AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Super Lune, super à cran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
love
Messages : 116
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Super Lune, super à cran   Mer 20 Avr - 13:10

La tenue:
 
La musique:
 
Super Lune, Super à cran

Ft.  Matthias & Malia


Quatre heures du matin… Malia ouvrit les yeux d’un coup. Elle n’aimait pas ça, ça voulait dire que sa nuit était malheureusement terminée. Elle tenta tant bien que mal de se rendormir mais elle était agitée et elle avait senti que Matthias risquait de se réveiller si elle continuait à bouger autant dans le lit. Elle grogna faiblement et se leva le plus doucement qu’elle put pour ne pas que le Demi-Dieu termine sa nuit lui aussi. Elle enfila un débardeur et un short avant de filer discrètement.
A peine arrivée dehors qu’elle poussa un long soupire. La prochaine nuit serait bien difficile. La dernière fois, elle avait réussi à faire vibrer une partie de l’hôtel en ayant taper un des murs porteurs sous les nerfs. Super Alpha… C’était un Super Alpha et sa puissance se dévoilait un peu plus après chaque pleine lune, la rendant encore plus instable que d’ordinaire. La brune avait l’impression de ne jamais pouvoir récupérer le contrôle de sa louve. Elle essayait à chaque fois, mais c’était peine perdue.

Une bonne heure après avoir couru, la demoiselle décida d’utiliser la salle de sport de son homme. Elle n’y allait jamais en général mais là, elle avait un excès de violence à exprimer. Et c’était soit sur un client, soit sur un sac de boxe. La deuxième idée paraissait meilleure pour la réputation de l’hôtel. Et puis, elle avait encore deux bonnes heures avant le réveil de Matthias à en juger l’heure. La louve mit de la musique, loin des classiques du patron, mais quelque chose de plus dynamique. Et assez fort pour l’empêcher de réfléchir et craquer avant même d’avoir débuter la journée.
Malia commença à taper le sac, des coups secs, précis. Ses réflexes d’enfance revenaient doucement. Ça faisait des années qu’elle n’avait plus fait de boxe et pourtant, ce n’était pas l’impression qu’elle pouvait donner. Sans gants, sa peau commença à s’ouvrir sous les coups qu’elle donnait pour se calmer. Et pourtant, elle ignorait la douleur, prête à se casser les doigts simplement pour faire passer sa rage.

Toute son aura s’était développée dans la pièce, et on pouvait clairement sentir que la pleine lune approchait à grand pas. Seize heures quarante-trois minute exactement… C’était l’heure de levée. Plus tôt que les précédentes fois, et ça avait eu le don de la mettre en rogne bien plus tôt que d’habitude.
Le temps passa et la porte s’ouvrit sans même qu’elle s’en rende compte, trop concentrée à laisser des marques de sang sur le sac de boxe. Elle était trempée de sueur, elle faiblirait sûrement d’un coup dès qu’elle s’arrêterait de maltraiter le matériel de Matthias. Ça faisait trois longues heures qu’elle poussait son corps à bout.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 98
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Super Lune, super à cran   Jeu 21 Avr - 21:22

La tenue:
 

Super Lune, Super à cran

Ft.  Matthias & Malia


Matthias avait enchaîner les dossiers jusqu'à très tard. Il avait fini par rejoindre la chambre peu de temps avant vingt-trois heures. Le demi-dieu avant tout de suite profiter d'une longue douche avant de se glisser dans le lit où reposait déjà sa moitié. Il l'avait collé délicatement contre lui en s'assurant de ne pas la réveiller avant de s'endormir en un temps records. Les dossiers s'entassaient depuis quelques jours, mais il finissait toujours par être à la jour à la fin de la journée, heureusement.

Quelques heures plus tard, Matt avait pu sentir sa belle bouger à ses côtés. Dans son sommeil, il resserra un instant son étreinte avant de finalement se retourner sous les mouvements de sa cadette. Il menaçait de se réveiller à n'importe quel moment si la demoiselle ne se calmait pas rapidement et il ne serait certainement pas de bonne humeur. Le demi-dieu n'était pas du genre grognon au réveil, mais avec à peine cinq heures de sommeil, il ferait une exception. Heureusement pour lui, Malia semblait avoir remarqué que son agitation n'était pas vraiment une bonne idée à cette heure-ci. Aussi, Matthias avait fini par complètement sombrer à nouveau.

