AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Black Monday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sac à puce
Messages : 57
Date d'inscription : 12/07/2015
Célébrité : Yoon Doo Joon
avatar
MessageSujet: Black Monday   Jeu 6 Aoû - 14:06


Black Monday

FT. Mei & YuJin

Ce matin-là, YuJin se réveilla tôt. Encore un peu dans le vague, le Coréen sortit du lit et se prépara un bon café. Lorsque ses yeux tombèrent sur le calendrier dans la cuisine, son cœur se serra. Ca faisait 3 ans aujourd’hui qu’Alana était morte. Tout ça à cause d’un chasseur… Il s’en voulait encore. A cause de lui, son fils n’avait plus de mère.
Ses pensées furent vite rangées dans un coin de sa tête comme les larmes qui avaient failli couler. Il ne fallait pas inquiéter le bout de chou qui était venu dans la cuisine. YuJin le fit déjeuner avant de l'abandonner quelques minutes pour prendre sa douche. Malheureusement, il avait pleuré, il avait beau essayer de ne plus penser à elle, il n’y arrivait pas. La douleur était toujours aussi vive. Ses mains tremblaient, il avait l’impression que son cœur allait s’arrêter de battre. Ce fut le coup dans la porte qui le calma d’un seul coup.

« Papa… ? Tu fais quoi ? »
« Rien Leo, retournes voir la télé, j’arrive. »

Le Coréen sortit de la salle de bain en essuyant ses yeux. Il soupira faiblement tout en souriant, Leo était restée devant la porte. Il s’accroupit et profita d’un bon gros câlin avant de le pousser dans la salle de bain. Autant le laver et le préparer, il oublierait bien vite que papa était resté bien plus longtemps que d’habitude sous la douche. Une fois propre, il habilla Leo qui se battait avec sa chemise. Une fois le monstre prêt, il fit de même pour lui, un jean noir et une chemise blanche.
Aujourd’hui, ce n’était pas la sortie la plus joyeuse de la famille Yang. Non, loin de là, mais YuJin jugeait nécessaire que son enfant sache que sa mère était morte et pas qu’elle l' avait abandonné, alors chaque année, à cette date, il l'emmenait au cimetière. Le loup acheta un énorme bouquet de roses rouges qu’il déposa sur la tombe de sa femme.

Son cœur se serrait de plus en plus et lorsqu’il commença à sentir les larmes couler le long de ses yeux, Leo l’avait regardé

« Papa, pourquoi tu pleures ? Maman elle va pas être contente… Tu nous a dit qu’il fallait pas pleurer quand on venait. Que ça lui faisait pas plaisir. »

Les poings de YuJin se serrèrent et il tenta de se calmer. Il avait raison, pleurer ne changerait rien mais il n’arrivait pas à se calmer. Ses jambes commencèrent à le lâcher. Il aurait tout donné ce soir-là pour se prendre une balle à sa place, tout simplement mourir à sa place. Il sentit une main féminine se poser sur son épaule, il tenta d’essuyer ses yeux mais rien à faire, il ne pouvait pas se calmer.

« YuJin, ça fait trois ans maintenant et tu pleures toujours autant. Tu sais très bien qu’Alana ne voudrait pas de ça. »

Le jeune homme détourna le regard. Effectivement, la dame avait raison, mais il avait du mal à faire son deuil parce que tout simplement, il connaissait la vérité. La mère d’Alana déposa à son tour des fleurs sur la tombe de sa fille. Le petit bout ne savait pas quoi faire, il avait même commencé à pleurer en voyant que les larmes de son père ne se calmaient pas. La dame ne tarda pas à les laisser et YuJin s’accroupit pour prendre le prendre contre lui

« C’est fini, hum ? »

