AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Excès hormonal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Excès hormonal   Sam 1 Oct - 21:19

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft. Matthias & Malia


Malia se réveilla lentement et se nicha son visage contre le cou de Matthias. Elle se sentait mal, une fois encore, comme chaque matin depuis quelques jours. C’était fou en sachant qu’elle était incapable de tomber malade. La Coréenne garda les yeux fermés. Normalement, en quelques minutes, la nausée disparaissait… Sauf aujourd’hui. La brune se leva vivement pour aller dans la salle de bain. Et avant de vomir, elle sentit que le Demi-Dieu avait rattrapé ses cheveux. Au moins, elle n’en aurait pas dessus. Elle toussota doucement avant de se redresser pour se laver les dents et le visage. L’instant d’après, elle se glisser sous l’eau fraîche pour tenter de faire disparaitre la sensation étrange qui la parcourait.
La louve sortit finalement de la salle de bain et couina en voyant le petit-déjeuner. Voilà pourquoi il ne l’avait pas rejoint tout de suite. Connaissant Matthias, il ne devait pas vouloir qu’elle descende à la réception sans avoir manger alors qu’elle venait de vider son estomac dans les toilettes. Elle avait hésité un long moment avant de s’assoir et boire une longue gorgée de son café au lait. Non, définitivement, ça ne passerait pas tout de suite.

« S’il te plait… Je vais encore vomir si je mange quelque chose. J’irais demander quelque chose à Aidan quand j’aurais ma pause. »

Finalement, le Demi-Dieu accepta et Malia fila à l’accueil après un dernier baiser. A sa pause, comme promis, elle mangea un brin avant de reprendre son poste. Lorsque sa journée se termina, elle monta à la suite, voulant simplement prendre une douche avant de filer voir Cara pour faire les magasins, mais elle bloqua alors que les portes de l’ascenseur s’ouvraient. Ses yeux avaient pris une teinte rouge, brillant de mile feu, alors que son sixième sens semblait être en alerte. Elle captait une aura qui venait de débarquer, trop proche de celle de Matthias et qui venait d’apparaitre sous ses yeux. C’était sa copie, et instinctivement, elle l’avait assimilé comme une menace. Il n’avait jamais parlé d’un jumeau et il avait eu des soucis plutôt avec son père… Ça pouvait être la suite des problèmes.
En un quart de seconde, Malia avait plaqué la personne contre un des murs du couleur avec un violence totalement incontrôlée. Elle avait toujours été violente, mais ce trait semblait tout d’un coup amplifié, à l’image de la colère qu’aurait pu éprouver Matthias. D’ailleurs, en parlant de lui, il venait de sortir de son bureau.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Ven 14 Oct - 13:33

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Matthias se réveilla en serrant instinctivement Malia dans ses bras, la laissant  enfoncer en nez dans son cou comme à son habitude. Seulement, quelque chose changea radicalement : la fuite de Malia. En effet, celle-ci semblait ne pas être au meilleur de sa forme depuis plusieurs jours. L’instant d’après, il était à ses côtés de la salle de bain, retenant sa longue chevelure tout en frottant délicatement le dos de sa belle alors qu’elle terminait dans un toussotement. Il s’assurait qu’elle allait mieux avant de commander deux trois truc pour qu’elle mange avant d’aller travailler. Chose faîtes, le demi-dieu rejoignit sa cadette pour une douche en duo des plus tendre. Puis, il se prépara et la rejoignit.

Elle mangea peu, trop peu à son goût. Seulement, il ne força pas, se contentant de lui donner un petit sac pour qu’elle puisse emporter ce qui la tentait le plus pour plus tard. En effet, Aidan avait une très longue journée et n’aurait peut-être pas le temps de s’occuper de la louve dans la matiné. Et puis, se serait bête de perdre ce qu’il avait commandé. Ainsi, après un dernier baiser et un bisou sur le sommet du front de la brune, Matthias la laissa aller travailler alors qu’il passait dans son bureau.

Il était au milieu d’un dossier lorsqu’une aura bien trop familière se fit sentir. Il se figea, laissant échapper son crayon. Cette aura. Il n’aurait jamais cru pouvoir la ressentir de nouveau. Il ferma un instant les yeux avant de sentir l’aura de Malia s’approcher. Ca n’irait pas. Il sortit rapidement de son bureau, juste à temps pour voir Malia plaquer son double contre le mur. Il n’avait pas émit la moindre réaction, ce qui expliquait pourquoi Malia avait pu plaquer un être de sa puissance si facilement. Cela lui ressemblait.