Au alentour de huit heure, Matthias émergea lentement. Il ne s'inquiéta pas de retrouver le lit vide à ses côtés. Non, il pouvait clairement percevoir l'aura de sa cadette et une musique loin d'être plaisante au réveil. Le brun se redressa en soupirant faiblement. Passant une main dans ses cheveux, Matthias avait pris une douche avant de se vêtir pour la journée. Il passa finalement dans sa salle de sport et eu un coup de chaud. En même temps, face à Malia, c'était particulièrement fréquent et ce peu importe la situation. ❝ Tu devrais sans douter tenter autre chose, ça n'a pas l'air très efficace. ❞ Prononça-t-il doucement en s'approchant un peu. C'était la super-lune aujourd'hui, il aurait dû s'en douter que le comportement de sa louve en serait plus affecté encore que d'ordinaire.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 116
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Super Lune, super à cran   Jeu 21 Avr - 22:09

La tenue:
 
Super lune, Super à cran

Ft.  Matthias & Malia


Malia s’était couché plus tôt que d’habitude, la pleine lune se levait tôt le lendemain et elle savait d’avance que sa nuit serait courte. D’ordinaire, elle aurait attendu Matthias mais cette fois-ci, elle avait rejoint Morphée avant lui. La brune poussa un couinement adorable quand elle le sentit se coller à elle. Elle adorait clairement sa présence et ça avait le don d’apaiser son sommeil. Du moins, en général car ce jour-là, elle ouvrit les yeux à quatre heure du matin.
Elle avait bien tenté de se rendormir, mais elle avait senti que si elle continuait à s’agitait autant, Matthias se réveillerait et ça, ce n’était absolument pas une bonne idée. La louve sortit alors doucement du lit et enfila rapidement un short et un débardeur pour aller courir.

Une heure plus tard, elle était de nouveau dans l’hôtel et utilisa la salle de sport de son homme. Ça devait être la première fois. Elle avait horreur d’être enfermait quand elle faisait du sport mais là, il valait mieux qu’elle tape sur un sac de boxe plutôt que sur une personne.
A force de frapper, elle s’était ouvert la peau, et pas qu’un peu, laissant du sang sur le sac. Elle n’arrivait absolument à retrouver son calme. Mais si elle continuait comme ça, elle allait s’épuiser. Ce fut à ce moment-là que la porte s’ouvrit et elle ne l’avait même pas remarqué. Non, elle s’était totalement concentré sur le pauvre sac qu’elle frappait depuis presque deux heures.
La voix de son homme la sortit de son entraînement plutôt violent. Effectivement, ce n’était pas efficace, la brune se retourna pour faire face au Demi-Dieu.

« La chose efficace dormait encore… »

Matthias aurait pu un minimum la calmer en la câlinant, ou autre mais là, elle avait clairement sous-entendu une partie de jambe en l’air. Ça aurait mis en sourdine sa rage quelques heures. Malheureusement, son corps flancha et le brun eut à peine le temps de la rattraper. Elle avait trop forcé et il lui faudra quelques minutes pour retrouver des forces. Il en profita pour l’emmener à la salle de bain pour qu’elle se rafraîchisse un peu. Mais la louve avait déjà retrouvé ses forces et n’avait bien mit longtemps à perdre ses habits ni à tirer son patron sous le jet d’eau. Ses yeux étaient rouges brillants… Elle avait complétement craqué.

Encore heureux qu’il n’avait pas sa veste parce qu’elle aurait subi le même sort que sa chemise, déchiqueté. Clairement, elle ne donnait pas très cher de sa peau, parce qu’elle brûlait clairement d’envie. Au moins, il avait calmé ses envies de meurtres.
Malia attaqua son cou et lui dégagea le reste de ses habits sans la moindre des délicatesses. Elle le voulait et maintenant. Quand il la souleva, elle enroula ses jambes autour de lui avant de prendre ses lèvres. Bestial ne serait pas un adjectif assez fort pour décrire ce qui allait se passer d’ici quelques minutes.

