AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Crise des loups : Panique au Starbucks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la chochotte
Messages : 34
Date d'inscription : 16/04/2016
Célébrité : Harry Styles
avatar
MessageSujet: Crise des loups : Panique au Starbucks   Mar 15 Nov - 18:27

La tenue:
 

Crise des loups : Panique au Starbucks

Ft. Sasha & Harry


Harry avait doucement commencé à emménager chez Sasha. Des habits, des livres de cours. Il avait même ramené quelques armes. Deux, trois au cas où il y aurait un souci et puis, il restait un chasseur, il avait besoin d’avoir des armes chez lui. Seule règle, toutes étaient déchargées pour éviter les accidents.
Même s’il tentait de ne pas le montrer, c’était étrange pour lui d’envisager de vivre avec quelqu’un. Si sa sœur voyait sa vie avec Thomas depuis des années, lui avait plutôt enchaîné les conquêtes et se voyait plus avoir une vie comme sa sœur : Rien de concret en bref. Mais à, il faisait même les courses avec elle alors qu’il avait horreur de ça. C’était pourtant plaisant de voir un avenir avec Sasha…

Le brun ouvrit lentement les yeux en entendant son réveil sonner. Il soupira longuement avant de se coller un peu plus à la louve pour profiter d’elle jusqu’à la dernière minute. Il s’était finalement écarté après un long baiser pour se traîner sous l’eau. Les cheveux encore humides, il s’habilla pour aller à l’université. C’était barbant. Harry avala un café avant d’embrasser une dernière fois sa belle pour filer en cours.
Vivement que la journée se termine, il mourrait d’envie de rentrer et se caler sur le canapé avec Sasha contre lui après l’avoir récupéré. Mais ça, c’était pour dans quelques heures. Pour le moment c’était les relations entre les Etats-Unis et les pays Anglo-Saxons. Et ça ne l’intéressait pas vraiment. D’ailleurs, il n’avait pas manqué de bombarder la demoiselle qui lui disait être en pause. Génial, enfin une occupation bien plus intéressante. D’ailleurs, Thomas faisait exactement la même chose que lui avec sa sœur. Bande de perturbateurs…

En fin de journée, il passa au Starbucks pour son café habituel. Plus personne n’était étonné de le voir, et tout le monde avait bien compris leur relation. C’était adorable pour une partie des collègues de Sasha qu’ils soient tombé amoureux en se voyant simplement tous les jours pour la même commande.
Harry s’installa dans son coin atitré avant de tenter de reprendre ses notes de cours qu’il avait vaguement écouté. Un vrai charabia écrit dans deux langues différentes. Voir trois… La dernière étant une création du chasseur. Moitié anglais, moitié irlandais. Fallait vraiment qu’il se concentre pour espérer comprendre ce qu’il avait bien pu écrire. Mais ça… C’était sans compter sur l’agitation qui se créa d’un seul coup. Sasha ?! Ca avait été instinctif, il s’était relevé d’un seul coup pour rejoindre sa belle qui avait l’air des plus mal en point.

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 16/04/2016
Célébrité : zoey deutch
Crédits : (a) .lollipops
(s) exception (g) tumblr
avatar
MessageSujet: Re: Crise des loups : Panique au Starbucks   Dim 4 Déc - 11:00

La tenue:
 

Crise des loups : Panique au Starbucks

Ft. Sasha & Harry


Sasha avait bien dû mal à émergé ce matin-là. Pourtant, d’ordinaire la demoiselle se levait naturellement, mais là, c’était presque impossible. Gardant les yeux clos, elle resta nicher contre Harry, son visage dans le cou de l’étudiant afin de s’imprégner totalement de son odeur. Même le réveil du chasseur n’avait pas eu le moindre effet sur la louve qui n’était clairement pas apte à quitter le lit pour aller travailler. C’était étrange. Elle rendit faiblement le baiser de son homme avant qu’il ne passe dans la salle de bain. Sasha s’effondra à nouveau et s’endormit. Ce fut le départ d’Harry qui la réveilla en sursaut. Elle avait longuement regarder autour d’elle avant de se préparer non sans peine. Elle se sentait tellement épuisée.