Le Coréen essuya doucement les yeux de son petit garçon. YuJin sourit faiblement en sentant les petites mains de Leo sécher ses dernières larmes. Il était tellement content de l'avoir.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow
Messages : 48
Date d'inscription : 13/07/2015
Célébrité : hyorin
Crédits : (a) faust (g) tumblr (s) exception.
avatar
MessageSujet: Re: Black Monday   Jeu 6 Aoû - 14:56


black monday

FT. Mei & YuJin

Aujourd'hui, une journée calme s'annonce à l'horizon. Je ne peux pas me permettre d'insister pour rentrer dans le cercle très fermé de mes cibles. Patience et prudence sont les mots clés pour cette mission. Je dois me montrer subtile, ajuster mon plan un peu plus chaque jour pour le rendre parfait. Donc, aujourd'hui, recherche et repos sont de mises. Levée au aurore, je me tiens devant mon ordinateur une tasse de café à la main. Je feuille les cours que je suis censée suivre pour ma couverture. Simple. Il me faut peu de temps pour les mémoriser. Je termine mon café et laisse mon regard dériver sur la pendule. Un soupire m'échappe. Il faut que je me bouge. Je dépose ma tasse à présent vide dans mon évier et me glisse sous ma douche. Les yeux clos, je laisse des pensées et des images défiler dans mon esprit tandis que l'eau s'écoule le long de mon corps. Je serre les poids l'espace d'un instant. Une pensée désagréable. Je sors, enroule corps et cheveux dans deux serviettes distinctes en me rendant, ainsi, dans ma chambre. J'enfile mes sous-vêtements, un jean et une chemise à manche mi-longue avant de m'occuper de ma chevelure que j'ondule légèrement. Je me chausse, place un mini-couteau dans ma bottine droite, mon collier thermo-chauffant autour du coup et des boucles d'oreille pour le moins unique. Je termine ma tenue avec une veste en cuir, place mes indispensables dans mes poches de jeans et sors après avoir pris soin d'éteindre et de crypter une fois encore mon ordinateur.

L'air frais passe et agite lentement ma chevelure chocolat tandis que je glisse dans les rues de la ville. J'observe l'heure, ayant prévu ma journée dans les moindres détails, je ne peux me permettre de perdre une minute à un feu rouge ou je ne sais quoi. Je passe chez le fleuriste, achète un bouquet important de roses noires, ses fleurs préférées. J'esquisse un sourire étrangement honnête à cette pensée et continue mon chemin, bouquet en mains. Je passe les grilles du cimetière, passe entre les tombes en regardant chaque inscription. Comme si je cherche la bonne, comme si ma curiosité m'y poussait. Il n'en est rien de tout ça. Soudain mon regard se pose sur un visage bien trop familier pour que puisse l'oublier. La cible principale et deux enfants. Wow. Ce n'est pas dans mes notes ça. Je vais devoir réajuster. Comme est-ce possible que la personne qui m'ai embauché n'est pas cru bon de m'informer de ce petit détails multiplié par deux. Je rage intérieurement sans rien laisser transparaître que ce soit dans les battements de mon coeur ou sur mon visage. Le voir ici, aujourd'hui, n'est pas prévu non-plus. Je dois complètement improviser. Non pas que je ne sois pas douée dans le domaine, j'ai prévu toute autre chose.

Je prends une profonde inspiration, ajuste mon regard le rendant à la fois pensif et triste. Un regard parfaitement honnête au vue de la situation. Et je m'avance. Je m'avance vers la tombe que je suis venue visiter, mais aussi vers ma cible dont l'être cher repose non-loin du mien. Je ne peux l'oublier, mais il n'est pas la raison de ma présence et il en sera ainsi. Aujourd'hui, pas de travail. Je m'arrête devant une tombe sur laquelle est notée: Ciarán Allistair O'Connell. Une personne que je ne pourrais jamais oublier et dont je ne parle jamais. Sans doute par crainte qu'il ne devienne un moyen de pression. Personne ne connaît ma véritable identité dans le monde de la chasse et il en restera à jamais ainsi, j'en ai fais la promesse. Je reste accroupis, silencieuse, le regard perdu. Une attitude étrangement honnête et qui pourtant rentre à la perfection dans le rôle que j'ai créé. Je ne dérange pas le deuil de ma cible. Je n'en ai pas le droit.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sac à puce
Messages : 57
Date d'inscription : 12/07/2015
Célébrité : Yoon Doo Joon
avatar
MessageSujet: Re: Black Monday   Dim 9 Aoû - 12:29