« T’es bien mieux comme ça qu’en costume… J’ai grave envie de toi. »

Autant l’humaine que la partie animale qui prenait lentement le dessus, rendant sa peau bien plus chaude.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 98
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Super Lune, super à cran   Ven 6 Mai - 16:15

La tenue:
 

Super Lune, Super à cran

Ft.  Matthias & Malia


Matthias s'était couché particulièrement tard la veille. Les dossiers s'étaient empilés sur son bureau et il avait pris pas mal de retard même en bossant rapidement. Après une bonne douche, il se glissa aux côtés de sa belle qui semblait déjà dormir profondément dans leur lit. Instinctivement, il glissa une main dans le bas du dos de sa douce pour la coller délicatement contre lui avant de s'endormir. Il était clairement épuisé et appréciait d'autant plus le corps chaud tout collé contre lui. Un corps qui commençait à bouger. Le demi-dieu resserra son étreinte sur sa louve dans son sommeil, espérant sans doute la calmer. Sans réussite. Il se retourna finalement, tournant le dos à Malia en menaçant de se réveiller à n'importe quel moment dans une humeur massacrante. Heureusement, Malia eu le bon sens d'abandonner et de ne pas risquer le diable en se levant. Rapidement, Matthias retomba dans un sommeil profond pour terminer sa nuit.

Matthias se réveilla ensuite aux alentours de huit heure. Le lit était vide à ses côtés. Il ne s'inquiétait absolument pas. Il pouvait toujours sentir l'aura menaçante de Malia pas très loin et entendre une musique déplaisante au réveil. Passant une main dans sa chevelure, le demi-dieu se leva pour gagner la salle de bain où il se prépara pour la journée. Elle sera sans doute aussi longue que la précédente. Il profita d'une douche fraîche avant de se vêtir d'une tenue simple pour lui sans la terminer. Il déposa sa veste sur le dossier du canapé avant de rejoindre sa petite salle de sport personnel. Il eu un coup de chaud la porte une fois passé. Il fallait bien s'en douter, il ne peut résister aux charmes de la louve et encore moins dans cette situation.

Le demi-dieu détailla un instant la situation avant de souligner sa présence en précisant que la technique utilisée par Malia pour se calmer ne semblait pas fonctionner. La super-lune devant particulièrement influencer l'état de sa compagne. Finalement, un sourire en coin, amusé se dessina sur les lèvres de Matthias. Il avait parfaitement comprit le sous-entendu de Malia et n'était pas contre. Seulement, elle semblait surtout avoir besoin de se calmer un instant. Un constat évident quand Matt dû la rattraper pour éviter la chute. La soutenant, il amena rapidement Malia dans la salle de bain et... Et elle avait de toute évidence retrouvée toute son énergie. Ne se faisant pas prier, suivant leur envie commune, Matt laissa sa belle déchirer sa chemise et le dévêtir. Il la souleva ensuite pour la coller au mur de la douche tout en la pénétrant. Passant outre toute délicatesse, il profita d'une petite partie de sport pour le moins bestial et d'un second round peu de temps après.

❝ Non pas qu'enchaîner les rounds me dérange, mais je ne peux pas me permettre de retarder plus encore mes dossiers. ❞ Oh que oui, il aurait bien aimé plusieurs autres rounds, mais son dos en sang n'était pas tout à fait de cet avis. Malgré son rapport tout particulier à ce genre de douleur, sa chair était à vif sur la totalité de son dos et il devait la laisser cicatriser un minimum avant de penser à en déposer de nouvelles. Donnant un dernier baiser ardent à sa belle, il se posa un tissus sur son dos en se rhabillant avant de se rendre à son bureau.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 116
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Super Lune, super à cran   Dim 8 Mai - 23:55

La tenue:
 
Super Lune, Super à cran

Ft.  Matthias & Malia


Malia avait ouvert les yeux la tête contre le cou de son homme. Position habituelle pour dormir car elle entendait le cœur de Matthias battre, son nez était au chaud et son odeur était omniprésente. Malheureusement après quelques tentatives non fructueuses pour se rendormir, collée, décollée, sur le dos, sur le ventre, le sixième sens de la louve c’était mis en mode Danger. Si elle bougeait encore, Matthias se réveillerait. Mauvais plan.
Apres une heure de course, elle s’enferma dans la salle de sport du Demi-Dieu pour taper son sac de boxe. Le massacrer conviendrait mieux… Et irait parfaitement à l’état de ses mains. Elle avait laissé du sang sur le matériel et sa colère et ses nerfs étaient loin d’être apaisé.