Finalement prête, elle arriva tout juste à l’heure à son travail. Elle qui était toujours en avance d’ordinaire, c’était de plus en plus étrange. Malgré son état et l’inquiétude de son patron, Sasha continua à travailler comme si de rien était. Seulement, elle était clairement à la rammasse ! Ses réactions étaient moindre, sans parler de ses réflexes. Que pouvait-il donc lui arriver ? Une question qui fut rapidement balayée par l’arrivée d’Harry à la même heure que d’ordinaire. Un sourire se glissa naturellement sur les lèvres de la brunette alors qu’elle s’occupa de sa commande avant de le laisser à ses notes de cours.

Quelques minutes, peut-être plus et Sasha avait l’impression de bouillir. Sa respiration était heurtée, faible alors qu’elle tenait le plateau pour l’une des tables. Elle trébucha, reversant absolument tout sur le sol. Elle s’excusa à de multiples reprises alors que sa vision se brisa. Son regard se fit soudain doré, animal. Chose qu’elle remarqua avec sa particularité lupine de voir les odeurs. Instinctivement, elle ferma les yeux et tangua avant de complètement s’écrouler.

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la chochotte
Messages : 34
Date d'inscription : 16/04/2016
Célébrité : Harry Styles
avatar
MessageSujet: Re: Crise des loups : Panique au Starbucks   Dim 4 Déc - 17:08

La tenue:
 

Crise des loups : Panique au Starbucks

Ft. Sasha & Harry


Harry se réveilla lorsque son téléphone commença à sonner, lui indiquant que sa nuit était terminée. Il soupira longuement et se serra contre le louve, restant avec elle le plus longtemps qu’il put. Après tout, maintenant, il ne passait plus par chez lui depuis quelques temps. Depuis qu’il avait décidé de lentement s’installer et combler les trous dans l’armoire de sa belle. En parlant d’elle, elle était étrangement fatiguée ce matin-là. Il l’embrassa doucement et fila prendre sa douche avant de se préparer pour aller à l’université.
La journée fut assez longue en elle-même. Trop d’informations à retenir sur la relation entre les Etats-Unis et les pays Anglo-Saxon, bref, le cours bien barbant avec un prof qui était à la limite de faire le même effet qu’un somnifère. D’ailleurs pour tenir réveillé, il avait envoyé par mal de texto à sa belle, qui était tout aussi lente à lui répondre.

Finalement, en fin de journée, il rejoignit le Starbucks pour prendre sa boisson habituelle et s’installer dans un coin pour bosser ses cours. Avec du calme et un peu de caféine dans le sang, Harry pourrait probablement remettre au propre ses cours. Malheureusement, assez rapidement, la situation dans le café fut étrange. Un bruit sourd, un attroupement et un mauvais pressentiment ! Le chasseur se releva d’un seul coup pour rejoindre la foule et là, son cœur s’emporta. Merde… Elle était mal le matin même, il n’aurait pas dû aller en cours. Le brun grogna lentement.

« Je l’emmène chez son médecin. »

Stoppant ainsi les personnes qui voulaient appeler les pompiers ou autres. Une personne se proposa de ranger les affaires de l’étudiant pour qu’il les récupère plus tard, quand elle irait mieux. Après tout, tout le monde le connaissait ici.
Le brun souleva doucement sa belle pour la déposer dans sa voiture et filer chez Rikku. Il en avait entendu parler quelques fois et savait où elle se trouvait au cas où il y aurait un problème. Il s’arrêta et entra, constatant que ce n’était pas la seule louve de la ville à avoir eu un souci. L’instant d’après, la Japonaise s’occupait d’elle. Harry commença à faire les cents pas. Il était inutile tout de suite et en plus, il n’était pas réellement à sa place ici. C’était un chasseur, c’était étrange pour lui de connaître l’emplacement d’un « hôpital pour créature ».