❝ s’il te plait Malia… Lâche-le... ❞ Souffla-t-il le regard ancré dans celui de son double, de son jumeau disparu. Il l’avait cru mort, c’était longuement blâmé pour cela et là… Le voilà devant lui, sans aucun mal comme si toutes ses années n’avaient pas eu lieu. S’efforçant de garder un visage fermé, la surprise était pourtant clairement visible dans le regard de l’ancien pirate. ❝c’est… mon frère Malia… pas une menace... ❞ ajouta-t-il en sentant la résistance de la louve. Il se doutait qu’il aurait beaucoup à lui dire à cause du secret de l’existence de son jumeau, mais c’était douloureux d’en parler pour lui. Il avait complètement dérappé à la pseudo mort de ce dernier qui réveillait son côté ange sensible qu’il détestait tant.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Ven 14 Oct - 20:31

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Des nausées… C’était ce qui rythmait sa vie depuis une semaine environ. Une nausée matinale, cependant, Malia n’y tenait pas vraiment rigueur. Ça ne devait être rien de grave. Ça pouvait être une odeur qu’elle ne supportait pas. Sauf que ce matin-là, c’était plus fort que d’ordinaire, si bien qu’elle se leva d’un seul coup pour filer jusqu’au toilette pour vomir. Matthias avait été d’une vivacité parfaite, il avait retenu ses cheveux seulement quelques secondes avant qu’elle vomisse. La main chaude de son homme dans son dos l’avait lentement apaisé avant qu’elle toussote et se redresse pour se débarbouiller et prendre une douche fraîche.
Le Demi-Dieu avait mis quelques minutes avant de la rejoindre pour une douche des plus tendre. D’un autre côté, vu son état, elle n’était pas prête à déraper. Non. Absolument pas. Une fois propre, elle sortit et s’habilla avant de tomber devant le petit-déjeuner. Son estomac n’y résisterait pas, elle le savait, mais elle tenta quand même de manger un brin. Seulement, son envie de vomir était revenue à la charge. Matthias lui fit un petit sac avant qu’elle descende pour qu’elle mange à sa pause. Ce qu’elle fit.

Une fois sa journée terminée, elle monta rapidement à la suite. Elle avait rendez-vous avec Cara pour faire les magasins. Sauf qu’une fois les portes de l’ascenseur ouverte, ses yeux avaient changé de couleur. La louve avait capté une aura qu’elle ne connaissait pas et qui était trop proche de celle de Matthias pour ne pas qu’elle y réagisse. Et puis, il lui ressemblait comme deux gouttes d’eau. Assez pour que son 6ème sens débloque complètement. Son père était venu quelques temps plutôt et elle avait automatiquement associé les auras proches de Matthias et masculine à des menaces. Il n’avait jamais parlé d’un frère, encore moins d’un jumeau.
En l’espace de quelques secondes, elle avait plaqué l’homme contre le mur et Matthias était sorti de son bureau. Le lâcher ?! Malia avait plutôt resserré sa prise sur le brun en face d’elle, jusqu’à un mot : Frère. QUOI ?! Il avait un frère jumeau et il avait complétement oublié de lui en parler ?! Comme Ivy… Que pouvait-il lui cacher d’autre ? Un vie complète à un autre endroit ? A cette instant, son cœur se serra alors qu’elle relâchait sa prise. Pourquoi y avait-elle cru ? C’était qu’une gamine, elle n’avait aucun intérêt pour lui.

« Tu comptais m’en parler un jour ?! Tu vas me dire quoi après, que t’as eu des enfants et une femme dans une autre vie ?! T’es vraiment qu’un connard, la prochaine fois, fais-en sorte que la personne ne s’attache pas à toi ! »

Naturellement, elle avait pris la parole en coréen. Elle était blessée. Une douleur étrange émanait en elle. Elle aurait dû le haïr, rester sur sa première impression, ne pas travailler pour lui. Malia aurait dû rester en Corée du Sud.

« Je te hais, je ne veux plus jamais te revoir. Plus jamais !! »

Plus jamais revoir ce regard bleu, plus jamais entendre sa voix.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Dim 16 Oct - 19:42

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Matthias avait quitté Malia depuis peu, il venait de prendre place à son bureau et de se plonger dans l’un de ses dossiers lorsqu’il se figea soudainement. Son crayon lui échappa alors qu’une aura qu’il ne pourrait jamais oublié s’approchait. Qu’est-ce que… Il s’était rapidement levé alors qu’il sentait que la louve tomberait nez à nez avec l’aura si familière. Elle ne pouvait pas le rencontré comme ça, où il ne donnait pas cher de sa peau. Sortant de son bureau, il vit Malia collé le double du demi-dieu contre le mur. Il ne s’était pas défendu et ça lui ressemblait bien dans cette situation.

Sans quitter le brun du regard, Matthias s’était approché en demandant à Malia de le lâcher. Castiel n’était en rien une menace, pas avec une aura plus bienveillante que jamais. Sentant la résistance de sa cadette, Matt lui demanda à nouveau de lâcher l’ange, spécifiant cette fois-ci son lien avec lui. Il était son frère, son jumeau. Matthias avait toujours eu un vision particulière de la famille, rendant le sujet tabou et Castiel était le pire de tous. Lui qui le pensait mort depuis si longtemps, il ne savait pas comment son jumeau pouvait se tenir devant lui, comme auparavant.

Lorsque Malia le lâcha, Castiel recula d’un bas. L’aîné savait qu’il aurait dû en parler à la louve, mais le sujet lui avait été bien trop douloureux. La pseudo mort de Cas était le seul sujet qui le rendait réellement sensible. Après tout, son cadet était le meilleur des deux. L’ange, la bonté incarnée, son opposé. Malgré le fait qu’il avait pu lui caché ça, Matthias ne s’attendait pas à une telle réaction de la part de la louve.

Matthias détourna le regard de son frère, le poussant sur Malia alors qu’elle adoptait un discours des plus blessant et ce même si Matthias gardait un visage inexpressif. ❝ voyons Malia, tu vas trop loin. Laisse-moi au moins m’expliquer.  ❞ Des paroles tout ce qu’il y avait de plus inutile, car la jeune femme s’était déjà fait son idée quant à Matthias. Une fois encore, elle s’attardait sur les apparences. Le récit était bien plus complexe, mais il n’eut aucunement le temps de l’aborder.