Matthias la déconcentra alors qu’il lui indiquait sa présence. Elle était tellement concentrée sur le sac et la musique était si forte qu’elle ne sentait rien d’autre. S’arrêtant de taper, elle se retourna pour planter son regard noir dans celui de son patron. Effectivement, la boxe ne marchait clairement pas, mais le réveiller à quatre heures, même pour du sexe, c’était un peu trop risqué. Ce qu’elle ne tarda pas à dire.
Malheureusement, l’adrénaline descendit doucement et Malia vacilla rattrapé de justesse par son homme qui l’emmena à la salle de bain. Elle avait retrouvé sa force, et sa vitalité, alors quelques secondes après avoir perdu ses affaires, elle tira le brun dans la cabine de douche et le déshabilla non sans violence. La belle n’avait absolument pas était douce, enfonçant ses ongles dans le dos de son homme sans ménagement. Non, elle décompressait…

Alors qu’elle tentait de retrouver un minimum de calme, ce connard, car oui, c’était un véritable coup bas, lui fit un pansement qu’il serra avec ses dents. De quoi la faire démarrer dans la seconde. Et le second round avait eu raison du dos de Matthias totalement à vif. Il l’avait voulu violente, il l’avait… Ses yeux avaient quand même repris une couleur normale, une bonne chose.
Après un dernier baiser, la brune prit place à l’accueil. Plus l’heure approchait, plus elle se sentait à la limite de foutre son poing dans la gueule du premier qui lui parlerait mal ou la draguerait… Ou lui parlerait tout court en fait. Elle faisait son possible pour garder le peu de calme qu’elle avait, jusqu’à seize heure quarante-cinq ou d’un coup, elle fit sonner Lyra. Ses yeux avaient brutalement changé de couleur. Elle n’avait jamais connu de super lune, mais elle se doutait que ça allait être un véritable merdier, surtout si les premiers rayons faibles la faisaient déjà craquer.

La sirène descendit rapidement, pensant que sa cadette prenait sa pause, mais elle sursauta en la voyant en retrait de son guichet, les poings serrés. Directement, elle posa une main sur son épaule et tenta de l’apaiser, mais ça avait l’air impossible et elle ne tiendrait pas longtemps comme ça. Sans la lâcher Lyra attrapa le téléphone et appela Matthias… Mince, il n’était pas dans le bureau, il devait être en réunion. Rien à faire, Malia était capable de faire une tuerie dans l’hôtel et personne ne voulait ça. Elle téléphone alors dans la salle de réunions. Lorsqu’il décrocha, ce fut dans sa langue natale qu’elle parla pour ne pas alerter tout le monde ni dévoiler le secret de son amie.

« Arrête ta réunion maintenant ! Malia est entrain de craquer, et même avec toute la volonté du monde je suis clairement pas assez puissante pour la garder calme plus de cinq minutes. S’il te plait, ses yeux sont déjà rouges… »

Lyra respira calmement pour se concentrer et surtout ne pas plus attiser la louve de Malia avec sa panique.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 98
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Super Lune, super à cran   Sam 14 Mai - 20:20

La tenue:
 

Super Lune, Super à cran

Ft.  Matthias & Malia


La matinée avait été pour le moins bestiale. Après avoir rejoint sa belle dans la salle de sport, il s'aperçu que cette dernière était à bout de nerf. L'effet de la super lune. La rattrapant alors que ses forces flanchaient, Matthias l'amena dans la salle de bain avant de rapidement se retrouver dans la cabine de douche pour le premier round déjà fort bestial. Finalement, s'occupant des mains de sa cadette d'une manière, unique, le demi-dieu eut droit à un deuxième round plus bestial encore. Il avait eu le droit à l'alpha dans toute sa puissance et ce à son plus grand plaisirs. Il aurait bien aimé continuer ainsi, mais comme il le souligna, son dos ne supporterait sans doute pas davantage pour le moment et tout deux devait aller travailler. Après un dernier baiser passionné, Matthias se changea en plaçant un tissus sur son dos avant de se rendre à son bureau. Lyra n'avait pas manqué de commenter son état et le sang qui avait, de toute évidence, passé à travers le tissus. Annulant ses premiers rendez-vous, Matthias avait changé son bandage avant de se reposer un peu sur son canapé. Il lui fallait au moins une bonne demi-heure, peut-être un peu plus d'une heure pour que son dos à vif cicatrice complètement.