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 16/04/2016
Célébrité : zoey deutch
Crédits : (a) .lollipops
(s) exception (g) tumblr
avatar
MessageSujet: Re: Crise des loups : Panique au Starbucks   Jeu 5 Jan - 15:55

Crise des loups : Panique au Starbucks
Elle se sentait mal ce matin-là. C’était assez étrange. Sasha n’avait pas été malade une seule fois depuis sa transformation et elle doutait pouvoir en être réellement capable à nouveau. Seulement, ce matin là, elle se sentait plus épuisée que jamais et aurait bien aimé dormir un peu plus longtemps aux creux des bras d’Harry. Ce n’était hélas pas possible et la demoiselle s’était rendue à son travail pour arriver tout juste à l’heure. Elle s’était rapidement activée, passant outre le malaise qui se rependant lentement en elle. La présence d’Harry, qui arriva à la même heure que d’ordinaire, l’avait quelque peu rassurer. Un sourire avait fleurit sur ses lèvres alors qu’elle avait préparer la commande de son petit-ami avant de le laisser à ses notes.

L’apaisement fut de courte durée. Il s’en ai fallu de peu avant que tout dérappe. Un coup de chaud violent et son coeur se mit à battre au ralentit. Sa respiration se fit dès lors de plus en plus difficile, mais elle persista. Persista avant de trébucher en renversant le plateau qu’elle avait en main par la même occasion. Sa louve reprenait complètement le dessus, tentant de la maintenir réveiller, de la maintenir en vie. D’ailleurs, elle l’avait rapidement remarquer par son habitude à voir les odeurs lorsque son regard devenait lupin. D’instinct, elle ferma vivement les yeux. Un vertige la fit tanger avant qu’elle se s’écroule.

Elle ne su combien de temps s’était écoulée, juste qu’elle fut violemment réveiller par la sensation d’un étouffement, d’une noyade. La louve ouvrit brusquement les yeux entre panique et fatigue. Son regard était d’un doré intence et plus profond encore que d’ordinaire. La panique la gagnait lentement et ses faibles battements s’accélérèrent soudainement l’épuisant un peu plus à chaque  seconde. Ce ne fut que la présence d’Harry à ses côtés qui l’apaisèrent. Elle s’y accrochait misérablement, pleurant sa peur à chaude larme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la chochotte
Messages : 34
Date d'inscription : 16/04/2016
Célébrité : Harry Styles
avatar
MessageSujet: Re: Crise des loups : Panique au Starbucks   Sam 7 Jan - 17:05

Crise des loups : Panique au
Sacha semblait épuisée mais Harry se disait que ce n’était rien de grave, les horaires de boulot, les nuits qui dérapaient, ou tout autre chose. Il y avait tellement d’explications possibles qu’il avait simplement laissé ça sur le compte d’un petit coup de monde. Ça arrivait à tout le monde, même aux créatures. Le chasseur se prépara avant de filer pour sa journée de cours, même s’il avait un étrange sentiment qui se propageait en lui.
La journée fut terriblement longue pour lui, trop longue, et il avait bombardé Sasha de message pour tenter de survivre aux cours. Les relations entre pays Anglo-saxon pouvaient être très intéressante à traiter, il n’y arrivait pas. Peut-être parce que son intuition lui disait de rentrer, de retourner auprès de sa belle.

En fin de journée, comme tous les jours de la semaine, Harry se retrouva au Starbucks et prit sa boisson habituelle. La louve semblait encore assez faible. Ce soir, il la coucherait de bonne heure pour la chouchouter. Hors de question qu’elle reste dans cet état. Le brun prit finalement sa boisson avant de rejoindre un coin tranquille pour tenter de bosser. Caféine et calme semblait être le bon mélange pour remettre ses cours en ordre. C’était sans compter sur l’agitation qui s’était créée et son intuition qui lui disait d’aller voir. Il ne s’était pas fait prier pour rejoindre l’attroupement, et son cœur rata un battement : Sasha. Merde !
Le chasseur indiqua l’emmener chez son médecin pour éviter qu’elle se retrouve dans un hôpital d’humains et la prit dans ses bras alors qu’un des membres du personnel lui indiquait s’occupait de ses affaires d’école. Une fois dans la voiture, il avait foncé jusqu’à la clinique vétérinaire dont lui avait parlé louve. Et à peine arriver qu’il avait remarqué que ce n’était pas la seule à avoir été touchée par cet étrange phénomène. Non sans être réticent, il la laissa au soin de Rikku, la vétérinaire.