Elle était partie. Sans plus. Soupirant faiblement, une discussion entre frères eux lieu. Castiel s’en voulait terriblement, jamais il n’aurait cru que son arrivée déclencherait un tel ras-de-marré ou bien encore que Matthias se penserait responsable de sa pseudo mort. Il avait fait une erreur en revenant et ça, Castiel l’avait particulièrement bien comprit lorsque Matthias disparu pour les champs de batails de leur monde d’origine. La guerre faisait souvent rage entre le royaume d’Odin et les royaumes voisins, loin des combats terriens. Castiel avait tenté de le raisonner, de l’empêcher d’enchaîner ses missions suicides. La seule chose qui pouvaient le calmer avait mit les voiles.

Castiel partit à la recherche de Malia, demandant l’aide de Teddie pour ça. Il ne lui avait pas fallu longtemps avant d’apparaître devant la louve et de bloquer son chemin. ❝attend. Je sais que tu ne me portes pas dans ton coeur, seulement, tu es la seule à pouvoir le calmer. Je suis sincèrement désolé que mon arrivée est entraîner quelque chose de si mauvais, ce n’était pas mon intention. Mais, laisses-moi t’expliquer. J’ai disparu de la vie de Matthias lorsque nous avions un peu plus de 5 000 ans, depuis il me croit mort. Je ne savais pas que ma disparition causerait autant pour lui, qu’il se penserait responsable au moins de supprimer mon nom. Ne lui en veut pas pour ça. Il était quelqu’un de plus doux, de plus sincère autrefois, mais il ne t’a rien caché d’autre. Fonder une famille. Il n’en aurait jamais été capable avant de te rencontrer et ça, tu peux le croire… ❞ souffla-t-il avant de prendre avec délicatesse la main de Malia pour la téléporter dans les appartements de Sunniva en lui laissant une légère marque rose en forme de bracelet. Une marque qui la liait dès à présent à Matthias.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Dim 16 Oct - 22:05

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


A peine le travail terminé que Malia avait filé pour rejoindre la suite qu’elle partageait avec Matthias pour prendre une longue douche et filer faire une après-midi shopping avec Cara. Elle avait hâte que le petit Percy débarque pour le couvrir de cadeaux. Enfin, ça, c’était le plan initial qui avait complétement changé lorsque les portes de l’ascenseur s’ouvrirent. A cet instant précis, un homme apparut dans le champ de vision de la louve, avec une aura des plus similaires à Matthias. Cependant, la brune ne connaissait pas l’existence d’un frère dans la famille de son homme et la dernière personne masculine qu’elle avait croisé était son père qui n’avait causé que des soucis. Machinalement, elle avait associé ça à une menace si bien qu’elle plaqua l’homme contre le mur avec une violence rare alors que le brun sortait.
Frère ?! C’était son frère jumeau ?! Non mais il comptait lui en parler un jour ?! La brune avait lâché prise alors qu’une étrange douleur se propageait en elle. Que lui cachait-il d’autre ? Il aurait très bien pu avoir une femme et des enfants et tout un tas d’autres choses durant sa vie. Sa confiance venait de voler en éclat. Quel connard, il aurait pu éviter de la côtoyer s’il avait simplement besoin d’une distraction pour quelques années. Pas alors qu’elle s’était imprégnée.

Sans même écouter Matthias, la louve avait quitté l’hôtel. Elle voulait de la distance. Ne plus jamais avoir l’occasion de le croiser dans les rues de la ville ou n’importe où d’ailleurs. Elle évita Cara en prétextant avoir un impératif alors qu’elle quittait le pays. Son cœur lui faisait tellement mal, mais elle tentait de se montrer forte pour ne pas craquer dans l’avion. Arrivée dans le Sud de la Corée, elle trouva un hôtel et s’y installa. A peine referma-t-elle la porte que des larmes coulèrent le long de ses joues. Comment avait-il pu oser ?! Elle était si bête d’avoir pu croire une seconde que c’était l’homme de sa vie. Non… c’était juste une gamine parmi tant d’autres, une bien plus facile à avoir car elle était imprégnée. A cette idée, les larmes redoublèrent. Lentement, elle avait fini par s’endormir au centre du lit.

Lorsqu’elle ouvrit les yeux, le lendemain, elle regarda le plafond pendant un long moment. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir faire ? Il était hors de question qu’elle retourne à San Francisco, et Séoul ne la tentait pas. Revoir Manéo, Koko ou un autre membre de leur groupe dans cet état n’était clairement pas une bonne chose. Lorsqu’elle ferma les yeux, tentant de faire le vide dans son esprit pour ne pas recommencer à pleurer, un son attira son attention. Un cœur. Instantanément, Malia avait senti les larmes glisser le long de ses yeux. Pas ça. Ce petit bruit, encore faible était celui du petit être qui grandissait dans son ventre. L’enfant de Matthias. A cette idée, son cœur se déchira et la nausée la gagna, l’obligeant à s’enfermer dans la salle de bain.
Qu’est-ce qu’elle pouvait faire ? Elle n’aurait jamais le courage d’avorter, l’imprégnation faisait que cette idée n’arrivait pas à se faire un chemin et pourtant, elle n’aurait pas le courage d’élever l’enfant d’un homme qui s’était joué d’elle. Les larmes redoublèrent. Ce qu’elle aurait aimé sentir les bras protecteurs de sa mère ou de son père…

La louve se glissa sous l’eau glacée pour tenter d’oublier mais rien ne fonctionnait. Son esprit semblait vouloir lui rappeler sa condition dès que le silence régnait.