Black Monday

FT. Mei & YuJin

La journée allait être longue et douloureuse, YuJin le savait à peine après avoir ouvert ses yeux. Pour la première fois depuis trois ans, son cerveau avait bien voulu faire une pause… Il n’avait pas fait de cauchemar en se remémorant la scène pendant son sommeil. Son sommeil avait été quelque peu agité mais il avait plutôt bien dormi.
Il devait être aux alentours de dix heures quand le Coréen sortit de chez lui avec son fils. La destination était déjà fixée, le cimetière. Aujourd’hui, ça faisait trois ans qu’Alana était morte. Il se rappellerait toute sa vie de ce jour, de la tenue qu’elle portait, du bouquet de fleurs qu’elle avait dans ses mains. Il aurait pu s’en rappeler comme étant le plus beau jour de sa vie, mais maintenant, c’était le pire de ses souvenirs. Il avait tout fait pour la maintenir en vie, malheureusement, la vie en décida autrement et ce fut en robe de mariée qu’on annonça son décès.

Sur le chemin, les deux hommes avaient pris un énorme bouquet de roses rouges. Une fois arrivée, YuJin l’avait posé délicatement, sentant déjà les larmes couler le long de ses yeux. Il avait mal, terriblement mal. Même le loup en lui hurlait de douleur. Mais il devait essayer de se montrer fort, Leo avait besoin de lui.
Son ex-belle-mère les rejoignit quelques instants rappelant au Coréen de ne plus pleurer autant. Une manière de lui faire comprendre qu’il pouvait refaire sa vie, qu’il devait refaire sa vie. Mais peine perdu, pour le moment son cœur n’était pas à prendre. Il sentit un courant d’air frais frôler son corps. Elle était là, il était incapable de la voir mais il savait qu’elle était près de lui, près de Leo. YuJin sentait sa peine s’apaiser doucement. Ce contact n’était pas mauvais, il était rassurant.

Le barman n’avait même pas remarqué la présence féminine sur la tombe d’à côté et n’y aurait sûrement jamais fait attention sans Leo. Yujin se redressa et Leo, prêt à partir se prit les pieds et tomba à la renverse sur la demoiselle. Le plus vieux écarquilla les yeux avant de récupérer son fils.

« Je suis déso… oh… Mei »

Il ne s’attendait pas du tout à la voir ici. Elle aussi avait dû perdre quelqu’un de cher. Peu de personne allaient encore sur les tombes de leurs défunts.
Leo commença à pleurer, il avait dû se faire mal en tombant.

« Ne pleures pas, ça va aller, papa va te mettre un pansement, hum ? Excuse-toi d’abord. »
« Désolé Madame ? Mei ? » Dans une incertitude totale

Le loup-garou rigola doucement et sortit du sac à dos de son fils un pansement avant de lui mettre sur sa main blessée. Il aurait pu le soigner avec ses pouvoirs d’Alpha mais il ne voulait pas que son fils apprenne l’existence du surnaturel tout de suite. Il ébouriffa ses cheveux alors que le gamin gonfla les joues.

« Papa… J’ai faim T_T » Dit-il tout en tirant doucement sur le pantalon de son père
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow
Messages : 48
Date d'inscription : 13/07/2015
Célébrité : hyorin
Crédits : (a) faust (g) tumblr (s) exception.
avatar
MessageSujet: Re: Black Monday   Lun 10 Aoû - 23:31