Harry se sentait mal à l’aise, il n’avait pas à être ici, encore moins à connaître l’emplacement exacte d’une clinique surnaturel alors qu’il était un chasseur. Après tout, ce genre de coin était sans cesse dans le top 5 des recherches des chasseurs. Finalement, un long moment plus tard, Sasha ouvrit les yeux et la seconde suivante, le chasseur l’avait pris contre elle. Enfin.
Il la garda longuement contre lui, caressant son dos pour tenter de la calmer, mais ça semblait être peine perdu. Elle avait dû avoir la peur de sa vie à en juger la couleur de ses yeux. Harry se calma doucement à son tour.

« Je t’interdis de bosser demain… Tu resteras au lit et avec moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 16/04/2016
Célébrité : zoey deutch
Crédits : (a) .lollipops
(s) exception (g) tumblr
avatar
MessageSujet: Re: Crise des loups : Panique au Starbucks   Lun 30 Jan - 18:37

Crise des loups : Panique au Starbucks
Les ténèbres l’entouraient. Se battre lui était impossible. Elle se noyait, étouffait dans un cauchemar continue. Qu’est-ce qui pouvait bien se passer ?! Elle ne su combien de temps elle resta bloquer ainsi, incapable de rien, avant d’être brusquement ramener. Elle inspira avidement l’air qui avait tant semblé lui manqué alors qu’elle se redressait dans un bond. Son coeur battait misérablement et son regard était d’un doré plus intense et plus profond que jamais comme si quelque chose d’endormit avait trouvé un moyen de s’éveiller. Un éveille silencieux complètement masqué par la panique qui transparaissait sur les traits de la louve.

Elle s’épuisait un peu plus à chaque battement et ce fut uniquement la présence d’Harry à ses côtés qui lui permit de se calmer très lentement. Elle s’accrochait avec lui, misérable, épuisée alors que les larmes coulaient le long de ses joues. Elle avait eu tellement peur. Peur de ne pouvoir s’éveiller, peur de ne pouvoir revoir Harry à nouveau. Sa louve couinait intérieurement alors que des sanglots silencieux n’avaient de cesse de la secouer.

Elle acquiesça avec peine aux paroles de l’étudiant. Elle n’aurait pas la force de le lâcher de toute manière et ce même si l’idée de manquer le travail ne lui plaisait pas spécialement. D’ailleurs, Rikku avait rajouté une couche, lui conseillant un repos total au minimum pour le lendemain et ce comme pour chacun des autres loups présents.

Finalement, ses larmes séchaient à peine lorsqu’ils furent de retour chez elle. Elle avait le plus grand mal du monde à garder les yeux ouverts, yeux toujours aussi doré. La vision de toutes ses odeurs commençaient lentement à lui donner des migraines, mais elle semblait incapable de faire retrouver à son regard une teinte plus humaine. Et elle craignait la réaction d’Harry face à ça. Cela devait lui rappeler qu’au fond elle n’avait rien d’humaine… Bien qu’elle se soit déjà faîtes à l’idée, aujourd’hui en son état de particulière faiblesse, elle commençait à douter. Elle doutait tellement qu’elle en baissa le regard à peine arriver dans le lit. Que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la chochotte
Messages : 34
Date d'inscription : 16/04/2016
Célébrité : Harry Styles
avatar
MessageSujet: Re: Crise des loups : Panique au Starbucks   Lun 30 Jan - 22:05