Finalement, elle décida de sortir les jours suivants. De tenter d’obliger ses sens à capter autre chose que les battements de cœur du bébé. Sauf qu’un jour, elle se retrouva face au jumeau de Matthias. Il était assez facilement reconnaissable, sa voix était différente, son aura aussi, mais il lui ressemblait de quoi raviver la douleur qu’elle pensait avoir enfouit.
La demoiselle n’écouta que bien peu les paroles du Demi-Dieu et pourtant, au fond d’elle, très loin, elle pouvait comprendre sa réaction. Elle ne lui avait jamais parlé de Keiran car la douleur était encore là malgré les années. Peut-être qu’il en souffrait encore même s’il ne le montrait pas. Elle n’eut pas le temps d’y pensé qu’en l’espace de trois secondes peut-être, elle s’était retrouvée à un autre endroit.

Une étrange sensation de douleur la parcourus alors que la porte donnant sur la pièce où elle se trouvait s’ouvrit : Matthias. Son cœur palpita alors que la louve commençait à pleurer. Pas lui ! Pas dans cet état. Sauf qu’avant de pouvoir parler, une autre sensation la parcourus. L’amour, dans sa pureté la plus totale et ce n’était pas ses sentiments. Non, elle était bien plus confuse. C’était comme si elle pouvait ressentir ce que le Demi-Dieu ressentait.
La seule chose qu’elle avait réussi à faire avait été de se coller au guerrier et de pleurer. Il lui avait tellement manqué. Elle se fichait d’avoir du sang sur elle, ou de la sueur, elle voulait juste sentir son odeur, se rappeler de la sensation de sa peau contre la sienne. D’avoir l’impression de vivre à nouveau.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Mar 18 Oct - 0:38

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Elle l’avait laissé. Matthias n’aurait jamais pu croire être un jour blessé par une gamine et pourtant Malia était bien la seule à avoir ce pouvoir. Sa réaction pouvait être compréhensible, mais elle aurait dû lui laisser une chance de s’expliquer. Mais, il n’en fut rien et la rattraper n’aurait rien pu arranger. Aussi, Matthias avait-il décidé de se concentrer sur son jumeau. Il le pensait mort, responsable de tout ce qui s’était produit et pourtant, le voilà devant lui plus angélique et vivant que jamais. Une brève explication. C’était là ce que Matthias lui avait accordé avant d’abord un besoin fou de se défouler. Éteindre les sentiments qui naissaient en lui était une priorité. Quoi de mieux que les champs de batails où les armes d’Odin et celles des autres mondes se menaient une guerre sans merci.

Sunniva avait brièvement rejoint ses côtés, au cours d’un combat, tentant de le ramener à la raison, de le ramener sur terre. Seulement, rien ne représentait une attache assez puissante pour lui faire entendre raison. Le retour de Castiel, la disparition de Malia. S’en était bien trop et avait fait resurgir ce qu’il maîtrisait si bien d’ordinaire. Alors, il faisait ce qu’il savait faire de mieux, laisser ses sentiments négatifs prendre le dessus pour mener la danse. Il était le plus redoutable des adversaires, mais poussait son corps à bout. Blessures et fatigue. Le demi-dieu s’autorisait une brève heure de repos tous les deux jours avec le baume de la Walkyrie. Cela lui semblait suffisant. Il n’avait pas envie de plus.

Suite à un champ de batails des plus violents et des blessures plus profondes encore que les précédentes, Matthias avait fini par rejoindre les quartiers de Sunniva. La fatigue creusait ses traits alors qu’il portait une tenue de combats ensanglantés à côté de son surplus de blessures. Blessures qui auraient pu être mortels pour n’importe qui d’autres et qu’il supportait sans la moindre expression. Il referma ainsi la porte dans un soupire avant de lancer son haut au sol. Trop de poids inutiles pour une brève pause. Se retournant, il s’était soudainement figé. Sa fatigue lui jouait des tours. Ou bien Castiel avait opté pour une toute autre stratégie.

Un étrange sentiment l’envahit, le stoppant dans ses réflexions et il baissa le regard sur son poignet ensanglanté et blessé. Une marque rose ? Son regard se posa de nouveau sur Malia qu’il reçu dans ses bras l’instant qui suivit. Son coeur se serra. Elle était là, aux creux de ses bras. Chose qui lui semblait irréaliste. Mais, il ne put s’empêcher de serrer faiblement sa cadette dans ses bras tout en plongeant son visage en piteux état dans la chevelure de la louve. ❝. Je supposes que c’est Castiel qui t’a amené ici.. ❞ Souffla-t-il faiblement en remerciant intérieurement son frère et ce même si ce lieu n’avait rien de sûr pour la louve.