black monday

FT. Mei & YuJin

Aujourd'hui est une journée de repos, une journée de calme que je m'accorde pour porter mon deuil comme il m'arrive de le faire de temps à autre. Une journée durant laquelle je me montre plus douce que les autres. De toute manière, je ne peux continuer ma mission. Il me faut davantage de temps pour me faire une petite place parmi le groupe de créatures. Il me faut plus d'une journée pour devenir l'une des leurs et ce peu importe mes talents d'actrices. Je me prépare comme chaque matin et sors de chez moi après avoir sécurisée mes armes, mon ordinateur. Je sors, armée bien que de manière discrète. Il me faut au moins une arme sur moi afin que je me sente en sécurité et il en sera sans doute toujours ainsi. Ma véritable identité est méconnue dans l'univers des chasseurs et des créatures, mais on ne peut jamais être trop prudente. Fin prête, je me mélange à la foule et après un passage chez le fleuriste, c'est avec un bouquet conséquent de roses noires que je me rends au cimetière. Je passe entre les tombes, laissant mon regard dériver sur la moindre inscription.  Mon regard est lointain, pensif avec une pointe de douleur. Un regard honnête qui convient à mon personnage du moment. Chose que je pense être finalement une chance, lorsqu'au loin, près de la tombe de mon être cher j'aperçois ma cible principale et à ses côtés un petit bout. Mes pensées accélèrent. Mon plan va devoir subir quelques ajustements, c'est certain. MAIS. Pas aujourd'hui. Nous sommes tous deux ou tous trois en deuil et je ne peux me permettre de troubler un jour que je ne supporterais pas que l'on trouble pour moi. Aussi, avec une certaine discrétion, je me glisse devant la tombe de mon proche et ne détourne pas un seul instant mon regard de la pierre tombale. Un faible soupire m'échappe, je m'accroupis et reste ainsi. Je dépose le bouquet, retire les feuilles mortes qui se sont déposées sur la pierre et je me plonge dans mes souvenirs.

Le silence tombe dans le cimetière quand soudain l'une des personnes à mes côtés trébuchent et me tombent dessus. Enfin, il heurte mes genoux. Habituée et ayant un équilibre conséquent, je vacille légèrement sans pour autant tomber à mon tour. Un sourire feint à la perfection, je rattrape l'enfant pour éviter qu'il ne se blesse davantage avant qu'il ne soit rattrapé par son père. Père qui semble me reconnaître. Je maudis intérieurement cette rencontre sans en laisser la moindre marque sur mon visage et je relève en faignant la surprise comme une véritable actrice. « Yujin... Il n'y a pas de problème, du moment qu'il ne s'est pas fait mal. » Des mots que je regrette aussitôt. L'enfant commence à pleurer. Des larmes qui semblent se calmer rapidement quand le loup lui assure qu'il lui mettra un pansement. J'acquiesce aux excuses de l'enfant que j'accepte avec un sourire qui se veut franc et sincère, un sourire qui est un peu de tout ça, réellement.

Je retiens un faible rire lorsque l'enfant exprime de manière claire qu'il a faim tout en tirant le pantalon de ma cible. « Puis-je vous invitez à prendre un café et un petit en-cas, pour vous remercie proprement de m'avoir aider la dernière fois? » Quand une opportunité s'offre à vous, il faut sauter dessus. Même si cette idée me déplaît un peu, dans le fond, elle n'est pas complètement fausse. Bref, mon ton est doux et poli, emprunt d'une certaine sincérité. Le tout, une fois encore exécutée à la perfection. En même temps, je n'aime pas avoir de dettes, même pour le travail. Alors, oui, je dois le remercie clairement, payer ma dette pour l'avoir remercié de ne pas m'avoir forcé à exploser ma couverture pour un crétin avec un verre de trop dans le nez.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sac à puce
Messages : 57
Date d'inscription : 12/07/2015
Célébrité : Yoon Doo Joon
avatar
MessageSujet: Re: Black Monday   Jeu 13 Aoû - 1:36


Black Monday

FT. Mei & YuJin


YuJin avait du mal à calmer ses larmes sur la tombe d’Alana. Chaque année, ce jour-là, il avait l’impression que son cœur allait disparaître. Pourtant, il se montrait fort, Leo avait besoin d’un père et il ne pouvait pas tolérer qu’il finisse dans un orphelinat parce qu’il n’était pas capable de tenir le coup. D’un autre côté, il devait avouer que sans sa condition de loup, il aurait pu sombrer de nombreuse fois. Mais quand il flanchait, il savait que son côté animal reprenait le dessus. Certes moins délicat mais toujours là.
Une fois calmé et prêt à repartir, son fils trébucha sur la demoiselle à leur côté. YuJin le rattrapa et reconnu Mei. Il ne pensait jamais la voir ici. Il était souvent seul au cimetière. Le petit bout s’excusa tout en pleurant un peu, le Coréen ne tarda pas à panser sa petite blessure.