Crise des loups : Panique au
Sasha était inconsciente dans ses bras et Harry se demandait comment il faisait pour être encore calme. Lui qui sortait de ses gonds si aisément, il était presque trop calme pour la situation. Du moins jusqu’à ce qu’il arrive à la clinique de Rikku. Là… Là il s’était autoriser à clairement paniquer. Elle n’était pas la seule à avoir eu un problème, c’était le cas de tous les loups de la ville. Le brun faisait les cent pas, attendant que sa belle se réveille. Qu’elle reprenne conscience, que son cœur recommence à battre normalement. Bref, qu’elle ne soit plus dans une sorte de demi-coma. Malheureusement, ce fut long. Mais lorsqu’elle ouvrit les yeux, le chasseur la prit contre lui. La peur laissa finalement place au soulagement. Il ne pourrait pas la lâcher de sitôt et il s’était montré très clair pour l’occupation du lendemain : Du repos. Et la vétérinaire avait été aussi claire que lui.
Le chemin du retour avait été assez rapide, Harry s’était pressé de la ramener chez elle pour qu’elle soit dans un lieu qu’elle connaissait bien, plus apaisant pour elle et son cœur. Il ne l’entendait peut-être pas battre rapidement, mais il se doutait que ce soit le cas. Elle n’était pas calme et la couleur de ses yeux lui indiquait clairement. Même si elle les avait gardés plus ou moins fermés tous le trajet, il l’avait remarqué.

« On se couche ? »

Harry lui avait à peine laisser le temps de réagir qu’il l’avait déshabillée et s’était glissé dans le lit avec elle. Elle devait être épuisée, il voulait qu’elle se repose. Il avait tellement eu peur qu’il ne voulait pas qu’elle fasse le moindre effort. Mais avant qu’elle s’endorme, il lui vola un long baiser en la rapprochant de lui.

« Bonne nuit… Demain c’est petit-déjeuner au lit. »

D’ordinaire c’était elle qui lui ramenait le café au lit mais demain, ce serait l’inverse. Elle se ferait chouchouter en bonne et due forme pour calmer le chasseur paniqué qu’il était. D’ailleurs, il avait mis bien plus de temps qu’elle pour s’endormir. Comme s’il avait peur qu’elle reperde conscience encore une fois. Le brun la serra délicatement contre lui, avant de se laisser enfin l’autorisation de faiblir. Il ne l’avait pas lâché de la nuit, se réveillant à demi quand elle bougeait. S’il trouvait le connard qui avait fait ça, il allait le pulvériser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 16/04/2016
Célébrité : zoey deutch
Crédits : (a) .lollipops
(s) exception (g) tumblr
avatar
MessageSujet: Re: Crise des loups : Panique au Starbucks   Mer 15 Fév - 17:59

Crise des loups : Panique au Starbucks
Le trajet pour rentrer chez elle fut aussi long qu’éprouvant. Sasha pouvait sentir Harry accélérer la cadence de temps à autre, mais la fatigue était toujours présente. Elle pouvait sentir son coeur battre plus normalement à mesure du temps qui passait, mais c’était l’effet de son regard de louve qui l'affaiblissait un peu plus à chaque instant. Sa vision des odeurs lui donnait la migraine, l’obligeant à régulièrement fermer les yeux, même si la fatigue suffisait amplement pour cela. Puis, lentement, son coeur la serra douloureusement. Elle était incapable de reprendre un regard plus humain et craignait complètement la réaction du chasseur face à ça. Après tout, c’était un rappel suffisant sur sa nature inhumaine… Le doute était tel, qu’elle avait baisser le regard lorsqu’il l’installa sur le lit.

Elle se laissa faire sans objection lorsqu’il la déshabilla pour la mettre plus la l’aise avant de la mettre au lit. Seulement, elle prit soin de ne pas croiser son regard, complètement terrifier par les conséquences que cela pourraient avoir. Elle tremblait légèrement lorsque l’étudiant la rejoignit et elle se nicha instinctivement contre lui, plaçant son visage dans le torse du brun. Puis, elle ferma les yeux. A aucun moment il n’avait eu le temps de croiser le sien, espérant que le doré se soit atténué d’ici le lendemain et qu’elle pourrait de nouveau plonger son regard dans le sien.