Se sentant faiblir, Matthias guida Malia jusqu’au lit qui se trouvait dans un coin de la pièce pour s’y asseoir et ce sans se détacher d’elle. Quelque chose l’en empêchait. Il n’en éprouvait pas la moindre envie et ressentir l’imprégnation de sa cadette par le biais de la marque de Castiel n’aidait pas vraiment. ❝. J’aurais préféré que tu ne me vois pas dans cet état... ❞ murmura-t-il avant de percevoir quelque chose d’étrange avec la marque rose. Il fronça difficilement les sourcils. ❝ comment te sens-tu ? Tout vas bien ? ❞ Le ressentit était des plus inexplicable, mais il sentait qu’elle était confuse et quelque chose qu’il ne pourrait nommer.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Mar 18 Oct - 13:23

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Il s’était joué d’elle. Malia sentait une douleur inhumaine se rependre en elle. Il l’avait fait avec tellement de facilité… Elle était si naïve d’avoir pu croire une seule seconde que la gamine qu’elle était avait pu l’intéresser. Elle n’était qu’un amusement de passage, particulièrement docile grâce à l’imprégnation. Quel connard. Elle n’aurait pas dû craquer et continuer de le haïr pour ce qu’il était : Un homme à femmes.
Prétextant un impératif, la louve avait quitté la ville pour son pays d’adoption : La Corée du Sud. C’était l’endroit où elle aurait le moins de chance de le croiser. Elle ne voulait plus jamais recroiser ses yeux bleus. Elle voulait l’oublier.

La brune s’était endormie dans sa chambre d’hôtel, au centre de son lit, à force de pleurer alors que son téléphone sonnait de manière régulière. Les filles devaient s’inquiéter… Lyra avait dû tout entendre. Mais elle s’en fichait. Le lendemain, en se réveillant, elle fixa le plafond de la chambre. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir faire ? San Francisco, Hilo ou Séoul ne semblait pas être des destinations à prévoir. Non, Malia voulait être loin de ce qui la connaissait. Sauf qu’en voulant faire le vide, elle avait capté un son. Un battement.
Sans même réfléchir d’avantage, des larmes coulèrent le long de ses yeux. Elle était tombée enceinte. Elle portait l’enfant de Matthias dans son ventre. A cette idée, les larmes redoublèrent. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir faire ? Avorter n’était pas envisageable, mais l’élever alors que c’était probablement un enfant non-désiré du côté du Demi-Dieu, c’était inenvisageable. Elle n’aurait pas le courage de supporter sa ressemblance avec le brun.

Rien ne semblait détourner son esprit des petits battements résonnant à l’intérieur de son corps. Alors, les jours suivant, elle était sortie et avait laissé sa louve capter d’autres choses, tout pour la détourner de sa grossesse. Sauf… Quelle se retrouva face au jumeau de Matthias. Et peu après, à un endroit qui lui était totalement inconnue doublé d’une douleur indescriptible, inhumaine.

Quelques secondes plus tard, elle apercevait Matthias dans un état des plus lamentables alors qu’elle semblait sentir de l’amour, mais c’était très étrange car elle avait l’impression que ce n’était pas ses sentiments. Plutôt ceux du Demi-Dieu…
L’instant d’après, elle était dans ses bras, pleurant à chaude larmes. Elle se fichait de son état, elle voulait juste sentir qu’il était là, que ce n’était pas une hallucination. La brune se nicha contre lui, après qu’il se soit installé sur le lit. Il lui avait tellement manqué. Sa question provoqua une explosion d’hormones en elle. Si tout allait bien ?!

« Comment tu veux que tout aille bien !!! Comment ?! Tu… Tu… T’aurais pu mourir ! »

Rien qu’à cette idée, la louve, enceinte, semblait très mal réagir. Elle aurait pu perdre le père de son enfant et c’était intolérable. Mais Malia était confuse, trop de choses se mélangeait en elle et la grossesse rendait ça des plus compliqué à gérer. Sauf qu’une chose dépassa le reste et la brune vola un baiser des plus passionnés à Matthias en se collant d’avantage jusqu’à ce qu’il glisse une main sur son ventre. Tout son corps avait semblé y réagir. Tout sauf son cerveau.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Mar 18 Oct - 22:37

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Combattre. Tuer. Achever. Tomber. Se relever. Rentrer. Dormir une heure. Y retourner. C’était devenue le quotidien de Matthias depuis que Malia avait été pour le moins clair sur son désirs de ne plus jamais le revoir. Personne d’autre n’aurait pu créer une telle réaction chez le demi-dieu et nul autre avait le pouvoir de le calmer. C’était ainsi, elle lui avait briser le sombre coeur qu’il possédait et c’était devenu une évidence. Sa réputation venait d’en prendre un coup et pourtant cela le rendait plus féroce que jamais. Ses proches avaient enchaînés vainement les tentatives pour le ramener à la raison, mais rien ne pouvait fonctionner. Rien ne pourrait le ramener. Quelque chose en lui, lui soufflait qu’à présent il n’avait plus d’attache comme si la raison de sa présence sur Terre après tant d’années avait tout été sa cadette. Chose stupide qu’il oublia rapidement sur les champs de batails.