Finalement, plus en forme, le demi-dieu c'était rendu en réunion avec Maël et plusieurs personnes pour une réunion de routine. La discussion classique s'attardait, des idées pour augmenter les bénéfices de la chaîne d'hôtel et la sécurité des humains dans les hôtels. Matthias avait bien sentit son téléphone vibrer dans la poche intérieure de sa veste, mais il l'ignora. Celui qui avait tenté de le joindre devrait bien attendre que la réunion se termine. Seulement, cela semblait être pressé. Assez pour que le téléphone de la salle résonne. Un sourire poli, Matthias s'excusa auprès des personnes présentes avant de répondre. ❝ J'espère que c'est important. ❞ Prononça-t-il comme une menace. Il n'aimait absolument pas être dérangé en plein travail et encore moins en réunion. Il fronça les fronça les sourcils et soupira au discours de Lyra. ❝ Compris, je descends. ❞ Répondit-il avant de raccrocher. Il s'excusa et demanda à Maël de prendre la suite avant de sortir. La super lune allait vraiment être un problème. Il récupère un sac d'affaire et se téléporte dans un coin tranquille près de l'accueil.

❝ Remplace là et libère le reste de ma journée. ❞ Lança-t-il à l'égard de Lyra dans de prendre la main de Malia pour l'emmener dans le coin où il venait de se téléporter pour le faire de nouveau et arriver dans un grand entrepôt désert à l'écart de la ville. Aucun loup ne pouvait en sortir. Il jeta son sac dans un coin. ❝ C'est loin d'être romantique, mais ça fera l'affaire. ❞ Souffla-t-il avec son fameux sourire en coin si ravageur.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 116
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Super Lune, super à cran   Sam 14 Mai - 23:57

La tenue:
 
Super Lune, Super à cran

Ft.  Matthias & Malia


Super lune… Ça allait être la merde absolue. Pourquoi Malia pensait ça ? Parce qu’elle était déjà à cran à peine réveillée. Et la lune ne se levait que dans douze heures. Sa première tentative fut de faire son jogging matinal, l’air frais lui ferait du bien. Sauf que ça n’avait pas marché, alors elle avait décidé d’utiliser la salle de sport de son homme. Echec total, parce qu’elle avait plutôt l’impression que sa colère grandissait.
Matthias entra dans la pièce sans même qu’elle ne le remarque et évoqua à son tour le fait que cet acharnement ne changeait rien. Non, elle avait besoin de décompresser, de sexe… Chose qu’elle avait évoqué et que son homme avait vraiment bien compris. Sauf que voilà, elle vacilla, à bout de force, le Demi-Dieu en profita pour l’emmener à la douche histoire qu’elle se refroidisse les idées. Mais elle avait déjà retrouvé ses forces alors elle entraîna Matthias avec elle.

Le premier round fut violent, bestial, mais le deuxième fut pire. Seule bonne chose, ses yeux avaient retrouvé leur couleur d’origine. Elle était un peu plus calme, mais on sentait qu’elle était au bord de l’explosion. Définitivement, la journée serait longue. Elle échangea un dernier baiser avec le brun avant de rejoindre son poste non sans retard.
Mais voilà… Plus la journée avançait, plus elle se montrait agressive malgré elle. La plupart des clients comprenait la situation, reconnaissant facilement sa condition de louve. C’était même un miracle qu’elle n’ait pas tué quelqu’un. Sauf qu’à seize heures, quarante-cinq, elle avait senti ses yeux virer au rouge, ses crocs menacer de sortir. Par réflexe, elle avait fait sonner Lyra et s’était écarté de son guichet pour ne pas effrayer la réceptionniste des humains à côté.