Quelques instants plus tard, Leo attrapa sa jambe et réclama de quoi manger. Il n’avait pas beaucoup mangé le matin même, normal. Il avait bien voulu lui dire « Tais-toi ça ne se fait pas » que son ancienne cliente leur proposa d’aller prendre un verre histoire qu’elle paye sa dette. La réaction du bout de chou ne tarda pas :

« Ouiiiiiii, on peut papa hein ? S’il te plait ! Mon ventre il fait des bruits bizarres. »

YuJin rigola doucement, les enfants étaient bien trop direct, ses joues avaient même un peu rougit à cause de la gêne. Il était un peu mal à l’aise mais accepta finalement. Leo aurait capable de faire une véritable crise de larmes pour avoir un chocolat chaud.
Ils prirent donc route et le Coréen attrapa la main de son fils pour qu’il reste près de lui. Il n’était pas assez grand pour avoir conscience de la dangerosité des voitures et il aimait bien courir partout… hors de question d’aller à l’hôpital.

Après quelques minutes de marche, ils passèrent près de la boutique de Jeremy et le plus jeune s’échappa pour rentrer à l’intérieur et courir vers le propriétaire des lieux. YuJin soupira longuement et passa une main sur son visage. Des envies de meurtres, il allait avoir une bonne fessée à la maison.

« Je crois qu’il a choisi. Je suis désolé, le propriétaire est mon meilleur ami… »

Ils entrèrent finalement et Leo était dans les bras du démon qui lui montrait déjà les pâtisseries pour qu’il en prenne une. Il ne tarda d’ailleurs pas à revenir avec une assiette. Jeremy s’approcha alors d’eux, tapant amicalement l’épaule du loup.

« Vous voulez quoi ? Toi, une mille-feuille fraises je suppose… »
« J’vois pas de quoi tu parles, j’suis pas si prévisible. Je prends d’autre truc des fois. »
« Petit joueur. » Il roula des yeux et regarda Mei. « Tenez » En lui tendant la carte.

Jeremy les laissa tranquille et prépara aussi un chocolat chaud pour Leo et s’approcha de nouveau en déposant la boisson. Il lança un regard bien trop complice à YuJin qui avait rougit, comprenant très bien la question silencieuse. Son cœur c’était mis à battre bien trop vite d’un coup. Jeremy rigola doucement. Adorable.

« J’veux un café s’teup et mon mille-feuille. »

Ou comment essayer de pas faire tilter Mei.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow
Messages : 48
Date d'inscription : 13/07/2015
Célébrité : hyorin
Crédits : (a) faust (g) tumblr (s) exception.
avatar
MessageSujet: Re: Black Monday   Dim 16 Aoû - 22:13


black monday

FT. Mei & YuJin

Le silence est maître dans le cimetière, seul les sanglots de ceux qui pleurent leur proche règnent et se mélangent au silence ambiant. Aujourd'hui, je me suis accordée un petit jour de repos. J'ai mis de côté la traque de mes cibles dont la principale se tient à mes côtés. Je l'ignore, fais comme si je ne l'ai pas reconnu, accroupis devant la tombe de mon proche. Je lui accorde toujours quelques instants, toujours. C'est une personne que je ne peux oublier et dont je ne parle jamais. A quoi bon, cela ne changera pas les fait! Soudain, le fils de ma cible me tombe dessus. Je le rattrape et entre instinctivement dans le rôle que je me suis donnée la veille. J'accepte les excuses de l'enfant, il en faut bien plus pour attisé une émotion négative, en théorie et quand je ne suis pas dans mon rôle. Lorsque celui-ci dit avoir faim, j'y vois une occasion que je ne peux manquer. Je m'excuse mentalement auprès de mon proche et n'hésite pas un instant de plus. J'invite ma cible à prendre un café sur un ton parfaitement honnête et un brun timide pour jouer à la perfection, je prétexte qu'il s'agit d'une manière humble pour le remercie de m'avoir aidé la veille. La réponse ne tarde pas, l'enfant est joyeux à cette idée et le père craque sans plus de résistance. J'acquiesce avec un très léger sourire, il ne faut pas non-plus oublier les raisons premières de ma venue ici. Je ne peux pas être pleinement heureuse aujourd'hui.