Sasha acquiesça faiblement aux paroles de sa moitié et n’avait pas mit bien longtemps avant de laisser la fatigue l’emporter. Elle était complètement épuisée et ce malgré la sieste forcé qui avait précédé. De plus, elle pouvait soupçonner que le chasseur était lui aussi exténuée. Et ce fut, légèrement agité et en sueur qu’elle se réveilla avec maladresse. Harry dormait encore profondément. Non sans mal, elle quitta le lit et passa dans la salle de bain afin de se rafraîchir un peu. Son regard était profond, mais totalement humain, à son plus grand soulagement.

Rassurée, elle regagna le lit et se nicha de nouveau contre Harry, embrassant tendrement sa joue avant de se caler contre son torse. Elle inspirait profondément son odeur, s’en imprégnant comme chaque matin tout en attendant qu’il se réveille.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la chochotte
Messages : 34
Date d'inscription : 16/04/2016
Célébrité : Harry Styles
avatar
MessageSujet: Re: Crise des loups : Panique au Starbucks   Jeu 16 Fév - 11:27

Harry L. O'Connor a écrit:
Crise des loups : Panique au
Le chemin du retour avait été des plus longs. Même si Harry accélérait le pas, Sasha était épuisée et elle ralentissait un peu plus à chaque fois qu’il insistait. Mais il voulait simplement qu’elle soit chez elle, à l’abri, dans un endroit où on ne la jugerait pas pour la couleur de ses yeux. Car oui… Même s’il avait fait en sorte de ne pas le montrer, il avait vu que son regard n’avait rien d’humain. Elle devait tenir simplement grâce à sa louve.
Une fois chez elle, le chasseur la déshabilla délicatement pour l’installer dans le lit avant de la rejoindre. Il fallait simplement qu’elle se repose comme lui avait indiqué Rikku. Et Harry avait pris ça au pied de la lettre : Elle n’irait pas bosser le lendemain, et il allait la chouchouter comme elle avait l’habitude de le faire avec lui.

Le brun mit un temps fou à s’endormir alors qu’elle avait déjà sombré contre lui. Il paniquait encore. Il avait peur qu’elle perde de nouveau conscience en plein milieu de la nuit. Mais finalement, il sombra à son tour dans un sommeil léger. Dès qu’elle bougeait un peu trop, l’Anglais la serrait un peu plus contre lui avant de se rendormir quand elle semblait plus apaisée.
Lorsqu’il la sentit sortir du lit, il soupira doucement, mais rien d’assez fort pour le réveiller. Il s’éveilla quelques minutes plus tard en la sentant de nouveau nichée contre lui. Il ouvrit lentement ses yeux et caressa lentement son dos. Elle allait mieux, c’était l’essentiel pour le chasseur. Il la serra lentement contre lui avant de carrément la tirer sur lui pour prendre ses lèvres. Un baiser matinal comme elle n’en avait jamais eu. Il avait eu peur de la perdre, et c’était aisé de la sentir. Lui qui ne s’attachait jamais, il avait totalement craqué pour la blonde. A bout de souffle, il recula doucement la tête et passa sa main sur la joue de sa cadette.

« Tu veux quoi pour déjeuner. Juste un café ? »

Elle ne voudrait probablement pas abuser de la bonté de son homme mais il voulait qu’elle fasse le moins d’effort possible. Et puis, préparer un café ne serait sûrement pas la chose la plus compliqué du monde ! Il se le faisait chez lui après tout !
Harry passa sa main dans les cheveux de la blonde avant de délicatement la remettre à sa place avant de se lever pour rejoindre la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Crise des loups : Panique au Starbucks   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise des loups : Panique au Starbucks
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DUCATI........LA CRISE ..c'est bon pour les clients...article d'un client ds mag. de moto..
» 2006 Compétition B à Sederon / Les Loups volants
» Bastia Paris FC: Les loups vont entrer dans Paris
» Vers une inéluctable crise?
» dept43, Vaurien 13, comtois, parti trop tot d'une crise cardiaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Harry & Sasha-