La sirène ne tarda pas à arriver et fut assez impressionné de son amie au bord de la crise. Elle était au bord du craquage. Lyra appela donc Matthias, mais le manque de réponse lui indiqua qu’il était en réunion, elle appela donc sur le téléphone de la salle et s’exprima dans sa langue natale pour faire rappliquer le Demi-Dieu avant que Malia fasse des dégâts. Elle avait beau la capacité d’apaiser les gens, la brune était trop puissante pour elle.
La main de Matthias la fit sursauter mais elle n’opposa aucune résistance pour le suivre, et s’écarta d’un coup quand ils arrivèrent dans le hangar. Malia se retenait du mieux qu’elle pouvait, tremblant presque. En quelques secondes, elle s’était changé, troquant sa belle tenue pour une tenue qu’elle pourrait abîmer sans regret… Un short et un débardeur. Elle mourrait de chaud.

Encore un minimum consciente, elle ramassa le sac et le jeta à Matthias. C’était trop dangereux qu’il reste surtout que depuis le début, il provoquait des réactions très étrange en elle. Elle le haïssait autant qu’elle l’aimait. Et elle ne voulait surtout pas lui faire du mal, c’était intolérable pour sa louve, mais s’il restait il risquait de se prendre un coup…

« Dégage… »

Que de belle parole. Mais on sentait qu’elle luttait pour ne pas perdre le contrôle. Malia sentait ses crocs doucement s’allonger. Elle craquait. Elle craqué définitivement

« SORS D’ICI !! »

Elle ne voulait pas qu’il reste, mais vu le manque de réaction, elle se doutait que ça allait être compliqué de le faire partir. Alors comme pour tenter de rester mettre d’elle, elle s’assit contre un des murs, le métal froid lui faisait du bien. Elle ramena ses jambes contre elle.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nounours colérique
Messages : 98
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédits : (a) YOU.FIRST
avatar
MessageSujet: Re: Super Lune, super à cran   Ven 27 Mai - 19:28

La tenue:
 

Super Lune, Super à cran

Ft.  Matthias & Malia


Matthias était installé sur son canapé, travaillant tranquillement sur quelques dossiers en attendant que son dos cicatrice un minimum. En effet, après une mâtiné particulièrement bestial, Malia lui avait laissé la peau du dos à vif. Il avait donc préféré annulé quelques rendez-vous pour éviter de forcer sur son dos et réouvrir à la place de cicatriser. Finalement, plus en forme et son dos bien meilleur état, Matthias s'était rendu à la réunion de routine avec Maël et les hauts placés de l'hôtel. Cette dernière était une réunion des plus classiques avec un compte rendu sur les derniers bénéfices et la nouvelle lubie de Matthias de refaire tout son personnel. La raison restait assez mystérieuse et rare était ceux qui la connaissaient. Certes, des rumeurs couraient dans le bâtiment, mais la plupart était sans fondement.

Au fur et à mesure de la réunion, le demi-dieu avait pu sentir son portable vibrer dans sa poche. Il l'avait tout simplement ignorer, détestant être gêné. Seulement, cela persista et le téléphone de la salle de réunion commença à sonner à son tour. Matthias s'excusa et répondit. Lyra, paniquer et qui exposait le problème dans sa langue natale. Il soupira faiblement et laissa Maël s'occuper du reste avant de sortir de la pièce. Il se téléporta dans un premier lieu dans sa chambre pour préparer un sac à Malia et lui avant de se téléporter dans un coin tranquille près de la réception. Sans s'attarder, Matthias ordonna à Lyra de s'occuper du poste de Malia avant d'entraîner cette dernière dans le coin où il était arrivé quelques secondes plus tôt pour se téléporter à nouveau.