Une nouvelle pause d’une heure. C’était là tout ce qu’il s’accordait. De nouvelles blessures couvraient son corps déjà dans un état lamentable, d’autres s’étaient ouvertes de nouveau, incapable de cicatriser dans de telles conditions. Un soupire lui échappa lorsque son regard vide se posa sur une silhouette, celle de Malia. Seulement, elle ne pouvait être ici, c’était impossible, un nouveau tour de sa fratrie pour lui faire entendre raison. Lentement, son regard dériva sur son poignet et il sû que ce n’était pas une illusion. Une idée appuyé par la présence de Malia nicher contre lui l’instant d’après. La douleur l’irradiait, mais absolument rien en lui ne le laissait paraître à l'exception de la marque.

Faiblissant lentement, sans pour autant amoindrir son étreinte sur la louve, Matthias avait rejoint le lit de fortune de Sunniva afin de s’y asseoir. Doucement, il frottait le dos de sa cadette pour la calmer. Quelque chose clochait, était des plus étranges et ça provenait de Malia, de ce qu’il percevait d’elle. Inquiet, il lui demanda si tout allait bien. La réponse n’était pas celle qu’il attendait et son éternel sourire en coin fit son apparition. ❝ pour quelqu’un qui me maudissait à notre dernière rencontre, tu t’inquiétes beaucoup. ❞ souffla-t-il. Il n’aimait clairement pas la savoir inquiète pour lui, mais vu son état, il ne pouvait pas lui en tenir rigueur.

Il partageait instantanément le baiser de sa belle et se malgré les balafres à son visage. Il était tellement habitué à la douleur, qu’elle ne lui faisait rien à présent. Matthias laissa volontiers Malia se coller davantage alors qu’il glissa instinctivement sa main sur le ventre de la louve. Sa réaction lui fit arquer un sourcil et il se recula doucement, brisant le baiser. ❝ Tu aurais pas quelque chose à me dire par hasard ? ❞ murmura-t-il en laissant sa main s’attarder sur le ventre de Malia.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Mer 19 Oct - 12:47

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Enceinte, Malia était enceinte. Ce qui aurait pu la réjouir quelques temps plus tôt venait de totalement la détruire. Seules les larmes coulaient le long de ses joues. Comment allait-elle pouvoir vivre avec un enfant d’un homme qui s’était moqué d’elle. Qui avait probablement profiter de son imprégnation ?! Quel connard. Même loin d’elle, il la brisait.
La louve s’obligea à prendre une douche glacée pour se calmait mais dès que le silence régnait, elle entendait les battements du petit être dans son ventre. Si bien qu’elle s’obligea à sortir les jours suivant pour être seul avec ce son des plus douloureux pour elle. Mais le frère de Matthias avait ravivé une douleur des plus sourdes en se plaçant devant elle. Sa voix, son odeur, son aura, et son physique. Il lui rappelait le Demi-Dieu, à quel point il pouvait lui manquer…

Sauf qu’après un discours qu’elle écouta brièvement, elle se retrouva dans un lieu qu’elle ne connaissait pas alors qu’une étrange douleur se rependait en elle. Une douleur qui n’était pas la sienne. Qui semblait plus physique que mentale. L’instant d’après, la porte s’ouvrait et Malia se retrouva nez à nez avec Matthias dans un état pire encore qu’à sa dernière disparition. Cependant, cela ne l’avait absolument pas empêché de se précipiter vers lui pour se coller contre son torse. Elle avait l’impression de revivre et voulait s’imprégné de nouveau de son odeur, de sa douceur. Elle se fichait du sang…
Malia se laissa bouger et resta auprès de Matthias. Elle était incapable de se décoller et l’amour qu’elle sentait de manière inexplicable l’en empêchait presque plus que son imprégnation. Lorsqu’il prit la parole, un torrent de sentiments s’entre choquèrent en elle jusqu’à ce qu’elle prenne la parole laissant l’inquiétude prendre le dessus. Comment tout pouvait aller bien alors qu’il pissait le sang de partout ? Elle l’aurait giflé pour son sourire en coin, mais elle en était incapable là tout de suite.

« Je te maudis encore… »

Mais pour d’autres raisons. Toute la haine qu’elle avait éprouvait pour la fausse trahison semblait avoir disparu. La louve se colla à sa moitié avant de longuement l’embrasser. Un baiser des plus passionné, montrant à quel point il avait pu lui manquer et à quel point elle pouvait l’aimer. Même si c’était la confusion totalement dans son esprit, ce sentiment semblait être le plus fort de tout. Sauf… Qu’il fût surpassé par d’autres lorsque la main de Matthias se glissa sur son ventre. Elle grogna lorsqu’il recula la tête avant de réagir en entendant sa question.

« On va bientôt être trois » Murmura-t-elle en glissant sa main sur celle de son homme.

Les larmes qui s’étaient calmé quelques minutes plus tôt venaient de recommencer à couler. Elle s’en voulait. Elle avait douté de lui. Elle avait failli perdre le père de son enfant.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Jeu 27 Oct - 20:43

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Une pause. Matthias s’accordait enfin une pause après avoir combattu de longues heures, voir bien plus encore. Il aurait pu continuer, il aurait voulu. Hélas, son corps allait finir par lâcher s’il ne prenait pas un moment pour se reposer. Dans l’optique d’être au calme, seul, Matthias s’était rendue dans les quartiers des Walkyries, dans ceux d’Ivy plus précisément. Il savait qu’ils seraient vide, car sa sœur passait son temps avec Jackson. Il était donc persuadé d’y être seul, ne s’attendant aucunement à y voir Malia. Déjà, elle ne pouvait être ici et elle avait été clair en disant ne plus vouloir le voir. Seulement, le demi-dieux comprit à l’instant même où elle avait terminé dans ses bras. C’était un tour de Castiel, le connaissant il devait s’en vouloir d’avoir provoqué la séparation du couple et avait tout fait pour y remédier.

