix aussi calme que tranchante. Il pose sur elle un regard sombre, terrifiant, sans la moindre humanité. Il fait un pas en avant. « Regardez-vous donc ! Vous n'êtes plus que l'ombre de vous-même. Vous ne vivez plus. Vous n'êtes que haine. Prête à devenir le monstre qui vous a prit une personne. Vous êtes prête à tout rejeter par soif de vengeance tout ça pourquoi?! Pensez-vous vraiment que le torturer vous aura soulagez de votre peine?! Il n'en ai rien. Vous le ne croyez pas vous-même. Et si vous le pensez, vous êtes pire encore que la plupart des démons. Toutes choses à une fin, toute vie doit s'éteindre et ce peu importe la manière. Soit vous décidez de vivre pour ceux qui restent à vos côtés, soit votre existence ne vaux plus grand-chose. » Chacun de ses mots est plus tranchant encore que le précédent tandis que son visage s'assombrit et qu'il s'avance lentement vers la chasseuse. « Et maintenant?! Qu'allez-vous faire?! Devenir l'exacte réplique de ceux que vous haïssez en tournant le dos à votre humanité ou prendrez-vous le bon chemin? A vous de voir. » Il termine sa tirade le ton toujours aussi glacial. Il n'éprouve pas la moindre sympathie pour celle qui est en face d'elle, pas pour celle qu'elle est devenue. Il s'est attaché à l'humanité de la chasseuse, à sa bonté et sa joie de vivre et ce malgré ce qu'il pourra en dire. A présent, il ne revoit que ce qui l'a tant poussé à mépriser et détester l'humanité. Ses faiblesses.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i'll be there for you   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'll be there for you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Phoenix & Cara-