Je lance un dernier regard pleinement honnête à la tombe et me mets en marche avec ma cible et sa cible. On ne tarde pas à sortir du cimetière pour se glisser dans les rues de la ville à la recherche d'un petit café où s'installer. Après quelques minutes de marche, l'enfant finit par entrer en courant dans une petite pâtisserie. Je la reconnais pour en avoir aperçus plusieurs photographies dans mon dossier. Une autre cible. Je ne tarde pas à en avoir la confirmation lorsque Yujin reprend la parole pour s'excuser. « Il n'y a aucun problème, entrons. » Répondis-je un simple sourire aux lèvres qui feind à merveille l'honnêteté et la curiosité. Lorsqu'on entre finalement, l'enfant choisit déjà un gâteau et ne tarde à revenir avec tandis que l'on s'installe à une des tables. Le démon ne tarde pas à nous accueillir et à taquiner le loup-garou. Je souris légèrement (faussement) amusée et pourtant semble tout aussi honnête qu'auparavant en regardant cet échange. « Merci. » Dis-je simplement lorsque le pâtissier me donne une carte. Carte que je détaille avec une envie honnête. J'ai vraiment faim et tout semble délicieux. Je regretterais sans doute ce lieu une fois que le propriétaire ne sera plus.

Le démon revient quelques instants plus tard en lançant un regard à ma cible principale au combien aisé à décrypter. Pourtant, je fais comme si je n'ai pas remarqué leur petit manège et me contente de sourire amusée à la commande de mon aîné qui est en tout point similaire à celle donner par le démon quelques minutes auparavant. « Un café et un parfait chocolat fruits rouges, s'il vous plait.  » Dis-je finalement pour prendre ma commande.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sac à puce
Messages : 57
Date d'inscription : 12/07/2015
Célébrité : Yoon Doo Joon
avatar
MessageSujet: Re: Black Monday   Mer 16 Sep - 22:11


Black Monday

FT. Mei & YuJin

La journée débutée mal mais YuJin avait finalement eu la chance de la voir changer. En effet, il avait rencontré Mei, ou du moins Leo l’avait rencontré violement. La demoiselle n’avait pas l’air vraiment gêné malgré la chute de l’enfant. Et finalement, cette rencontre avait fini par une sortie, au café. Et le fils de YuJin sembla ravi de pouvoir manger quelques choses. Il rigola faiblement, et rougit par la même occasion alors qu’ils prirent route vers un café.
Malheureusement, à peine Leo reconnut la devanture de la pâtisserie de Jeremy qui se précipita à l’intérieur. Le loup s’excusa avant d’entrer à son tour avec Mei dans la boutique. Le petit bout choisissait déjà un gâteau alors que les plus vieux s’installaient. L’enfant revenu avec sa part et s’installa à table. Il eut même droit à avoir un chocolat chaud quelques secondes plus tard alors que Jeremy et YuJin venait d’avoir une petite altercation.

Finalement le démon prit les commandes et sans même parler demanda à son ami si la demoiselle était sa nouvelle petite-amie, mais au vue de la réaction, ce n’était pas le cas. YuJin avait rougit et tenta de commander pour changer de sujet suivit rapidement de sa cadette. Leo quant à lui manger déjà l’énorme part de gâteau au chocolat posé devant lui.

« Jeremy, tu pourrais faire un gâteau d’anniversaire pour Leo ? »
« Heu… Tu sais combien on sera ? C’est négociable =P »
« Eh bien… Clara et toi, ton bro’ et sûrement Poésie, Haebin, Zéplynne, Cara et Phoenix. »
« 10 ? Ok. Tu veux quoi mon chou comme gâteau ? »
« Chocolat ! Comme celui-là ? Je peux hein ? »
« Bien sûr ^^ J’en ferais un aux fruits rouges, Jaeden et toi vous avez dû mal avec le chocolat. »
« Merci… »

Jeremy tapa amicalement l’épaule de son ami avant de disparaître dans l’arrière-boutique. YuJin le remerciait mentalement de se plier aux envies de son fils et surtout d’en faire machinalement un autre pour ceux qui n’aimait pas le chocolat. Le Coréen commença finalement à manger sa pâtisserie. Il avait presque poussé un gémissement de plaisir, il adorait tellement le mille feuilles aux fraises.