Matthias accepta avec plaisirs l’étreinte de sa belle, mais fit rapidement en sortes qu’ils s’installent sur le lit disposé dans un coin. Il s’effondrerait sinon et ce n’était clairement pas dans ses programmes, encore moins avec Malia dans la pièce. Il avait sa fierté. Ne pouvant s’en empêcher, il l’avait taquiner. Elle s’inquiétait bien trop pour lui alors qu’elle l’avait quitté en le maudissant. Seulement, derrière cette taquinerie, il n’aimait vraiment pas qu’elle s’inquiète pour lui. Dans son état, c’était compréhensible, mais tout de même.

Il partagea aussitôt le baiser avec Malia. Il était intense et ce malgré les balafres sur son visage. La douleur n’était pas un problème, mais la réaction de la louve lorsqu’il passa sa main sur son ventre le laissa curieux. Brisant leur baiser malgré le grognement de sa belle, il l’interrogea. Etre trois ? Matthias arqua un sourcil avant de comprendre. Elle était enceinte. Il essuya maladroitement le sang sur sa main pour sécher les larmes de sa belle et la prendre dans ses bras. ❝ c’est une bonne nouvelle, non ? Alors ne pleure pas mmh. ❞ murmura-t-il en fermant les yeux. Maintenant, il pouvait se reposer.

❝ et si on rentrait ? ❞ ce qui pourrait être une bonne idée si elle ne voulait pas avoir d’ennuis, ce qu’il ne lui souhaitait pas. Laissant à peine le temps à la louve de répondre, Matthias se téléporta dans sa chambre d’hôtel, chancelant légèrement avant de s’effondrer sur le lit en entraînant Malia avec lui. Il la serra doucement contre lui et garda les yeux fermer.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Ven 28 Oct - 12:38

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Il était là, face à elle. Malia pensait rêver, c’était impossible. Et comme pour se rassurer, elle avait fini dans ses bras. Son odeur, sa chaleur, la douceur de sa peau… Ça lui avait tellement manqué qu’elle avait fondu en larme. Le tout aidé par une douleur sourde qui se rependait en elle. Ce n’était pas la sienne, elle en était certaine, c’était plus physique que mentale, comme si elle ressentait celle de Matthias. Mais elle n’y prêta pas plus d’attention. L’amour semblait être bien plus fort que tous les autres sentiments qui pouvaient s’entre choquer en elle.
La louve suivit le mouvement sans se détacher du Demi-Dieu. Elle en était incapable, c’était comme si son imprégnation était amplifiée par l’amour qui s’était initié en elle. Et ce connard n’avait rien trouvé de mieux que lui demander si tout allait bien. Comment tout pouvait aller bien alors qu’il saignait de partout ! Ce qu’elle ne manqua pas de souligner alors qu’il affichait son sourire en coin.
La brune resta contre lui avant de craquer pour l’embrasser. Un baiser des plus passionnés qui montrait à quel point elle était amoureuse de lui. C’était presque incontrôlé, autant que la réaction de ses sentiments quand Matthias glissa sa main sur son ventre. La demoiselle grogna lorsqu’il recula la tête pour lui demander si elle avait quelque chose à lui dire. Ce fut à ce moment précis que la grossesse lui revint en tête. Sa propre main se plaça sur celle du brun. Ils allaient bientôt être trois. Ils allaient avoir un bébé. Et rien qu’à cette idée, elle recommença à pleurer. Malia s’en voulait, elle avait failli perdre le père de son enfant à péter un câble sans bonne raison.

Même si Matthias avait séché les larmes de la louve, elle n’arrivait pas à se calmer. Non, c’était bien trop le bordel en elle pour qu’elle puisse se focaliser sur le fait que c’était une bonne nouvelle. C’était une merveilleuse nouvelle, mais elle était bien trop embrouillée pour arrêter de pleurer. Et lorsque le brun proposa de rentrer, elle hocha simplement la tête avant de se retrouver dans la suite de l’hôtel. L’instant d’après, elle était dans le lit, contre son homme, légèrement plus calme. Elle sentait Matthias lentement s’apaiser, assez pour s’endormir. Et elle n’avait pas mis longtemps à faire de même, sauf qu’elle semblait être agitée. Jusqu’à ce que le Demi-Dieu la serre contre lui.