Ils arrivèrent dans un entrepôt éloigné et qui retiendrait Malia toute la nuit. Il jeta un sac dans un coin et tenta de rassurer maladroitement Malia, chose qui tomba à l'eau lorsqu'elle le repoussa pour se changer avec les vêtements présents dans le sac. Il soupira et s'adossa faiblement contre l'un des murs du bâtiment alors que sa cadette lui ordonnait de quitter les lieux. Le problème, c'était que Matthias n'avait pas la moindre intention de partir, il ne la laisserait pas seule, pas cette fois-ci. Malia s'éloignait, il soupira de nouveau et s'approcha. Ne lui laissant pas le temps de réagir, il attrapa sa main et la tira pour la plaquer contre lui. Le demi-dieu la serrait pour cesser ses tremblements, pour l'apaiser comme il avait pu le faire sur la terrasse de la maison hawaïenne. ❝ Je.Ne.Sortirais.Pas ! Entre toi ça dans la tête. ❞ Souffla-t-il.



code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love
Messages : 116
Date d'inscription : 29/01/2016
Célébrité : Ailee
avatar
MessageSujet: Re: Super Lune, super à cran   Sam 28 Mai - 12:08

La tenue:
 
Super Lune, Super à cran

Ft.  Matthias & Malia


Seize heures quarante-cinq… Pile poil deux minutes après le début officiel de la pleine lune Malia avait senti ses yeux virer au rouge. Les rayons n’étaient pas encore très présents mais ils étaient bien plus fort que d’habitude, et elle ne savait pas du tout combien de minutes elle allait réussir à tenir. Rapidement, elle fit sonner Lyra, priant pour que la sirène se dépêche de la remplacer. Malgré les efforts de son amie, à son arrivée, la louve se sentait doucement craquer. Rien à faire, il n’y aurait rien qui pourrait l’apaiser, à tel point que l’assistante de Matthias avait opté pour faire venir le patron. Chose qu’elle comprit quand elle sentit sa main l’attraper pour l’entraîner plus lui.
Quelques secondes plus tard, Malia se retrouva dans un hangar, assez grand et probablement résistant. La première chose qu’elle fit fut de se changer, elle avait déjà envie d’arracher ses habits parce qu’elle mourrait de chaud. Son corps était brûlant, et elle commençait presque à trembler en sentant encore Matthias dans la pièce. Pourquoi n’était-il pas sorti ?!

Sa première phrase fut étrangement calme, retenant la violence dont sa louve voulait faire preuve. Elle ne pouvait pas tolérer l’idée de le blesser, d’envisager de la tuer, c’était intolérable pour elle, et pourtant, il attisait aussi sa colère. La deuxième réplique montra clairement qu’elle avait perdu tout son calme. Elle voulait juste qu’il sorte… Quitte à être contre la porte, elle en avait rien à foutre, mais elle ne voulait pas qu’il soit là.
Voyant qu’il ne réagissait pas, elle tenta de se détendre en s’asseyant contre un des murs pour coller son dos contre le métal froid. Elle tiendrait bien quelques minutes comme ça. Malheureusement, le Demi-Dieu avait décidé de la mettre à bout. Tout son corps tremblait alors qu’elle était contre lui. Elle avait tellement envie de le tuer… Ses ongles s’étaient carrément enfoncés dans son torse par un excès probable de violence.

« J’ai pas envie de te faire du mal… » Lanca-t-elle dans un moment de conscience.

L’étreinte de Matthias se resserra un peu plus, calmant doucement ses tremblements. Sa tête était contre son torse, elle entendait les battements de son cœur et tout doucement, elle commença à se calmer. La voix de son homme avait fini le travail. Ses griffes se rétractaient doucement tout comme ses crocs. Il avait fallu une bonne demi-heure pour que ses eux reprennent leur teinte d’origine. Et une fois redevenue elle-même, elle avait vacillé, à bout de force.

Quelques secondes plus tard, elle avait senti l’eau couler sur son corps. Elle était à la limite de la conscience, ayant utilisé toutes ses forces pour reprendre le contrôle. Elle avait même dû s’endormir une fois rhabillée. Malia se réveilla en sursaut au milieu de la nuit, réveillant son homme au passage qui la rassura quelques minutes. Tout était terminé, si elle avait résisté à la super lune, elle résisterait à tout. La brune se rendormit, encore affaiblit dans les bras de Matthias. Il l’avait sauvé…

END

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Super Lune, super à cran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Super Lune, super à cran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [69] Super 5 Diesel 1000€
» super truite
» SUPER DEFENSE SOFT 1,6mm
» Comparer R5 turbo et super 5 GTT
» super mechoui super truck MIRA 1 #

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever :: ADMINISTRATION :: Anciennes Histoires :: Matthías & Malia-