« Bordel… Il cuisine vraiment bien. »

L’inverse de lui, un véritable fléau aux fourneaux mais il avait appris avec le temps à faire des basics histoire de pas mourir de faim. Il regarda Leo avant d’essuyer sa bouche pleine de chocolat. Ce gosse était tellement adorable.

« Au fait, tu as bien fait de rentrer, y’a eu une énorme bagarre quelques heures plus tard. Je t’interdis de remettre les pieds dans ce bar, il est vraiment trop mal fréquenter. »

Et il faisait partit des mauvaises fréquentations. Parce que si un humain pouvait penser à des ivrognes, YuJin parlait des êtres surnaturels qui avaient tendance à devenir un peu trop dangereux après avoir bu quelques verres. Vivement que son patron craque qu’il se débrouille pour récupérer le bar et faire en sorte que ce genre de débordement ne se produise plus.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow
Messages : 48
Date d'inscription : 13/07/2015
Célébrité : hyorin
Crédits : (a) faust (g) tumblr (s) exception.
avatar
MessageSujet: Re: Black Monday   Ven 16 Oct - 18:03


black monday

FT. Mei & YuJin

Une journée de repos. Une journée que je m'accorde de temps en temps. Une journée que je lui accorde, laissant mon esprit s'emplir de nos moments partagés, de son sourire et de sa joie de vivre qui manque à mes côtés. Accroupis devant sa tombe, je délaisse ma cible qui se tient à mes côtés. Aujourd'hui est dédier à la nostalgie, à notre tombe partagée, à mon âme qui a perdu sa moitié. Hélas, les événements en décident autrement. L'enfant de ma cible me tombe dessus, une nouvelle opportunité pour m'en rapprocher s'ouvre à moi. Je m'excuse profondément auprès de mon être cher et n'hésite plus. J'invite le loup-garou pour un café ou un petit-déjeuner et ainsi le remercier pour m'avoir aidé au bar. Après un dernier regard sur la tombe, je sors du cimetière aux côtés du loup et de son enfant. Comment adapté mon plan à cet inattendu?! Je vais revoir faire regretter à mes sources leur manquent certains de sérieux quant à mes requêtes. Des heures de travail perdus inutilement. Marchant, les idées fusent dans un coin de mon esprit.

Rapidement, le gamin trouve son bonheur et entre dans une pâtisserie que je reconnais aussitôt. Apparemment, mon travail n'est pas prêt de me lâcher, même lors de mes journées de repos. Je joue mon rôle à la perfection, suivant le petit dans la boutique et m'installe face à Yujin. Le démon et le loup ont un échange complice que je fais mine de ne pas comprendre avant de commander à mon tour, amusée par la situation. La discussion s'enchaîne sur l'anniversaire de l'enfant et du gâteau à prévoir. Etre invité à cet événement serait l'occasion parfaite pour me rapprocher de mes cibles. Je m'attaque rapidement à la pâtisserie qui me fait de l'oeil. Wow. Le démon serait sans doute l'un de ceux que je regretterais amèrement de tué. Il a un don pour la cuisine. J'acquiesce simplement à la réplique de ma cible qui va dans ce sens.

La discussion s'enchaîne ainsi quelque temps, parlant de tout et de rien, je reste à la perfection dans mon rôle. Les limites s'enchaînent et s'étirent. Il est grand temps pour nous de rentrer chacun de notre côté. Faussant à la perfection une certaine timidité, nous échangeons nos numéros. Les choses avancent plus rapidement que mes plans, mais ce n'est pas si mal.

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Black Monday   

Revenir en haut Aller en bas
 
Black Monday
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SPECIAL FULL BLACK - Peinture : comment effacer les rayures
» question pour le black
» 1ère sortie 2010 avec mon EX Full Black....
» aidez moi à massacrer mon b-king black
» LE BLACK HAWK 1 er bar rock/metal de tours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Yujin & Mei-