Le lendemain, elle ouvrit difficilement les yeux. L’odeur de sang lui donna la nausée. Maintenant qu’elle semblait plus calme, sentir l’excès de fer, la chair ouverte, ça lui donnait envie de vomir. Elle s’écarta doucement de Matthias et toussota. Sauf qu’une poigne la rattrapa. Un réflexe sûrement. Ça allait être compliqué. Elle se recolla à lui et nicha sa tête contre son cou pour respirer exclusivement son odeur et se focaliser dessus. La nausée finirait par partir. L’odeur de Matthias été des plus apaisante pour Malia

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 100
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Lun 7 Nov - 20:45

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Malia fermement nicher dans ses bras. Il n’y croyait vraiment et pourtant, c’est la réalité. Sans oublier le petit être qui grandissait en Malia à présent. Certes, il en avait parlé, mais il ne s’attendait aucunement à avoir une telle nouvelle ici. D’ailleurs, cet environnement. La guerre ne lui était plus nécessaire. Matthias c’était uniquement plongé dedans pour oublier. Oublier par la violence, cela avait toujours plus ou moins été son truc après tout. Il s’en sortait bien. Il avait apprit à gérer incroyablement bien la douleur grâce à cette caractéristique, seulement, il devait pensé qu’aujourd’hui, à cause de la fichu marque de Castiel, il n’était pas le seul à souffrir. Ainsi, serrant toujours sa belle contre lui, le demi-dieux lui proposa de rentrer. L’accord obtenu, il se téléporta.

Apparaissant dans la chambre d’hôtel, Matthias chancelant aussitôt avant de s’effondrer sur le lit, emportant la louve dans la manœuvre. Il s’arrangea tout de même pour qu’elle tombe sur lui, mais le résultat devait être moindre. Serrant un peu plus Malia contre lui, il nicha son visage dans la chevelure de sa belle et garda les yeux fermés. C’était clairement, bien plus confortable que l’environnement dans lequel il avait vécu dernièrement. D’ailleurs, il s’était autorisé à s’endormir avec bien plus de facilités. Seulement, il s’était également automatiquement mis en alerte et n’avait pas pu s’empêcher de tirer à nouveau Malia contre lui lorsqu’il avait sentit qu’elle lui échappait. Le tout, encore ancré dans un sommeil réparateur.

Il se réveilla difficilement en fronçant les sourcils. Il soupira longuement en sentant que le tissus de ses vêtements s’était complètement collé à ses plaies. Cela allait encore être un enfer pour se changer ! Et il n’avait pas le baume infecte de Sunniva avec lui. Resserrant un bref moment son étreinte sur Malia, il tenta ensuite de se relever. Cela n’avait pas été une grande réussite, sans compter sur la louve qui semblait bien plus enclin à le chouchouter qu’à le laisser forcer tout seul. Non sans un soupire, il avait finit par accepter l’aide de la louve. En silence, il la regardait faire alors qu’un très faible sourire en coin se glissait sur ses lèvres après de longues minutes.
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 118
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Excès hormonal   Mar 8 Nov - 21:43

La tenue:
 
Excès hormonal

Ft.  Matthias & Malia


Malia venait d’annoncer à Matthias qu’elle était enceinte. Elle n’aurait jamais cru que ça se déroulerait de cette manière. Non. Plutôt un cri qui résonnerait dans la chambre quand elle aurait entendu pour la première fois le cœur de leur enfant, mais à la place… Elle le lui disait alors qu’elle avait aucune idée de là où elle était et qu’il était dans un état des plus déplorable. Mais... C’était le moment. Comme pour se rassurer elle-même que son petit bout aurait bien un papa. Ce fut juste après cette révélation que le Demi-Dieu proposa de rentrer et la brune hocha la tête.
A peine arrivé que le brun s’était laissé tomber dans le lit, emportant la louve au passage. Elle se calla contre lui et écouta sa respiration avant de sombrer à son tour. Son sommeil était assez agité mais dès que Matthias la resserrait contre lui, elle se calmait. Après tout, elle ressentait sa douleur d’après ce qu’elle avait compris.

Se réveillant difficilement quelques heures plus tard, elle se sentit nauséeuse. La raison était des plus simple : L’odeur du sang mêlé à l’odeur de chair ouverte était immonde. Malheureusement, lorsqu’elle voulut quitter le lit, une poigne de fer la retenue et elle était incapable de gagner devant autant de force. Se résignant, elle se colla de nouveau à son homme pour nicher son visage dans son cou et respirer son odeur pour se calmer.
A la limite de se rendormir, ça avait été le mouvement de Matthias dans le lit qui la réveilla totalement. Le tout doublé d’une atroce douleur qui se rependait lentement en elle. Elle l’avait retenue pour qu’il reste allongé. Moins il en ferait mieux se serait pour eux !

« Laisses-moi faire, tu dois te reposer ! »

Et pour une fois, elle gagna le duel sans avoir trop à argumenter. La brune récupéra de quoi s’occuper du Demi-Dieu avant de s’installer auprès de lui pour mouiller les plaies avant d’envisager de soulever le tissu pour éviter de provoquer une douleur inutile. Elle était des plus délicates pour nettoyer les plaies, alors que sa propre peau frissonnait.
En relevant les yeux vers Matthias, elle grogna doucement. Fichu sourire en coin. Elle n’aimait pas quand il l’avait aux lèvres. Mais bon, d’une certaine manière, ça voulait dire qu’il allait bien.

Pendant plusieurs jours, Malia s’était occupé de chouchouter son homme : Repas maison, câlins, lui interdire l’accès à son bureau, des tonnes de bisous et une infirmière des plus douces.

END
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Excès hormonal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Excès hormonal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suisse - Excès de vitesse record sur l'A12
» Prison ferme pour excès de vitesse et poursuite avec la police
» (Synthèse) Convocation à une audition pour excès de vitesse
» Un petit excès de vitesse ne vous fera peut-être plus perdre de points
» J'ai pris un PV en KG pour excès de vitesse (57 retenu 52)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Matthías & Malia-